Partagez | 
 

 Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Mer 1 Mar - 19:49

♦ JOHAR DASTERION ♦

IDENTITE

Nom: DASTERION
Prénom: Johar
Sexe: M
Age: 20 ans
Affiliation: Tadryon.
ATTRIBUTS

Force: 8
Agilité: 5
Constitution: 10
Perception: 7
COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚪⚪⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Armes Laser - ⚫⚫⚪⚪⚪
Charisme - ⚪⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚫⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚫⚫⚫⚪⚪


INVENTAIRE

ARMES

♦ E-8 Oni
♦ P-7 Helhest

EQUIPEMENTS

♦ Lunettes de Vision Nocturne
♦ Bouclier
♦ Grappin
♦ Revêtement sthénique | Cette forme d'Exosquelette est utilisé pour lutter contre les forces de la Nature, que ce soit les vents violents ou les courants marins : l'armure dévie ces forces et permet de s'aventurer en ces environnements dangereux. Elle est cependant moins résistante aux attaques.

AUTRES

♦ Rien.


PHYSIONOMIE

Johar, c’est un J comme une jeunesse explosive, haute en couleur, une bombe de muscle nerveuse du haut de son mètre quatre-vingt. C’est un corps d’athlète qu’il entretient sans vraiment en avoir besoin : les exercices physiques de sa condition sont depuis longtemps intégrés à sa façon de vivre, à ses habitudes, qu’il s’agisse de course, de musculation ou de n’importe quel entrainement physique, le jeune homme est toujours partant. Il porte sur son visage cette jeunesse pleine de vie et de santé des jeunes Tadryen avides de combats et de défis. On peut dire qu’il a un beau visage, long, au nez droit, à la mâchoire carrée qui se contracte dès qu’une situation l’agace et au menton légèrement pointu ; une peau blanche, discrètement hâlée en harmonie avec une épaisse chevelure brune et de grands yeux sombres, toujours vifs et à la lueur parfois bestiale. L’orange est sa couleur favorite, c’est celle de son Exosquelette et celle qu’il colle partout dès qu’il en l’occasion, dans sa chambre, ses vêtements voire même sur ses armes. Le Tadryen possède une énergie étouffante, il a sans cesse besoin de bouger, de faire craquer son cou, de tapoter la table de ses longs doigts ou de faire les cent pas : rester inactif le rend nerveux et ce dynamisme se ressent dans sa façon de marcher ou de parler. Sa voix grave est parfaitement celle à laquelle on s’attend en apercevant le soldat : une voix puissante mais encore juvénile. Personne -sauf Donovan au cours de leurs entraînements- ne le voit torse nu, mais il s’avère que son dos est plein de cicatrices, résultats des cruelles sanctions de son père lors de sa période de « rébellion adolescente ».  


PSYCHOLOGIE

Le dynamisme de son corps fonctionne avec le dynamisme de son esprit : Jahor est quelqu’un d’impulsif et de colérique qui a du mal à contrôler ses émotions et sa langue et c’est ce qui lui pourrit la vie. Il ne peut s’empêcher de balancer ce qui lui passe par la tête au moment où ça vient, regrettant parfois ses dires à la franchise un peu trop exacerbée. Cette honnêteté va de pair avec une jalousie presque maladive qui ne concerne à vrai dire que de rares élus, le principal étant son meilleur ami Donovan. Il ne supporte pas de voir d’autres personnes que lui passer du bon temps avec le Tadryen et ce genre d’attitudes posent évidemment problème lorsque l’unité doit travailler en groupe. Mais ces mauvais côtés sont rattrapés par son empathie à toute épreuve que Johar a d’ailleurs eu du mal à accepter : sa compassion n’a d’égale que sa gentillesse. Conscient que cette qualité pouvait rapidement s’avérer être une faiblesse, le natif passa la plus grande partie de son enfance à éviter le contact avec les autres de peur de souffrir et d’être déçu. Ce qui ne l’empêcha nullement d’expérimenter ces deux sentiments et plus d’une fois. Il développa ainsi une relation fusionnelle avec Donovan, les deux garnements étant toujours fourrés ensembles. Aujourd’hui Johar a accepté cette empathie et se donne à fond pour aider ceux qui en ont besoin tout en essayant de ne pas trop s’impliquer dans leurs histoires. Il sait qu'il a toujours tendance à en souffrir plus qu’autre chose et il se rend compte qu’il lui faut apprendre à se protéger sans pour autant se couper du reste du monde. L’une de ses plus grandes peurs est de sortir de Tadryon. Il se rappelle sans cesse que sa mère a perdu la vie derrière ses murs et la vision de son casque ensanglanté l’a longtemps poursuivi durant ses cauchemars : il devra sortir un jour s’il veut suivre les traces de son père, mais son appréhension est presque phobique.


HISTOIRE

Tu recules, effrayé par la véhémence de l’homme qui te fait face et qui n’est autre que ton père. Tu manques de trébucher sur ton propre lacet et te rattrapes tant bien que mal au mur en clignant rapidement des yeux, comme si cette action enfantine pouvait t’aider à éviter la terrible situation. Pourtant tu ne fais rien pour échapper à la main qui saisit ton tee-shirt et te soulève sans peine, dénudant une partie de ton ventre. Tu sais pourtant ce qu’il te reproche, tu sais que tu n’aurais jamais dû distribuer ces Azurins à tout va mais pendant une journée au moins, tu as eu l’impression d’avoir des amis et de t’amuser. Ce n’était pas réel mais c’était bien tout de même, ça changeait de d’habitude. Mais tu le regrettais déjà par peur de la sanction.

« Deux cents crédits ! Deux cents pour ton anniversaire et monsieur les distribue à tout le monde à l’Académie ! Non mais tu entends ça Taka ? »

Tu aimerais te recroqueviller mais il vaut mieux ne pas bouger dans ce cas-là, tu ne veux pas énerver encore plus le soldat. Tu remercies intérieurement ta mère d’être dans les parages en cet instant car tu as moins peur, tu sais qu’elle te protègera. Elle passe derrière le grand soldat aux traits durs et appuie sur le bras musclé qui te maintenait, les pieds ballants au-dessus du sol. Tu tombes piteusement sur le sol et y reste, immobile, en écoutant la dispute qui gronde.

« Il est généreux, tu ne peux pas le lui reprocher. »

« Généreux ? Il a donné son premier argent de poche à des gosses qu’il ne connaissait même pas ! »

« Et alors ? »

« Alors il se fait avoir, il est trop sensible, et tu sais autant que moi que ce monde n’est pas fait pour ceux qui ont le cœur sur la main, il va se faire piétiner… C'est notre fils, un fils de soldats, un Tadryen et il échange des Azurins pour se faire des amis! Non mais Taka, tu ne vois pas que quelque chose ne va pas?»

Les bras de ta mère t’enlacent et tu te blottis contre elle avec gratitude, qu’est-ce que tu aimes cette odeur si particulière, ce mélange de gel pour nettoyer les Exosquelettes, de parfum légèrement musqué et d’huile mécanique. Mais le réconfort est de courte durée.

« Lâche-le, tu le couves trop, tu vas en faire un faible, il a déjà un évident souci de sociabilité n'en rajoute pas. Johar, pourquoi tu as donné ton argent ? »

Tu hésites à répondre mais le regard dur de ton père brise ton silence. Tu sais que ça ne vas pas lui plaire mais tu ne sais pas mentir. Ta voix tremble :

« Ils voulaient bien jouer avec moi contre les Azurins… enfin, juste une course de voiture mais, c’était bien, je… »

Tu n’as pas le temps d’achever qu’une claque monumentale s’abat sur ta joue mais le revers que tu attends ne vient pas. Taka est intervenue.

« Va dans ta chambre Johar. »

Tu n’attends pas qu’on te le répète, tu files dans le couloir en retenant avec peine tes sanglots. Si tu n’avais pas conscience que ta mère était un soldat hors pair d’une carrure presque égale à celle de ton père, tu aurais pu t’inquiéter d’une telle dispute. Mais c’était tellement fréquent que la question ne se posait plus : il ne levait jamais la main sur ta mère. Ils se disputent tout le temps, c’est presque leur seule façon de s’exprimer mais tu crois qu’ils s’aiment. Ils ne peuvent que s’aimer pour être ainsi complémentaires et vivre ensemble... Oui ils s’aiment. Tu avais 6 ans.



~~~~~~


Tu sens que c’est une mauvaise idée, Donovan te l’as fait remarquer, a essayé de t’obliger à y réfléchir, mais tu lui as sorti ton sourire insolent que tu affectionnes tant en ce moment et tu as haussé les épaules. Il a soupiré, t’as jaugé du regard puis t’as suivi avec son air habituel, celui qui veut dire « je m’en fous de tout, t’façon, j’te suis ! » Tu l’aimes pour ça, pour sa maîtrise parfaite de soi et son sérieux, même si une fois sur deux t’as envie de lui envoyer un pain dans la figure parce qu’il t’empêche de faire une connerie. Mais il vaut mieux éviter, tu as déjà tâté de ses poings et ça n’a pas vraiment été la meilleure expérience de ta vie. Mais pas aujourd’hui, aujourd’hui ça va être le summum de ta carrière de cancre rebelle, aujourd’hui tu vas aller trop loin, tu le sais mais c’est terriblement excitant. Tu avais cours d’histoire, un cours barbant qui, comme la plupart des cours théoriques, ne t’intéresse pas. Tu marches doucement dans le couloir, te baissant par moment pour éviter les fenêtre, rampant même à d’autre lorsque les baies vitrées sont trop longues et risquent de vous trahir. Et tu finis par y arriver, la salle dans laquelle sont rangées les armes d’entrainement. Elle est fermée évidemment mais tu as réussi à voler une carte magnétique lors de la pause repas. Et tu la plaques sur le capteur, la porte s’ouvre. Tu as devant toi la réserve complète mais ce ne sont pas ces armes qui t’intéressent, tu en veux une en particulier, celle du professeur de tir, sa favorite qu’il range toujours au même endroit, sous son bureau quand il ne l’a pas sur lui. Vous ressortez furtivement, sans que personne n’ait apparemment remarqué quoi que ce soit. Ne reste plus qu’à aller tester cette fameuse arme, tu traverses plusieurs couloirs pour t’élancer dehors lorsqu’un bras d’Exosquelette t’attrapes par la capuche et te traîne littéralement en arrière. Et là c’est la chute.

C’était une mauvaise idée, tu le savais depuis le début. Mais tu ne regrettes même pas. Au quatrième coup de ceinture, tu sens la peau de ton dos se tendre et du sang en couler doucement. Le cinquième t’arrache un gémissement et les quatre derniers des cris mais tu ne dis rien d’autre, tu n’implores pas, tu te mords la lèvre et lorsque tu te retournes tu plantes tes yeux sombres dans ceux de ton père. Il a le visage contracté par la fureur, et tu sais qu’un mot de ta part peut te coûter cher. Mais tu n’y peux rien, tu le hais tellement depuis qu’elle est partie. Tu ne le lui as jamais dit mais tu le montres bien par ton insolence, par ton comportement à l’Académie et par les multiples conneries que tu te vantes de faire. Tu le cherches, tu mérités ses coups et tu ne sais même pas pourquoi tu le fais.

« Je te déteste. »

Tu n’es pas en colère, tu énonces ça comme s’il s’agissait de la plus grande évidence mais la fureur sur le visage de ton géniteur a disparu, vous restez à vous regarder durant de longues secondes, puis tu remets ton tee-shirt en grimaçant et tu commences à partir.

« Tu n’avais pas besoin d’elle. »

Tu t’arrêtes, crispé, le dos en feu et la tête qui tourne à cause de la douleur. Est-ce que tu as bien entendu ? Ne pas te retourner surtout, continue d’avancer, ne te retourne pas… tu as bientôt atteint ta chambre.

« Moi oui par contre, j’avais besoin d’elle, tu n’imagines pas à quel point Johar. »

Ton visage se tourne vers lui malgré toi et tu sens la tristesse profonde qui habite ce personnage éminent. Est-ce une larme qui coule sur sa joue, traçant un sillon parmi les traits marqués de son visage fermé ? Non, tu as probablement rêvé.  Ton père ne peut pas pleurer. Monsieur le grand soldat Tadryen peut combattre avec ses flingues et son Exosquelette mais pas pleurer, non… ça le rendrait humain et t’empêcherais de le détester. Oui, tu as rêvé, c’est sûr. Tu pousses la porte de ta chambre et tu es aussitôt pris d’une crise. Plus rien ne va, tes muscles se contractent, ton dos couturé de cicatrices plus ou moins vieilles te fait souffrir, ton cœur s’emballe douloureusement et les sanglots t’emportent. Les deux mains à plat contre le mur, recroquevillé dans un coin de la pièce, tu essaies d’empêcher les cris de sortir de ta bouche mais tout se mélange et tu ne contrôles plus rien. Pourquoi est-elle morte ? Pourquoi t’a-t-elle abandonné ? Tu finis par t’endormir ou t’évanouir -quelle différence ?- ton corps exige le repos que tu refuses de lui offrir depuis ce jour si maudit où l’unité est revenue sans elle. Ce jour où le capitaine a tendu à ton père le casque vert de son Exosquelette, fendu en son centre et tâché de rouge. C’est là que tout a basculé. Et aujourd’hui rien ne va plus. Tu avais 13 ans.


~~~~~~


« Salut mec ! » Tu tapes dans l’épaule de Don et t’assois à côté de lui pour le déjeuner. Ton regard glisse sur ses cicatrices, c’était il y a un an pourtant tu as toujours du mal à t’y faire. Le premier et unique combat réel que tu aies fait, la première bestiole abattue. Et un œil de perdu pour ton meilleur ami. Tu passes une main dans tes cheveux ébouriffés sur ton crâne et tâche de ne plus y penser en commençant ton repas. Tu te rends compte qu’il n’y a pas grand monde dans ta vie. En fait il n’y a que trois personnes si tu y réfléchis bien, il n’y en a que trois qui importent vraiment.

Il y a ton père. La Cape Ecarlate Dasterion que tu as craint, puis haï… aujourd’hui tu ne sais plus trop où tu en es. Tu es fier peut-être, oui c’est sûr. C’est de la fierté, de l’admiration… à croire que Don ait déteint sur toi. Tu lui as pardonné, tu le comprends presque et tu veux lui ressembler. Tu veux porter ce même courage sur tes épaules, avoir le même Exosquelette, les mêmes armes, avoir sa force, son agilité, tu veux lui ressembler, plus que tout au monde. Il te paraît inaccessible, encore plus que quand tu avais dix ans, mais tu es déterminé, tu deviendras une Cape Ecarlate toi aussi, tu veux y croire, tu feras partie de ce panthéon de héros… même si pour l’instant tu commences à peine à supporter ton Exosquelette et n’est même pas encore capable de viser avec ton arme, tu arriveras au bout pour lui et pour ta mère. Pour eux. Et puis tu n’es pas seul.

Donovan est avec toi, tu es capable de tout avec lui, tu l’as compris il y a longtemps. Il est comme un frère, c’est ton meilleur ami, tu le connais mieux que personne et la réciproque est tout aussi vraie. Ensemble vous y arriverez c’est certain. Ensemble. Vous vous battrez peut-être, vous vous disputerez certainement, mais tu sais qu’il te motive à te dépasser. La peur d’être derrière lui ne te lâche jamais, mais cette rivalité ne vous éloignera jamais l’un de l’autre, au contraire elle vous mènera au sommet, oui tu en es persuadé. La force mentale et la maîtrise des émotions qu’il te manque résident en Donovan, vous vous complétez étrangement. Un peu comme l’eau et le feu. D’ailleurs maintenant que tu y penses, son Exosquelette est bleu et le tien orange. C’est marrant, ça vous va bien. Il faudra que tu lui en fasses la réflexion à l’occasion, il s’en foutra mais tu le lui diras quand même. Tu vois peut-être des signes partout, mais tu es persuadé que ça vous aidera à atteindre les sommets de Tadryon et protéger la Cité. Et puis tu le feras aussi pour un gamin. Un gamin chiant qui te tape sur le système depuis que t’as empêché des idiots de lui plomber la tronche à l’Académie. Un gamin qui te ressemble beaucoup trop mais qui n’a plus personne et qui se raccroche à toi comme à une bouée de sauvetage. Tu ne peux pas le laisser tomber, tu ne le veux pas non plus. Son admiration pour toi te flatte d’une certaine façon et tu veux en être digne. Tu veux lui prouver que tu t’en es sorti et qu’il s’en sortira. Même si pour l’instant le Solstice Ecarlate s’occupe de lui, la vie reprendra, c’est ce que tu lui répètes quand il te dit qu’il veut fuguer et qu’il en a marre. C’était ce que tu te répétais quand tu détruisais tout le mobilier de ta chambre en proie à cette colère qui ne voulait pas te lâcher, que tu frappais inutilement la poitrine imposante de ton père, que tu hurlais dans ton oreiller pendant la nuit sans reprendre ton souffle. C’était ce que tu te disais et c’est arrivé : la vie a repris, tout simplement. Tu as 20 ans.



HRP

Pseudo: Nocta
Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à Y&Y
Code: Validé ♫


© Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Jeu 2 Mar - 2:44

♦ COMPAGNONS ♦


IDENTITE

Nom: Inconnu
Prénom: Achar
Sexe: M
Age: 12 ans

Niveau: I
Affiliation: Tadryon.

ATTRIBUTS

Force: 6
Agilité: 8
Constitution: 6
Perception: 7

COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚫⚫⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Charisme - ⚫⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚪⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚪⚪⚪⚪⚪

Armes Laser - ⚫⚫⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚫⚪⚪⚪⚪

| + |

Armes

♦ P-2 Nixe
♦ P-19 Lamia

Equipements

♦ Rien.

Autres

♦ Jet-Board

PHYSIONOMIE

Achar est un garçon plus petit que ceux de son âge, mais aussi plus musclé car adepte des arts martiaux et des sports violents. Sa peau quelques peu burinée prend rapidement le soleil et dénote avec sa chevelure blonde hérissée sur sa tête. Le jeune natif a ce qu'on pourrait communément appeler une tête d'ange avec ses joues rebondies, ses yeux noisettes et son air mélancolique imprimé sur son visage d'enfant. Achar est tatoué sur la totalité de son bras droit: deux dragons qui remontent sur son torse en dessins tribaux. Les deux créatures ont été dessinées illégalement par un tatoueur contre la plupart des économies d'Achar, en hommage à ses parents.

PSYCHOLOGIE

Achar a toujours été joyeux et particulièrement sociable. C'est un enfant qui aime faire le pitre, attirer l'attention de façon positive et vivre en communauté. Ami apprécié et toujours motivé pour sortir, le Tadryen s'est quelques peu éteint depuis la mission... cette mission durant laquelle ses parents ont perdu la vie. Ses sourires se font plus rares et le gamin est plus sec, plus renfermé quoique toujours en relation avec ses amis. Il se pose cependant beaucoup de questions et a des besoins de solitude qu'il n'avait pas auparavant: dans ces moments il ne faut pas le déranger, sa mélancolie se changeant bien vite en colère, il peut se montrer désagréable et même blessant. Si l'on devait citer ses qualités, la détermination et la sympathie pourraient être nommés, s'opposant à ses défauts de jalousie et d'introversion.

HISTOIRE

Tout sourire, le visage encore plein de boue et de brindilles, Achar s'élance dans la cour de l'Académie: il vient d'obtenir la meilleure note au parcours d'obstacle et tient le papier récapitulatif dans sa main droite. Le relevé est tâché par endroit mais peu importe, on y lit qu'il a obtenu la note la plus haute et les félicitations du professeur. Du haut de ses dix ans, le gamin obtient de bons résultats dans la plupart de ses matières, mais jamais assez pour être dans les trois premiers et cette nouvelle réussite est grisante. Il va s'élancer en dehors des grilles de l'Académie lorsqu'il se rend compte que quelque chose cloche: son père n'est pas là. Il repère tous les autres parents, ceux de ses amis à qui il adresse un petit signe de la main mais il a une boule au ventre. Son père n'est jamais en retard. Il voit alors s'avancer vers lui les reconnaissables membres du Solstice Ecarlate. Achar fronce les sourcils et fait un pas en arrière. Non, ça n'augure rien de bon. Il est conscient de ce que ça peut signifier mais il veut se tromper, ne pas avoir raison pour une fois. On va lui annoncer que son père s'est blessé en mission. Mais ce n'est pas possible... il est dans la même unité que sa mère et sa mère est le meilleur médecin de Tadryon, c'est son père qui lui a dit! Rien n'a pu leur arriver, ce n'est pas possible!

"Bonjour Achar."

Ce sont les derniers mots dont il se souvienne. Le reste est flou dans sa tête, il se souvient d'avoir hurlé et d'avoir repoussé les bras qui le maintenaient, d'avoir insulté les gens autour de lui et d'avoir essayé de s'enfuir. Il se souvient même d'avoir mordu un prêtre. Deux fois. Mais il se souvient surtout d'avoir perdu ses parents. Ils n'étaient pas parfaits, ils avaient peu de temps à lui accorder, mais assez pour qu'il les adore, comme tout enfant de dix ans. Assez pour que cette perte trouble l'âme la plus stable et que les doutes saisissent le plus fervent croyant. Assez pour faire perdre pied au petit garçon. Et le rendre violent, agressif.

Ce sale caractère récemment découvert l'a mené tout droit au milieu de quatre camarades enragés: recroquevillé par terre, les coups de pieds fusaient autour de lui: dans le ventre, le dos, les côtes. Il n'a pas crié mais les larme de douleur coulaient sur ses joues. Puis tout s'est arrêté, soudainement. Les gamins ont prit la fuite et Achar a relevé la tête. Le soleil l'éblouissait et il ne voyait qu'une silhouette plutôt grande et musclée qui se détachait du paysage: Johar. Oui c'était comme son père, ou son grand frère plutôt. Johar soufflait et levait les yeux au ciel à chaque fois qu'Achar s'approchait de lui, mais il l'écoutait, le conseillait. Il s'entraînait même avec lui, et lui montrait des exercices de "grand", il lui ébouriffait les cheveux quand il le croisait et ils avaient même un "check" spécial pour eux deux, qu'Achar avait inventé lui-même! Il venait le voir parfois à l'orphelinat, le Solstice Ecarlate le connaissait bien de ce qu'il avait compris, un rapport avec son père ou quelque chose du genre. Achar veut devenir comme lui plus tard. Johar n'a pas encore vu le tatouage du gamin et ce dernier a peur de le lui dire, il ne s'imagine que trop bien sa réaction et sent qu'il ne va pas s'en sortir qu'avec un sermon... mais il verra bien en temps voulu. Après tout, il n'avait que douze ans.




IDENTITE

Nom: De Gal
Prénom: Acrux
Sexe: Masculin
Age: 28 ans

Niveau: I [84 points XP]
Affiliation: Tadryon.

ATTRIBUTS

Force: 8
Agilité: 6
Constitution: 5
Perception: 6

COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚫⚫⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Charisme - ⚪⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚪⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚫⚫⚪⚪⚪

Armes Laser - ⚫⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚪⚪⚪⚪⚪

| + |

Armes

♦ P-2 Nixe
♦ P-19 Lamia

Equipements

♦ Rien.

Autres

♦ Rien.

PHYSIONOMIE

La chevelure blanche, comme si elle avait été décolorée par le lourd soleil de Varosha d'Acrux fait de lui un homme reconnaissable rapidement. Sa peau est bronzée, non pas naturellement mais à cause d'une trop forte exposition aux rayons et sans nulle protection. Son visage est couturé de cicatrices plus ou moins visibles, mais au moins trois d'entre elles marquent ceux qui le regardent, traçant des traits épais sur son visage a l'apparence dure. Ce tableau chargé et lourd d'un passé houleux, est allégé par deux yeux d'un bleu pur, légèrement ombragé, semblable à celui d'un ciel s'apprêtant à accueillir l'orage.
Acrux n'est pas particulièrement grand, ni même particulièrement fort, il a le physique de l'homme qui sait se faire remarquer au besoin tout en sachant se faire plus discret qu'un Spectre -si tant est que cet étrange groupuscule existe. En quelques mots, l'ancien Varoc a un physique qui marque les esprits par ses cheveux et son visage mais pas par sa carrure contrairement à d'autres Tadryens.

PSYCHOLOGIE

La méfiance est sa plus grande qualité et son pire défaut. Né dans un lieu qui ne laissait pas de place à la faiblesser d'esprit et à l'altruisme, il a dû apprendre bien vite à ne jamais faire confiance au risque de se voir déposséder de tout ce qu'on possède. Mais cette méfiance l'a suivi jusqu'à Tadryon et il peine à s'en débarrasser. Il a pour l'instant du mal à embrasser la cause commune, ayant toujours eu l'habitude de vivre ou plutôt de survivre seul.
Néanmoins, c'est quelqu'un de plutôt futé et de mesquin qui sait tirer parti des situations. A l'inverse de son demi-frère qui prend tout très à coeur et s'implique un peu trop, Acrux sait prendre du recul et analyser une situation pour la tourner à son avantage. S'il abaisse ses barrières, il laissera alors apercevoir un jeune homme apte à aimer et apprécier la vie, mais peu d'élus ont ce privilège. Pour la plupart, il reste l'ancien Varoc sympathique mais distant, qui se mêle juste assez au groupe pour ne pas attirer l'attention mais qui sait vite faire chanter et utiliser les informations à bon escient. Gare à ses ennemis, ce machiavel en devenir ne vous réduira pas seulement d'un poing dans la figure mais de rumeurs et de paroles murmurées aux bonnes oreilles et aux bons endroits.

HISTOIRE

Acrux est né dans Varosha, dans un taudis sale perché en haut d'un immeuble en ruine, dans la même chambre qui servait à sa mère pour son travail. Quel travail? Celui de vendre son amour, son corps en échange de l'essentiel: des vêtements, de l'eau, de la nourriture. Acrux a grandi au milieu de ces hommes venus chercher le réconfort d'une nuit dans les bras de sa génitrice.
Son père qui n'est autre que Andugal Dasterion a rejoint les rangs de Tadryon avant sa naissance et s'il ne l'a jamais connu, Acrux a toujours grandi dans l'ombre de cet homme qui avait réussi l'impensable pour les réfugiés: se faire repérer par la Cité Azurée. Mais cette ombre lointaine à peine nommable si elle l'a inspiré,
n'a pas suffit à le protéger ni lui, ni sa mère. Le jour où l'un de ses clients s'en est pris à elle, Acrux n'a rien pu faire. Il n'avait que six ans, était habitué à fuir, à se cacher: comment aurait-il pu réagir? Cette scène le hante encore aujourd'hui,
où il voit cette jeune femme hurler tandis qu'on la traîne par les cheveux dans la rue, avant d'être battue à mort. Il était resté caché à pleurer pendant au moins deux jours avant de prendre conscience que son estomac criait famine. Il avait vécu avec cette peur au ventre et avait décidé d'éviter toutes les bandes des rez-de-chaussée, tous les rebelles dangereux qui imposaient la loi du plus fort. Et il avait vécu seul, plus seul que jamais, refusant de vivre en groupe de peur d'attirer les charognards et leur besoin de razzia que personne ne leur refusait. Acrux a tout fait pour attirer Tadryon, c'était son but ultime et aujourd'hui sa vie de conscrit est partagée entre le désir de nettoyer Varosha de la vermine qui terrorise les réfugiés innocents, et le besoin de briller devant son père qu'il a enfin retrouvé... ignorant que l'affection que ce dernier lui porte est purement fictive et ne sert que les desseins d'Andugal à propos de Johar...




© Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Ven 3 Mar - 17:50

Fiche terminée ! Kaos 2
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 490
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Sam 4 Mar - 16:13

Bienvenue Johar ♫

Comme je t'ai dit dans mon dernier MP, je préférerais que ton père soit devenu une Cape il y a 5 ans, par souci de cohérence. Du coup, il faudra changer un passage dans la partie où ton perso a 13 ans : "Monsieur la grande Cape Ecarlate n’en est pas capable." => ton père n'est pas encore une Cape à ce moment-là =)

A plusieurs reprises tu évoques l'argent de Tadryon comme les "pierres" ou les "Azuris", disons que ce n'est pas commun dans un dialogue de Tadryens. On parle plutôt d'Azurins ou de crédits.

Dans la psychologie de ton compagnon, tu as mal écrit "Tadryen" un moment ^^'
Pour son tatouage, c'est bien un adulte qui le lui a fait ? Parce que tu le nommes comme un "camarade", ça donne l'impression que c'est un autre enfant qui l'a tatoué, et vu la complexité du tatouage ce n'est pas possible xD
Et juste une petite précision, même si ton comp' a des armes, il n'est pas autorisé à les utiliser parce qu'il est encore trop jeune. C'est à partir de son année de service militaire (à 16 ans) qu'il a le droit de les garder en dehors de l'Académie.

Voilà, je crois n'avoir rien oublié, bonne correction ♫


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Sam 4 Mar - 16:28

Modifications faites, merci pour ta lecture et tes précisions Kaos 1
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 490
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Sam 4 Mar - 16:47

Il y a encore des "Azuris" que tu dois remplacer par "Azurins" dans ton histoire ;)


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Sam 4 Mar - 17:12

Très juste, désolé. ^^ Voilà qui est réglé ! Kaos 23
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 490
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée] Sam 4 Mar - 17:51



F i c h e   V a l i d é e


♦️ Bienvenue officiellement au sein de Dysnomie ! ♦️

Tu peux désormais commencer le rp au sein du forum. N'oublie pas de recenser ton avatar dans ce sujet et de mettre ta fiche dans ton profil.. Tu peux également faire une demande de rp dans la section appropriée et créer ton agenda pour recenser tes écrits en cours.

Je suis le responsable de ta faction, n'hésite pas à me contacter par mp pour tout projet ou questions en rapport avec elle.

Kaos 7




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
Johar Dasterion ~ Natif Tadryen [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications :: Confirmées-
Sauter vers: