Partagez | 
 

 Feux d'artifice - ft Gardner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Feux d'artifice - ft Gardner Ven 3 Mar - 20:55


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artificeLe faible d'esprit, même sous assistance, aspire toujours à obtenir ce que les autres détiennent, par manque, par folie, ou parfois même pour la simple envie de destruction. Mais, jamais vous ne combattrez, jamais vous ne vous soulèverez. Vous êtes devenu mous, gras, lents, et satisfait de peu. Éternelle compétition des Hommes pour briller dans la société, tel des chiens cherchant à impressionner un maître en espérant avoir un os, ou dans le cas présent, à souiller la construction d'une humanité nouvelle sans en avoir le mérite. Tadryon survivra par la compétence de ses membres, non par l'invalidité et la déchéance. Gangs, mutants et autres abominations, des obstacles.

**************

" Et donc, ils attaquent les murs, et vous voulez que je vous aide a surveiller pour capturer les réfugiés fauteurs de troubles ? " Demandais notre chère Akira, présentement en discussion avec un des passeurs de la ville, dans un endroit proche de la porte tant convoitée par le monde extérieur.

" C'est cela, réussir serais une bonne preuve comme quoi tu ne seras bientôt plus une enfant, ahahaha ", un rire légèrement moqueur était émis par l'homme, " Plus sérieusement, tu sera payée, tu servira Tadryon, et je glisserais un mot pour toi à l'académie si tu veut. "

" Humpf... ", pouffait elle a l'entente de la remarque, se retenant de toutes interventions, " D'accord, je vais me mettre dans une des tours en ruine à l'extérieur, et couvrir les murs pour découvrir qui son les membres a l'origine des attaques. "

" Je savais que tu ne nous laisserais pas tomber ; une vraie battante ! ", ajouta amicalement le passeur avant de partir pour une nouvelle garde a son poste, lançant : " Reste en contact radio, pas d'actes héroïques, et demande de l'aide si besoin. "

" Compris. " Termina-t-elle, ce dirigeant elle aussi vers l'habitation de ses parents dans le but de retirer ses armes, des vivres, et le soutient de ses géniteurs.

**************

Armée de son fusil Djinn et équipée de la plus légère des exosquelettes, couvrant tout juste sa combinaison de tissu a fleur de peau, c'est avec une discrétion toute relative qu'Akira sortis dans les ruines de la cité fantôme par la porte principale de la ville écarlate. " Heureusement qu'ils éloignent les réfugiés, tient. " Ce dis elle, même si c'est eux qui ont probablement plus peur qu'elle, elle savait que la confrontation pouvait parfois être violente... Besoin et jalousie obligent.

Une lente ascension dans les décombres d'un immeuble, signe d'une gloire d'un monde ancien maintenant périclitant, sautant par quelques endroits aux chutes dangereuses, grimpant a d'autres par des escaliers effondrés dans l’édifice de béton, le tout tel un être relativement agile et discret. Une fois à une position relativement haute, elle observa Tadryon depuis ce qui était probablement une fenêtre en son temps, des morceaux de verre jonchant le sol a ses pieds.

La vue était magnifique, un halo de lumière bleu, d'énergie, ou encore le dôme, c'était un spectacle qui faisait vibrer un cœur convertis depuis toujours au patriotisme. C'était la première excitation de l’inconnue pour elle, et pour rien au monde, elle ne changerait de vie à l'heure actuelle. Seule la vue grisante des ruines de l'ancienne mégalopole était une tache sur cette toile d'émotions. Elle était parsemée de camps, de lumières éphémères de quelques restes d'énergies de l'humanité, qu'il faudra, par l'aide de la technologie, reconstruire.

" Je voulais vous éveiller, vous apporter la lumière, vous montrez qu'il existe un monde alternatif, une solution à ce problème. - George Orwell, inspiration "

Retrouvant ses esprits depuis l'admiration, elle décida de s'installer ici pour le moment. La lunette de son arme sera sa vue, Tadryon sa foi, ses convictions, son bras. Elle s’imaginait déjà de retour, triomphante d'avoir accompli le meurtre au nom d'une cause qu'elle croit juste. Elle devait le faire.

Déjà, l'éclat bleu de l'énergie crépitait dans une cellule d'énergie insérée dans la chambre d'une arme désireuse de servir. C'est en patientant qu'elle consommait maintenant un met simple, le pain, signe de partage, mais aussi de pouvoir.

Spoiler:
 

~682 mots.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Ven 3 Mar - 22:58

Feux d'artifice.Rose Gardner


Une après-midi comme les autres, il faisait beau et lumineux sous ce dôme. Une bonne après-midi donc pour partir à la recherche de pièce détachée en tous genre. Je revenais tranquillement à la maison avec un sac remplit d'objets délaissés tel que des plaques d'acier, du bois abandonné ou encore des canettes de soda vide. Si les gens après le travail préféraient se vider la tête avec des divertissements qui rendent idiot, moi, je favorisais mon temps libre à l'avancement de mes projets. En ce moment, je travaillais sur l'armature de ce qui pourrait être dans le futur un animal de compagnie cent pour-cent mécanique. J'étais très loin d'atteindre le résultat escompté étant donné le manque de moyens, mais je ne baissais pas les bras. Arrivé à mon appartement, je poussais la porte d'entrée en hurlant :

- "PAPA ! JE SUIS RENTREE !"

- "Je t'ai déjà dit de pas crier comme ça ! Je suis dans la cuisine !"

Je lâchais alors mon sac dans le vestibule, la moitié du bric-à-brac qu'il contenait s'étalait sur le sol accompagné d'un énorme fracas. Je soupirais brièvement avant de pénétrer dans la cuisine, là où mon père était en train de préparer le souper. Dans un mouvement presque machinal, j'allais attraper un verre dans une armoire avant de sortir le lait du frigo pour étancher ma soif.

- "Comment s'est passée ta journée ?" M'interrogea-t-il.

- "Hm... Classique. J'ai pris un peu de bordel par-ci, par-là. Rien de bien différent de d'habitude, il est difficile de trouver des composants nobles. Ce qu'il me faudrait, c'est un exo à l'abandon. Autant te dire que c'est impossible..."

- "Si ça peut t'aider, Chérie, les Passeurs cherchent du monde pour aller à l'extérieur. Des rebelles jettent des explosifs contre les murs. Si tu souhaites y aller, tu as ma permission." Dit-il en coupant des oignons.

Folle de joie, je me jetais à son cou pour lui déposer une bise sur sa joue barbue en le remerciant. Sans attendre une seconde, je me précipitais dans ma chambre ou mon atelier comme j'aimais l'appeler. Je regardais pendant un instant mon meilleur exosquelette sur un porte armure fait main. Une armure d'une beauté sans pareil, un bijou de technologie. Après cet émerveillement passagé, j'enfilais mon exosquelette dans son intégrité avant de m'équiper de mes armes en les accrochant sur des attaches intégré à l'armure.
Cela étant fait, je me dirigeais vers l'entrée principale avant d'interpelé un des passeurs à son poste.

- "Hey ! Je suis là pour m'occuper des nuisibles ! Vous me laissez passez ?"

Le garde se tournait vers moi, me regardant de haut en bas avant de s'exclamer : - "Fait bien ton job et tu aurais éventuellement une paye. Tu n'es pas seule là dehors, alors prend garde."

Je hochais la tête alors que la porte s'ouvrait. Sans hésiter, je la passais pour pénétrer dans la vieille ville. Les rues étaient désertes, du papier volait au gré du vent. Je suivais la rue principale en pénétrant dans les habitations qui semblaient encore plus ou moins tenir debout. Dans ce qu'il semblait être une chambre, je trouvais une vieille télévision que je m'empressais de démonter. Je pris ses composants avant de les fourrer dans mon sac. Alors que je me relevais, des voix s'élevèrent au milieu de la rue. D'instinct, je dégainais mon Helhest en désactivant la sécurité. Je descendis donc dans la rue pour observer ces individus. Ils étaient sales, maigres, ils ne marchaient pas vraiment droit, des cibles faciles. Ils ne semblaient pas avoir d'explosif sur eux.

Après un hochement de tête pour moi-même, je sortais de ma cachette, pointant mon arme vers eux avant de m'exclamer : "Où sont les apprentis pyrotechnicien ?"
Le groupuscule s'immobilisait, me regardant d'un air crédule. Visiblement, ils n'avaient pas envie de répondre, car ils n'hésitèrent pas à foncer sur moi. Sans hésitation, je pressais la détente en évitant de les touchers afin d'annoncer que je ne plaisantais pas.
Ils continuèrent sans sourciller. Alors je pressais la gâchette une seconde fois pour abattre celui du milieu avant de reculer de quelques pas, le corps-à-corps n'allait pas y échapper.

Spoiler:
 


Mots: 739  

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Sam 4 Mar - 11:22


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artificeUne silhouette bien plus large que les autres pointait le bout de son nez dans les rues alentour à Tadryon. Mais qui voilà donc, notre jeune ingénieur en herbe qui se promène donc autour des murs, et Dieu, quelle discrétion, même un char d’assaut serait moins visible. Cette idée arracha un sourire à Akira, qui comme une bienfaitrice, suivait de sa lunette sa protégée. " Tu ne changeras donc jamais, mais bon, il est peu être temps que tu te débrouilles seule. "

Un certain temps sans incidents suivis son court, Hammond en profitant pour grignoter dans un silence quasi complet dans ces ruines que seul le vent agite. Seul le froid la dérangeait, un peu comme être en haut d'une montagne avec pour seul manteau des plaques de métal. Mais dans ce monde bien étrange, il était courant que la chaleur pût revenir sans prévenir, ou même une pluie acide, alors, autant ne pas bouger pour le moment, c'était mieux pour elle, pour Gardner, et pour la mission.

Les scènes de vie quotidienne alentour étaient aussi un sujet d'études pour celle qui sortait pour la première fois des murs. Partout, des familles, des affamés, des pauvres. Mais aussi ce qui semblait être un gang aux coutumes barbares, a la technique primitive, à la hiérarchie violente et à la culture d’avant-apocalypse. Elle eut l'idée un moment d'en abattre un pour voir leurs réactions, porteraient ils secours au blessé ? Où se battraient-ils pour le piller ? Une curiosité bien macabre, mais qui était pourtant, dans ce monde, rien de plus que réaliste.

De retour à l'observation des mouvements de la consœur Tadryonne, Akira ne fut surprise de voir qu'elle avait déjà des ennuis avec la populace locale. Poser une question à un individu l'arme pointée sur eux est une folie, mais ce qui est encore plus fou, c'est qu'ils tentaient quand même d'attaquer Gardner. " Elle peut se défendre seule, j'imagine. " Supposa-t-elle, attendant pour ouvrir le feu en cas de toutes fins illogiques et en défaveur d'un membre de la ville azurée.

Il faut dire que c'était un combat relativement comique, les pauvres hères n'avaient aucune chance. Mais les uns attiraient les autres, et bientôt, de plus en plus de "zombies" sortaient des décombres où ils étaient cachés, apeurés. Il était temps de faire un exemple . L'excitation était relativement haute pour notre "tireuse d'élite" qui pour la première fois sentait qu'elle avait l'autorisation de faire usage de la force, pour la protection du gouvernement de Tadryon. Le résultat d'un long moment d'entraînement.

(résultat 1d20 = 1) Le premier tir, un éclair bleu a la détonation d'énergie, transperça le premier individu, (résultat 1d20 = 17) alors que le second ratait sa cible, ce logeant dans une trace noire dans l'asphalte de la route, la cible était sans doute trop mobile pour les capacités de notre jeune Tadryonne. Quoi qu'il en soit, ils savaient maintenant qu'un "sniper" était dans les parages, et tous déjà détalaient, ayant peur pour leurs pauvres vies, n'ayant que peu de moyens de répondre. " Je me demande s'ils vont avoir le cran de monter ici. " Se questionna elle, sur le sujet de savoir si elle devait se mouvoir ou non, désormais.

" Tu comptes rester en plein milieu de la route, rose ? ", dit Akira pour s'annoncer, via la radio de exosquelette loger a son col. " Je crois que tu n'es pas une bonne diplomate, bien celle que je connais. Dans tous les cas, tu peut avancer, je te couvre. "

Elle tourna le corps du Djinn, la cartouche d'azurait était toujours chargée au possible, environ trois tirs. Quelle consommation, mais les dégâts le valent bien, non ? Et puis, ils donnent des dizaines de cartouches à l'académie, même si elles sont difficilement toutes transportables. Elle reprit le suivi de "Madame-je-sais-tout", qu'allait elle donc faire comme bêtises désormais ?

~647 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Sam 4 Mar - 17:24

Feux d'artifice.Rose Gardner


C'est avec un sourire en coin que je rangeais mon arme, prête à en découdre à l'aide de ma force brute. D'autres hommes sortaient des bâtiments alentours, je n'avais pas été assez vigilante, mais tant pis ! Que le jeu commence. Alors que je ne m'y attendais pas, une sorte de sifflement se fit entendre et un des hommes qui me chargeaient s'effondra au sol comme une pierre. Un deuxième sifflement, un tir manqué. Les sauvages, prirent par surprise, commencent à courir dans toutes les directions, certains tombaient dans leur chute comme une brebis qui essaye d'échapper au loup. Un rire bref sortit de ma bouche avant d'entendre une fois familière dans la radio. Je m'empressais de répondre à son message :

- "Donc tu étais là aussi ! Un plaisir de t'entendre. Et que veux-tu... Je dois bien avoir des lacunes, tu sais bien que je n'ai pas le temps pour le bavardage inutile. En tous les cas, je te laisse protéger mes fesses, prends en soin, j'ai des rebelles à exploser. On va s'organiser comme à l'entraînement, donne-moi une seconde et je te branche sur la caméra de mon exo. Je prendrais la tienne par la même occasion. Oh, tu as dû le voir, mais ils investissent les bâtiments, fais attention à toi, ma petite."

Cela étant dit, je bidouillais rapidement sur le clavier de mon exosquelette avant de me connecter à la caméra d'Akira et lui donner la vue de la mienne par la même occasion. Je pouvais maintenant voir ce qu'elle voyait et vice-versa. Je dégainais à nouveau mon Helhest avant de continuer sur l'avenue principale en pénétrant dans chaque bâtiment ouvert à la recherche des rebelles. Bien souvent les buildings étaient vides, les lieux puaient la pisse ou ... Autre. Par moment, je croisais des gens "normaux", des familles. Maigres, sales, ils vivaient dans des taudis sans nom.

Dans une ancienne épicerie, une famille me fit prendre mon temps. Un homme, une femme et une petite fille, elle devait avoir cinq ans. Lorsque je suis rentrée dans la pièce, les deux femmes se réfugièrent derrière l'homme qui brandissait un tesson de bouteille en plaquant sa main libre sur sa fille derrière lui.

- "Baissez ça, je suis pas là pour vous faire du mal." Lui dis-je calmement. - "Je suis à la recherche d'un groupe bien précis. Vous savez ici qui a accès à des explosifs ? Ou de quoi en créer ?"

L'homme hésitait un instant avant de baisser son "arme". Le pauvre, s'il avait tenté quoi que ce soit avec cette chose, il n'aurait même pas griffé mon armure. L'individu se massait la nuque avant de prendre la parole.

- "Dé... Désolé, les visites sont généralement peu courtoises. Je pense pouvoir vous aider. Au nord d'ici, il y a une ancienne station radio avec une grande antenne, récemment, un groupe s'est installé là, ils essayent de recruter du monde pour rejoindre leur bande, des gens peu recommandable si vous voulez mon avis."

- "Combien sont-ils environs ? Sont-ils susceptibles d'être en possession d'explosif ?"

- "Certain, il y a deux jours d'ici il y a eu une explosion proche de la station et deux de leurs hommes sont mort, un accident à ce que l'on dit par ici... Écoutez, je ne veux pas vous sembler désagréable, mais je risque d'avoir des soucis si vous restez trop longtemps."

- "Je vois, merci de votre coopération."

Avant de partir, j'ouvrais un compartiment de mon exosquelette pour en sortir une barre de chocolat ainsi qu'une bouteille afin de les tendres à l'homme qui se trouvait devant moi. Il hochait la tête en ma direction avant de tendre le chocolat à la petite, un sourire illumina son visage. Sans un mot de plus, je pris la direction de la sortie.

- "Tu as entendu ça ? Tu as un visuel sur la dite station radio ?"


Mots: 682

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Sam 4 Mar - 19:59


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artifice" Et tu crois que je devrais avoir peur de cette hauteur ? C'est une ascension par ici. ", un léger soupir sera audible," Très bien, je me déplace en longeant la rue. Et pour la caméra, inutile pour moi, actuellement, mais fait donc ce que tu veux. Après tout, loin de moi de dédaigner l'aide de la grande ingénieur en devenir, sauveuse de Tadryon... ", cette fin sonnait comme une moquerie, mais qu'importe, elle était ainsi, supérieure.

Ce relevant, elle passait quelques étages, puis par quelques corridors anciennement construits entre les blocs d'habitations, des passerelles. Les architectes de ce temps voulaient vraiment mettre le maximum d'individus dans ces tours, mais à force de grandir, la résistance diminuait. Mais tout ceci importait peu, c'était son domaine, et son objectif, le déplacement en milieu hostile en toute discrétion. L'invisibilité qu'elle avait vue chez les marchands de Tadryon la faisait "baver" dans une certaine mesure, car c'était un allié sûr dans le genre d'opération à laquelle elle se destine. Si seulement elle était citoyenne comme ses parents à l'heure actuelle.

Bref ! Gardner fit une halte dans un des magasins en ruine de l'ancienne mégalopole, et commença une discussion avec une famille de réfugiés. Elle s'assied donc sur un des rebords de l'immeuble suivant la progression de la chose à la fois sur vidéo et à la lunette. La peur envahissait les habitants du fait de l'armure que portait Rose. " Vu les pièces récupérées dont elle est faite, j'aurais surement réagi pareillement tient. " suggéra Akira à elle-même. Le patriarche de la famille défendait sa progéniture avec une... Bouteille en verre. La respiration lente, contrôlée, ajoutée à une concentration relative fait qu'il eût la ligne de mire du fusil en plein sur le cœur, a travers la grande baie vitrée de l'épicerie, la mort serait rapide. Finalement, des "négociations" sommaires furent mises en place, et des informations vagues, et probablement faussée, étaient obtenues. " J’espère qu'elle n'est pas assez tendre pour porter pleine attention à cette aide. " Marmonna-t-elle.

" Des ennuis, hm... Et tu es trop sympathique avec eux, si tu étais en position de faiblesse, il n'hésiterait pas à te prendre en otage pour rentrer dans la ville, ou pire. " grâce au travail de notre société, nous pouvons obtenir notre accès à l'eau, à la nourriture, à la technique, et aux transports, des ressources vitales que finalement peu réussissent à obtenir, par manque d'organisation politique. Donner à ceux qui n'en sont pas dignes est ma foi étrange, mais c'était Rose, l'habitude était là. " Oui, j'ai entendu. Et il existe des dizaines d'antennes radios, tu sais bien que les toits en étaient plein à cette époque, pour ce qu'ils nommaient les téléphones portables, je crois. Au nord, il y a une tour qui ressemble au siège d'une ancienne compagnie d'information d'avant la destruction. Les murs sont trop épais, par contre, si tu vas à l'intérieur, je ne peux rien pour toi. Sauf s'il y a une vitre, ou un mur plus fin, ou des gardes, par exemple.

Si tu fais du bruit, peut-être qu'ils sortiront, je te fais confiance la dessus. "


Elle dirigeait la vision du Djinn vers ledit bâtiment, pas un chat n'était présent, seul le hurlement du vent et des débris. Hammond tapotait régulièrement sur le côté de la détente de son arme, impatiente, excitée ou stressée ? Elle n'en avait pas la moindre idée, peut-être un mélange des trois, qui sait ? Elle patientait, attendant les mouvements de madame-je-sais-tout.

~589 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Sam 4 Mar - 21:26

Feux d'artifice.Rose Gardner


- "Ne t'en fait pas mon Lapin, si jamais ça dégénère, je leur botte les fesses, ahah !"

Les plaisanteries terminées, je reprenais ma route, en trottinant cette fois. Les heures passées aux côtés d'Akira m'ont bien servie. Je passais par les ruelles et autres petites routes pour éviter de trop m'exposer et refaire mon erreur de tout à l'heure. Par moment, je devais escalader ou contourner des montagnes de détritus, et ce, avec difficulté. Impossible de savoir si ça avait été placé là volontairement ou non. Sur chaque pile, je jetais un bref coup d'oeil pour savoir si quelque chose pouvait m'être utile ou non.

Sur le trottoir, au bord d'une route, un objet brillant avait attiré mon regard. Je pris quelques secondes pour le récupérer et voir son fonctionnement. C'était un petit objet rectangulaire avec une petite réserve d'un liquide transparent à l'intérieur. Sur le sommet de l'objet se trouvait une petite roulette de couleur argentée. Après avoir vérifié son fonctionnement, son utilité me parut évidente. En faisant tourner la dite molette, du feu sortait d'une petite encoche. "Alors c'est ça les... Briquets." Pensais-je. J'emportais l'objet avec moi avant de me remettre en route.

Bien que les rues en elles-mêmes fussent relativement calmes, à l'intérieur des habitations, je pouvais entendre de la vie ; des gens parler, des enfants rires. Fort heureusement pour moi, la plupart des fenêtres étaient barricadées pour empêcher la nature de ôter la vie des occupants d'une manière ou d'une autre. Au loin, je commençais à percevoir l'antenne dont parlait l'homme, j'augmentais la cadence de ma marche. Arrivée en face du bâtiment, je me plaçais dans l'ombre d'une ruelle bien à l'abri des regards. Accroupie, j'observais.

La patience n'a jamais été mon fort et pourtant cette fois, je devais l'être. C'était ma première vraie mission à l'extérieur, je devais être prudente, ma vie est réellement en jeu et jusqu'à maintenant, j'avais pris cette sortie à la légère.
Après de longues minutes à attendre, un groupe de deux personnes marchaient dans la ruelle en face de la mienne. Ils étaient armés d'armes rudimentaires de l'ancien temps. Tout deux étaient équipés de pistolets-mitrailleurs, je ne connaissais pas le model.

Ils s'arrêtèrent à la fin de la ruelle, ils discutaient entre eux et semblaient monter la garde. Une idée me vint à l'esprit. J'ouvrais rapidement un compartiment de mon armure au niveau de la cuisse pour en tirer une petite pince que j'utilise généralement pour démonter des composants. Cela fait, je pris le briquet. La particularité de ces petits objets, c'est qu'il était possible d'allumer la flamme qu'à l'aide d'un petit silex en dessous de la molette. A l'aide de ma pince, je retirais soigneusement le silex qui était accroché à un ressort. J'enroulais correctement le ressort pour ne pas que la pierre tombe. Je penchais ensuite ma tête pour parler doucement dans la radio.

- "Tu as une vue sur les deux cibles ? Lorsque je te le dis, tu descends le gars à droite. Tu parlais d'otage tout à l'heure. S'ils sont une dizaine là dedans, c'est le meilleur moyen d'avancer la dedans en les gardant plus ou moins calme. J'espère que tu es prête !"

Sans attendre, j'allumais le silex à l'aide de mon propre briquet. Lorsque la pierre devint rouge, je me décalais légèrement de la ruelle pour lancer cette grenade éblouissante faite maison derrière les deux hommes. Les gardes surpris, suivirent l'objet du regard avant de se faire sauvagement éblouir. "Vas-y !" Dis-je calmement dans la radio avant de m'élancer sur l'homme de gauche. Ma force en plus de celles déployées par mon exosquelette ont du faire l'effet d'un véhicule sur cet homme. A l'aide de l'effet de surprise, il ne me fallut pas beaucoup de temps pour le désarmer et l'assommer à l'aide de la crosse de sa propre arme. Je me retournais ensuite pour veiller à ce que l'autre garde soit bien hors d'état de nuire.

Mots: 721

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Dim 5 Mar - 12:18


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artificePour une fois que Gardner devait être discrète, faut-il dire que c'était aussi rare que de voir fleurir un arbuste au printemps ? Les anciens printemps, bien sûr, cette saison a disparu depuis bien longtemps. Avec une armure de cette accommodation, c'était un véritable défi, " Pourquoi est-elle si ancienne d'ailleurs ? Bah, j'imagine que c'est car elle n'a pas de famille citoyenne à Tadryon. " Insinua donc Akira avec une pointe de défiance pour l'intégration de la jeune ingénieur. Si elles étaient amies, c'est principalement car elle trouvait en elle une sorte de contrepoids avec son propre caractère, une alliée au combat remarquable, et avec des connaissances qui étaient toujours utiles. Mais plus encore, une amie en qui elle avait confiance, car même si elle n'était pas futée, elle était franche, tout comme elle. Cette réflexion arrachait un sourire en coin à Hammond, alors qu'elle observait toujours le bâtiment a la recherche de signes de vie.

" Prendre un otage un des leurs ? Tu crois qu'ils accordent autant de valeur à la vie de leurs sous-fifres que nous pour nos concitoyens ? C'est un concept intéressant. ", elle dirigeait sa vision vers les deux protagonistes, et comme pour être certaine, même si elle croyait l'être, elle émit une question détournée, et qui en l'absence de réponse, sera positive, " Celui avec la veste marron rembourrée ? Si cela te conforte, il ne souffrira pas. ", affirma Akira, certaine de son tir en plein cœur.

Qu'avait donc fabriqué notre amie ? Un briquet modifié pour exploser ? Akira en pouffa de rire silencieusement du haut de l'immeuble où elle était. Définitivement, elle va en voir de toutes les couleurs avec un esprit aussi inventif, bien que tête en l'air. Si cela échouait, elle lui sauverait la peau, mais quand même, c'était comique quand vous savez qu'il existe de vraies grenades en ville.

" Je suis prête, oui. " déclara elle rapidement, pouffant toujours de rire.

L’assaut était donné, le briquet était lancé, la surprise ne fut pas que mineure en voyant que ce système fonctionnait, et que Gardner venait de capturer un des deux individus de ses mains. (1D20 = 4) malheureusement pour le second, il n’eut le temps de se retourner qu'il reçut un tir, non pas dans la cible qu'Akira attendait, mais au moins dans l’artère de l'épaule droite. Le résultat était le même, la mort, mais... Ce n'était pas ce qu'Hammond désirait, pas a cet endroit.

" Et maintenant ? Tu veux rentrer, les saluer et demander gentiment s'ils veulent se rendre alors qu'on vient d'en tuer un et prendre le second en otage ? Il y a d'anciens bureaux de réunion à l'étage, si tu arrives a en attirer dans cette pièce, je peux sans doute aider, ou je peux descendre te rejoindre. Après tout, c'est t'on plan.

Dans tous les cas, je doit me déplacer maintenant, un instant. "


Sa vue se tournait maintenant sur le chargeur du fusil, encore un tir avant de devoir changer de cartouche d'Azuri, ce qui faisait, avec les deux supplémentaires qu'elle avait, non loin de 11 tirs possibles. Elle marchait le long des couloirs d'une ancienne tour d'entreprise, l'ambiance était grisante, et par-dessus tout, elle commençait à avoir froid. C'est là qu'elle fut prise de curiosité pour un ancien matériel à terre, ça ressemblait à une tablette tactile évoluée totalement détruite, un élan de générosité fit qu'elle la prit avec elle, disant :

" Et j'ai une surprise pour toi, quand on aura finit. "

Elle déposa la tablette a terre, a coté d'elle, a l'endroit ou elle s'installa de nouveau pour être de nouveau en position d'attaquer en cas de nécessité. Elle eu une pensée pour les morts qu'elle venais de faire, du remord ? Étrange, mais elle n'avais pas le temps pour cela.

" Prête. "

~628 mots.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Dim 5 Mar - 13:43

Feux d'artifice.Rose Gardner


Le second garde avait bien été touché mortellement, il allait pourrir dans son sang. - "On va s'occuper de toi, maintenant." Dis-je à l'attention de l'homme encore assommé. J'ôtais rapidement la sangle accrochée à sa mitraillette avant de l'utiliser comme lien pour attacher les mains de l'homme avant de fourrer l'arme dans un coin. Si ces armes sont obsolètes en terme de puissance de feu, elles sont d'une utilité incroyable après les avoir recyclées, je compte en laisser aucune entre leurs mains indignes.
J'attrapais l'homme par le col pour le soulever d'une main, il reprenait doucement ses esprits. Je le traînais ensuite à l'intérieur du bâtiment avant de hurler :

- "A l'intention des habitants de cette station ! Vous êtes actuellement cerné par l'armée de Tadryon, nous vous sommons de déposer les armes et vous rendre sans faire de vague. Nous détenons actuellement un de vos gardes postés à l'extérieur ! Tout refus de votre part sera considéré comme une attaque directe et vous serez abattu sans sommation !"

Du bruit à l'étage se fit entendre, ils devaient s'activer. J'espérais qu'ils laisseraient leurs armes sur le sol. Tout en trainant mon nouvel ami, je dégainait ma Lamia à l'aide de ma main libre. Alors que je gravissais les marches le silence revint. Arrivée en haut, un couloir étroit menait sur une salle plus grande faiblement éclairée. Je laissais le garde encore engourdi derrière moi avant d'aller jeter un coup d'oeil dans le coin. Les individus avaient couché des tables pour se mettre à couvert derrière. Cela me frustrait au plus au point. Ne pouvaient-ils pas être de parfaits idiots et se rendre sagement. En colère, je retournais sur mes pas pour attraper leur homme avant de le placer dans le coin où je me trouvais. Je le mis à genoux, ne laisser dépasser que la tête avec le canon de mon arme braqué sur lui.

En colère, je retournais sur mes pas pour attraper leur homme avant de le placer dans le coin où je me trouvais. - "Nous savons que vous envoyez des explosifs contre nos murs. Un arrangement est toujours possible."

Aucune réponse orale, seule une salve de tir se fit entendre. L'espace de quelque secondes, la pièce fut baignée d'une lumière orange pétillant au rythme des coups de feu. Dans un reflex de survie, je me mis en retrait et le temps de réaliser ce qui se passait, mon prisonnier avait été abattu par la main de ses compagnons. En face de mon couloir se trouvait une porte, une faible lumière passait dessous, cela devait être la pièce dont parlait Akira. Dans un geste vif mais maladroit, je me penchais pour attraper la jambe du mort et le trainer vers moi, une nouvelle salve de tirs se fit entendre.

- "Je te les amènes, Lapin ! On verra plus tard pour ma surprise."

Agrippant le cadavre comme un bouclier, je pris une grande inspiration avant de courir à travers la pièce. De nouveaux coups chantèrent en même temps. Je sentais les balles s'enfoncer dans mon cadavre. Soudain, une douleur aiguë en dessous de la cuisse se fit ressentir, je lâchais alors mon bouclier avant de défoncer la porte à l'aide d'un coup d'épaule.

Je savais que mon armure n'était pas parfaite, c'était clairement un manque de chance qu'une balle vienne ricocher contre le mur et ainsi permettre à des éclats de se loger dans un des rares points faibles. J'avais visiblement donné trop de force pour la porte, car je valsais dans les restes de tables et de chaises de la pièce me retrouvant sur le sol. Sans attendre, je soulevais une table pour me mettre à couvert. De l'agitation se faisait entendre dans la grande pièce.

- "Ok... Ils ne sont pas très.. Aie.. Très coopératif. On va les allumer comme il se doit, ahah."

Mots: 668

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Dim 5 Mar - 16:40


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artificeÉtait-elle en train d'annoncer l'armée de Tadryon entière, ou Akira rêvait-elle ? Si elle était en face de Gardner, elle y aurait certainement vu, dans un langage vulgaire, un facepalm monumental. Elle allait avoir des ennuis un jour, vraiment, mais maintenant que c'était fait, il faut s'en accommoder quoi qu'il arrive. Elle se demandait néanmoins comment pouvaient réagir les membres du gang, car actuellement, elle ne voyait rien sur l'écran, aucune exaction des protagonistes, étrange et porteur de mauvaise nouvelle. " Ils préparent quelque chose, mais quoi ? " eut elle la clarté d'esprit de se notifier. Ils avaient peur ? Ou attendant pour attaquer ?

" Je crois que tu devrais sortir, je ne vois rien dans le bâtiment pour le moment, et c'est trop dangereux. " s’inquiétait donc la tireuse d'élite en formation. Et elle avait raison, des tirs, encore et encore, ils devaient être une escouade entière avec des pistolets de l'Ancien Monde aux balles d'acier. Mais de manière rassurante ou non, l'ingénieur du groupe faisait toujours de l'humour ! S'ils étaient sur le point de venir, d'accord, mais où ? Un manque de discipline pouvant être mortel, des précisions bon dieu. " Oui, mais par où sortent-ils ? "

Elle eut sa réponse peu de temps après, une énorme masse métallique qui n'était rien de plus que Rose traversa la porte de la salle de réunion à l'étage pour se cacher derrière la table de réunion massive, et blessée de plus. (1D20 = 16) le premier tir, Akira étant prise par surprise, explosa le battant en bois en manquant l'individu qui recula en sursautant à la vue de la puissance extraordinaire à leur échelle du fusil de précision. Hammond échangeait la cartouche d'Azuris vide pour une nouvelle de la poche latérale de l'exosquelette, qui annonça par ailleurs, via l'IA de bord : " ~ BIP - Munitions principales faibles. " (1D20 = 6) le tir suivant toucha un second assaillant dans une grande partie du corps sans le tuer, mais il était hors de combat et se viderait probablement de son sang sans aide immédiate. (1D20 = 19) Le dernier assaillant reçu l'ultime tir nécessaire à la résolution du conflit non loin de lui, ce qui explosa le mur sans autre forme de procès.

Un long silence pesa ensuite sur l'écran vidéo, les brigands fuyaient, mais ils avaient laissé derrière eux l'individu blessé. " Heureusement qu'ils ne sont pas plus coriaces, désolée, j'ai... hm, ils étaient rapides. " Dit-elle, n'avouant pas les cibles ratées. " Il y a un blessé de chez eux devant la porte, va l'interroger ? " Akira souffla un instant, c'était la première fois qu'elle était dans une situation d'infériorité numérique, dont une vie dépendait de surcroît, et par-dessus tout, elle n'avait pas réussi à faire plus de dégâts. " On va s'améliorer, respire, respiiiiiire. " Pensait-elle par ailleurs.

C'est alors qu'elle attendait les conclusions de Rose qu'une communication radio d'un des récupérateurs sur le canal commun annonçait :

" On a eu vent des attaques sur vous par les réfugiés, et les grandes pontes veulent qu'on purge les réfugiés. Si vous n'avez pas d'avancement dans les vingt quatre heures, vous rentrez, et vous laissez les militaires faire le nettoyage, c'est reçu ?

" Reçu pour Akira, pas de problèmes. " Prononçait-elle sans la moindre émotion pour les multiples familles qui seraient donc elles aussi "purgées". Car Tadryon le mérite, pour sa sécurité.

" Bien, bonne chance. Tadryon, terminé. "

~ 580 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Dim 5 Mar - 17:21

Feux d'artifice.Rose Gardner


Ça tirait de partout, des éclairs bleus se mélangeaient à l'orange des munitions traditionnelles, des éclats de bois valsaient au-dessus de ma tête. De temps à autre, je levais mes bras pour tirer à l'aide de ma mitrailleuse tout en restant à couvert. On entendait les masses lourdes tomber sur le sol. En quelques minutes, plusieurs d'entre eux étaient tombés au combat et les survivants se mirent à galoper pour s'enfuir. Je tentais de me redresser de me redresser avant de plier genoux à terre. Les fragments reçus faisaient un mal de chien alors qu'Akira me parlait d'un survivant.

- "Ok... Laisse-moi juste une seconde."

Je tordais ma jambe afin de situer la blessure, celle-ci trouvée, j'enlevais le gant de ma main gauche avant d'aller enfoncer mes petits doigts dans le trou de balle afin d'extraire les corps étrangers. Ce fut pour moi de longues secondes de douleur accompagné de gémissement de ma part, mais je finis par la retirer. Je me redressais alors pour m'avancer vers les cadavres. Le survivant me regardait de ses yeux ronds emplis de haine. Je me penchais vers lui avant d'attraper un pan de son t-shirt que j'allais déchirer pour me faire un bandage de fortune. Le bougre était touché au foie, il n'en avait plus pour très longtemps. Je le soulevais alors pour l'asseoir.

- "Tu en as plus pour très longtemps si on ne t'aide pas. On sait que vous avez utilisé des explosifs contre les murs de la cité. Où sont-ils ? Si tu me réponds, on devrait pouvoir te fixer"

A ce moment-là, le message d'un récupérateur se fit entendre par la radio, je laissais Akira répondre pour nous deux. Le rebelle quant à lui hésitait à me répondre.

- "Je... Je ne sais rien à propos de tout ça."

- "Si tu préfères, je peux pourchasser tes camarades et les tuer un par un jusqu'à ce que l'un d'eux me réponde."

- "Ok, ok... Nous, on n'a pas d'explosif ! A une heure d'ici vers l'ancienne gare, il y a trois frères, ces gars-là sont des malades. Ils ont une tonne de trucs qui font boom. Ils cherchaient de la main d'oeuvre pour essayer de pénétrer Tadryon. Nous, on a refusé, c'est ici chez nous... Alors, ils ont tué des gars à nous. On ne voulait pas te tirer dessus, mais on sait comment vous, vous agissez. Jamais on serait sorti vivant de notre camp..."

Je hochais la tête en signe d'approbation. Le pire dans tout ça, c'est que ce bougre avait raison. Jamais on nous aurait laissé ramener des prisonniers dans l'enceinte de nos murs. Pas de prison, la mort. Je me redressais avant de l'achever d'une balle dans la tête.

- "Bien, on connaît les coupables. On va aller les dénicher, je ne tiens pas à laisser cette purge se produire. Et ne t'en fait pas, tu as fait de ton mieux !"

Avant de reprendre notre route, je fouillais rapidement les lieux. Il y avait quelques armes. Des pistolets-mitrailleurs, des fusils d'assaut et quelques armes blanches. Dans ce qui ressemblait à une chambre, je pris une fine couverture avant d'amasser les armes pour les baluchonner à l'intérieur du tissu, elles me serviront bien. J'attrapais mon paquetage avant de redescendre pour sortir du bâtiment.

- "On va devoir se dépêcher, je vais bien pour l'instant, mais j'aurais bien besoin de soin, héhé. On se déplace !"


Mots: 608

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Dim 5 Mar - 22:25


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artifice" Pourquoi ? S'ils déciment la population autour des murs, il n'y aura plus de soucis, et maintenant qu'on sait ou se trouve les artificiers, ce sera encore plus simple pour les militaires, tu ne trouves pas ? " Dit-elle de la manière la plus simpliste du monde, trop embrigadée dans les idéaux de Tadryon pour voir le massacre auquel elle donnait approbation pleine et entière. "Ah ! A moins que tu ne veuille t'en occuper toi-même, ça fera moins de travail pour eux, et plus d'argent pour nous, après tout. Certaine de pouvoir continuer pour une heure de marche ? Je descends dans tous les cas. " Termina-t-elle par affirmer.

Elle récupéra la tablette numérique qu'elle avait récupérée des décombres des anciens bureaux avant de débuter la descente de plusieurs étages, une bonne dizaine. L’exosquelette était fort bon pour le travail d'amortissement des chutes, mais c'est-à-dire qu'elle avait encore quelques difficultés de contrôle. " Et dire qu'elle bricole cette machine toute sa vie, il faudra que je m'y habitue tient. " Exprima-t-elle après quelques difficultés de mouvement, et cela, malgré l'armure légère de la structure ajoutée à sa combinaison pourtant fine.

Une fois dans la rue, elle déposa le fusil qu'elle portait jusqu'alors dans les mains pour le mettre dans son dos, attaché par une bandoulière, posant ensuite la main sur la crosse de son arme de poing laser en marchant dans un quasi-silence. Seuls les semelles en caoutchouc et les mouvements de l'armure trahissaient sa présence. Elle avait toujours été ainsi, légère, rapide, discrète, du moins, a son échelle pour une jeune-adulte inexpérimentée. Elle rejoignit donc Rose avant de lui dire : " Cadeau. " Fit-elle en lui donnant la tablette électronique en mauvais état, aux composants pourtant récupérables. " En route donc, direction... La gare. C'est par où la gare d'ailleurs ? ", a cette question, une fois synthétique répondit : " ~ BIP - Gare George Washington, un point trois kilomètres au sud de votre position actuelle. "

Cette formalité remplie, le voyage suivis donc son cour pour les deux protagonistes. Akira trainant plus lentement que Gardner dans cette tâche, ce fichant de la purge qui était suspendue aux habitants, comme dit plus haut. C'est une fois sur place qu'une rapide inspection des lieux, après qu'elles se soient mise en couverture dans un hall d'immeuble proche, révélais que le bâtiment, relativement grand et aux murs épais, était relativement confiné de surcroit. Un plan devait être mis en place, et Akira demanda l'opinion de la compère "tête la première" : " Plan habituel ? Je monte dans un bâtiment et je couvre, ou je dois te suivre à l'intérieur ? Ça semble relativement peu ouvert à l'extérieur, sauf les quais. Je pencherais pour... En fait, je n'en sais rien, il ne me reste que huit tirs avec les munitions que j'ai actuellement dans le fusil. quelle heure est-il ? ", a cela, la même voix synthétique répondait : " ~ BIP - Dix huit heures quarante deux et trente-deux secondes. "

" Ou alors, il faut attendre un peu pour que la nuit tombe, et là, je serais sans doute plus utile, qu'en dis-tu ? " le plan fut donc établi par les paramètres qu'elle venait d'énoncer. Caché dans le hall d'immeuble pendant une heure, Akira semblait... S'ennuyer à en mourir, et même l'ordinateur de bord de son exosquelette ne semblait pouvoir la divertir. Une fois qu'il fut temps de sortir, ils avancèrent à proximité de la gare, et une fois devant une des portes latérales, l'action pouvait recommencer de plus belle.

~ 595 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Lun 6 Mar - 2:30

Feux d'artifice.Rose Gardner


Je soupirais bruyamment suite à l'annonce d'Akira avant de lui répondre calmement :

- "Je ne veux pas faire la purge, encore moins qu'elle se produise. Je ne défends pas les rebelles, s'ils décident de prendre les armes, ils savent à quoi s'attendre. Je suis moins d'accord pour... Les autres. Tu as vu l'enfant de tout à l'heure, non ? Trouve-moi trop sentimentale si tu le souhaites, mais j'aurai pu être un de ces enfants. Toi aussi d'ailleurs dans d'autres circonstances. Chacun a droit à ça chance, de mon avis. Enfin bref, je t'attends ici !"

En attendant Akira, je faisais à nouveau le tour du propriétaire, rien de bien vraiment surprenant, un vrai campement de fortune, quelques lits dont les draps sont rongés par l'humidité, des boites de conserve et des bouteilles vides. Leur armement était singulier, rien d'extravagant, j'avais déjà ce qu'il me fallait, je ne pouvais pas porter plus, ce serait de l'encombrement inutile. Rien de plus dans les mains, je retournais à l'extérieur. Au moment où je franchissais la porte, une personne fit son apparition. J'allais sortir mon arme lorsque je reconnus Akira qui me tendait une de ces tablettes qu'on utilisait avant. Je l'attrapais avant de relever la visière de mon armure en affichant un large sourire.

- "Hey, tu es vraiment la meilleure ! Y'a de quoi faire là-dedans !"

Après avoir récupéré mon paquetage, je marchais aux côtés d'Akira en trainant quelque peu la patte à cause de ma blessure. Visiblement, ça ne la dérangeait pas de m'attendre puisqu'elle était encore plus lente que moi. Arrivé sur les lieux, nous prîmes refuge dans un bâtiment en hauteur, le but était visiblement d'attendre la nuit pour s'infiltrer.

- "Très bien, faisons ça. Par contre fait très attention à tes tirs. Je ne sais pas ce qu'ils ont comme explosifs, évitons de me faire exploser."

L'attente va ensuite s'imposer. Le temps d'attendre que le soleil se couche, j'entrepris d'ouvrir la tablette que m'avait donnée ma compagne pour vérifier l'intérieur. Le tout semblait réparable, l'humidité ne semblait pas avoir attaqué l'électronique, avec un peu de soudure, je devrais pouvoir faire quelque chose.

L'heure H arrivait petit à petit, je me redressais alors en refermant la visière de mon casque. Je m'approchais de la fenêtre pour observer l'intérieur de la gare. Des barils en flamme donnaient une visibilité suffisante pour se repérer, mais pas assez pour m'empêcher de me cacher. Tout en descendant, je m'adressais à Akira sur le ton de l'humour :

"Si on s'en sort sans autre blessure, je t'invite à dîner !"

La seconde d'après, j'étais dans une concentration ultime. Je savais très bien que les hommes qu'on allait affronter étaient terribles. Sortie de l'immeuble, j'agrippais ma mitraillette avant de trottiner vers la gare. La douleur était pour l'instant supportable, mais je portais mon exosquelette depuis longtemps, il commençait à me peser sur le corps. Les portes supposées coulisser ne bougeaient pas et j'allais faire un bordel monstre en essayant de l'ouvrir, je décidais alors de contourner pour trouver une autre ouverture.

A l'arrière se trouvait une entrée sans porte, facilement accessible. Je passais par là avant de rejoindre le hall d'entrée. Personne à l'intérieur, je commençais à penser que le gars s'était moqué de moi. Je me déplaçais tout en restant à couvert, je cherchais un indice pouvant trahir leur présence. Après une dizaine de minutes, je découvrais leur cachette. Ils se trouvaient dans une pièce réservée au personnel. Je regardais Akira avant de murmurer :

- "Ok, et maintenant ? Ca doit être une vraie bombe là-dedans... On va reculer et les faire sortir. Deux choses l'une, soit quand ils ouvrent, tu regardes les bombes, si ce n'est pas trop dangereux, tu fais exploser ou alors on les tue à l'ancienne. Si tu choisis l'option une, c'est simple, premièrement, on se déplace de vingt mètres pour être certain. S'ils ont de la dynamite ou de la TNT, ça ne devrait pas dépasser les 7 kilos. Si c'est le cas, tu fais à vue de nez, tu ne tires pas où on y passe, aussi simple que ça. On y va !"

Nous prenions position plus loin avant de se préparer à faire feu. Afin d'attirer les hommes, je me levais pour me diriger vers les fenêtres, un coup de crosse dans la vitre plus tard, l'alerte était donnée, je retournais auprès d'Akira pour attendre nos ennemis de pieds fermes.

Mots: 804


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Lun 6 Mar - 19:58


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artificeEt voilà qu'il fallait fouiller un immense bâtiment pour découvrir sans doute rien de plus que trois junkies et plusieurs familles. Et le pire par-dessus tout, c'est qu'Akira n'aimait guère le combat d'intérieur, et chaque déplacement la stressait encore plus à chaque pas. Elle était certaine d'une discrétion de débutante, les bruits légèrement tut par plusieurs facteurs, mais elle était encore loin d'être aussi invisible qu'elle aimerait. Non pas comme une vache dans un couloir, mais un nigaud de base bien réveillé ne la manquerait pas pour autant. L'inexpérience est une faiblesse si grande que sa visée même tremblait d'un fin frémissement permanent. " ~ BIP - Rythme cardiaque en augmentation diminution des capacités physiques " annonca la machinerie, " Ferme la toi. " S'osa elle a fulminé contre la pauvre intelligence artificielle, servante pourtant fidèle.

C'est après de longues et pénibles minutes où la compère fit une découverte, ils étaient cachés, les détraqués, avec des explosifs, " J'aimerais rentrer en un seul morceau moi aussi, pourquoi on fait sa déjà ? Pour des gens en guenilles ? Pourquoi je risquerais ma vie pour eux, ils ne sont pas citoyens ! Pffffff", soupira-t-elle longuement en marque du mécontentement croissant qui l'habitait, " Tirer sur les explosifs, ah oui, super idée ! Si on explose avec, plus jamais je ne te parle.. Autant faire à l'an - " " ~ BIP - Rythme cardiaque en augmentation diminution des capacités physiques " fut-elle coupée par la même voix synthétique, " Bon... Allons-y, tu veux ? Voie classique, et essaie de réfléchir un peu, mécano ! "

Un coup contre la fenêtre de la pièce brisa celle-ci, et Akira regardait son amie avec un brin de lassitude. " Tu ne sais vraiment rien des gens, hein ? " Pensa-t-elle. Il est vrai que, qui sortirait de sa cachette en sachant qu'il y a potentiellement des tirs dehors ? Et en effet, tout le monde attendait, encore et encore, retranché sur leurs positions. Les "terroristes" avaient déjà commencé à barricader les accès de meubles pour tirer en position de défense, et ils ne sortiraient sans doute pas avant longtemps, alors que nos jeunes femmes de Tadryon étaient a couvrir devant la même porte, attendant l’événement contraire. Il était mathématiquement impossible que l'un ou l'autre ne touche le second en restant dans cette configuration. Elle fit un signe qui ne veut rien dire, seulement visible dans d'anciennes vidéos des guerres du vingtième, avant de reculer, retirant le fusil de son dos.

Une fois accroupit au sol, caché par ce qui semble être d'anciens bancs de la gare, respirant longuement pour se maintenir un semblant de calme, elle fit signe à Gardner d'ouvrir la porte d'un geste plus concis que le précédent. Elle murmura à la radio : " Une fois la porte ouverte, fait le tour, au cas où il y aurait une seconde sortie, je m'occupe de les retenir ici. "

Une fois la dites porte ouverte par la coéquipière, sa visée débuta en plus de l'observation, et elle repéra bien vite des composants de préparations, ainsi que d'anciennes armes tenues par des brigands aux gueules patibulaires devant, attendant de pied ferme. Du moins, cela était avant qu'ils n’aperçoivent la lunette de l'arme que tenait la jeune femme, et qu'un des trois crie à tue-tête : " SNIPER ~! AU SOL LES GARS ! MAINT'NANT. ", suivies de quelques insultes usuelles : " Tu ne nous aura pas, salope ! Tu vas attendre longtemps ! "

~584 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 106
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Lun 6 Mar - 20:57

Feux d'artifice.Rose Gardner



Mon plan complètement raté, on partit sur celui d'Akira. Les instructions données, je me plaquais contre le mur en attente de son feu vert. Ce dernier donné, je me plaçais devant la porte avant de donner un énorme coup de pied juste en dessous dans la serrure avant de me retirer et partir vers l'arrière. Dans ma course, j'entendais un des hommes hurler, mais aucun coup de feu pour l'instant. Au détour du couloir, une porte sur laquelle j'y place mon casque. La pièce qui se trouve derrière ne semble pas être la même que celle de nos ennemis. Avec prudence, je pénétrais dans la salle. Il s’agissait d'un bureau réaménagé en un garde mangé de fortune.  

Dans ma course, j'entendais un des hommes hurler, mais aucun coup de feu pour l'instant. Au moment où j'allais quitter la pièce, des coups de feu se firent entendre, les hostilités avaient dû commencer. J'enlevais le gant de ma main droite avant de la passer sur le mur en question. Je pouvais sentir les vibrations des coups de feu ainsi que les insultes hurlées contre ma chère amie. Le mur était visiblement très fin et fait en matériaux très légers , facilement destructibles. Tirer directement au travers risquerait de toucher les explosifs. Il me fallait donc une vue sur la pièce afin de pouvoir identifier l'emplacement de ce qui pourrait causer notre perte. Il fallait agir vite, mais bien. Si nous tombions ici, ces hommes auraient droit à deux exosquelette en parfait état, on ne pouvait laisser faire ça.

- "Je suis derrière eux, je vais essayer de les avoir par là, ne me tire pas dessus !"

Je remis mon gant avant d'armer mon arme. L'action allait se passer très vite, je devais rester calme pour nous mener à bien sans nous tuer. Je me plaçais dans le coin, au fond de la pièce. D'un coup sec à l'aide de la crosse de mon arme, je fis une brèche dans le mur au niveau de ma tête. Après un bref regard, j'ai pu voir un homme devant le trou, les deux autres devaient être à la gauche.

Avec le fracas que j'ai fait en brisant le mur, ils se sont rapidement retournés afin de tirer en ma direction. Je me laissais alors tomber sur le dos avant de tirer à travers le mur. Un bruit sourd m'indiquait que l'homme le plus proche de moi était tombé, mais les tirs continuaient d'affluer dans ma direction. Je pris donc l'initiative de ramper hors de la pièce avec une forte douleur à ma blessure à la cuisse. La pièce de laquelle je venais de sortir était inutilisable étant trouée de partout, mais j'avais leurs positions approximatives.
Les coups de feu cessèrent alors que je retournais près d'Akira.

- "Je ne peux pas utiliser la même technique, l'autre mur disponible est en béton ou quelque chose comme ça, je ne le briserais pas sans y laisser un os. Les deux hommes restant se trouvent dans les coins à droite. Un contre le mur où il y a la porte et l'autre est juste derrière. A vue de nez... Ils devaient faire un mètre quatre-vingt-cinq, un tir bien placé, tu devrais pouvoir atteindre les deux. Le mur devrait être en carton, je n'ai pas la portée nécessaire ici pour faire mouche correctement et plus près, je serais exposée, je compte sur toi !"

Mots: 592


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux d'artifice - ft Gardner Mar 7 Mar - 22:01


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞Feux d'artifice" Quel grossier personnage. " Marmonna-t-elle alors qu'elle assurait sa couverture. Les individus, et Akira, restaient là à se regarder plus ou moins, attendant un geste de l'autre. Les forcenés discutaient les uns avec les autres, il était audible des : " Quesqu'on fait les gars ? ", " Je sais pas, et toi ? " C'est sans surprise que face au mur, les mécréants ouvrirent le feu par-dessus les meubles servant de protection de fortune, sans la moindre précision, du haut de leurs fusils-mitrailleurs et leurs pistolets en ruine. Cette agression fut réprimandée par des répliques qui transperçaient les meubles pour qu'ils restent en place, et surtout lentement, l'économie des munitions de son fusil principal étant une préoccupation majeure d'Hammond.

Elle stoppa net ses tirs en entendant une affirmation radio à laquelle elle répondit : " Tu t'améliores, au moins, tu me dis par où tu arrives maintenant. " Avec une touche de sarcasme très singulière chez elle, mélange de critique et d'humour relativement difficile à comprendre. Elle ne cherchait pas à être méchante, elle l'était sans le savoir.

Un orifice apparut dans le mur derrière les tireurs embusqués, et la situation, bien que comique, fut ponctuée par un non moins classique : " Oh merde. " D'un des sauvages qui venait alors de se retourner pour tenter de tirer à travers le mur. Un échange de tir plus tard, l'homme le plus proche du mur était percé comme une passoire. Quel sort horriblement prévisible pour une amibe de ce monde en reconstruction. Akira demanda néanmoins, comme si elle était concernée : " Tu vas bien ? C'était un beau feu d'artifice par ici. Et le mur... "

Une réponse positive obtenue, le taureau féminin nommé Gardner rejoignit donc notre amie pour quelques explications sur la situation de fuite des deux individus restant dans la pièce en face, et c'était à elle d'en finir avec eux. Dans un fin sourire satisfait, elle récupéra un PDA holographique plat pour le tendre à Gardner, et ce PDA n'était rien de plus que le système d'assistance à la visée normalement dévolue a l'assistant d'un tireur d'élite. " Pour une fois que j'ai besoin des compétences en math de madame-je-sais-tout, fais-toi plaisir. "

Elle déposa le canon du fusil contre le banc de la gare, et alors que Rose effectuait des calculs tous aussi fumants les uns que les autres pour connaitre la taille accroupie d'un individu d'un mètre quatre-vingt-cinq, la cible désignée était maintenant visible dans la lunette holographique du fusil. Retenant sa respiration un instant, poussant aux trois quarts la puissance de sortie du fusil, elle pressa la détente qui tira alors un rayon d'une forte puissance pénétrante, et ce tir traversa effectivement les deux individus, mais un seul mortellement, dû à un manquement réduit à la précision du tir, le second disposant alors d'un trou relativement grand dans le poumon droit.

" ~ A toi l'honneur. " Fit-elle, contente d'elle-même.

C'est alors qu'elle se leva avec son amie pour se diriger vers les deux corps. Mais son esprit joyeux passa vers une teinte plus grise. Elle réfléchissait aux meurtres qu'elle avait commis. Ils étaient justes, mais elle venait, a tout juste seize ans, de tuer prêt de six hommes. Elle secoua la tête avant de s'approcher de l'individu qui souffrait encore au sol, et lui dit : " Le héros est un homme qui réalise, au prix de n'importe quel sacrifice, le plus haut idéal du devoir, tel qu'il le conçoit. Malheureusement, mon idéal était plus fort que votre soif de liberté. " Elle retira l'arme de poing de son étui pour viser l'agonisant homme, le libérant de ses souffrances.

Ce mettant debout, elle dit : " On rentre ? "

~ 620 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
 
Feux d'artifice - ft Gardner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Feux d'artifice
» feux d'artifice.
» [Event X - Artorias] De l'Art des Feux d'Artifice
» [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 3
» [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Varosha-
Sauter vers: