Partagez | 
 

 ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 86
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don'] Dim 5 Mar 2017 - 23:38




Inventaire:
 

Le soleil tapa contre la vitre de ta chambre, ses rayons matinaux caressant ton visage avec violence. La lumière à peine filtrée tes rideaux te réveilla soudainement, mettant fin aux cauchemars qui troublaient ta courte nuit. Ils n'avaient souvent que peu de sens à vrai dire, et tu ne t'en souvenais quasiment jamais. Mais le sentiment était toujours le même, une panique muette qui te saisit aux tripes, la sensation d'être pris au piège, traqué en dehors de Tadryon. Tu ne savais pas vraiment ce que ça signifiait, probablement ta peur de sortir de la Cité. Pourtant tu sais que ne pourras pas y échapper et pire que ça tu as honte de cette crainte stupide. Donovan lui, est fasciné par le reste du monde, par ce qu'il y en dehors de Tadryon, tu le vois à sa façon dons son regard s'illumine quand vous en parler, alors même que le tien se voile. Mais il ne se moque pas de toi, et tu le remercie pour ça, c'est un point dont tu es bien incapable de parler avec ton géniteur.

"Bonjour."

Tu sursautes, ton visage porte encore les sueurs de ton cauchemar et tu as le souffle court : ton père se tient dans l'encadrement de ta porte, les bras croisés sur son torse musclé. Depuis combien de temps est-il là? C'est la première question qui te traverse l'esprit en un éclair. T'as-t-il vu en proie aux tourmentes de la nuit, aurais-tu crié ou parlé pendant ton sommeil? Tu te redresses en te frottant le visage, essayant vainement d'effacer tout ce qui pourrait montrer les faiblesses de cette nuit mouvementée. Le regard de ton père te dit cependant que c'est inutile et qu'il en sait déjà beaucoup plus que tu n'aurais aimé. Et ça t'agace. Tu rejettes ta couette dans un geste nerveux et te lèves rapidement.

"Tu as prévu quelque chose pour aujourd'hui?"

La question sonne bizarrement dans la bouche d'Andugal Dasterion et tu le fixes pendant un instant, les sourcils froncés. D'ailleurs c'est étrange qu'il ne soit pas au travail à cette heure-ci. Tu enfiles un tee-shirt et tente de discipliner ta chevelure hirsute en répondant d'une voix neutre:

"Je comptais passer chez Donovan. Pourquoi?"

Ton père sourit et hoche la tête d'un air entendu:

"Pour changer. Alors tu devrais l'emmener avec toi."

Ah c'est ça, tout prend alors sens dans ta tête. Il veut te demander quelque chose. De temps à autres ça lui prend, comme s'il voulait éprouver ta force ou être sûr que tu étais bien son fils.

"Pour aller où?"

Tu sais que tu n'as pas le choix, il a cette même voix qui signifie qu'il a pris sa décision et que tu n'as qu'à dire "oui monsieur" même si tu n'en as aucune envie.

"L'avant-poste Elpis, j'aimerais que tu donnes ça à l'un des Capitaines."

Tu hoches la tête à ton tour avec un léger sourire figé. L'avant-poste Elpis signifie que tu allais devoir sortir de Tadryon. Aller dehors, tu soupçonnes ton père de s'être rendu compte de ton aversion pour l'extérieur, et de vouloir te tester. Mais il est hors de question de lui en parler. Tu t'es tourné pour fourrer tes affaires dans ton sac mais tu sens le regard dur de ton géniteur qui brûle ta nuque.

"Compris, j'y vais."

Tu espères que ta voix n'a pas tremblé mais tu n'en pas aussi sûr. Tu entends le pas lourd du soldat dans le couloir et la porte claquer.

Dix minutes plus tard tu portes ton Exosquelette et tu toques à la porte de Donovan. Tu sais qu'il ne refusera jamais une ballade en dehors de la Cité, et encore moins pour rejoindre un avant-poste. Il est hors de question que tu sortes seul de toutes façons, et particulièrement sans ton meilleur ami. Lui seul connaît ta peur du reste de Varosha.

"Salut mec, ça t'dit un p'tit footing jusqu'à l'avant-poste Elbis?"

Mots:
 



♪ Avec toi j'ai tout affronté
Les tempêtes, les naufrages
Notre amitié nous protégeait
Des dangers du voyage ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Donovan
avatar
♦ Messages ♦ : 15
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don'] Lun 6 Mar 2017 - 1:42

Inventaire:
 
Ca fait longtemps que ce n'est plus une famille. C'est une colocation silencieuse. C'est un lieux où vivent deux hommes qui ne s'adressent pratiquement pas la parole. Ou plutôt un endroit où l'un des habitants essaye vainement d'engager une conversation sans jamais avoir de réponse. Ce n'est plus depuis longtemps un père et un fils qui vivent sous le même toit. Ce sont deux étrangers qui partagent un loyer.

Donovan ouvre son unique oeil et le plante sur le plafond blanc. Il lui manque quelque chose. Il jette un regard à gauche, puis à droite. Son oreiller avait encore volé. Il se demande parfois ce qu'il fait dans la nuit mais ne se pose jamais longtemps la question. Tant qu'il se réveille reposé, il ne se cherche pas plus loin. D'un geste précis, il écarte la couverture qui le recouvrait et laisse glisser ses jambes en dehors du lit. Il se lève lentement, son pantalon en toile blanc un tout petit peu trop grand, lui recouvre la grande majorité du pied. Il ne baille pas, ne se passe pas la main dans les cheveux comme le ferait tout être humain au réveille. Non, il attrape seulement son oreiller pour le jeter dans le lit défait. La salle de bain.

Un grand miroir surplombe la vasque, Donovan l'évite comme il peut. Il est encore trop tôt à son gout pour voir son visage. Il s'asperge le visage d'eau, se sèche sommairement et retourne dans sa chambre. Il enfile un haut et change de pantalon pour quelque chose de plus sportif. Il irait sûrement s'entrainer avec Johar ce matin, il ne restait qu'à savoir lequel des deux ira chez l'autre en premier.

Chez Donovan, tout est carré, tout est fait dans un but précis et faire son lit entrait dans sa routine disciplinaire. Alors, il fit le lit rapidement avant de retourner à la salle de bain, maintenant il était prêt à s'affronter. Il attrape son rasoir électrique et lève l'oeil vers son reflet. Un micro soupir lui échappe. Il taille sa barbe. Tout doit être égal. Rien de doit dépasser. Tout ce qui peut être contrôlé doit être contrôlé. Satisfait, il pose sa machine avant de descendre.

En bas de l'escalier, il attrape son sac, y met une serviette propre, un t-shirt, une boisson et une barre de céréale. De quoi tenir sa journée tranquillement. Ni plus ni moins. Le Soldat se fait un café alors que les pas lourds de son géniteur descendent à leurs tours les escaliers.

- Bonjour ! Bien dormi ?

Donovan ne prend pas la peine de répondre alors que son père lui sourit comme on sourit à un enfant. Le cadet le regarde vaguement s'installer à la table, une tasse de café fumant dans la main.

Les deux soldats s'observe un instant. Ce genre de moments énervent Donovan au plus haut point. Ce genre de moments où il peut voir son père gris, sans couleur, un petit peu bedonnant et surtout éteint. Sans ambition, sans but. Un homme qui n'est rien et qui ne veut rien devenir.

Il le déteste.

On toque à la porte. C'est la délivrance pour les deux hommes. Le père est débarrassé de l'oeil qui juge et le fils est simplement débarrassé du père.

Donovan ouvre. Johar. Oui, une vrai délivrance. Une petite lueur éclaire momentanément l'oeil bleu du soldat.

L'avant post ? Elbis ?

Il attrape son sac avant de fermer la porte derrière lui sans un mot pour son père.

Une fois dehors, il donne un petit coup sur l'épaulière de la gange de métal orange en soufflant

- Je vais chercher le mien. C'est pour une mission ?

Une mission en extérieur. Ca le réjouissait autant que ca devait terrifier Johar. Mais ensemble, ils sont invincibles.

Donovan revient un instant plus tard, son exosquelette sur le dos.

- Qu'est ce qu'on doit y faire exactement ?

mots:
 


~Moi je crois n'importe quoi
Mais surtout en toi,
Toi qui es,
Tu fais exister,
la seule vérité~


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t135-donovan-gelort-fiche-termine
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 86
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don'] Mer 8 Mar 2017 - 10:47


Inventaire:
 

De ce que tu en sais, Donovan a au moins autant de problèmes que toi avec son géniteur, si ce n'est pire. Oui, après réflexion, tu penses que la relation entre Donovan et son père est pire que la tienne. Même si ça n'a pas toujours été le cas, aujourd'hui tu lui en veux un peu moins, tu communiques avec lui et puis tu tiens à lui, même si ça te tue de l'avouer. Alors que Donovan... c'est différent, sans parler que ce n'est pas vraiment votre sujet de discussion préféré. Il t'ouvre la porte et la referme tout aussi rapidement. Ton camarade vient d'enfiler son Exo et vous êtes tous les deux marchant côte à côte vers la sortie de la ville. Tu portes ton casque dans la main pour pouvoir répondre sans le micro:

"Je dois déposer ça au Capitaine Valor à l'avant-poste d'Elbis."

Tu soupires en montrant une boite que tu ranges rapidement dans ton sac. Tu ne sais pas ce qu'elle contient mais ta curiosité maladive ne concerne pas ce genre de choses, encore moins lorsqu'elles ont un lien avec ton père. Tu sais simplement que tu dois le livrer à un supérieur. Mais tu sais surtout que pour ça, tu vas devoir traverser une partie de Varosha et sortir de Tadryon, et ça, ça te rend malade. Tu tapotes nerveusement ton E-8 Oni que tu viens à peine d'acquérir, tes doigts s'abaissant de plus en plus vite sur le fusil à pompe à mesure que vous vous approchez des portes de la Cité.

"Mission directe d'Andugal Dasterion."

Tu lèves les yeux ciel avec un nouveau soupir plus angoissé avant de te tourner vers ton ami. Tu plonges tes yeux sombres dans son unique oeil bleu.

"Je crois qu'il capte que ça m'fait peur de sortir. J'te jure, t'aurais vu la façon dont il m'a regardé ce matin. Il me teste. Je déteste quand il fait ça."

Tu fais passer ton casque d'une main à l'autre, calant ton arme dans le dos de ton Exosquelette. La porte n'était plus qu'à quelques pas de vous. Tu t'arrêtes. Parfois tu te dis que tu aimerai échanger ta place avec Donovan. Tu sais que son père est un incapable qui le fait souffrir d'une façon autrement différente que la relation que tu as avec ton propre père. Tu sais que c'est une enflure, comme le tien, dans le sens inverse certes, mais une enflure quand même. C'est stupide, et pourtant tu y pense souvent, ce serait plus simple pour toi s'il n'était pas aussi exigent, s'il ne te regardait pas avec ce regard dur qui te glace le sang et qui veut dire que tu n'as pas le droit à l'échec. Il était toujours au courant de tout, de la réussite d'une mission ou de son échec avant même que tu aies mis un pied chez-toi, de tes notes, de l'avis de tes formateurs, de tout. C'était étouffant. Tu lèves ton regard vers le ciel, n'osant pas regarder Donovan alors que tu envies ce qui ne peut l'être. Tu te demandes s'il lui arrive de penser la même chose et de regretter aussitôt. Tu es déjà pétrifié alors que tu n'es même pas dehors. Un sourire sarcastique que tu t'adresses à toi-même prend forme sur ton visage: le fils de la Cape Ecarlate Dasterion qui a peur de sortir de Tadryon, oui c'est très drôle quand tu y penses. Parfaitement risible.

Mots:
 


♪ Avec toi j'ai tout affronté
Les tempêtes, les naufrages
Notre amitié nous protégeait
Des dangers du voyage ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Donovan
avatar
♦ Messages ♦ : 15
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don'] Mar 14 Mar 2017 - 23:43

Inventaire:
 


Son casque sous le bras, les pas aussi léger que peut le permettre un exosquelette, Johar et Donovan remontent l'allée. Le jeune homme jette un œil à l'exosquelette de son ami et se demande comment ils font pour être aussi complémentaires … Ou aussi opposé. Même leur couleur favorite sont le jour et la nuit, le chaud et le froid. Le bleu et l'orange. Des fois Donovan se dit que c'est mieux ainsi et que si chacun avait été différent, ils n'aurai pas une amitié comme celle qu'ils partagent. Même leur situation familial qui, sur le papier, sont similaires n'ont rien en commun. Un foyer sans mère.

Johar fini par répondre à sa question tout en lui montrant ce qui doit être déposé. Une simple boite. Le borgne lui répond d'une simple onomatopée et d'un signe de tête. Economie de mots et d'actions. Comme toujours. Il faut bien compenser avec l'enthousiasme débordant de cette machine à bonne humeur qu'est Johar. C'est inconscient mais ca renforce encore leur complexe amitié. Les deux côtés d'un miroir.

Un bruit répétitif arrive aux oreilles de Donovan : les doigts de son ami sur son arme. Il ne prend pas la peine de regarder les membres souples pianoter sur le métal, il connaît par cœur ce son : le stress. La peur de quitter la sécurité de la Cité. Pénétrer sur les terres qui lui avaient enlevé sa mère. Donovan comprend pourquoi son meilleur ami les déteste mais il avait toujours un petit peu de mal à saisir pourquoi il était terrifié. Il n'est pas sa propre mère, il ne mourra pas sur les terres désolées de Varosha. Surtout pas sous l'oeil de Donovan.

La mission vient du haut du panier, le sourcil du bleu se lève d'un millième de centimètre, trahissant ainsi sa surprise. Il se reprend vite et écoute la respiration peut-être un petit peu plus angoissé qu'à l’accoutumé. Donnovan n'a plus une vue parfaite mais il a su développer une ouïe attentive, surtout envers les gens qui le touchait. Et Johar est bien le seul dans ce cas.  Johar qui prend une nouvelle fois la parole. Donovan l'écoute, comme toujours mais son ami s'arrête. Alors le borgne s'arrête également, quelques mètres devant lui. Ils ne se regardent pas, ils n'ont pas besoin. Un moment de silence s'installe. Donovan s'est souvent demandé comment aurai été sa vie si les deux garçons avaient échangé leur père. Il en vient toujours à la même conclusion : un enfer, ils se seraient entre déchirés. Le bleu fini par se tourner vers son ami, il le regarde sourire d'un sourire tordu qu'il connaît bien et qui n'est réservé à personne d'autre qu'à son propriétaire.

Doucement, Donovan abaisse sa paupière sur son unique œil, l'autre ne se mouvant plus. Un signe simple de compassion, un code entre les deux garçons.

-Cette mission sera un succès.

Le borgne tourne à nouveau le dos à Johar et se dirige vers les portes.

-Comme les précédentes et comme les suivantes.

C'est simple, peut-être un petit peu bourru mais c'est sa manière de dire « Tout ira bien » à son ami. C'est une promesse de réussite, c'est une promesse de protection. C'est une caresse rassurante dans ce ton aussi froid que neutre.

Donovan pose une main sur la porte et la pousse, l'ouvrant en grand et invitant, de ce geste, Johar à le rejoindre.
Mots:
 


~Moi je crois n'importe quoi
Mais surtout en toi,
Toi qui es,
Tu fais exister,
la seule vérité~


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t135-donovan-gelort-fiche-termine
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 86
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don'] Mar 4 Avr 2017 - 12:15



Inventaire:
 

Donovan avait l'air de toujours savoir ce qui allait se passer, de toujours être sûr que tout ce qui devait arriver arrivera, comme s'il suffisait d'accepter son destin pour que tout se passe bien. Ou comme si le fait d'être persuadé qu'une chose n'allait pas se produire, rendrait cette possibilité la seule et l'unique à exister. Tu ne sais pas réellement comment voir cet aspect de la personnalité de ton meilleur ami: ça t'effraie autant que ça te rassure. Il prononce ses phrases comme des sentences intangibles que rien ne pourrait faire mentir, et pourtant tu as peur de te rendre compte qu'il a tort. Tu as peur de chuter, et de voir que Donovan s'est trompé. Mais tu n'as pas le choix, tu dois exécuter cette mission de toutes façons, alors autant faire confiance à Don, et te laisser convaincre que tout ira bien. Pourquoi tout n'irait pas bien d'ailleurs? Il n'y a aucune raison pour que ça se passe mal. C'est vrai. Tout se passera bien. Tu répètes ces mots dans ta tête en reprenant ta marche et tu sais que ton visage blafard reprend des couleurs. Tout ira bien. Tu es le fils d'Andugal Dasterion. Tout ira forcément bien. Ton père ne te confierait jamais une mission dangereuse. Tes lèvres s'étirent en un sourire ironique dressé devant la naïveté que tu essaies de revêtir: bien sûr qu'il le ferait, il l'a déjà fait et en a toujours été capable. Mais faire comme si il était le père aimant et protecteur que tu aurais aimé avoir te rassurait aujourd'hui. C'était risible cette faiblesse, ça te pourrissait la vie depuis tellement longtemps, c'était injuste. Mais c'était, tout simplement. Ton pas se fit plus assuré et ton regard moins tremblant: il ne divaguait plus, au contraire il était fixé sur cette porte qui s'ouvrait devant toi.

Tu avances. Tu n'as plus le choix, il n'y a plus de retour en arrière possible. Tu passes le pas de la porte comme un gladiateur entre dans l'arène. Il n'y a plus que toi et ta peur. Non pas ta peur, ta phobie, cette crainte angoissante et injustifiée de l'Extérieur, comme un titan de ruines, d'immeubles immenses à moitié détruits qui s'apprête à te soulever pour briser tes os un à un. Les Griffes s'élancent à perte de vue vers le ciel, certaines semblent sur le point de s'effondrer mais les camps de brigands qu'elles occupent disent l'inverse: elles tiennent depuis longtemps et tiendront encore des décennies. Mais tu ne trembles pas, tu n'es plus immobile, tu avances aux côtés de Donovan en concentrant ton attention sur les réfugiés amassés autour de Tadryon pour ne pas voir ce qu'il y autour et ce que cette sortie en dehors des remparts implique: la solitude, la perte, la peur.

"La misère de Varosha n'a d'égal que la beauté de Tadryon; Comment peut-on vivre ici?"

Tu mets ton casque et active le micro. Varosha est loin d'être sûre, autant de jour que de nuit, et tu ne veux prendre aucun risque. Tu ne te méprends pas toi-même: ce n'est pas uniquement de la prudence, mais aussi de la peur. Peu t'importe d'ailleurs ce que c'est, il n'y a que Donovan avec toi et tu sais qu'il ne te jugera jamais. Un groupe de Ninos s'envola d'une ruine à ta droite et attira ton attention: vous n'étiez pas à plus d'une centaine de mètres des remparts de Tadryon, mais les bestioles et les rebelles n'avaient pas besoin de plus pour se terrer dans un trou avant d'attaquer. Certains y verraient de la paranoïa, mais ces certains n'avaient pas entendu autant de mésaventures de la bouche de leurs pères, avec des détails sordides dont un gamin se serait bien passé.

"J'sais pas de quoi il faut s'méfier le plus: les monstres ou les rebelles?"

Tu avais besoin de garder un contact avec Donovan, sans forcément se taper la discute en déconnant et en faisant un tapage peu prudent, mais juste histoire d'avoir un lien rassurant. Oui, tout ira bien.


Mots:
 


♪ Avec toi j'ai tout affronté
Les tempêtes, les naufrages
Notre amitié nous protégeait
Des dangers du voyage ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Donovan
avatar
♦ Messages ♦ : 15
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don'] Mer 17 Mai 2017 - 22:01

Inventaire:
 

Peut-être que Donovan est trop sûr de lui mais de son point de vue, le doute est une ouverture à la faiblesse. Oh, il ne pense pas que son meilleur ami est faible, au contraire mais, en son fort intérieur, il a peur que cette peur finisse par l'emporté alors quand elle se pointe, il la chasse hors du champ, ou il essaye. Il laisse dans tout les cas volontiers, le doute au placard, préférant ainsi se dire que tout est réalisable quand on y met du sien et qu'on y croit. Le borgne est optimiste à sa façon. Ce n'est pas forcement la bonne méthode mais elle ne l'a que très peu déçu pour le moment.

Donovan se tient devant cette porte ouverte qui n'attend qu'à être passée, il se tourne enfin pour regarder son ami de toujours se mouvoir à son tour, faire un pas en avant puis un autre, le voir avancer. Toujours vers l'avant. Les regards en arrières ne sont que des regards aveugles sur un passé qu'on ne peut plus changer, alors il faut toujours avancer. Il suit du regard chacun des mouvements de Johar, il le regarde passer devant lui et être le premier à poser pied dans cette ville en perpétuelle destruction : Varosha.

Il fini par le rejoindre, il se tient à côté de lui, droit et fier, fort face à tout ce qui l'entour. Il ne s'attarde pas sur les détails. Ce ne sont que des détails justement. Il ne regarde pas les gens malheureux et souffrant qui les dévisagent, ébloui par le soleil qui se reflète sur leur exosquelette bien entretenu, il ne regarde pas le paysage insalubre qui s'étend à ses pieds et ne pense pas au potentiel danger qui peut surgir de n'importe où. Il ne veut pas y penser.

Johar jette une phrase dans le vide comme il le fait parfois, juste pour parler, pour se rassurer. Il met ensuite son casque et Donovan l'imite pour pouvoir l'entendre et, si besoin, lui répondre. La lumière bleue se répand partout, donnant une couleur surréaliste à son œil mort, doucement tout se met en place, les réglages se font automatiquement et la vue lui est rendu quand il voit à nouveau Varosha devant lui. Johar est toujours représenté en orange à ses côtés, il se détache ainsi du paysage dans les tons bleus conférés par la visière. C'est un choix personnel qu'avait fait le borgne quand à sa façon de voir le monde. Une voix de femme le salut. D'un clignement de paupière, il la fait taire. Il n'aime pas la voix de son IA mais ça, il n'a pas encre prit le temps de la changer, il préfère lire ce qu'elle a lui dire plutôt que l'écouter même si ça peut être plus dangereux dans quelques situations, il avait choisi, une nouvelle fois, cette façon d'évoluer.

Johar prend une nouvelle fois la parole et cette fois, quand son ami évoque les monstres à craindre, Donovan ne peut pas empêcher un frisson de lui parcourir le dos, de remonter le long de sa colonne vertébrale. Il ne dit rien cependant. Il se maudit pour ce frisson même et continu sa route.

Il choisi cependant de répondre à son ami en prenant sa question au premier degrés. Il sait pertinemment que Johar parle pour se rassurer  mais dans le but de cacher son trouble, il répond lors :

-Les deux sont redoutables mais pas au même niveau. La colère et la sauvagerie ont parfois les mêmes effets pourtant...


Il continu la route.

Mots:
 


~Moi je crois n'importe quoi
Mais surtout en toi,
Toi qui es,
Tu fais exister,
la seule vérité~


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t135-donovan-gelort-fiche-termine
 
~ Voici le SOS, d'un inconnu... en détresse ~ [PV Don']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Xalith Vyk'zlade [Haute-Prêtresse] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Le No Man's Land-
Sauter vers: