Partagez | 
 

 ~ Incontrôlable Tadryen en perdition [PV Cordelia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 85
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: ~ Incontrôlable Tadryen en perdition [PV Cordelia] Lun 6 Mar - 5:05


Inventaire:
 

Belle journée pour un entrainement: tu as enfilé ton Exosquelette et t'entraînes avec non loin des portes de la cité. Fluidité des mouvements, quelques passes de combat, sauts en hauteur et en longueur, tout ce dont tu as besoin pour te sentir bien dans ton armure électronique d'acier. Tu t'amuses à régler les paramètres d'Abe, ton IA de bord. Ton père avait insisté pour que tu l'appelles Abraham au nom d'une pseudo tradition que tu trouvais et trouves encore idiote. Mais tu t'en étais bien gardé de le lui dire, et aujourd'hui il est selon toi trop tard pour changer ça. Tu t'y es attaché à ton Abe après tout, même si les trois-quarts du temps il ne répond pas à tes vannes, au moins ça te fait un semblant de compagnie quand Donovan n'est pas là. Un peu comme aujourd'hui en fait.

"Pourquoi l'automatisme de la visière est aussi lente Abe, y a un problème avec?"

Tu es obligé de l'aider à la main pour que la vitre orangée daigne enfin se relever et te permette d'enlever ton casque que tu remets juste ensuite afin de voir s'il s'agit d'une exception ou s'il y a un réel problème avec la visière.

"Je ne sais pas Johar."

Tu fronces les sourcils et t'adresse à la voix artificielle d'une voix nonchalante:

"Johar? Je t'avais pas demandé de m'appeler Maître Jo, Abe?"

Tu retentes une nouvelle fois d'ouvrir la visière pendant que tu parles.

"Si. Mais vous avez aussi réglé mon degré de franchise à 100%, et je me dois de vous dire que ce surnom est complètement ridicule."

Ton casque s'ouvre avec encore plus de lenteur que la première fois. Merde. Tu râles en te laissant tomber sur le sol.

"Saleté d'casque, saleté d'ordinateur à qui j'ai pas demandé son avis..."

Tu t'empares de ton sac pour y trouver les outils adéquats et commence à bidouiller la tête de ton Exo à grand renfort de jurons. Tu n'es pas vraiment dans la position idéale pour arranger ça, tu aurais préféré t'en occuper à l'atelier mais puisque tu es ici, autant en profiter au maximum plutôt que de faire des allers-retours. Après un dernier coup de tournevis, tu souris et remets sur ton crâne le fruit de ton dur labeur. La visière est réparée: parfait, c'est au moins la preuve que les cours mécaniques de l'Académie ne sont pas tous passés à la trappe, c'est plutôt bon signe.

"Dis-moi Abe, tu sers à quoi si tu n'est pas capable de me dire ce qui ne va pas dans mon casque?"

La réponse de l'IA dans tes oreillettes ne se fit pas attendre:

"Je n'ai pas compris ce que vous avez dit."

Comment ça il n'a pas compris? Décidément c'était la journée des problèmes avec ton Exo.

"Comment ça tu n'as pas..."

Une dispute non loin de là attira ton attention: un Capitaine a l'air de hausser le ton sur un Passeur. Tu ne veux pas trop t'approcher au cas où quelqu'un ferait attention à toi, mais leurs voix portent tellement que tu peux difficilement t'empêcher d'écouter la teneur de leurs propos.

"Je ne peux pas envoyer des hommes! J'ai un incendie à l'autre bout de la Cité, comment voulez-vous que je fasse?"

"Je... je sais mon Capitaine, mais on m'a demandé de.."

Tu t'approches encore un tout petit peu pour comprendre ce qui se passe, quand les deux visages se tournent subitement vers vous. Le Capitaine a soudain l'air ravi:

"Tenez, voilà votre homme, équipé de surcroît! Tadryen, vous avez une mission: retrouver Helios Torel, un camarade de votre peuple qui a quitté la Cité il y a une quinzaine de minutes en direction du No Man's land, en proie à une folie incontrôlable. Vous devez le ramener ici, partez sur le champ. Nous vous enverrons du renfort si nous en trouvons. Exécution!"

Tu salues un peu gauchement le gradé, complètement pris au dépourvu et te retrouves bientôt de l'autre en dehors de Tadryon, les portes dans ton dos sans vraiment te rendre compte de ce que cette mission de dernière minute impliquait. Déjà tu te retrouves pour la première fois seul dans Varosha, et doit te rendre dans l'endroit le moins rassuré dont tu aies entendu parler: le No Man's Land. Sans Donovan. Génial, et dire que c'était une belle journée qui commençait!

"Voulez-vous un tracé GPS jusqu'à la destination No Man's Land?"

Tu abaisses la visière d'un geste sec.

"Ta gueule Abe."

Tu prends une grande inspiration et t'élances dans Varosha, évitant les Réfugiés amassés aux pies des remparts.
Mots:
 



♪ Avec toi j'ai tout affronté
Les tempêtes, les naufrages
Notre amitié nous protégeait
Des dangers du voyage ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Cordelia
avatar
♦ Messages ♦ : 52
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Incontrôlable Tadryen en perdition [PV Cordelia] Jeu 16 Mar - 10:51

Spoiler:
 

Ce n'est pas souvent que tu es envoyée en mission hors de Tadryon, mais tu as pu déjà aller quelques fois jusqu'au No Man's Land. Même si ce n'est pas un endroit que tu apprécies, tu aimes l'idée de sortir de la ville, de son confort, pour voir la réalité de ce qui se passe à l'extérieur. Tu as conscience que Tadryon est une enclave protégée et c'est en partie pour cela que tu souhaites autant participer à sa défense : pour toi, la paix et la tranquillité méritent qu'on se batte pour elle. Chaque sourire d'enfant heureux, chaque rire qui retentit dans la ville sont autant de preuves que tu as raison.

Mais tout à commencer lorsque tu as dû aller aux portes de Tadryon afin de déposer un message à un des soldats en faction ici. En arrivant sur place, tu te diriges vers un soldat qui est occupé à déplacer des grosses caisses. Tu salues l'homme d'un signe de tête.

« Excusez-moi, où pourrais-je trouver Gaion ? J'ai un message pour lui. »

L'homme s'arrête et te regarde en faisant jouer son épaule. Visiblement, il a du mal avec sa charge.

« Gaion ? Il doit être au QG de la guilde à l'heure qu'il est. C'est juste là. »

« Très bien, merci. Vous voulez un coup de main avec ça ? »

Quelques minutes plus tard, tu entres dans le QG après avoir fait un homme gêné mais soulagé. A l'entrée, un Passeur s'agite dans tous les sens, l'air affolé. Un autre essaie de le calmer.

« Gaion, ça va aller. Le gars avait l'air compétent non ? »

« Oui, oui, mais ce ne sera peut-être pas suffisant... Je l'ai envoyé à sa mort ! »

Tu t'approches de lui et tu l'interromps poliment.

« Excusez-moi, vous êtes Gaion ? J'ai un message pour vous de la part du Solstice. »

« Oh ! Vraiment ? Merci. »

L'homme attrape le message que tu lui tends et te dévisages un instant.

« Dites-moi, vous êtes bonne combattante ? »

« Je me débrouille oui. »

« Je suis désolé de vous demander ça mais on m'a informé qu'un certain Helios Torel avait été vu la ville en direction du No Man's Land, en proie à une grande folie. Un soldat a été envoyé à sa suite, mais j'ai peur que ce ne soit pas suffisant. Vous pensez que vous pourriez essayer de le rattraper et de l'aider ? »

Tu réfléchis un instant à la situation. Tu comprends la crainte de Gaion : aller hors de Varosha seul est dangereux. Il ne faut prendre aucun risque.

« Bien, j'y vais de ce pas. Pouvez-vous prévenir le Solstice que le message a été délivré ? »

« Bien sûr, bien sûr. Et merci surtout. Oh ! Le soldat en question a un exosquelette orange. »

Tu hoches la tête et tu fais demi-tour. Te voilà donc en route pour le No Man's Land. Parvenir et traverser Varosha est assez aisé, mais retrouver le soldat en de surcroît votre cible le sera sans doute moins. Tu ignores les réfugiés qui te lorgnent du regard, avec espoir ou avec crainte : tu es concentrée sur ta mission. Tu espères cependant le retrouver assez vite, avant qu'il n'arrive malheur. Tu ne le connais pas et tu as conscience de ne pas non plus être une combattante extraordinaire, mais tu seras plus sereine de ne pas le savoir seul.
580 mots
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t122-cordelia-stefensen-pour-tadr
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 85
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ~ Incontrôlable Tadryen en perdition [PV Cordelia] Ven 9 Juin - 19:41



Inventaire:
 

Tu l'sens pas. Mais alors pas du tout. Tu as cet espèce de pressentiment certainement infondé mais bien là qui ne veut pas t'lâcher. Le genre de pressentiment qui te donne envie de faire demi-tour immédiatement et de tambouriner comme un damné aux portes de Tadryon. Mais ce comportement et même la simple fait d'y penser te fait rougir de honte: que diraient les autres? que dirait Donovan? et que dirait ton père? Non, tu n'as pas le choix, tu dois avancer, même si chaque pas dans ce territoire inconnu t'effraie. Tu détestes sortir même avec une troupe, même avec ton meilleur ami... alors sortir seul pour retrouver un imbécile qui "n'est pas dans son état normal", c'est vraiment du foutage de gueule, tu ne trouves pas d'autre mot. Tu souffles un grand coup et et charge ton Hellhest avant de t'engager dans les ruines immenses et peu accueillantes de Varosha. Tu as peur intérieurement, mais à l'extérieur, ceux qui croiseront ton regard ne pourront que s'incliner devant ta détermination et reconnaître ton pas cadencé si propre aux Tadryens.... du moins tu l'espères.

"Bon. Avec un peu de chance quelqu'un va nous rejoindre. Ils ont dit qu'ils enverraient du renfort..."

A l'intérieur de ton casque, la voix automatisée de ton exosquelette lui-même intervint:

"Permettez, mais si ma mémoire n'est pas défaillante, le Capitaine avait ajouté 'si nous en trouvons', autrement dit il y a une probabilité à prendre en compte qui est celle de ne trouver personne et donc de n'envoyer pers..."

Saleté d'IA à qui on a pas demandé son avis:

"Merci Abe, je m'en souviens très bien."

Tu as presque envie d'arracher ton casque pour ne plus entendre la voix monotone et pourtant étrangement moqueuse de celui que tu as baptisé Abraham. Comme si c'était le moment de te rappeler que tu étais dans une situation déplorable, seul et que tu le resterai probablement. Tu prend une nouvelle fois une grande inspiration et augmente la cadence jusqu'à te retrouver à te déplacer en petits foulées. Si tu n'étais pas en train de te chamailler stupidement avec ton ordinateur de bord, tu aurais pu remarquer les traces fraîches sur lesquelles tes pas te menaient. Si tu avais porté un peu plus d'attention à ton environnement, tu aurais aussi pu te rendre compte que les carcasses immenses des immeubles se resserraient autour de toi et laissaient une place parfaite à une embuscade. Tu aurais entendu la voix de ton père dans ta tête qui te crie d'être plus observateur, la voix de tes professeurs qui te répètent d'être plus attentif, d'arrêter de faire l'idiot et enfin le silence de Donovan qui t'obligeait à te taire aussi de temps en temps. Mais non, tu discutais pour te rassurer, pour te donner l'illusion de ne pas être seul et faire comme si tout allait bien, faire comme si tu n'étais pas dans un territoire dangereux qui requerrait toute ton attention. Un laser rougeoyant frôla ton épaule droite et t'arracha un cri: tu as le bon réflexe de te jeter dans une ouverture d'un bâtiment sur ta droite mais c'est trop tard: ils sont quatre à arriver vers toi. C'est le moment de montrer que tout ce que tu as appris à l'Académie n'a pas été vain malgré ton erreur d'attention et d'observation: tu poses un genou à terre, armes ton fusil et touche le premier réfugié -plus par chance qu'en ayant véritablement visé d'ailleurs- en plein dans la poitrine: eux contrairement à toi n'ont pas d'exosquelette, tu as l'avantages, c'est du moins ce que tu espères... Le temps de recharge de ton Hellest ne te permettant pas une réplique rapide, tu te saisis immédiatement de ton E-8 Oni et réplique à un nouveau jet de laser par une vague toute aussi puissante, peut-être moins précise... Tu grimaces en entendant ton GPS sur l'avant-bras exploser et tu t'enfonces encore plus dans le bâtiment, cherchant un endroit stratégique pour te protéger et ouvrir à nouveau le feu. Tu te rends compte qu'il vaut mieux sortir de ce bâtiment qui t'est inconnu, contrairement aux réfugiés et tu traverses une fenêtre pour rejoindre l'extérieur et... tomber sur deux autres lascars. L'adrénaline te possède tout entier comme une drogue qui coule rapidement dans tes veines, elle t'empêche de désespérer et de percevoir ce que tu sais déjà au fond de toi: tu es dans la merde.


Mots:
 



♪ Avec toi j'ai tout affronté
Les tempêtes, les naufrages
Notre amitié nous protégeait
Des dangers du voyage ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
 
~ Incontrôlable Tadryen en perdition [PV Cordelia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Funeste adage que celui des ailes de la perdition [pv Ever Alice Redbird - Yukiji Harséïs - Aoyuki Tatsuki]
» La croix de perdition
» Âme en perdition [PV Aaron]
» Le Sentier Argenté [Lumy retrace son passé]
» Fêtards fêtardes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Le No Man's Land-
Sauter vers: