Partagez | 
 

 ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crescend Crimson
avatar
♦ Messages ♦ : 58
♦ Inscrit le ♦ : 11/03/2017




Message(#) Sujet: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Sam 11 Mar - 2:48

♦ Maximilian Âke Björn ♦

IDENTITÉ

Nom: Björn
Prénom: Maximilian Âke
Sexe:
Âge: Soixante-quatre ans
Affiliation: Tadryon
ATTRIBUTS

Force: 4
Agilité: 10
Constitution: 1
Perception: 10
COMPÉTENCES

Arts Martiaux - ⚪⚪⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Armes Laser - ⚫⚪⚪⚪⚪
Charisme - ⚫⚫⚪⚪⚪
Marchandage - ⚫⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚫⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚪⚪⚪⚪⚪


INVENTAIRE

ARMES

♦ P - 2 Nixe
♦ N/A

ÉQUIPEMENTS

♦ Rien.

AUTRES

♦ Rien.


PHYSIONOMIE

Il ne s’est jamais véritablement démarqué sur ce point. Déjà, lorsqu’il embrassait sa vingtième année, les femmes disaient de lui qu’il était charmant, ce petit brin de sévérité qui pétillait au fond de ses yeux marron lui conférant cet attrait qui lui était propre et particulier. Pourtant, il se fondait aisément dans la masse, n’attirant l’œil que de quelques curieuses qu’il a perdu de vue au fil des ans. Lui aurait aimé qu’un regard en particulier se tourne dans sa direction, mais jamais cette personne, tant désirée par son cœur, ne semblait lui avoir accordée une quelconque attention. Ou, du moins, elle ne l’avait jamais regardé comme lui n’a cessé de la contempler durant toutes ces années. Ton de noirceur sans éclat, ses cheveux raides avaient tendance à s’ébouriffer pour un rien et ses pupilles brunâtres, même s’ils pouvaient paraître dorées sous certains angles, n’avaient rien d’autre d’extravagant que leur teinte à la couleur de l’ambre. Aujourd’hui, même si son dos se courbe légèrement sous le poids de l’âge, même si des rides recouvrent son visage, la couleur de son regard ne s’est pas perdu pour autant; et leur brillance encore moins. Toutefois, sa sombre tignasse rebelle d’antan s’est éclaircie sur l’ensemble de son crâne, laissant entrevoir quelques mèches foncées dans cette vague blanchâtre, et si, aujourd’hui, les gens se retournent dans sa direction ou lui jettent de longs regards lorsqu’il traverse la rue, c’est forcément à cause de sa démarche claudicante, singulière de par cet ensemble de tintements métalliques qui semblent le suivre tel son ombre, mais en réalité, cet étrange orchestre résonne dans son sillage à cause de la prothèse qui l’aide à marcher sur son côté droit.


PSYCHOLOGIE

En quelques mots, Maximilian Âke Björn est un intellectuel. La majorité de ses journées, il les passe au beau milieu de ses livres et de ses cartes, jonglant son temps avec les connaissances qu’il peut extraire des premiers et l’analyse minutieuse de chaque surface territoriale qu’il consigne sur les secondes. Cela peut paraître affreusement ennuyeux, et ça l’est – je ne serais pas celui qui vous le démentirais – mais cela n’en reste pas moins nécessaire pour l’expansion de l’humanité, et il consacre, avec la plus soigneuse et la plus attentive des concentrations, toute sa vie à cet art et ces loisirs. Pourtant, même s’il se cultive autant qu’un homme puisse le faire dans une vie, il est loin d’être sage et il n’a pas la prétention de se qualifier comme tel : il aime, par ailleurs, qu’on le compare à un enfant ou à une éponge qui n’attend qu’à être saturée d’eau. Curieux de tout, toujours en quête de plus de connaissances et de découvertes, il ne cesse de chercher à travers le temps, les on-dit, les fabulations et les légendes pour faire ressortir les vérités qui se sont perdues au travers de notre histoire.


HISTOIRE

Vous ne pouvez pas vous imaginez tout ce que ces yeux ont vu au fil des années, ce que ces mains ont manipulé et ce que ce cerveau a enregistré tout au long de cette vie. Vous le résumer serait trop long, mais laissez ma voix vous raconter, toutefois, une partie des six décennies qu’il a traversé au cœur de la Promise. Cette cité, aux couleurs de la pierre qui lui a valu tant de noms, s’est développée et s’est agrandie devant ses yeux. De ruines précaires à bâtiments de recherches; de décombres poussiéreux à maisons et commerces; le visage de la Ville Azurée n’a cessé de s’altérer au cours des dernières années, pour le meilleur comme pour le pire, et si la vie du jeune soldat qu’il était n’a été que routine et quotidien éreintant en raison de ses entraînements à l’Académie, elle se transforma subitement au glas de l’année 2682. Il avait autour de vingt-trois printemps, presque vingt-quatre, et durant cette période, il a été témoin du brusque changement que le regard des siens portaient à l’endroit de ceux qui furent, par après, nommés péjorativement les Évolués ou les Mutants. Peu importe la qualification que vous leur donnez, une seule chose est bonne à savoir : c’est qu’ils n’ont plus jamais été acceptés au sein de la cité. Pendant des mois et des mois, il a vu cette population courber l’échine face à la peur humaine, alors que les Hommes, poussés par cette même frayeur qui leur donnaient la force de cracher, de se battre, d’inonder les places de discours véhéments, les repoussaient toujours plus loin des Murs; le Joyau Bleu de Varosha ne pouvait tolérer désordre et anarchie en son sein et si, pour ce faire, il fallait exclure une « autre race », l’annihiler pour conserver la paix de l’humanité, alors soit! ce qui devait être fait se fie et la révolte des Mutants ne s’est pas fait attendre. Plus pressés que jamais à redorer leur honneur perdu, plus furieux que jamais contre les traitements que l’Homme, exempt de mutations et d’évolution, lui a prodigués, les Évolués se sont jetés sur les fondations de l’humanité pour y poser leurs pieds, leur siège, qu’ils disaient mériter : après tout, la Nature n’a-t-elle pas fait d’eux l’évolution d’une race en perpétuel déclin? La Nature leur a-t-elle octroyé ces dons formidables parce qu’ils représentent le futur de l’humanité? Comment savoir, puisque l’Homme existe toujours sur cette triste Terre, bien vivant, et plus déterminé que jamais à survivre dans ce monde qui semble pourtant pourrir et le repousser…

Quoi qu’il en soit…
Ce genre de pensées me traversent quelques fois l’esprit, mais il serait mieux de revenir à l’histoire de cet homme. Il avait donc presque vingt-quatre ans lorsque cet événement, des plus sanglants et sordides, frappa aux portes de Tadryon. Comme tous Tadryens, il a été appelé à porter les armes sous les étendards de la Ville Azurée pour repousser l’avancée des Mutants déchaînés. Un brin excentrique et vantard, une fois sur le front, il saisit que sa place n’était décidément pas sur un champ de bataille, lui qui s’était toujours vu comme un futur soldat, prêt à mettre sa vie en danger pour le bien de sa patrie. Tout comme son père et son père avant lui. Mais, dans les faits, il n’a jamais été très à l’aise avec une Arme Laser à la main et pour tout dire, il s’est toujours mieux battu avec une plume ou un stylo plutôt qu’avec l’éventail militaire. Cependant, malgré l’éclaircissement de son esprit, il comprit qu’il n’avait pas le choix d’utiliser l’arme qu’il avait en main. Depuis que le monde est devenu une arène de gladiateurs confrontés à bien d’autres dangers qu’un simple adversaires et son épée, il n’y a plus eu de places pour la compassion ou la pitié. Tout ce qui compte, c’est de savoir que notre vie se trouve encore entre nos mains. Et de se batailler corps et âme pour empêcher qui que ce soit de nous l’enlever. C’est pourquoi, même à l’épaule d’un froussard ou d’un semi-soldat, une arme accomplit sa tâche sans faillir même si elle tremble à plusieurs reprises. Elle a continué de tirer toutes les balles de son chargeur et lorsque ce dernier était vide, il s’empressait de le recharger. Ses mains tressautaient à chaque fois qu’il n’avait pas le doigt sur la détente, comme si son arme était la bouée qui lui sauverait la vie, puisque dès qu’il s’y raccrochait, il recommençait sa salve de tirs. L’ennemi chutait devant lui. Il voyait le sang, il entendait les cris et se réveillait la nuit, suant et haletant, lorsqu’il percevait un son dans l’obscurité – à moins qu’il se soit agis de ses propres cauchemars qui ne cessaient de hurler dans son sommeil… Puis, le lendemain, ça recommençait. Tirer. Tirer. Chargeur vide. Recharger. Recharger. Reposer son doigt sur la gâchette. Et tirer. Tirer. Crier. Hurler. Pleurer…

Malgré la victoire des siens, la disparition des Évolués de sur leurs terres, il n’a plus jamais vraiment eu le sommeil serein : Maximilian Âke Björn ne dort plus que d’un œil à présent, hanté par les cris des adversaires qu’il a vus tombé, par les larmes de ses compagnons décédés, par les lamentations des familles endeuillés et par les picotements irritants et brûlants du moignon que représente désormais sa jambe droite. Souvenir indélébile de ces combats meurtriers, ce « membre fantôme » ne cesse de lui rappeler ce qu’il a commis et ce qu’il a perdu en ces terribles jours en lui renvoyant, à plusieurs occasions, de soudaines charges de douleur et de sensations incongrues qui traversent ce qui lui reste de jambe. Il a perdu amis, père et frères d’arme durant cette interminable bataille; seule reste sa mère, et en ce qui concerne celle qu’il a aimé… Elle n’a jamais plus été la même depuis la fin du conflit.

Vingt ans ont passé.
L’humanité était à l’aube de sa 2702ème année. Plus aucune nouvelle des Évolués; même s’il les savait encore en vie, quelque part au cœur de ce vaste continent, il était simplement heureux de vivre tranquillement en tant que citoyen du Joyau Bleu. Il a tourné le dos à l’Armée – et il espère toujours que ce soit définitif – pour se réorienter dans la cartographie et l’exploration. Les contrées par-delà les Murs sont dangereuses, indomptables et sauvages, comme si la Nature continue avec rage et rancune sa rébellion contre la suprématie de l’Homme. Pourtant, ce dernier poursuit son expansion. Comme un animal insatiable, l’humanité n’a cessé d’avancer et sur ses cartes et ses papiers, le froussard d’il y a vingt ans consigne chaque nouveau pas de cette machine toujours en mouvement, toujours plus avide de territoires, de contrôle et de pouvoir. Mais alors que son esprit commençait à peine à se reposer, à se détendre et à s’alléger du poids des événements de 2682, une nouvelle bombe a éclaté juste ici, devant les portes de la cité : les Évolués étaient de retour, déclarant la guerre à Tadryon qui, sous les ordres du nouveau Gouverneur, Dredge Clayton, reprit aussitôt les armes contre cette menace qui risquait, à coup sûr, de perturber à nouveau la paisible et artificielle tranquillité du Joyau Bleu.

Et regardez où nous en sommes aujourd’hui. Vingt ans encore se sont écoulés.

Nous sommes en 2722.
La menace des Évolués est plus omniprésente que jamais. Ils sont là, à nos portes, et un conflit n’est jamais loin de nos foyers. Quant au vieux Maximilian, âgé du poids de ses soixante-quatre années, il continue son travail avec acharnement et passion. L’annonce du retour des Mutants l’a beaucoup ébranlé les premiers jours et il a fait quelque chose qu’il n'avait jamais encore fait auparavant : il est allé prier tous ses amis perdus, son père et ses frères, morts au combat. D’ailleurs, même sa jambe, comme si elle répondait à son trouble, s’est remise à le démanger. Pourtant, il continue de vivre comme si toute cette histoire n’appartient plus qu’au passé. Il a tourné le dos à l’Armée, certes, mais à présent, il regarde droit devant lui, vers un futur qu’il espère fleurissant pour sa Promise, celle dont le visage n’a jamais arrêté de s’altérer et qui, malgré tout, reste la même depuis bien des années. Qu'importe ce qui tente de la faire tomber : elle reste impénétrable et inébranlable.


HRP

Pseudo: Cresc’
Comment avez-vous découvert le forum ? Par les admins
Code:Validé ♥


© Dysnomie




« Les gens se sentent seuls parce qu’ils construisent des murs au lieu de construire des ponts »
- Joseph Fort Newton -
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t318-crescend-crimson-termine#262
Crescend Crimson
avatar
♦ Messages ♦ : 58
♦ Inscrit le ♦ : 11/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Sam 11 Mar - 3:06

Coucou Kaos 20
Je crois avoir tout terminé. Bonne correction Kaos 5



« Les gens se sentent seuls parce qu’ils construisent des murs au lieu de construire des ponts »
- Joseph Fort Newton -
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t318-crescend-crimson-termine#262
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Sam 11 Mar - 9:15

Bienvenue petite citrouille ! Kaos 16
Un personnage vieux, c'est trop cool ça ! J'ai beaucoup aimé lire ta fiche, au passage ^^
En espérant te croiser en rp ~ Kaos 1
Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Sam 11 Mar - 11:28

Oh bienvenue parmi nous, j'aime trop son histoire Kaos 12
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t124-anaya-luzissa-terminee
Sigfrëli
avatar
♦ Messages ♦ : 343
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Sam 11 Mar - 11:37

Bienvenue Maximilian, la lecture est agréable en effet, c'est cool un personnage vieux Kaos 13
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t110-sigfreli
Crescend Crimson
avatar
♦ Messages ♦ : 58
♦ Inscrit le ♦ : 11/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Sam 11 Mar - 12:38

Merci beaucoup mesdames! Kaos 23



« Les gens se sentent seuls parce qu’ils construisent des murs au lieu de construire des ponts »
- Joseph Fort Newton -
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t318-crescend-crimson-termine#262
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 519
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé Dim 12 Mar - 12:56

Bienvenue ♥️
Et que dire à part que tout est parfait ? Tu es des nôtres, papi ! *sbam*



F i c h e   V a l i d é e


♦️ Bienvenue officiellement au sein de Dysnomie ! ♦️

Tu peux désormais commencer le rp au sein du forum. N'oublie pas de recenser ton avatar dans ce sujet et de mettre ta fiche dans ton profil.. Tu peux également faire une demande de rp dans la section appropriée et créer ton agenda pour recenser tes écrits en cours.

Je suis le responsable de ta faction, n'hésite pas à me contacter par mp pour tout projet ou questions en rapport avec elle.

Kaos 7




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: ◈ Maximilian Björn ◈ Terminé

Revenir en haut Aller en bas
 
◈ Maximilian Björn ◈ Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications :: Érronées-
Sauter vers: