Partagez | 
 

 Jeu de piste | Ft Gardner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Jeu de piste | Ft Gardner Mer 15 Mar - 22:40


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolutionLes cours d’ingénierie de bases, ou comment réparer votre micro-onde vous-même. C'était d'un ennui total pour Akira, faut-il dire qu'elle ne porte pas cette matière dans son cœur. Heureusement que c'est bientôt la fin de son année de service obligatoire, et qu'elle sera sans doute bientôt capable de s'installer chez elle, et non plus chez ses parents. La fin des cours de la journée était finalement là, et elle pouvait rentrer chez elle. Non pas sans être accompagnée de Rose, avec qui elle discutait de tout et de rien, « Je ne trouve tout simplement pas que c'est intéressant, de réparer des bidules à longueur de journée... Mais pour te faire plaisir, je vais dire que c'est utile, de temps en temps, d'accord ? »

C'est alors qu'en traversant le district commercial de la corporation de la plèbe qu'une scène bien singulière avait lieu au tournant d'un carrefour. Un brouhaha sans nom, une sorte de masse humaine en cercle qui s’intéressaient a ce qui semblait être un homme. Notre jeune femme s’arrêta un instant, sans un mot, pour observer les événements. Quelques : " C'est un augmenté ! ", et d'autres " C'est un mutant ! " En disaient finalement plus que tout ce qu'elle aurait voulu savoir en s'approchant.

« Tu crois que c'est vrai ? Je veux dire, s'ils arrivent à venir en ville, ce sera la panique. » Murmura-t-elle a Rose qui ne devait être loin.

La foule ne manqua pas d'attirer l'attention de la police militaire qui, dans une splendide débauche d'autorité musclée et de cris, dispersa la foule en capturant au passage deux hommes. L'un provenait du centre du cercle, l'autre des anneaux extérieurs. Sans doute, un meneur et l'accusé. La discutions entre la police et les individus étaient inaudible à cette distance, en pleine rue. Et alors qu'Akira signalait, « Ils vont s'en occuper, autant continuer. », un des policier-soldat repéra la combinaison de notre demi-asiatique, ou plutôt, le badge de l'académie qu'elle avais sur celle-ci. Dieu semble les avoir dotés d'une bonne vue, direz-vous, ou d'une bonne mémoire, elle l'avait peut-être déjà croisé, la population n'est pas bien grande, surtout quand vous êtes une potentielle candidate aux futurs recrutements.

« Les filles, j'ai besoin de vous. Nous sommes demandés ailleurs, alors je vous explique rapid'ment la situation. Cet homme la est accusé d'être un augmenté. Il va être accompagné au poste pour être mis en détention, avec sur'ment des tests. Mais en attendant, j'aimerais que vous me trouviez des preuves physiques, chez lui ou ailleurs. Il n'est peut-être pas seul. Et vu que vous êtes a l'académie... Vous pr't'rez bien secours a l'armée ? » Dit l'officier après s'être approché. Hammond tourna sa tête vers Rose pour l'interroger légèrement dans une expression relativement neutre. « Hey bien... d'accord, des informations sur lui ? » « C'est un membre de la recherche et développement de la compagnie, un laborantin, truc dans le genre. Il s'appel George Feischner, et habite au 423, bloc d'habitation A. En tout cas, merci, et bonne chance ! » Termina-t-il avant de partir rejoindre les deux autres officiers qui déjà, partaient sans lui.

Une fois l'officier loin, en bonne amie de rigolade, et cherchant à faire de l'humour, elle signala : « Bien notre veine, tient. Moi qui croyais pouvoir rentrer tranquillement. J'espère au moins que ce sera intéressant. Nullement besoin de mon armure non plus, pas en ville. Astraée, la direction du bloc d'habitation A, s'il te plais. »

« BIP ~ Tout droit, puis tournez a droite, puis gauche aux quartiers résidentiels sur cinquante mètres. » Répondit le petit ordinateur a l'avant-bras droit de la combinaison.

C'était partit pour une marche commune dans la citée azurée, mais parfois, la plus simple des demandes cache une enquête digne d'un roman policier, et elles vont l’apprendre à leurs dépens.

~639 mots

Spoiler:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Jeu 16 Mar - 2:13

Jeu de piste.Rose Gardner



Nous étions en cours, c'était ma matière préférée et pourtant, j'étais un peu ailleurs. Après tout, nous étions en train d'apprendre ce que je savais déjà, ce que j'avais appris par moi-même. L'ingénierie de base était acquise depuis un moment pour moi. A force de démonter et remonter ce qui me passait par la main. En sortant de classe, un petit débat se faisait entre Akira et moi. Elle ne voyait pas l'intérêt d'une telle matière.

- "C'est à tout ! C'est principalement comprendre ce qui nous entoure, comment créer, donner de la vie à ces objets ! Quand tu auras un souci avec ton exosquelette, tu me remercieras d'avoir suivi les cours !" M'exclamais-je en rigolant.

La rigolade fut de courte durée. Pour cause, l'agitation dans la rue lors de notre passage. Un pauvre gars se faisait insulter d'augmenter. - "Vrai ou pas, il a pas l'air bien méchant... Il n'essaye pas de fuir en tout cas, alors que les soldats arrivent. Allons-y." L'un des Officier nous commanda par la suite de nous occuper de cette affaire. Je n'avais pas la tête à cela aujourd'hui, mais nous ne pouvions refuser un ordre direct venant de nos supérieurs. - "Au moins, on se fera voir en bien." Dis-je en haussant les épaules. En plus de ne pas avoir l'envie, ma tenue n'était pas des plus adéquate. Pour cette journée, j'étais vêtue d'une robe m'arrivant juste au-dessus des genoux avec une paire de baskets aux pieds, pas spécialement l'idéal pour exercer le travail d'un enquêteur.

Quoi qu'il en soit, nous partîmes vers l'habitation de ce fameux Feischner. Arrivées devant la porte de son appartement, celle-ci était verrouillée à l'aide d'une serrure électronique des plus classique. Heureusement pour nous, je ne sortais jamais sans mes "accessoires" de base. Relevant légèrement ma robe, je découvrais une ceinture tactique faite main munie de mon Helhest dans un holster accompagné d'une petite pochette. C'est de cette dernière que je retirais un petit tournevis. J'allais m'en servir pour forcer la serrure. Après avoir tripoté quelques fils, la porte n'était plus un problème. Dans le doute, avant de rentrer dans la pièce, je dégainai mon Helhest.

- "Tu vois ? C'est pour ça que c'est pratique de savoir réparer des trucs ! Je passe devant."

J'avançais lentement dans la pièce, arme levée devant moi, suivie par Akira. Après une fouille des différentes pièces, personne. Et surtout presque pas d'effet personnel. Il y avait des babioles-ci et là, des objets sans grande valeur. Des reliques d'un autre temps. Outre la déco douteuse, le reste était classique : lit, ordinateur, rien d'extravagant. Il était d'ailleurs étrange pour moi de travailler avec Akira, ici. Nous étions seules dans l'appartement d'un inconnu, j'avais comme une boule au ventre.

Alors que je fouillais les pièces à la recherche de matériel de maintenance pour prothèse ou quelconque augmentation, Akira me fit part d'une chose étrange. La poussière restée indiquait que des objets avaient été pris ou déplacés. On ne trouverait rien ici et nous avons décidé de partir. - "Attends..." Dis-je à mon amie en lui attrapant le bras avant qu'elle ne passe la porte. Je la regardais un moment dans les yeux avant de tourner le regard. -"Je... Enfin, ça fait un..." Je n'arrivais pas à aligner deux mots, je sentais mes joues devenir roses, la chaleur me montait à la tête. Les pensées se bousculaient dans ma tête et dans un moment de courage, je faisais taire ces voix qui m'importunaient en me précipitant sur Akira pour venir l'embrasser. C'était un baiser simple, doux, maladroit. Mais depuis plusieurs mois maintenant, je ressentais cette attirance pour mon amie d'enfance.

Mots: 658.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Jeu 16 Mar - 20:21


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolutionPeu de temps après, les voilà dans les blocs d'habitations. C'est en grimpant les marches que le numéro de l'appartement recherché fut découvert. Numéro quatre cent vingt-trois, un chiffre sans la moindre importance historique ou lié a des croyances. Quel manque de suspens. La porte fit au moins le bonheur d'une femme, elle qui devait maintenant forcer la serrure, et elle ne manquait pas d'en faire la remarque, qui ne trouva finalement que peu de réponses, Akira attendant simplement la fin du travail sur cette opération là tout en écrivant un message à ses parents sur l'ordinateur intégré a sa combinaison.

Une fois l’électronique forcée par notre ingénieur, elle décida d'entrer la première, suivie d'Hammond, qui décida de sa pleine confiance en ne sortant pas la sienne. Elle se doutait bien que rien d'agressif n'était derrière la porte. Et elle était bien naïve dans la sécurité de sa terre mère, a dire vrais. Un sourire la pris en pensant qu'elle aurais bientôt son propre chez elle, loin de chez ses parents, indépendante et fière.


Un appartement classique, Akira alluma la lumière depuis le panneau du contrôle environnemental, avant de commencer quelques recherches. Elle passait sa main sur les meubles, regardant a l'intérieur, derrière, sur les côtés. Les étagères étaient pleines de quelques reliques de l'ancien temps, mais rien de plus. Le suspect devait avoir une bonne position sociale pour obtenir tout cet attirail. Ce qui, au final, l'aidera à être disculpé dans le cas ou les tests sanguins étaient négatifs. Un seul détaille attira l'attention, la poussière faisait des traces de contours d'objets étranges, comme s'ils avaient été déplacés rapidement pour être retirés. L'homme avait peut-être des complices venus faire la ménage, mais c'était un scénario farfelu auprès d'un esprit cartésien réformé comme Hammond. C'était donc insignifiant, mais elle crut bon de le signaler, toujours son l'intuition qui la titillais.

« Quelqu’un a retiré des objets des étagères, et je parie que c'est loin d'être le seul endroit... On ne trouvera rien ici, il faut partir voir les bureaux à la Compagnie, ils doivent en savoir plus sur lui, surtout les collègues. Puis, s'il avais des complices, il faut bien découvrir qui. » Dit-elle avant de ce diriger vers la porte, soudainement interrompue par Rose qui lui pris le bras pour bafouiller comme une collégienne. Ce n'était pourtant pas le genre de l’athlétique Gardner, hm ? Aucune paroles productives ne sortant de cet interruption, Akira demanda simplement : « Quoi ? »

L'unique réponse qu'elle reçu fut le fait d'être embrassée sans concertation. Le pire n'était pas qu'on lui volait son premier bisou alors qu'elle est sur le point d'être une adulte, car il y aurait sans doutes pires façon, mais pourquoi là, maintenant, et surtout, pourquoi ? Elle laissait faire sans trop savoir comment agir, sauf répondre par la surprise en feignant de rendre ce moment au mieux, laissant Gardner reculer doucement ensuite : « C'était... Inattendu. J'imagine que tu m'expliqueras ça, hm ? Mais pour l'instant, il faut partir, je n'aime pas rester ici. Puis, il faut finir le travail. » Dit-elle en laissant un fin sourire paraitre. Ou elle cachait ses émotions, ce qui ne serait guère surprenant, ou elle n'en avait rien à faire, ce qui ne serait pas surprenant non plus, surtout si elle peut profiter de quelques... "Avantages" de cette situation. Dans tous les cas, elle restait sûre d'elle. Pour le moment.

Elle sortait alors en attendant Rose pour partir en direction des locaux de recherche et développement de la Compagnie. D'un air loin d'être perturbé. Faut-il dire que la sexualité frivole de Tadryon n'était pas une légende. Peut-être lui semblais-ce normal ? Il y a eu bien pire histoire parmi les membres de l'académie. Mais cela sera une histoire pour plus tard, elles avaient une mission à finir, et une grande partie de son esprit était concentrée la dessus.

~646 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Ven 17 Mar - 18:11

Jeu de piste.Rose Gardner



Je pensais que mon cœur allait s'échapper de ma poitrine tellement il cognait fort. Alors que je m'attendais plus ou moins à être repoussée, à ma grande surprise, Akira se laissait embrasser. Pendant ce laps de temps où mes lèvres touchèrent les siennes, je ne pensais à rien, seul un plaisir intérieur se faisait ressentir avant que je me retire. Venant de sa part, cela ne m'étonnait pas qu'elle fasse passer la mission en priorité et je le comprenais. Rien n'est plus important que la paix et la prospérité au sein de notre ville.

Akira sortit la première, je la suivais de peu. La Compagnie n'était pas très loin, le voyage ne serait pas long. Le trajet fut assez silencieux. Cette amie que je venais d'embrasser ne montrait aucun signe de trouble et de réflexion extrême, elle ne laissait rien paraître. Je reconnaissais bien là sa légendaire neutralité, c'est ce qui fait son charme, entre nous. Cependant, je restais bloquée sur le sourire qu'elle m'avait offert et mon coeur se mit à battre la chamade à nouveau. Était-ce ça d'être amoureuse ? La question ne fit que traverser mon esprit avant que je ne me blâme intérieurement : "Arrête de penser à ça idiote, tu as un homme à innocenter !"

Une fois avoir passé les portes de la Compagnie, je restais quelques instants-là, surprise et admirative de l'intérieur du bâtiment. Le tout était blanc, clair et lumineux. De l'accueil, si on regardait vers le haut, on pouvait remarquer les différents étages, les murs adjacents au puis de lumière étaient vitrés pour qu'à chaque étage, on puisse voir le centre du bâtiment. Beaucoup de gens traversaient l'accueil, passait par les ascenseurs de verres. Une vraie fourmilière. J'espérais un jour pouvoir travailler ici en tant qu'ingénieur. C'est l'espoir de voir mes œuvres prendre vie ici qui me fait me lever tous les matins. Quoi qu'il en soit, nous marchâmes vers un ascenseur. Devant celui-ci, un garde nous interpela pour savoir où nous allions.

- "Nous allons au laboratoire de recherche et développement."

- "Je suis désolé pour vous, mais cet endroit nécessite des autorisations spéciales, je ne peux pas vous laisser y pénétrer comme ça."

- "Nous avons été réquisitionnées par la police militaire afin d'enquêter sur un de vos employés du nom de George Feischner."

Le garde m'observait de haut en bas avant se mettre à rire.

- "D'accord, oui. Et bien revenez avec un laissé passer, allez, dégagez."

Je me retins de le frapper au visage, je déteste que l'on se moque de moi de la sorte. Je tournais donc les talons pour sortir de l'enceinte du bâtiment. J'étais frustrée et en colère. Je me tournais donc vers ma comparse :

- "On a pas le choix, je suppose, nous allons devoir aller dans un foutu bureau de la police. Quelle perte de temps..."

On prenait donc le chemin vers le bureau le plus proche, j'allais en profiter pour lui parler franchement, cette fois. Après avoir inspiré longuement, je me lançais à l'eau.

- "Je pense que je suis amoureuse de toi, Akira... Enfin, ça fait longtemps qu'on est ensemble, pour ne pas dire depuis toujours. Et... Ça fait quelque mois que je ressens une attirance plus... Comment dire ? Profonde envers toi. Et quand nous étions dans cet appartement, je ne sais pas... Je nous ai vu vivre dans un semblable, toi et moi. J'ai ensuite agi avec l'instinct, et... Et... Je suis désolée, je n'ai pas réfléchi."  


Mots: 612
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Sam 18 Mar - 15:27


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolutionEncore et encore du chemin à parcourir. Descendre le bloc, traverser plusieurs districts, pour finir devant un immeuble avec le logo de la Compagnie. Elle n'avait que peu de sujets de conversation, alors elle profitait du calme pour admirer les néons, les divers commerces, les habitants. Si seulement elle avait plus de moyens, elle modifierait son exosquelette avec des matériaux comme des plaques de nano-fibres ou de la céramique, des matières rares fut-il cinq cents ans, mais maintenant produite bien plus aisément, ou principalement récupérée également. Que de rêves, elle devait attendre la fin de son année d'académie, encore et toujours, pour avoir un travail digne de ce nom. Elle voulait s'engager dans l'armée, chez les infiltrations, là ou elle sera capable de rendre service à la cité pour laquelle elle a déjà commis l'acte de mort sur d'autres individus. Mais il n'était plus temps, déjà, elles rentraient à l'intérieur de leurs destinations.

C'était une tour tout de verre et d'acier, cette pensée fit réfléchir Akira sur une ancienne chanson que son père détenait, et qu'il écoutait de temps en temps. Elle n'en comprenait pas les paroles, mais elle avait une idée du pourquoi l'auteur décrivait les buildings ainsi. Après que Rose eut admiré des dizaines d'autres Rose plus grandes, des ingénieurs du bâtiment qui s'afféraient a diverses taches, des étoiles pleins les yeux ; C'était assez amusant à voir au final ; Elles se dirigeaient vers un des ascenseur, allez savoir pourquoi en fait, elles n'avaient aucune idée ou elles allaient.

Heureusement, un des membres du personnel de sécurité vint au secours, du moins le croyait-elle, en bonne Tadryonne confiante en ses concitoyens. Il demanda premièrement le pourquoi de la visite, puis refusa, et finalement leur demanda de dégager. Elle qui avait laissé Rose parler, elle le regrettait déjà, mais le "dégagez" fut de trop pour elle, et déjà son humeur tourna vers le "massacrant". Le garde fut bien chanceux d'avoir Gardner qui la regardais avec insistance, elle qui savait reconnaitre quand Akira était dans une de ses périodes agressive. Ce qui ne l’empêcha pas de dire en partant : « C'est honteux d'être aussi incompétent et irrespectueux des membres de l'armée, on va revenir, et là, ce sera a moi de rire ! »

« Oui, oui, bonne journée. » Répondait-il.

De nouveau à l'extérieur, Hammond partit sans rien dire vers un des bureaux de l'armée, sans même daigner répondre a Gardner qui lui parlait. Cette affaire lui tenait maintenant à cœur, et elle la réussira. Cet homme peut être coupable ou non, mais elle en sera certaine a cent pour-cent, et ce n'est pas un idiot refusé pour défendre la ville qui lui dire non. Une fois devant les bâtiments susvisés, Gardner chercha dire quelques mots, et de par son humeur, elle ne recevra que la réponse suivante venant d'Akira : « J'ai dit, plus tard. J'ai une mission à finir, et toi aussi j't'signale. A moins que ma présence t’empêche de réfléchir correctement. »

Elle rentrait ensuite dans le bâtiment, et après quelques exercices de respiration pour revenir a un calme raisonnable, elle approcha d'une des personnes s'occupant de l'accueil pour lui dire : « Bonsoir, excusez-moi de vous déranger. Un de vos officiers nous a demander d’enquêter sur un homme du nom de George Feischner, et j'aurais besoin d'une autorisation écrite pour fouiller ses effets. »

« Très bien, un instant, je vérifie les registres de détention. » Fit la jeune femme s'occupant de ce travail, parcourant les fichiers disponibles depuis son ordinateur.

Akira déposa son corps mince en équilibre a l'aide du bureau, attendant la réponse, déjà un poil plus décontractée.

~607 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Sam 18 Mar - 18:47

Jeu de piste.Rose Gardner



Cette froideur. Je m'y étais facilement adapté, mais cette fois, la douleur fit le même effet que ma première blessure à l'extérieur. Je m'apprêtais à lui répondre, mais je gardai la bouche entrouverte avant de finalement me résilier. Ce n'était pas la peine de jeter de l'huile sur le feu au risque d'envenimer les choses. Je gardais donc le silence. Akira se montra beaucoup plus calme face à la personne assignée à l'accueil. Une fois notre demande effectuée, cette personne faisait le nécessaire pour nous servir. Après une brève attente, la jeune fille nous donna notre autorisation pour pouvoir effectuer les recherches au sein du laboratoire. Je hochais la tête en guise de remerciement avant de sortir du bâtiment.

Une fois encore, il nous fallait marcher pour retourner à la Corporation. Durant tout le voyage, je n'avais osé ouvrir la bouche, il valait mieux garder le silence et ce n'était pas plus mal comme ça. L'erreur venait de ma part, j'avais simplement mal choisi le moment, c'était le retour de flamme. Cependant, je me consolais à l'idée de pénétrer dans le laboratoire de recherche et développement de la Corporation. J'étais curieuse de savoir sur quelles inventions géniales les ingénieurs étaient en train de concevoir. J'étais persuadée qu'un jour, je me retrouverais dans ces mêmes labos pour lancer mes propres projets et inventions. Une fois revenue à l'intérieur de la Corporation, je prenais soin de prendre les devants sur Akira pour aller parler au même garde que plutôt.

- "nous avons votre laissez-passer." L'homme attrapait l'autorisation, il hochait la tête en fur et à mesure de sa lecture.

- "Bien... Tout semble en ordre."

- "Escortez-nous jusqu'au bureau de Feischner, ensuite vous pourrez disposer. Et cela pardonnera votre manque de respect envers nous."

Je ne m’étais jamais entendue parler aussi fermement. Je suppose que moi aussi, j'avais besoin de me défouler sur les autres. Quoi qu'il en soit, le pauvre homme accepta sans broncher. C'est ainsi que rapidement, nous sommes arrivées à l'étage des labos de recherches. Encore une fois, les salles étaient très lumineuses. En traversant certain couloirs, on pouvait entrevoir les expériences menées et autres constructions en cours. Un magnifique spectacle pour mes yeux. Finalement, nous fûmes abandonnées par le garde à l'entrée d'une porte sur laquelle on pouvait lire le nom de George Feischner. A l'intérieur, il s'agissait d'un bureau des plus classique, chaises, table. Il avait même droit à sa propre machine à café.

En commençant les recherches, on pouvait facilement remarquer que cet homme était un passionné de robotique. Il y avait des maquettes et des plans. A chaque nouvelle trouvaille, j'étais obligé de regarder de plus prêt son travail. "Un génie..." Pensais-je. Il y avait là de quoi travailler des heures et des heures entières. Aux yeux du monde, en ce moment, je devais ressembler à une enfant à qui on offre une nouvelle poupée. J'aurais voulu prendre tous ses documents et filer avec chez-moi, mais je savais que c'était impossible. Après plusieurs heures de recherches infructueuses, quelqu'un est venu nous interrompre en frappant à la porte. Il s'agissait d'un homme, la quarantaine, grands, mince et les cheveux grisonnants. Il portait une tenue de chercheur.

- "Je... Je pense que je peux vous aider." S'exprima-t-il avec hésitation.  

Mots: 578
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Sam 18 Mar - 23:50


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolution« Et oui, il y a bien un ordre d'un de nos patrouilleurs... C'est étrange que d'aussi jeunes filles de l'académie soient chargées des missions de l'armée, mais bon. Tenez. » Exprima la fonctionnaire. Celle-ci copia les informations sur une puce de données classiques, le format économique des anciennes mémoires, en version trente-deux mégas octets, le papier ayant disparu, l'information numérique est la seule qui prévale dans la ville. La puce tendue par l'officiel fut prise par Akira, qui, prenant sur elle, répondit tout simplement : « J'ai seize ans madame, je suis une adulte maintenant... Et merci pour ce service. Je vous souhaite une bonne soirée. », « Bonne soirée a vous aussi. » Obtint-elle comme seule considération a son pic déguisé.

Sortant alors des bureaux, attendant Rose un instant, elles prirent de nouveau la direction du siège de la Compagnie. Seul le bruit étouffé des pas d'Akira marquait sa présence, celle-ci n'utilisant aucunement la parole pour montrer son état. Un mélange de colère innée induit par son caractère supérieur, un stress dû a la peur de faillir a son devoir, son intuition qui la titille ou encore des questions sur le comportement de Gardner.

Quoi qu'il en soit, voilà qu'elles étaient de nouveau à l'intérieur du siège social de la Compagnie. Gardner eut la bonne idée de s'interposer entre l'homme qui avait 'insulté' Akira et elle-même. L'introduction faite par Rose, Hammond lui tendit la puce récupérée au bureau plus tôt. Le garde, après vérification sur l'ordinateur de bord de son uniforme, accepta de reconnaitre qu'il était valide. Quel sentiment d'avoir votre complexe assouvi ainsi, même si vous en avez encore une dizaine d'autres qui attendant. Et mieux encore, Gardner pris la peine 'd'ordonner' à l'individu de les escorter au bureau de l'homme sur lequel l’enquête avais lieu. Tout ceci fit apparaitre pendant quelques secondes un sourire sur le visage d'Akira, qui chercha ensuite à revenir a son tempérament normal, même si la différence n'était que de l'ordre de la réaction orale. Elle ne cherchait jamais à être méchante ou violente oralement pour le plaisir, mais, car elle avait 'un sentiment d'insécurité' qu'elle compense de cette façon-là, mais seules quelques personnes le savent.

Alors la petite équipe marchait dans des couloirs de laboratoire aseptisés aux lumières de néon blanches. Toutes les sciences confondues étaient présentes, mais le département où elles étaient présentes était celui de la robotique et des intelligences artificielles. C'est là que le bureau recherché fut trouvé, et qu'elles congédièrent le garde pour le moment.

Bureau classique, bureau, chaise et tout un attirail de modélisation cybernétique. Alors elles fouillaient. Des données sans valeurs autres que scientifiques, des prototypes sans espoirs de fonctionnement, des pièces mécaniques ou encore un ordinateur avec un intelligence artificielle basique, comme la majorité des électroniques Tadryenne. Après avoir retourner la majorité des affaires, il n'y avais rien. Quel échec, mais ainsi va la vie, parfois, les gens sont innocents malgré vos intuitions.

Le destin frappa néanmoins à la porte. Un laborantin vénérable par ses ans avait remarqué les fouilles par des membres de l'académie, et soupçonnait donc quelques affaires juridiques en cours. Après une brève offre d'aide, Akira lui répondit donc la première : « Bonsoir, et en effet. Votre collègue est en détention par l'armée pour subir des tests, savoir s'il est un augmenté. Vous le connaissez ? »

« Oh, euh, je n'ai rien à vous dire... Sauf, hm, cherchez derrière les diagrammes de l'ancien temps... J'espère que vous comprendrez. », Il partit ensuite d'une manière bien pressée. Ou il savait quelque chose, ou il était menacé pour ne rien dire.

~600 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Dim 19 Mar - 2:43

Jeu de piste.Rose Gardner



Que racontait cet homme ? "Des diagrammes de l'ancien temps." Des plans ici, il y en avait plein. Je commençais à fouiller sur les plans du bureau. Il y avait bien des schémas concernant du travail d'actualité et surtout rien d'écrit derrière. Cette histoire commençait à doucement me faire perdre patience et je marmonnai des insultes dans mon coin. Alors que j'étais à deux doigts de tout faire valser dans la pièce, mes yeux se portèrent sur un dessin présent dans la pièce. Je n'avais pas prêté plus d'attention que ça, car il paraissait basique de loin, comme si c'était un enfant qui l'avait fait. Mais en se rapprochant, on pouvait remarquer de fines écritures. Ces dernières représentaient une courbe ascendante. Les mots étaient à peine déchiffrables. Seuls les chiffres pouvaient signifier quelque chose. mille neuf cent quatre vingt dix, quatre-vingts onze et ainsi de suite.

N'aillant pas la patience de comprendre, j'arrachais le papier du mur. Derrière ce dernier se trouvait une petite porte de trente centimètres sur trente avec une petite encoche pour pouvoir l'ouvrir. Après avoir tiré dessus, un petit compartiment s'ouvrait à moi avec à l'intérieur une pile de feuilles de papier. Certaines étaient plus ou moins en bon état tandis que d'autres avaient été détériorée avec le temps. Sachant que le papier, maintenant, était plus que rare, j'étais étonnée d'en retrouver autant dans cet endroit. Je survolais rapidement les feuilles. Sur certaines, il y avait des croquis de petites choses volantes, comme des insectes. Sur d'autres, des mammifères plus gros, bien en chair. Je ne connaissais aucun de ces animaux. Je montrais certains dessins à Akira.

- "Tu en penses quoi ? Tu crois qu'il cache des choses aussi chez lui ? On a mis du temps pour trouver ces... Choses, peut-être en cache t-il d'autres chez lui, on devrait aller y jeter un oeil, on va prendre ça avec nous. Quelqu'un fera bien le ménage ici."

Après que l'on se soit mis d'accord, nous avons repris la route une fois encore. Cette histoire ne sentait pas bon. Si je le pensais innocent au début, des doutes venaient se poser. Que quelqu'un d'aussi important puisse ainsi trahir Tadryon semblait impossible au premier abord. La question que je me posais en ce moment était : "Où a-t-il bien pu trouver tout ça ?" Il était évident qu'il n'avait pas dessiné ça lui-même. Les croquis étaient trop détériorés pour avoir été fait de sa main.

De nouveaux dans le bloc d'habitations, nous montions les escaliers, la porte de son appartement était restée ouverte, nous avons donc entrepris les recherches immédiatement en arrachant tout ce qui se trouvait au mur pour commencer, rien. Je passais également mes mains contre les murs pour chercher un double fond, mais rien. On perdait de plus en plus notre patience. Mais encore une fois, comme un coup de pouce du destin, en passant prêt du lit, le sol craquait bizarrement. Je pris donc la peine de tirer le lit pour voir ce qui se cachait en dessous et là, jackpot. Une encoche comme celle du mur. J'allais donc chercher Akira qui se trouvait encore dans la pièce d'à côté.

Lorsque je pénétrais dans celle-ci, une personne se trouvait à la porte d'entrée, je distinguais à peine son visage dans la pénombre de l'entrée, mais je voyais clairement l'arme pointée dans la direction d'Akira qui avait le dos tourné. Je me figeais sur place le temps de réaliser. - "Akira !" Hurlais-je avant de dégainer mon arme. L'inconnue ne s'attendait pas à me voir et le temps de presser la détente, elle commençait déjà à fuir. Mon tir manqué, je me mis à poursuivre la femme, au moment de passer le coin pour rejoindre les escaliers, la femme s'était retournée pour me donner un coup au visage avec son arme avant de reprendre sa course. Je sentais le sang couler de mon nez alors que j'étais allongée sur le sol encore sonnée.


Mots: 696  

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Dim 19 Mar - 16:05


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolution Des énigmes, pourquoi faut-il toujours qu'il y ai une énigme. Les forces du mal ne peuvent-elles tout simplement ce cacher sans aucune trace ? Au moins, la découverte serait directe et sans détour. Et pire encore, comment chercher des objets de "l'ancien temps" si vous êtes incapable de savoir ce qu'il y avait en cette époque ? Faut-il dire que les cours académiques ne couvrent point cette partie de l'histoire, mais plutôt, et principalement, de la fondation de Tadryon a aujourd’hui. Rose, quant à elle, commençais déjà à détruire la décoration en retirant un a un les plans attachés au mur, de belles copies de plus. Akira commença donc à faire de même, mais avec plus de soin, pliant les feuilles pour les mettre sur le bureau ou se formais une pile de tubes. Elle fut interrompue par Gardner qui s'exclama d'une découverte, ce qui fit qu'Hammond se rapprocha.

Des fiches comportant des animaux inconnus des deux protagonistes étaient dessinées sur des fiches de papier, sans doutes récupérée, détruite et rongée par ce qui semble être de l'acide. Logique, si elles viennent de l'extérieur, ce qui était sans doute le cas. Au constat de Rose, elle répondit : « Des animaux étranges. Et du papier, c'est encore plus étrange par ici. Il collectionne vraiment des choses ésotériques pour le coup. Et oui, autant retourner chez lui, il y a peu être mieux à découvrir. Même si cela est déjà suffisant pour valoir des explications. Seul un récupérateur aurait eut cette paperasse, donc il doit y avoir des gens au courant. Garde les avec toi. »

Sortant du bureau du scientifique, Akira ferma poliment la porte avant de descendre avec son compère, pour finir dans le hall de la Compagnie. Le voyage entre la compagnie et le bloc fut de nouveau effectué, non sans un bâillement caché d'Akira qui déjà fatiguais de cette journée. Elle n'avait plus vraiment l'envie de réfléchir, et elle profitait de l'animation sans but.

De retour dans les appartements, une nouvelle fouille s'imposait. Les affiches furent retirées, les étagères retournées, et les objets mis dans un sac récupéré de la penderie même de l'individu. Cet attirail servira probablement de preuve supplémentaire. Du grabuge survenait de Gardner également, qui déplaça le lit pour faire quelques affaires avec le sol, rien de bien suspicieux en sois.

C'est là qu'un cri sortit Akira de son action, elle tourna la tête pour voir un individu tenir maladroitement une arme. Par réflexe, elle prit son arme de poing attaché à la ceinture de sa combinaison, la maintenant fermement en se déplaçant d'un pas agile vers le côté. La personne, voyant qu'elle était en nombre inférieur, sans doute loin d'être préparée a un meurtre, pris la fuite dans les escaliers, suivie de Gardner. Sans réfléchir, Hammond suivis de même, et après un bruit étrange, rencontra Rose sur le sol, le nez cassé. Déplaçant le canon de son arme devant elle, Akira effectua un tir dans le dos de l'inconnu.

Le tir était réussi, et sa localisation était satisfaisante, l'avant-bras saignait maintenant d'une hémorragie externe. La poussée d'adrénaline induite par la douleur fit courir à une vitesse fulgurante l'auteur du crime, et Akira savait qu'elle n'était pas en capacité de courir après un adulte pleinement formé trop longtemps, même blessé. « Maintenant, on sait qu'il y a des complices de cet homme. Et merci, sinon. » Dit-elle en tendant sa main à Rose. La décision d’abandonner ne lui plaisait pas, absolument pas, mais elle n'avait pas le choix. Un vieux dicton militaire dit qu'une équipe part à quatre, elle revient à quatre, même avec le corps s'il le faut. Il se vérifiait, on ne laisse pas un soldat à la merci des vautours, même pour la mission. Sauf dans des instances plus hautes, mais, c'était une autre histoire.

Déjà, des traces de sang délimitaient la route prise par l'assaillant, et vint le moment d’ériger un plan : « Il faut demander à la police militaire de prendre les affaires. Les prévenir. Et là, il y a des traces. Il est possible de suivre, mais... Ça ira ? Que veux-tu faire ? »

~688 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Dim 19 Mar - 17:09

Jeu de piste.Rose Gardner




Je tenais mon nez qui me faisait souffrir le martyre. Décidément, je n'étais pas chanceuse durant nos missions. Akira, qui arrivait, eu le temps de la blesser à l'aide de son arme, sa visée était définitivement bien meilleure que la mienne. Je voulais lui dire de poursuivre notre assaillant, mais elle tendait déjà sa main vers moi. Je refusais en secouant la tête avant de me relever par moi-même. Je jetais un coup d'oeil à mes mains.

- "Je ne tiens pas à mettre du sang sur tes petites mains." Je ricanais un instant avant de grimacer de douleur. Après une brève vérification de mon nez, je déterminais qu'il n'était pas cassé, ça allait juste me faire un mal de chien. - "Je te laisse les prévenirs, je vais aller me rincer le visage et ensuite on va la traquer, on ne détruit pas une oeuvre d'art comme mon visage sans en subir les conséquences, parole de Gardner ! Au moins... Tu vas bien, c'est le principal." Terminais-je en souriant.

Je retournais dans l'appartement en me dirigeant vers la salle de bains. Je frottais mes mains et mon visage, laissant un fin tourbillon d'eau et de sang s'écouler par le siphon. Si j'essayais de faire bonne figure, à l'intérieur, je bouillonnais. Premièrement parce que si j'avais mis trois secondes de plus, Akira aurait eu droit à une balle dans le dos. Et ensuite parce que je déteste qu'on touche à mon visage par peur qu'on me déforme. La situation devenait personnelle. Je ne savais pas combien ils étaient, mais il y passerait tous un par un pour leur lâcheté.

Lorsque je revenais dans la pièce principale, la police militaire, un simple duo arrivait sur place. Après une brève explication de notre part, les deux hommes se mirent au travail, récupérant les notes suspicieuses ainsi que ce qui se trouvait dans le sol sous le lit. Il s'agissait de divers "totems" appartenant au peuple d'Hobiaan. Une chose était certaine, le chercheur allait être exécuté. Mais pour l'heure, le problème était plus grand, car il n'était pas le seul à être impliqué dans cette histoire. Je m'en retournais vers Akira pour la suite.

- "Il ne s'agit plus d'une simple enquête maintenant, on en voulait directement à notre vie. Et vu l'arme de cette femme, elle ne venait pas de l'extérieur, ça peut donc cacher quelque chose de plus gros ! Comme cette femme est blessée, elle n'ira pas bien loin, au mieux elle ira rejoindre ses compagnons. Ce que je te propose, c'est que nos deux amis ici présents se joignent à nous. Le temps qu'ils récupèrent tout ce qu'il faut, on va chercher notre exosquelette et nous retrouvons ces hérétiques." Je souriais brièvement avant de m'approcher pour que l'on soit dans un cercle plus intime. - "De plus, non seulement, ça va t'aider dans ta future carrière, mais je devrais aussi pouvoir récupérer leurs exosquelettes. Maintenant, ce n'est plus qu'une question de temps, ils savent que nous sommes après eux."

Je souriais à ma compagne. Elle comme moi avions un ego relativement grand. Cette mission était pour nous, étudiantes, une réelle opportunité pour notre futur. Le courage et les faits d'armes ont toujours été valorisés ici, au sein de la cité azurée. C'était pour nous l'occasion de briller alors que nous sommes encore que des jeunes recrues.

Mots: 593

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Lun 20 Mar - 21:29


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolution Elle refusait l'aide apportée en soulignant le manque de propreté du sang déposé sur ses mains. Malheureusement pour notre ingénieur, Akira n'était pas du genre a abandonner, et elle la força donc les choses en la portant par la taille et sous l'épaule si nécessaire, ainsi, tout le monde était content. Pendant que Gardner fit une remarque tout en vérifiant l'état médical de son nez, Hammond était maintenant là, seule, dans le hall. Elle soupira un instant, discrètement, avant de partir en signalant : « S'il y a le moindre soucis, contacte moi sur Astraée.  Je revient vite. »

C'est alors qu'elle était de nouveau dans les rues, pressant le pas pour contacter la première patrouille qu'elle croisera. L'unique résultat qu'elle aura d'un militaire sur le moment sera : « Une aussi jeune et jolie jeune fille qui travaille pour l'armée, héhé. Je dois être un clown, alors ? » Encore une fois, elle rageait de l'intérieur. Être insultée en permanence de jeune idiote, comme une enfant, c'était à la limite du supportable, et même si c'était la réalité, elle était encore très jeune. Tachant d'avoir un contrôle sur ses émotions, elle tendra la puce contenant l'ordre de mission à l'individu dirigeant du groupe de trois : « Voici l'ordre de mission, et j'accepte d'être à vos ordres... Vous venez ? » Après une vérification rapide, un léger rire plus tard, l'officier acceptait de suivre Akira dans le bâtiment pendant qu'un subalterne contactait son central pour obtenir des informations. Le récit de l'affaire était certes exceptionnel pour une personne de son statut, mais elle n'arrivait qu'uniquement à être comprise, sans doute un manque de charisme. L'officier maintenant au jus statut : « Bon travail alors, mais c'est une affaire qui nécessite plus de compétences que vous en avez. Je veux que vous rentriez chez vous, et vous ne parlez à personne de ce complice pour le moment. Ce serait la panique. »

« D'accord, d'accord... » Fit-elle, tout simplement. Elle n'avait pas pour idée de désobéir, et puis, elle avait accompli sa mission, même si le goût du travail non terminé était présent dans son esprit.

De retour a l'appartement, l'officier superviseur et les subalternes commencaients alors a tout détruire dans l'appartement, empaquetant la totalité des affaires, dont les feuilles de papier retrouvées dans les bureaux de la compagnie. La porte même fut scellée immédiatement par des méthodes relativement violentes pour une police d'état. Seul Gardner eu le courage de discuter avec des membres de l'équipe, Akira était quand à elle assise dans les escaliers a attendre, fatiguée et las.

Rose la sortait de sa semi-léthargie, contrepartie de son attention et de son usage physique, pour discuter un instant sur que faire après. Après s'être frotté les yeux fort rapidement, Hammond répondit : « Ils ne veulent pas, ils disent que c'est trop dangereux. Non pas que je ne veux pas, mais... En réalité, je suis fatiguée un peu. Et c'est déjà super s'qu'on a fait, les meilleures étudiantes de l'année, non ? » Elle était sincère, comme elle l'était toujours. Il est vrais que maintenant qu'elle avais obtenus ce qu'elle désirais de cette affaire, le retour de flamme était a prévoir. C'est alors qu'elle demandais sur un ton monotone : « Astrée, l'heure s'il te plait. »

« BIP ~ Il est actuellement vingt trois heures quarante deux et trente deux secondes. »

« Et il y a cour demain, de plus. Cela peut attendre, non ? » La tentation était la, mais... il manquais quelque chose.

~588 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Mar 21 Mar - 3:26

Jeu de piste.Rose Gardner



Akira refusait ma proposition d'aller plus loin. Non seulement, car elle était épuisée, mais aussi parce que les ordres venaient d'en haut, on ne pouvait pas continuer. J'acquiesçais donc d'un hochement de tête. - "Et bien retrons, on a bien travaillé !" Nous laissions donc le reste du travail aux officiers présent après les avoir poliment salués. Mon nez me faisait encore un mal de chien, je maudissais intérieurement cette femme de m'avoir cogné. Arrivé dans les escaliers de notre bloc d'appartement, nous nous préparions à nous séparer étant donné que nous ne vivions pas au même étage.

- "Je sais qu'on a eu une longue journée. Ca ne te dérange pas si on parle de ce qui s'est passé entre nous demain ?"

Après cette mise en accord, je rentrais chez moi, je passais donc ma carte dans la serrure électronique. Dans le salon, mon père m'attendait dans le canapé. -"Tu rentres bien tard, Rose" Dit-il en se levant pour venir à ma rencontre. - "Et qu'as-tu fait ? Ton visage devient bleu ! Tu t'es battue avec quelqu'un de ta classe ?" Je soupirais un instant avant de me diriger vers la cuisine.

- "Non, papa. Il y a eu un incident dans le quartier commerçant. Akira et moi avons été réquisitionnés par la police. Les choses se sont passées un peu plus mal que prévue. Mais je vais bien, c'est superficiel, un mauvais coup."

- "Va à table, je vais réchauffer ton dîner. Café ?" J'acquiesçais d'une signe de tête. - "Et alors, vous avez mené votre mission à bien ?"

- "Disons qu'on a fait le plus gros, les officiers ont reprit le travail. Mais c'était quelque chose de gros pour notre niveau. Et même si je me sors avec un petit bobo, c'était amusant, j'ai passé une bonne journée !"

En disant cela, je pensais bien entendu à ce moment intime avec Akira. Le reste de la conversation avec mon père restait relativement banal. Il me racontait sa journée, les anecdotes avec ses collègues ainsi que leurs blagues. Ce vieil homme était un simple d'esprit dans la vie de tous les jours, mais lorsque les choses devenaient sérieuses, il savait se montrer sage et calme. S'il n'avait pas été là, aujourd'hui, je serais probablement en train de trainer dans les bâtiments de Varosha ou pire encore, je serais déjà morte dans un coin sombre et humide, là où personne ne se souviendrait de moi.

Une fois repue, je souhaitais la bonne nuit à mon père. La journée avait été longue et mes yeux se fermaient d'eux même. Une fois dans mon lit, le sommeil vint rapidement. Cependant, il fut de courte durée. Un bruit sourd me réveillait. Je tendais l'oreille, pensant que j'avais rêvé. Je reposais la tête sur l'oreillé et un bruit de fracas raisonnait dans l'appartement. Je sortais du lit avec comme seul vêtement un t-shirt et une culotte. En passant, je pris mon arme de poing posée sur le bureau.

Arrivée dans le salon, je vis la porte d'entrée, visiblement forcée, puis mon père en train de se battre avec un autre homme. Ce dernier avait une carrure impressionnante, un vrai monstre, il tenait une arme blanche en main. - "Rose !" Criait mon père. Son assaillant ne prenait même pas la peine de se retourner vers moi. Je levais cependant mon arme, mais les deux hommes bougeaient de trop, impossible pour moi de risquer la vie de mon géniteur. Quelques secondes d'hésitation de ma part, c'est pendant ces quelques secondes que ma vie allait changer du tout au tout.

Un moment de faiblesse de la part de mon père, c'était le moment fatal de tout combat. Un coup-de-poing bien placé de l'inconnu vint cogner le visage de mon père. Profitant de sa déstabilisation, l'homme vint planter son arme en plein dans le crâne de l'homme de ma vie. Mon coeur sautait un battement, un frisson glacial parcourut mon dos jusqu'à la nuque, dressant les poils au passage. Cette fois, mon hésitation n'avait plus lieu d'être. Un premier tir, puis un autre, et encore un, je continuais jusqu'à ne plus avoir de cartouche. Le corps des deux hommes s'était effondré depuis quelques instants, mais je continuais tout en avançant. Le cliquetis de l'arme vide sonnait comme le désespoir, les cloches annonçant une mort que l'on ne pouvait éviter.

En ce moment, j'étais bien plus dans une colère voir une folie passagère que triste. Ce qu'il y a de magnifique avec le cerveau, c'est qu'il agit pour vous faire oublier la douleur. Alors il ne reste que colère. J'attrapais le corps inerte de l'assassin avant de le ruer de coups. Je frappais en hurlant divers injures. Ma vue se brouillait peu à peu des larmes de colères mêlées à de la tristesse. Les gens commençaient à s'agglutiner devant notre porte d'entrée, se demandant ce qui se passe. C'est alors que quelqu'un venait m'attraper. Je ne savais pas qui s'était, je souhaitais juste y retourner, mais on ne me lâchait pas.

Mots: 891.

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Mar 21 Mar - 21:06


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolution De nouveaux sur ses deux jambes, elles firent le trajet vers le quartier d'habitation. Elles avaient la chance de ne vivre que peu éloignées les unes des autres. C'était l'histoire d'un bâtiment et deux étages. Le moment de la séparation venus, Rose posa une affirmation écoutée a demi par Akira, qui alors ne fit que répondre : « Oh, oui, il n'y a rien d'urgent. Bonne nuit a toi aussi. »

Une fois devant la porte de l'appartement de ses parents, elle ouvrit la porte pour rentrer à pas de loup. Elle savait bien que les vieux étaient sans doute en train de dormir a point fermé à cette heure, faut-il dire qu'Akira a toujours été suffisamment indépendante pour ne pas trop faire de bêtises durant sa jeunesse, ce qui apportait de la confiance a la relation. Il lui arrivait néanmoins parfois de faire des idioties, mais elle était toujours rattrapée par la punition parentale bien rapidement. Heureusement qu'ils étaient relativement aimants, et surtout la mère, comme dans la majorité des couples. Belle comme un rayon de soleil, et gentille comme l'azur, c'est ainsi que le père Hammond désignait sa compagne. Sa petite fille avait cette gentillesse, mais quelques facteurs firent qu'elle était difficile à atteindre si vous ne la connaissez pas. Une sorte de carapace des atrocités du monde extérieur qui forgent sont impression d'insécurité permanente, sans doute.

C'est une fois dans sa chambre qu'elle fermait la porte, s'allongeant sur son lit encore habillée après avoir déposer son arme dans la table de chevet, faute d'épuisement. Quelques réflexions vagabondes occupèrent son esprit, comme les cours de la veille, les faits de la mission, ou le comment un groupe d'écologistes a réussi a rentrer dans la cité. Elle pris même quelques instants pour admirer le dôme d'azur par la baie vitrée, avant de sombrer dans un sommeil léger, perdant ses traits sérieux pour devenir un ange.

C'est alors que quelques détonations furent audibles, comme des tirs de fusil laser. Bien vite, elle eu le mauvais pressentiment de son origine. Ce pourquoi elle récupéra son arme pour partir rapidement en direction de l'habitation de son ingénieur de compagnie. C'était la un meurtre en règle qui ce présentait, un père mort, un agresseur de même, et la jeune fille qui pleurait au centre. Akira ce présenta a coté de Rose en déposant ses petites mains sur les épaules de celle-ci, la secouant un instant avant de dire : « Lâche le, il est mort. Tu vas bien toi ? Physiquement oui en tout cas. Calme-toi, ça n'aidera personne. »

Elle profitera d'un instant de répit sur les réactions de Rose pour faire appel, via Astrée en interface tactile, aux services médicaux de la ville. Ceux-ci sur place, ils débutaient déjà les opérations courantes pour ce genre d'affaire. C'est après qu'elle força amicalement Gardner a sortir de l'appartement, la rassurant comme elle pouvais avant de lui proposer : « Ils vont s'occuper d'eux, en attendant, tu vas venir avec moi, d'accord ? »

Après un signalement a un des individus sur place du corps médical, elle emporta Rose avec elle, chez elle, ce fichant de la discrétion et des parents qui dorment. Ceux-ci ne furent heureusement pas réveillés, et Akira fit asseoir son amie sur le lit de sa chambre, disant sans l'air de savoir quoi faire : « Je ne suis pas forte pour cela... euh, tu veux quelque chose ? Et tu ne peux pas rester comme ça. »

Déjà Hammond cherchais dans sa penderie de quoi mettre sur le dos dénudés de Gardner, sans toujours n'avoir aucune idée de que faire, en plus de la fatigue qui déjà, la rongeais.

~610 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
Rose Gardner
avatar
♦ Messages ♦ : 107
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Mer 22 Mar - 21:48

Jeu de piste.Rose Gardner



Mes esprits revenant, je regardais qui m'avait empoigné pour me secouer. Lorsque j'aperçus le visage d'Akira, toute la colère, la haine et la rancœur que j'avais s'estompait, laissant ainsi place à la tristesse et la douleur. Je me précipitais contre elle pour pleurer un moment dans ses bras, c'était probablement la seule chose que je pouvais faire pour l'instant, pleurer.

Une fois plus ou moins remise des évènements, Akira s'occupait des formalités. Les corps devaient être emmenés et l'enquête devait évoluer. Cette journée n'avait pas été guidée par la chance et le hasard. Le scientifique au courant des agissements de son collègue, la tentative d'attaque à l'appartement et maintenant, ça. Ces gens étaient plus dangereux qu'ils en avaient l'air, ils n'avaient pas froid aux yeux. Cependant, ils avaient le sang chaud. En s'en prenant à moi, ces meurtriers avaient fait une grave erreur. Mon coeur criait vengeance, mais mon esprit savait qu'il ne fallait pas agir avec précipitation.

Une fois les services médicaux sur place, je me laissais entraîner par mon amie, il était inutile de rester plus longtemps au centre de ce bain de sang. J'aurais voulu rester auprès de mon père, mais il y avait des choses plus importantes, c'est-à-dire moi. Cette poussée d'égoïsme me répugnait au plus au point, mais il le fallait. Je n'étais pas encore citoyenne donc mes jours au sein de la citée azurée étaient en danger. Cependant, je ne réflechissais pas encore à ça. Ce soir, cette nuit, je laissais la place pour faire mon deuil, me donner le droit d'être triste, encore une enfant... Akira m'emmena donc chez elle puis dans sa chambre pour me poser sur le lit. Je me laissais faire, quels autres choix avais-je de toute manière ? La jeune fille me donnait néanmoins un de ses gilets, il est vrai que j'étais à moitie nue. Je l'enfilais donc avant de répondre à ma comparse.

- "Je ne veux rien, merci... Je... Je suis juste épuisée. Je... Je peux dormir avec toi ? Je ne me sens pas à dormir seule cette nuit..."

Ma question, au premier abord, pouvait sembler bizarre, mais dans mon état d'esprit, je ne me sentais pas à dormir seule. Elle acceptait, cependant, à mon grand plaisir. La fatigue se voyait sur le visage d'Akira, je ne pouvais rien exiger d'elle malgré cette soirée forte en émotions. On s'installait donc, chacune de notre côté pour rejoindre le monde du sommeil. Malgré la fatigue de la nuit, je me réveillais aux premières lueurs de l'aube. L'espace de quelques secondes, j'espérais que tout n'était qu'un mauvais rêve, mais en ouvrant les yeux, le visage d'Akira était juste en face du mien. Je pris tout de même quelques instants à l'admirer dormir avant que les souvenirs de la veille ne refassent surface. Je déposais lentement un baiser sur son front avant de me lever en essayant d'être le plus discret possible. Une fois debout, je m'éclipsais pour retourner dans mon appartement, la porte était restée ouverte. Une chance en sois, car je n'avais pas pris ma carte d'accès.

A l'intérieur, j'observais le salon, toute trace d'un quelconque meurtre avait disparu. Je me retins de pleurer tout en me dirigeant vers la chambre. Je récupérais de quoi m'habiller d'une combinaison aillant accès à la même intelligence artificielle que mon armure. Je gardais cependant le gilet qu'Akira m'avait prêté pour me couvrir. Je prenais ensuite mes armes avant de laisser un message vocal pour Akira.

- "Hey ! Désolée d'être partie comme ça, mais j'ai sur moi la responsabilité de la mort de mon père... Il est de mon devoir de retrouver ceux qui ont fait ça avant qu'ils ne s'attaquent à quelqu'un d'autre. En disant ça, je pense à toi. Si j'ai été la cible de ce groupe terroriste, tu peux l'être tout autant et je ne peux laisser ça passer. Je vais suivre la même piste qu'hier voir où cela me mène. Au fait, j'ai gardé le gilet que tu m'as prêté hier soir, j'espère que tu ne m'en veux pas trop ... ... Et je t'... Fais attention à toi, ok ? A plus !"

Je secouais la tête avant de sortir de l'appartement pour rejoindre celui du scientifique hérétique.

Mots: 765


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t125-rose-gardner-is-that-a-rocke
Akira Hammond
avatar
♦ Messages ♦ : 152
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Jeu de piste | Ft Gardner Jeu 23 Mar - 22:40


❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'évolution Un vêtement trop grand qu'elle gardait depuis bien longtemps. Erreur de sa mère sur ses mensurations futures alors qu'elle était plus jeune. Faut-il dire qu'elle ne grandissait que peu par ans. Mais là n'était pas le sujet, une question relativement gênante fut posée par Gardner, ce qui ne décontenança pas pour autant Akira qui répondit simplement, en toute amitié et sans pensées détournées : « Si cela t'aide, bien entendu. »

Hammond s’allongeait donc à coter de son amie, silencieuse, déposant son arme dans la table de chevet après avoir mis la sécurité d'identification porteur. Elle ne touchait guère sa colocataire d'une nuit, et restait de son propre coté du lit, toujours habillée de sa combinaison qu'elle ne retirait toujours pas. Sans doute un dictat de morale, une absence d'envie, ou tout simplement sa fatigue extrême, l’empêchais d'en faire autrement. Rose venait de perdre un père, mais Akira était tellement fatigué qu'elle ne fut pas de plus grande utilité que de s'endormir dans un sommeil des plus profond.

Et la mâtiné d'après, elle ne se réveillait pas, même quand Gardner prit parti de la fixer pendant un long moment, et de lui déposer un baiser sur le front. C'est deux heures plus tard seulement qu'elle fut de nouveau capable d'ouvrir doucement les yeux, la mémoire embrumée et le cœur pourtant lourd. Elle tâta l'autre coté du lit pour savoir si Rose était encore là, c'était un échec. Elle se tira mollement du lit pour s'asseoir sur le bord de celui-ci, récupérant son arme pour l'attacher a sa ceinture.

Elle s'attacha à rentrer dans le salon de l'appartement, et elle fut accueillie par sa mère qui portait alors sa blouse blanche de travail, assise à la table du salon a lire les nouvelles sur sa tablette, un café a la main. Un sourire plus tard, celle-ci la saluait : « Bonjour ! Alors ma chère, que faisait-tu hier soir ? Et j'ai entendu que tu n'étais pas seule, j'espère que tu te protèges bien. », « Maman, c'était une amie, son père est mort hier soir, il n'y a rien eu... Et les militaires voulaient que je fasse une mission pour eux. »

S'approchant péniblement du synthétiseur, elle demanda un café à l'intelligence artificielle. Ce qu'elle obtenu rapidement à l'aide de cette merveilleuse chose s'appelant la technologie. Elle finit par s'asseoir a coté de sa mère, qui fit la remarque suivante : « Rose j'imagine ? C'est triste, mais ou est-elle d'ailleurs ? », « Je ne sais pas, maman. Elle n'était plus la ce matin, j'imagine qu'elle aimera sans doute être un peu seule. »

« BIP ~ Akira, excusez-moi, mais vous avez un message vocal sur votre boite de réception. » Chanta Astrée pendant qu'Akira était toujours en train de déjeuner avec sa mère. Une brève lecture du message lui fit apprendre qu'elle cherchait des réponses, des individus a accuser. " Pourquoi, c'est stupide... " Pensa-t-elle.

« Je vais faire un tour maman. Il faut que j'aille a l'académie. » Fit-elle. Elle était obligée, mais elle profitera du chemin et du temps supplémentaire pour voir si elle peut trouver Rose. « Passe une bonne journée ma chérie. »

C'est une fois dehors qu'elle marchait en baillant légèrement pour se réveiller. Elle était bien moins froide quand elle était fatiguée, étrange. Qui croyais qu'être méchant demandait de l'énergie ? Elle gardait néanmoins une main à proximité de son arme tout le long du trajet. C'est sur ce même trajet qu'un groupement de l'armée extirpait des individus chaînés des égouts. Elle n'était pas étonnée, et elle croyait pouvoir retrouver Rose à l'intérieur de la cohue, mais il était peut-être mieux qu'elle fasse son deuil seule un instant. Après tout, elle était même plus âgée qu'Hammond. Elle la retrouvera dans la soirée, ce dis-elle, et commença à partir de nouveau vers l'académie. Si Gardner avait besoin d'elle, elle la localisera.

~648 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t116-akira-hammond-tadryon-termin
 
Jeu de piste | Ft Gardner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [bug] Piste cyclable et éclosion
» [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]
» Piste de danse
» Mini Jeu : Le Jeu de Piste
» IVY L. MARTIN ► ginny gardner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Varosha :: Tadryon-
Sauter vers: