Partagez | 
 

 L'invasion des nuisibles [Ft Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: L'invasion des nuisibles [Ft Rose] Dim 25 Juin - 12:46

L’invasion des nuisibles.Rose Gardner



Les ordres étaient clairs, il fallait tenir la position. Heureusement que tout le monde s'était mis d'accord. J'observais notre environnement, nous nous trouvions dans un hall d'environs deux cent mètres carré. Dans cette pièce se trouvait encore le comptoir utilisé pour accueillir les personnes entrantes. Sur la face sud, l'entrée donc, il ne restait que des restes d'une baie vitrée, nous étions donc à découvert par là. Outre ça, nous étions couverts par d'épais mur en béton, à moins d'avoir un autre rat géant, les Raketons ne passaient pas. Le problème étant que ça n'allait pas suffire, à nous cinq, nous ne pouvions tenir un endroit aussi vaste sans se faire rapidement submerger. Je tournais la tête vers celui qui avait brandi son arme quelques instants plus tôt.

- "Vous avez encore des explosifs sur vous ?"

- "Hop, hop, hop, ma cocotte. Ce truc-là, c'est plus que précieux, tu ne penses quand même pas que je vais te le donner ?!"

- "Mort, ils te serviront à rien. J'essaye de trouver une solution pour nous maintenir en vie, car, pour l'instant, nos chances sont faibles."

Je parlais d'une voix ferme pour tenter d'imposer un certain respect.

- "Okay, okay. Tien."

Il me lançait un sac que je récupérais d'une main. Je l'ouvris avant de fouiller son contenu. Il ne restait pas grand chose, seulement quelques brique de C-4, pas de quoi faire exploser un bâtiment complet. Le bruit de la porte scellée s'estompait, signe qu'ils allaient bientôt trouver un autre chemin, si ce n'était déjà fait, il fallait se presser. J'observais rapidement le plastic explosif. C'était très basique, mais là détonation se faisait à l'aide d'un détonateur sans fil, c'était plutôt astucieux. Quoi qu'il en soit, je demandais à Akira de me suivre à l'extérieur. Comme je l'avais bien remarqué, l'entrée du bâtiment possède une sorte de porche peu épais en béton.

- "Je vais t'aider à monter. Il y a en tout cinq dans le sac, tu en place une à l’extrémité gauche, droite et milieu. Une fois fait, tu places les deux dernières sur la façade au niveau de l'espacement des trois autres, tu vois ce que je veux dire ? J'explique pourquoi dés que tu as fini."

J'aidais donc Akira à grimper. Le temps qu'elle place les explosifs, j'observais les rues. Au loin, on pouvait entendre des plaques d'égout sauter, leur bruit faisait écho dans toutes les rues. Une fois mon amie descendue, on retournait à l'intérieur.

- "Voilà ce qu'on va faire. Le comptoir ici va nous offrir une certaine protection temporaire." Je le désignais. "Vu le nombre de créatures, on risque de très vite être submergé par leur nombre et c'est là que les explosifs auront leur utilité. La structure du bâtiment est faite pour résister, et si je ne me trompe pas, l'explosion sera à peine assez puissante pour faire s’effondrer une partie de la façade qui devrait couvrir en grande partie l'entrée, ce qui nous donnera du temps pour nous défendre correctement. Au cas où, on pourra se replier par les escaliers pour se rendre aux étages ! D'après mes estimations, les renforts arriveront entre cinq à dix minutes. Voilà, je n'ai plus rien à ajouter si quelqu'un a quelque chose à dire, c'est maintenant, sinon... A notre poste !"
 
Mots: 592

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: L'invasion des nuisibles [Ft Rose] Lun 26 Juin - 15:59

<
❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞L'invasion des nuisiblesDes explosifs, quel plan tordu avait-elle encore concocté. Être amie avec un ingénieur n'était, et ne sera jamais, de tout repos. Surtout qu'elle demandait les matériaux pour mettre son plan a exécution de manière tellement agressive, qu'était-ce donc ce changement ? D'habitude, elle serait plus sympathique. Si elle cherchait les faveurs d'Akira, ce ne sera pas en changeant du jour au lendemain qu'elle réussira. Mais ce n'était aucunement le moment pour ce genre de détails, il était temps de faire la préparation des défenses.

Guidée par Gardner, les deux acolytes se rendirent devant la tour. Là, il fut demandé à notre gymnaste favorite de monter sur l'édifice pour en détruire une partie. La création d'un petit mur ne servira pas a grand chose, mais au moins, ce sera toujours ça, pour ceux qui seront aux étages inférieurs. Car oui, dans tous les cas, Akira comptait bien prendre de la hauteur, en bonne tireuse d'élite.

Les explosifs déposés a l'aide de Rose, tout le monde rentra dans le bâtiment pour se retrancher. Pour ceux qui détenaient des armes d’assaut, les "consignes" de la bricoleuse étaient très bien, mais Akira signifia donc : « Je vais monter au plafond, ce sera plus simple pour moi, et comme je suis la plus légère, de toute façon... »

Monter au plafond ? En effet, comme toute grande compagnie capitaliste de son temps, les réseaux de télécommunications disposaient de poutres métalliques suffisamment résistantes pour attacher diverses affiches de publicités abrutissantes. Même si elles étaient maintenant rouillées, il suffisait de savoir grimper sur les différentes sculptures et décorations murales pour y accéder.

Maintenant que tout le monde, seul le temps séparais le calme du chaos. L'Anarchie retranchée derrière les bureaux, Gardner derrière le meuble en bois de l'accueil, et Akira sur une des poutres en hauteur, assise comme elle le pouvait. Seul souci a l'horizon, son équipement n'était pas fait pour combattre le nombre, aussi destructeur soit-il. L'unique solution semblait de maintenir la sortie en continus, ou au contraire, en faire une sorte de "sniper-mitrailleur", ce qui était d'autant plus comique. La modification fit sortir de son sommeil l'intelligence artificielle de l'armure, signalant un autre problème : « Attention, cette programmation de sortie consommera l'énergie de l'armement principal de manière accélérée.

“L'attente commence quand il n'y a plus rien à attendre, ni même la fin de l'attente. L'attente ignore et détruit ce qu'elle attend. L'attente n'attend rien.”


« Putain de merde, les voilas. » Signala l'un des vétérans de l'Anarchie, avant que le déluge de Raktons ne commence à submerger la rue devant la tour.

La guerre est souvent un événement décrit comme cauchemardesque, une pluie de feu et de balles, laser et acier mêler dans une harmonie dévastatrice contre un ennemi que rien ne fait reculer, pas même la mort. Ajouter a cela les explosions dues au C4, et le tableau était là, ils étaient en guerre commune, Tadryon et L'Anarchie, contre les Raktons.

C'est une fois l'énergie de son arme principale épuisée qu'Akira eut usage de son arme de poing, chose bien rare pour elle. La vague des monstres s'approchait, outrepassant les corps des uns pour finir sur un autre. C'est au moment où ils avaient presque atteint les membres de l'Anarchie qu'un second feu commença. C'était les tirs d'une petite unité de Tadryon. Le capitaine de l'armée rentra dans le bâtiment en criant : « Sortez ! On les retiendras pas bien longtemps

Sautant de sa hauteur pour atterrir contre le sol, tout le monde fut sauvé, la retraite fut sonnée, et il était l'heure du bilan. Le bilan fut rapide, L'Anarchie pointait ses armes sur Tadryon, et l'inverse fut vrai également. « Vous n'allez pas nous enculer cette fois. Baissez vos armes, on baisse les nôtres, et tout le monde s'en va dans son coin. Hein les mecs ? »

« Baissez vos armes. », l'ordre fut respecté des deux cotés, « Partez. Bien que cette alliance n'était que de circonstance, elle fut bénéfique. »

« Ouais, ouais... Au revoir les potes. »

672 mots.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: L'invasion des nuisibles [Ft Rose] Mar 27 Juin - 14:46

L’invasion des nuisibles.Rose Gardner



Chacun se préparait à ce que l'on allait affronter. Nous avions vu ce que ces créatures pouvaient faire et dans quelques instants, nous allions devoir en affronter un grand nombre avec seulement quelques défenses rudimentaires. Chacun prenait place dans un silence complet. Du moins, le silence se trouvait surtout dans nos esprits, car à l'extérieur, on pouvait entendre le troupeau de Raketons se rapprocher à grande vitesse.

Pour quelqu'un d'étranger à cette scène, cette bataille pouvait sembler dérisoire, mais ces longues secondes où l'on entendait seulement le tremblement d'une masse importante se déplaçant sur nous pour avoir tué ce que l'on croyait être leur chef était presque insoutenable. Mentalement, je ne me sentais pas bien, je n'étais pas encore prête à mourir, pas si jeune. Finalement, mes pensées obscures furent chassées lorsque qu'ils arrivèrent enfin. Les plus rapides passaient en premier et se faisaient tuer en premier. Petit à petit, les autres suivirent et la pile de cadavres se faisait de plus en plus grande.
Lorsque le gros du groupe arriva sur place, je pris les détonateurs pour en faire usage. L'explosion nous assourdit pendant quelques secondes, une épaisse fumée grisâtre envahissait le hall nous faisant tousser.

- "N’ARRÊTEZ PAS DE TIRER ! Hurlais-je.

En aucun cas, nous devions être submergés. Les chargeurs défilaient et bientôt, je serais à court. Fort heureusement, on put constater que le flux de Raketons avait diminué grâce à l'explosion. Je regardais l'heure sur l'affichage de mon exosquelette, sept minutes étaient passées. Il faudra encore attendre deux minutes de plus avant que les renforts arrivent.

Malgré un bref désaccord à la sortie, nous étions enfin à l'air libre et en vie, je soupirais de soulagement. Soulagement qui fut de courte durée, car, bien entendu, tous les Raketons n'avaient pas été éliminés. Sur le chemin du retour, nous continuions à tuer ses saloperies, il ne nous était pas permis encore de baisser notre garde. Depuis l'attaque à l'intérieur du bâtiment, l'odeur de la mort ne nous avait pas quittée et je commençais à en avoir la nausée. Finalement, les portes de Tadryon étaient en vue, les escouades réquisitionnées pour protéger la ville vinrent nous porter main fort, une aide qu'on ne refusait pas.

Une pause nous était accordée pendant que les autres unités partaient sur le terrain. Akira, moi, ainsi que d'autres escouades étions dans la pièce ou la journée avait commencé. J'avais mon casque sur les jambes et un café entre les mains, je me sentais lessivée, la journée avait été éprouvante. Je me tournais vers mon amie, affichant un sourire en coin avant de lui donner un léger coup de coude.

- "On s'est plutôt bien débrouillé aujourd'hui. Et nous sommes en vie ! Je n'ai pas encore eu l'occasion de te féliciter pour ton tir dans les égouts. Ça aurait été idiot d'y passer la dedans. Et aussi... Je tenais à m'excuser, j'ai eu une attitude de connasse aujourd'hui. Pour être franche avec toi, notre enfance me manque. On avait besoin de se soucier de rien. Aujourd'hui, on a une place à se faire dans la société et je n'ai pas encore la mienne. C'est... Stressant." Notre conversation fut interrompue par un supérieur nous disant que la mission était accomplie. On pouvait rentrer chez nous. Je me levais avant de terminer sur ces quelques paroles : "Passe à la maison un soir. On se fera un jeux-vidéo ou peut importe. A plus, Lapin !"

Je retournais donc chez moi afin de prendre une longue douche chaude avant de m’effondrer dans le lit.  
 
Mots: 621

Revenir en haut Aller en bas
 
L'invasion des nuisibles [Ft Rose]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Varosha-
Sauter vers: