Partagez | 
 

 Incontrolable - Avec Sim'ha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gamaliel Sodélé
avatar
♦ Messages ♦ : 381
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Incontrolable - Avec Sim'ha Mar 16 Mai - 23:54

- Alors, monsieur ? Je vous fais la même chose ? Comme à chaque fois ?

Le barbier se tenait de dos, il était en train de préparer sa shavette, une sorte de rasoir composé d'un manche en bois et d'une lame en acier. Dans sa main droite, il y a son outil de taillage de barbe et dans l'autre, un poignard recourbé avec des fils d'or et d'argent usés par le temps, accrochés au manche. Gamaliel regardait donc l'homme qui aiguisait la shavette avec le poignard et répondit à ses questions.

- Eh bien oui, comme toujours, vous vous occupez d'enlever de la barbe au niveau  de la mâchoire et sur le haut des joues. Puis après avec un ciseau, vous coupez les poils trop longs. Votre tarif c'est toujours trente pierres ?

- C'est exact, mais nous parlerons des détails après. Ne bougez plus.

L'homme s'approcha avec un blaireau dont les poils marron étaient mélangés avec de la mousse blanche. Il en disposa sur les zones convenues. Il trempa la lame de la shavette dans de l'eau chaude et s'approcha du visage de Gamaliel. Le barbier est un personnage assez imposant, malgré son corps volumineux, ses doigts contrastent avec le reste, car ils sont fins et agiles. Bien que le barbier ne le regardait pas dans les yeux, le simulacre pouvait voir les petits globes oculaires d'un bleu nuit fixaient intensément la barbe de son client. Quelques minutes plus tard, Gamaliel se retrouva dehors, une troupe de gamins de dix-onze ans passa devant lui, il dut faire un pas en arrière pour pouvoir les éviter. Cette vision d'innocence le fit sourire. Il se demandait comment s'occupait les jeunes dans les autres factions. Cette question le fit réfléchir sur un autre point à peu près similaire : Comment vivaient les Songes dans les autres factions ? Non la question est mal formulée : Comment est-ce qu'ils y arrivent ? Lui il ne pouvait pas trafiquer sa personnalité à ce point-là, c'est surement pour ça qu'il envisageait une carrière en tant que membre du groupe d'intervention. Il rêvait de faire partie de ces hommes et femmes qui partaient en expédition à l'extérieur, faisant face au danger pour le profit de Spectre.

Remarquant que cela faisait bien dix minutes qu'il était planté comme un piquet devant la boutique du barbier, il décida de bouger. C'était la fin de l'après-midi et son estomac criait famine.

- Ne t’en fais pas va, dans cinq minutes on sera à la maison.

Passant une main sur son ventre qui gargouillait, il partit donc en direction de son logis. Il prit la clé qui était dans le pot de fleurs à l'entrée et rentra chez lui après avoir déverrouillé la porte. Gamaliel regarda une nouvelle l'heure : dix-huit heures et demie. Il n'avait pas pour habitude de manger aussitôt, mais il allait faire une exception cette fois-ci. Après une avoir cuit un steak provenant d'un Hitam, il s'installa à la table de la cuisine et mangea sans se presser. Il eut un moment d'absence. Pour l'instant sa vie se résumait à ça : le matin il participait aux entraînements physiques, en début d'après-midi c'était le tour des matières plus intellectuelles. Bien évidemment, il pouvait arrêter quand il le voulait et s'en aller affronter le monde extérieur, mais à quoi bon ? Les rares ou Gamaliel s'était aventuré en dehors de l'Alcôve, il avait des raisons, un but. Mais quand il n'avait pas, il restait ici, entre les murs de pierres du Mont Haran. Ces expéditions devenaient de plus en plus rare et cela le plongeait dans un profond état d'ennui.

Le reste de la soirée se passa sans tranquillement, mais il arriva quelque chose de particulier le lendemain matin. Il retrouva sur le pas de sa porte, qu’une lettre avait été glissée pendant la nuit ou tôt le matin. En l’ouvrant, il fût surpris de voir la signature d’une des six chimères : Hespel Jacob. La missive contenait le message suivant :

“- Vous avez été choisis afin de retrouver un herboriste de Spectre qui était escorté par deux membres du corps d'intervention. Leur mission était de récolter des plantes rares de La Forêt d'Hanaamu. Cependant, pour une raison inexpliquée, les deux soldats ont été tués et l'herboriste à apparemment fuit vers le No Man's Land. Une équipe se charge déjà de nettoyer les traces de combats, votre rôle sera de retrouver l'Herboriste, en vie si possible. S'il est déjà mort, éliminer toute trace d'un lien avec Spectre.

Vous avez une journée. Rendez-vous demain matin, à la sortie de l'Alcôve, équipé et avec de la nourriture. Une personne vous accompagnera."

- C'est donc ça. Il va falloir que je me prépare alors.

Le reste de la journée se passa étrangement bien. Il fit un petit sac à dos qu'il laissa chez lui. Il alla prévenir ses parents et ses percepteurs de son absence. Mais ce fût pendant la nuit que le stress monta, Gamaliel finit par s'endormir au final. C'est avec des yeux fatigués qu'il prit son sac de voyage. Pour le voyage il avait prévu de type de vêtements : des vêtements pour le climat glacial de la montagne et un autre pour les zones plus chaudes. Les vêtements qu'il portait n'était pas très efficace en terme de protection, mais cela serait suffisamment pour affronter le froid qui régnait dehors. Contrairement à l'armure de cuir et fourrure, le vêtement qu'il portait n'était composé que de fourrures. Alors qu'il attendait au point de rendez-vous, il entendit des bruits de pas.


Mots 904
Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t112-gamaliel-sodele-fiche-termin
Sim'ha
avatar
♦ Messages ♦ : 16
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Incontrolable - Avec Sim'ha Dim 21 Mai - 17:32

Un autre jour se levait sur l'Alcôve où la petite organisation qu'était Spectre régnait. D'un geste de la main, la jeune femme semblait vouloir chasser tout bruit qui parasitait son sommeil. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de minutes que Sim'ha daigna se lever afin de vérifier quelle était la source d'un tel raffut. En quelques foulées maladroite tant son esprit était embrumé, elle rallia le pas de sa porte, sous lequel une enveloppe gisait. Le blanc immaculé du papier contrastait avec le sol de son logis, aussi, la jeune spectre ne mit guère plus de temps à se précipiter sur celle-ci. Rapidement, le contenu de la lettre fut exposé à ses mirettes claires, l'esprit captivé, et plus elle lisait, plus on pouvait constater un large sourire s'étirer sur son faciès. Submergée par la joie, Sim'ha ne pu s'empêcher de hurler tandis qu'elle bondissait soudainement. « Rattraper une mission qui a mal tourné… Voilà le plus beau cadeau que Spectre puisse me faire ! » s'exclama-t-elle avant de poser ses lèvres au dos de la lettre. C'est en imaginant les différentes tournures que pourrait prendre cette mission que la jeune fille alla prendre son petit-déjeuner, le sourire aux lèvres.


Peu importait la nature de son activité, la tâche que l'on pouvait lui confier, en ce jour, tout lui semblait coloré. Les minutes défilaient lentement, peut-être trop lentement pour Sim'ha qui aurait juré les voir perler tandis qu'elle suivait les différentes instructions que tout spectre devait se voir inculquer. Enfin, lorsqu'elle fut libérée de ses obligations, la jeune femme s'empressa de trouver les petites installations que Spectre mettait à la disposition des herboristes pour faire prospérer la flore et tout ses usages au sein de leur organisation. Sim'ha observait minutieusement l'évolution de chaque plante, chantonnant un air aussi monotone que jovial. Quelques minutes suffirent à ce que la jeune spectre ait fait le tour des rares installations. Enfin, elle pouvait rentrer chez elle. Néanmoins, Sim'ha demeura quelques minutes encore, assise face aux quelques échantillons de flore qui garnissaient de petits pots. Un sourire léger, le regard bienveillant, elles étaient les seules qui avaient droit à une telle manifestation. Soudain, une silhouette masculine se dessina non loin de sa position. La jeune femme fit signe à l'homme aussitôt qu'elle eut identifié son visage, avant de tourner les talons en direction des habitations. Elle allait enfin pouvoir rentrer, pour de bon cette fois-ci.


Sur le chemin du retour, différentes bâtisses défilaient devant ses yeux pensifs. Sim'ha se remémorait brièvement la teneur de la missive. Un autre spectre allait l'accompagner. Elle ne se souciait pas vraiment de qui ça pouvait être. Tout du moins, la jeune femme n'accordait guère d'importance à la personne en elle-même mais plutôt à quel serait le tableau final. Ce genres de choses se rapprochaient vaguement de la mise en scène. Pourtant, la jeune spectre avait une sainte horreur de la mise en scène pour la simple et bonne raison que tout était prévu, rien ne pouvait la surprendre. Les rebondissements étaient tout simplement des usurpateurs du réel, de l'inattendue tournure que pouvait prendre une mission. C'était avec cette idée en tête que Sim'ha arriva au seuil de sa porte. Le temps s'écoulait lentement tandis que la jeune femme préparait son repas et paraît l'équipement dont elle aurait usage au cours de son périple. Lorsqu'enfin tomba la nuit et vint le temps du repos, Sim'ha s'attarda quelques instants sur le seul élément décoratif au sein de son logis trônant fièrement sur une petite commode de bois, et qui n'était autre qu'une Bloemus, une plante poussant non loin de l'Alcôve au mont Harân. La jeune spectre l'avait récoltée lors de sa première sortie en tant qu'herboriste. De doux souvenirs et de grandes espérances harcelaient son être tandis qu'elle se laissa lourdement tomber sur son lit.


Hélas, cette même excitation lui fit défaut en la privant en grande partie du sommeil qui aurait dû apaiser ses mœurs. Tandis que l'aube semblait poindre, Sim'ha bondit brusquement hors du lit avant de se ruer sur son petit déjeuner. Quelques minutes suffirent à ce que la jeune femme soit prête à partir. Elle se saisit rapidement de son sac ainsi que d'un épais manteau, qu'elle se mit aussitôt sur le dos afin de faire face au climat du mont Harân, puis leva le pas avec un entrain non dissimulé. A chaque pas, chaque foulée, la jeune spectre ne pouvait retenir sa joie et la manifestait par de nombreux changements d'allure surenchérit de petits sautillements. Lorsqu'elle passa devant l'habitation de sa mère, Sim'ha marqua un court arrêt. Devait-elle la prévenir de son départ ? La jeune femme hésita. Hélas, l'excitation que lui procurait cette mission reprit rapidement le dessus, aussi, Sim'ha s’élança aussitôt en direction de l'entrée de l'Alcôve sans prendre la peine d'accorder plus d'importance à sa précédente  interrogation.


Enfin la jeune femme atteint sa destination, où se tenait un homme, un de ses confrère. Plus elle approchait, plus la jeune spectre pouvait distinguer les détails qui marquaient le visage de celui-ci. Une barbe entretenue au possible, des cheveux mi-longs et des yeux d'un bleu profond qui, il fallait le dire, devait donner l'impression à quiconque devait plonger son regard en eux, qu'aucune attache ne soutenait désormais leur corps, les condamnant à une chute sans fin jusqu'aux abysses. La jeune balança son regard de haut en bas, observant dans les moindres détails la corpulence de ce qui semblait être son partenaire pour la mission qui lui avait été donnée. « En voilà un qui est matinal… Enfin, il faut dire qu'on a pas vraiment le choix, hein ? » ne se gêna-t-elle pas de commenter. Il fallait dire que Sim'ha n'aimait guère s'embarrasser d'un tel sentiment qu'était la honte. « Je t'ai déjà vu quelque part, non… ? » s'interrogea-t-elle après une énième observation. « Ah oui c'est vrai… Moi c'est Sim'ha. Il semblerait qu'on ait été assignés à la même mission. » finit-elle par se présenter en agitant la missive non loin de son visage. Plus elle regardait son interlocuteur, plus la jeune spectre avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. Pour autant, ça ne la chiffonnait guère plus que ça.
1028 MOTS

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t130-sim-ha-terminee
Gamaliel Sodélé
avatar
♦ Messages ♦ : 381
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Incontrolable - Avec Sim'ha Ven 26 Mai - 3:58

En se retournant, le spectre aperçut une femme, une jeune femme à vrai dire. Quand il l'a reconnu, il eut beaucoup de mal à retenir sa surprise. Devant lui se tenait Kataïev Sim'ha, une fille avec qui il avait suivi pendant un temps, des cours d'herboristerie et d'escrime. S'il avait très vite abandonné la première discipline, elle et lui avait continué à faire des passes d'armes pendant les cours de la maîtrise des armes blanches. C'était avec une grosse satisfaction qu'il avait remarqué chez elle, une moins bonne adresse dans l'art de manier une épée que lui. Et pour oublier ses échecs dans la gestion des plantes, Gamaliel s'amusait à le lui rappeler en lui faisant souvent des bleus injustifiés avec les plats des armes en bois avec lesquelles ils s'entraînaient. Peu après une bonne correction de la parts ses parents, qui avaient appris la façon dont leur fils aidait sa camarade de classe à progresser, l'adolescent de l'époque prit ses distances. Oh il ne s'était jamais excusé auprès de Sim'ha, car au début il était trop fier pour le faire et par la suite, il avait tout simplement oublié de le faire. Il lui parlait le moins possible, à tel point qu'ils finirent par ne plus se parler tout court et quand ils se croisaient dans l'Alcôve de temps à autres, c'est presque comme s'ils ne se voyaient plus. Mais là, tout lui revenait à l’esprit. Dix ans après avoir arrêté d'être stupide, Gamaliel se retrouvait de nouveau devant la jeune femme pour une mission.

Aujourd’hui elle avait bien grandi, ou du moins, elle avait bien changé physiquement. Elle était devenu une jeune femme et même si ces vêtements le cachait, il pouvait clairement voir les changement que lui avait apporté l’adolescence. Mais le truc qui le fascina le plus, c’était le contraste entre la peau blanche comme la neige et la chevelure d'ébène qu’elle possédait. Donc c’est avec elle qu’il devrait faire cette mission.

- Eh oui, faut dire qu’avec l’heure qu’on nous a collé, je ne peux pas faire autrement.

Il est vrai que l’ordre de mission n’avait pas été clément avec eux, ils auraient pu partir dans l’après-midi mais non. Elle et Gamaliel n’avait pas été gâté il semblerait. Ils allaient devoir traverser le mont Haran au tout début de la matinée et si avec un peu de chance, c’est à dire si ils ne se faisaient pas attaquer par une troupe de  Rakuen par exemple, Sim’ha et elle lui devraient pouvoir traverser la chaîne de montagne. Seulement, ils leur n’auraient resté n  plus qu’à savoir par ou se rendre pour rejoindre le No Man’s Land. La dernière fois qu’il avait regardé la carte du continent, il avait entreperçut deux moyens : Le nord semblait être un accès acceptable, le duo n’aurait qu’à longé la frontière de la forêt d'Hanaamu mais ils n’auraient pas d’avant poste. La seconde proposition quand à elle, consistait par descendre le mont Haran par le milieu, à contourner l'immense entendu d’eau, traverser Varosha et ainsi, arriver à l’avant poste Elpis.

Gamaliel fendit l’ignorance en apprenant le nom de sa coéquipière et pria une quelconque force divine de faire en sorte que Sim’ha ne se souvienne pas de son nom.

- Enchanté miss. Moi c’est Gamaliel. Donc avant de partir, ça serait bien de prévoir notre trajet. J’en n’ai noté deux : Passer par Varosha et atteindre l’avant-poste Elpis ou par le nord et longé la forêt. Qu’en dis-tu ? Moi je t’avouerai que passer par le nord serait une bonne idée car c’est de là qu’est parti l’herboriste et avec un peu de chance, nous pourrions tomber sur la troupe de Spectre en charge de nettoyer les corps et les traces.


Mots : 615
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t112-gamaliel-sodele-fiche-termin
 
Incontrolable - Avec Sim'ha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Le No Man's Land-
Sauter vers: