Partagez | 
 

 Lorock Drell - Tadryon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorock Drell
avatar
♦ Messages ♦ : 26
♦ Inscrit le ♦ : 02/06/2017




Message(#) Sujet: Lorock Drell - Tadryon Ven 2 Juin - 22:06

♦ Lorock Drell ♦

IDENTITE

Nom: Drell
Prénom: Lorock
Sexe: Masculin
Age: 23 ans
Affiliation: Tadryon.
ATTRIBUTS

Force: 6
Agilité: 7
Constitution: 5
Perception: 7
COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚪⚪⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Armes Laser - ⚫⚪⚪⚪⚪
Charisme - ⚪⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚫⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚫⚫⚫⚪⚪


INVENTAIRE

ARMES

♦ P-2 Nixe
♦ Néant.

EQUIPEMENTS

♦ Rien.

AUTRES

♦ Rien.


PHYSIONOMIE

Il n’est rien de plus, qu’un élément remplaçable du coeur composite de Tadryon ; En partie vital pour cette ruche inorganique, mais pas suffisamment pour lutter contre la chaîne de production. Sous les lumières glacées du Mess, l'apprenti Drell s’apprête pour sa routine. Les conditions régissant cette boucle sont toujours les mêmes mais les itérations ne semblent pas entamer la détermination du Rookie. Découpée par le contre-jour artificiel d’un bleu céruléen, sa silhouette fuselée jure avec la charpente moyenne de la faune environnante. Il use les bancs alors que les bipèdes paradent et fanfaronnent … Pour se rassurer, pense-t-il.
Quand se braquent sur lui les faisceaux crus d’une lampe, ceux d’un engagé peu familiarisé avec les fonctionnalités de son A.I.I, il plisse à peine les yeux. Si il n’a guère l’envergure, il a la musculature. Cintrés et portés de près, ses vêtements synthétiques soulignent un corps athlétique, sculpté sans doute, par une rigueur toute martiale. Son ossature crève les lignes galbées de cette plastique, si bien qu’on la devine large. Une structure si épaisse, qu’elle en rend les traits de ce visage, grossiers ; Taillés à coups de serpe. Le crâne tondu à blanc et le front haut, le soldat ne s’encombre visiblement pas de velléités esthétiques, son corps ne lui appartient peut-être déjà plus. Enfoncés dans les cavités ombreuses d’orbites creusés, ses yeux d’un gris de fumée semblent radiants et ses compères le savent, ils trahissent une malice qu’il est préférable de ne pas émuler. Le rayonnement blanchâtre du module l’agresse encore et toujours, sa large mâchoire se crispe et ses lèvres charnues ne se limitent plus qu’à un ourlet de pulpe, fin et pâle. L’autre engagé procède enfin à une extinction des feux, une bonne décision pour l’intégrité de sa dentition … Ou celle de son interface.  
Certains le qualifient encore de cafard, probablement pour son aptitude à être un tenace nuisible. Mais c'est à l'aisance avec laquelle il évolue bardé de son exosquelette, qu'il doit son charmant sobriquet, certains affirment que cette bleusaille revêt son armure comme un insecte porte sa chitine. Quand se déploient sur lui les composants anthracites et noirs de mars, décorés de fins bombés chromés, la recrue ne se contente pas de passer la tenue : Il arbore son vrai visage.
Sur la cohorte de soldats de plomb, s'ouvre le sas et dans cette foule sans visage, ne demeure pour seule distinction, qu'un prénom : Celui de Lorock.  


PSYCHOLOGIE

Faits de métaux froids, de carlingues lisses et d’aplats rutilants, tout en « eux » semble uniforme ; A l’image de cette oligarchie élitiste, soumise à un empire eugénique. Il se raconterait que l’usure, dévore l’âme des factions ; Lorock conserve probablement le feu de sa jeunesse, pour ne pas devenir un de ces drones décérébrés. C’est parce qu’il est observateur, que le cafard a appris à éviter les pièges de l’assuétude Tadryenne. La dévotion se nourrit de croyances et la soumission naît dans les préceptes, sans doute est-ce une bonne raison pour être sans foi, ni loi. Loin d’être naïf, le "conscrit" ne donnera pas sa vie pour la patrie, moins encore pour un dictateur affligé d’un complexe du démiurge. Son intégration dans les rangs, n’a été pour lui, qu’un moyen de se soustraire à la justice expéditive du cru ; La grande firme est raide avec ceux qui tentent d’accéder aux technologies militaires, à des fins … Lucratives.
Opérant à l'époque sous le pseudonyme de D-Frag, celui que la propagande aurait pu faire passer pour un transfuge, sinon un infiltré, n'opérait ni pour une cause, ni pour la destruction de la cité ... Mais plus simplement pour les ressources que ses transgressions lui permettaient d'acquérir. Tout le monde aime le confort procuré par l'Azurin. Son talent inné pour appréhender, comprendre et maîtriser les parties matérielles et graphiques de l’exosquelette, justifie très certainement la clémence dont il a bénéficié. Son rôle est désormais bien défini au sein des rangs, la maintenance et la mise à jour des A.I.I.

S'il est en voie de réinsertion, il n'est clairement pas mûr pour ce qui est de l'intégration. Il ne manque pas de hauteur de vue pour un rampant, sa condescendance toute naturelle voile à peine son aversion pour la norme bienpensante, mais elle occulte fort bien sa peur de l'endoctrinement. Si il est indiscipliné, il est aussi retors, bien assez pour se parer de plus d'un alliage. Employer la duplicité et interpréter un ordre, sont des compétences salutaires pour survivre à l'académie. Tant que l'estampeur y trouve son intérêt, il est capable de faire des compromis et si il fait le dos rond, c'est uniquement parce que quelque chose brille par terre. Opportuniste, il n'hésitera ni à tirer dans le dos, ni à frapper en dessous de la ceinture ; L'instinct de survie ne s'encombre pas de préceptes.
L'on pourrait s'imaginer qu'un tel monstre d'égoïsme soit motivé par de grandes aspirations, mais l'ambition ne semble pas avoir jalonné son existence. Lorock affirmera toujours que, de tous les salopards, ceux qui n'ont pas de cause à défendre, sont probablement les moins dangereux ; Que les idéalistes ont toujours et continueront inlassablement, d'apporter leurs lots de destruction. De tous les maux, il se pourrait donc bien qu'il soit le moindre ; Celui qui cherche et exploite les failles d'un système, est simplement un type suffisamment éclairé, pour comprendre qu'il n'a pas les épaules de changer la donne.
On lui reconnaîtra une pertinence certaine, des traits d'esprit plutôt habiles et pour les plus veinards, une "forme" de bienveillance latente. Mais ces occurrences sont si rares qu'elles pourraient être évoquées avec nostalgie. Il n'en demeure pas moins quelque chose à éveiller ou réanimer, une forme d'idéal ou qui sait, d'empathie ? Le nihilisme est bien souvent une fuite en avant, pour les plus sensibles, à ce qui se raconte. Au delà des spéculations, il n'y a qu'une seule certitude à avoir en ce qui concerne ce paria aux abords orduriers ; Il n'est rien de moins qu'un homme, qui a cessé de croire en "L'humanité". Ce parangon rendu infect, avili et souillé par l'idéologie de la "Métropole".



HISTOIRE




- "… Extorsion, vol qualifié et recel, trouble sur la voie publique, , diffamation et pour le meilleur : Haute trahison."

Priam Daines énonce laconiquement les charges d’un ersatz de dossier, pondu par un simulacre d’administration judiciaire. La prestidigitation est un don Tadryen, il n’y a qu’à voir toute la mise en scène élaborée pour l’occasion. Niveau décorum, le Patriote a mis le paquet. Le huis clos se déroulera donc en sous-sol, dans ce qui fût probablement un abri. Les murs en béton armé, crevés par l’usure du temps ou les vestiges d’une échauffourée, exposent leurs squelettes rouillés. Autant de détails qu’il est seulement possible de deviner dans la pénombre ambiante. Une ampoule seule, dénudée, braque son saint halo sur le limier du Gouverneur. Les mains jointes et menottées derrière le dossier de la chaise, l’accusé Drell s’attarde sur cette myriade de détails insignifiants, ou du moins, le feint-il.

- " Lorock Drell, natif de Tadryon, fils de Thene Drell et de père inconnu. Votre résidence ne comportait aucun élément incriminant, mais le hangar de stockage que vous occupiez illégalement comportait nombre de pièces à charge. Nos effectifs vous ont appréhendé ce matin, en possession de pièces détachées d’A.I.I. En outre, plusieurs terminaux branchés sur nos interfaces, ont été saisis. Y a-t-il quelque chose que vous souhaiteriez déclarer ? "

Sur cette interrogation, l’inquisiteur vient abattre le porte-document bien chargé, comme un flambard pose une main aux cartes. L’air triomphant, il se décolle presque de son assise pour surplomber la table. Cet interrogatoire, il a farouchement lutté pour l'obtenir et persuadé d'avoir un levier, il compte bien mener son projet à terme. Faire taire ce sale avorton. Cela ne semble pas perturber l’accusé, qui donne la désagréable impression à la coalition, d’être accaparé par ce qu’il se passe au plafond. Sans adresser un regard à son cerbère, il lâche avec impudence :

-" Non, j’ai plutôt une question à vous soumettre … "

Décontenancé, Daines retombe contre son dossier, ses mains en pronation encadrent sa paperasse ; Ses bras érigeraient presque des remparts. Pour sûr, il garde jalousement ses petits papiers. Mais il estime qu’il a tout son temps, il se prête au jeu. : " Je vous écoute " - soupire-t-il.

-" C’est bien une barbe que vous portez ? "

- " En effet mais quel rapport avec … "

- " Je me demandais simplement si ces poils étaient les vôtres ou si il s’agissait de la toison pubienne du Gouverneur. Quand une question me taraude, j’ai du mal à focus vous comprenez. "

L’un des deux conscrits, campé aux abords de la porte ne peut réprimer ce qui pourrait être interprété comme un ricanement étouffé. Le bruit couvert par le casque laisse échapper un son éraillé, saccadé. Sous l’œillade assassine de son supérieur, il se ravise. La raideur de la justice est  visiblement contagieuse et la bidasse rappelée à l’ordre est dores et déjà droite comme un I.
Le Loyaliste accuse le coup comme il peut, il ne manque pas de self-control ; Il a à sa décharge, brisé des criminels plus aguerris. Il se contente de hocher négativement la tête, dans un écœurant mélange de paternalisme et d'arrogance.

-" Des sarcasmes pour seule parade, vous êtes tous les mêmes. En dépit de votre fade quête d'anticonformisme, vous vous dupliquez comme des cellules dégénérescentes. Il vous faudra faire bien mieux que cela, pour me déstabiliser ... Cette scène je l'ai déjà jouée en de trop nombreuses occurrences ..."

Le retour à l'envoyeur trahit tout de même une certaine forme de virulence, l'enchère monte et Drell le sait. Il prendra le temps qu'il faudra pour briser la volonté de son geôlier, parce que cet échange est tout sauf professionnel. Tout cela est personnel. Le cafard ne donne pas suite, il attend patiemment le prochain assaut, afin d’entrevoir la faille dans la cuirasse. Suriner c’est bien, mais le plus important, c’est le coup de grâce. Simulant une nouvelle contemplation méditative, il arbore la position du gratte-papier … Ou encore de recruteur. Celui qui écoute, mais n’entend rien. Daines qui ne se décourage pas, sort l’artillerie lourde.

-" … Votre mère, Thene, a bénéficié de la clémence de notre conseil. Parce qu’elle a consenti à nous livrer les informations nécessaires à votre capture. Son exil reste une condamnation dure, surtout si l’on considère que son seul et unique crime, c’est de vous avoir mis au monde. "

Aucun terme élégant ne saurait retranscrire la pensée du condamné, qui regrette amèrement l’emprise glacée de ses bracelets. Pour sûr, « poil de cigare » lui a décoché un trait bien ajusté. Mais l’investigateur, sans le savoir, a aussi fait une énorme erreur : Il a tranché les liens du sang.
Son acide fait gonfler les veines de Lorock, chacun de ses mots est entrecoupé par les tambours d’une haine ascendante … L'accusateur a désormais ce qu’il cherchait depuis quarante-huit heures : L’attention de son détenu. Celui-là même qui semblait abattu, voûté, se redresse et s’approche de la table pour retisser, ce qui a été brisé. Il pourrait murmurer avec une telle proximité ; Mais non, sa voix est haute et claire. A son tour, il expose les charges de son dossier.

-" Ce qui te rend tout aussi coupable qu’elle … Père. Tu sais où est la porte. »

Le vétéran bondit littéralement de son siège, fondant sur son fils. l'alliage métallique rencontre une première fois l'organique, dans un craquement sinistre. L'accusé Drell tombe à la renverse. La douleur irradiant sa tempe, l'acouphène persistant ... Tous ces maux ne sont plus rien, à côté de l'intense satisfaction qu'il ressent à l'idée d'avoir fauché son géniteur. Toutes les corrections du monde, ne sauraient égaler l'intangible coup qu'il vient de lui envoyer dans les parties. Priam Daines a perdu de son assurance goguenarde, il laisse pleuvoir les coups. L'arrière-goût métallique du sang, de cette salade de phalanges ferrées, ne sauraient priver "D-Frag" du plaisir de savourer sa petite victoire. Les paupières mi closes, le visage ruisselant d'hémoglobine, le rejeton enhardi par un massif pic d'adrénaline se soustrait à l'inconscience ... Mais aussi à la justice de celui, qui a chèrement payé son secret. Cette fois cependant, il susurre :

-" Peu m'importe de crever ici, c'est tout de même ton sang que tu fais couler. Il m'aura fallu quatre longues années pour te retrouver et te harponner mais je ne regrette rien. Maintenant t'es dans une impasse ... A quoi associeras-tu ton nom ? Un infanticide ? une trahison ? "

Le poing levé, tremblant, le Patriote se fige. Il se souvient avec répugnance qu'il a une lignée non contrôlée et avec horreur, qu'il se doit de la sauver pour son intégrité. Il comprend que son salut, sa réputation et sa place, dépendent aussi de de cette erreur de jeunesse, écrasée sur le sol poussiéreux. Un citoyen de Tadryon qui tient à son confort, n'a pas de traître parmi les siens.
Il ne saurait l'admettre de son vivant mais il a en cet instant, une infime once de fierté pour cette engeance ; Et ce, en dépit d'un sentiment persistant d'adversité. Une fois encore, l'avorton lui glisse entre les doigts et c'est au creux de son poing, qu'il vient d'arracher les clefs de sa liberté.
Le procès s'achèvera donc ici et la sentence de l'accusé Drell, sera d'être enrôlé, lavé de tous soupçons ...
Oui, mais pas sans mal, cela se fera au détriment d'un autre ou plutôt, d'une autre : Sa mère. Il n'y a pas de petite vengeance, jamais Thene ne reviendra entre les murs de la cité et Priam l'espère, jamais son fils ne quittera l'armure. Il saura faire de son exosquelette, une cage. De ses classes, un supplice. De son existence, un enfer. Il se console en pensant qu'il n'a pas perdu la guerre, mais seulement une bataille.

On prend les mêmes ... Et on recommence. Pour le plaisir, il assène un dernier crochet à Lorock. Ce sera sa façon à lui, de border son fils.



HRP

Pseudo: Nyme
Comment avez-vous découvert le forum ? Via Topsite
Code: Validé ♫


© Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t330-lorock-drell-tadryon#2739
Sigfrëli
avatar
♦ Messages ♦ : 297
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Sam 3 Juin - 19:03

Il est trop chouette ton avatar !

Bon courage pour l'écriture de ta fiche, bienvenue dans les contrées de Dysnomie !


Kaos 2




Artiste avatar : Magdalena Radziej
Musique thème



☀ Demande de lien ☀



Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t110-sigfreli
Crescend Crimson
avatar
♦ Messages ♦ : 52
♦ Inscrit le ♦ : 11/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Sam 3 Juin - 23:05

Bienvenue confrère en bleu



« Les gens se sentent seuls parce qu’ils construisent des murs au lieu de construire des ponts »
- Joseph Fort Newton -
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t318-crescend-crimson-termine#262
Seth
avatar
♦ Messages ♦ : 38
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Lun 5 Juin - 23:31

Bienvenue Tadryen o/ ! J'espère que tu t'amuseras sur ce forum.

Oh, à un moment dans psychologie (je n'ai fait que la survoler mais elle est plutôt belle) tu parles d'un empire eugénique, je ne pense pas qu'eugénique soit le bon terme, Tadryon est, à ce que je sache, contre l'amélioration du patrimoine génétique des humains parce que ça fait trop "évolué" pour eux. Bon ils font de l'eugénisme indirect en étant élitistes mais tu m'as compris ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Lorock Drell
avatar
♦ Messages ♦ : 26
♦ Inscrit le ♦ : 02/06/2017




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Mar 6 Juin - 18:38

Salutations et meeeerci o/ , je suis ravi de me joindre à vous.

Fiche terminée, enfin je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t330-lorock-drell-tadryon#2739
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 401
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Mar 6 Juin - 23:35

Bienvenue, même si je te l'ai déjà souhaité ♫

J'aime beaucoup ton style d'écriture, j'ai particulièrement bien aimé la comparaison avec le cafard, la chitine et l'armure, c'était joli ; puis l'avatar aussi, vraiment classe ~
Ceci étant, il y a tout de même quelques corrections à apporter.

Tu as oublié de choisir tes armes ^^

Il y a quelques détails dans ton histoire qui me chiffonnent. Ton personnage est présenté comme un natif de Tadryon mais sans résidence. Ceci est impossible, un chez-soi lui est attribué à partir du moment où il devient Tadryen, ou alors il vivait chez sa mère. Dans tous les cas, il n'y a pas de citoyen laissé à la rue. A moins qu'il ait réussi à infiltrer la cité, d'où son logement illégal dans le hangar et le fait qu'il prenne la place de sa mère en ville ? Il faudra éclaircir ce passage ♪
Par ailleurs, il faut que tu changes le mot "Padre" par un mot français ; puisque les peuples (actuels) de Dysnomie parlent tous la même langue, on préfère éviter de mélanger les langues.

Pour ta remarque, Seth, cela ne m'a pas interpellé sur le coup, je pense aussi que cela faisait référence à de l'eugénisme indirect. Mais bon, il n'y a nul besoin de revenir là-dessus ^^


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Anaya Luzissa
avatar
♦ Messages ♦ : 126
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Mer 7 Juin - 13:52

Bienvenue parmi nous Kaos 1
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t124-anaya-luzissa-terminee
Lorock Drell
avatar
♦ Messages ♦ : 26
♦ Inscrit le ♦ : 02/06/2017




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Mer 7 Juin - 16:40

Et (Re) Salutations Kaos 1

Merci pour ces apports et ces encouragements, il est toujours agréable d'avoir de la matière à travailler. Pour les points à corriger voici donc un petit récap' :

- Armes : Mis à jour.
- Partie obscure concernant sa résidence : Corrigé au début, lors de la déclaration des charges, énoncée par Priam.
- Et le Padre devint Père.

Enfin pour éclairer Seth sur mon choix de mot, j'admets que le terme d'Eugenisme n'est pas adapté d'un point de vue technique, mais, si l'on considère que la mutation est considéré comme une dégénérescence et que les critères d'intégration en Tadryon sont basés sur une forme de "Pureté" des gênes ... D'un point de vue sémantique, ça ne manque pas de sens, je crois. Mais si jamais ... Je peux toujours corriger cela aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t330-lorock-drell-tadryon#2739
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 401
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Lorock Drell - Tadryon Mer 7 Juin - 21:44

Ce n'est pas la peine, comme je l'ai sous-entendu ce n'est pas gênant ^^
Pour le reste, on est bon, bon rp !


F i c h e   V a l i d é e


Bienvenue officiellement au sein de Dysnomie !

Tu peux désormais commencer le rp au sein du forum. N'oublie pas de recenser ton avatar dans ce sujet et de mettre ta fiche dans ton profil.. Tu peux également faire une demande de rp dans la section appropriée et créer ton agenda pour recenser tes écrits en cours.

Je suis le responsable de ta faction, n'hésite pas à me contacter par mp pour tout projet ou questions en rapport avec elle.

Kaos 7  




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
Lorock Drell - Tadryon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications :: Confirmées-
Sauter vers: