Partagez | 
 

 IV. Us & Coutumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 324
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: IV. Us & Coutumes Lun 30 Mai - 0:23




Société


" On ne peut pas simplement nous barricader derrière de grands murs et laisser reposer tous nos espoirs sur l'Armée : l'humanité doit s'adapter à la Nature et revendiquer son trône d'antan ! "

Dredge Clayton, lors de son discours d'intronisation



LA CITOYENNETÉ

Être citoyen à Tadryon, c'est avoir officiellement sa place entre les murs. Ainsi, ceux vivant en dehors de la cité, plus particulièrement les réfugiés résidant à Varosha, ne sont pas sous la responsabilité du gouvernement, et n'ont potentiellement aucun avenir si l'Entrée leur est refusée. Pour faire simple, soit vous êtes Tadryen, soit vous n'êtes rien.

Le rêve n'est pourtant pas loin du cauchemar, car être citoyen à Tadryon n'est pas de tout repos non plus. Lorsque le gouvernement offre généreusement une place dans sa ville, même un petit studio relativement bien entretenu, il s'attend à ce qu'on s'acquitte de sa dette à vie. Il faut effectivement travailler, ou être dépendant de quelqu'un d'autre. Tadryon est une ville riche en possibilités, il est facile de trouver sa voie, surtout par le biais de l'Académie, mais il faut s'y adonner corps et âme. Tadryon ne pardonne que rarement les faux pas, quels qu'ils soient, une unique place est après tout précieuse et elle pourrait servir à un potentiel citoyen plus utile. Il arrive donc qu'une faute mène à des travaux forcés, où les horaires supplémentaires de votre dur labeur deviennent insupportables, ou à l'exclusion définitive de la cité ; il n'y a pas de demi-mesure, pas de peine carcérale.

Plus encore, le caractère militarisé de la cité fait que chaque citoyen est considéré comme un soldat, pour peu qu'il soit apte à se servir d'une arme et d'un exosquelette. Il existe donc une loi qui autorise l'Armée à faire appel à des conscrits dans la populace, même contre leur gré, le temps d'une mission ou d'un service plus long ; évidemment, si le conscrit a été choisi, c'est qu'il a été qualifié de compétent pour ladite mission. Personne n'est réellement un civil, c'est une réalité : pour mieux défendre son peuple, il vaut mieux le préparer à survivre, c'est ainsi que Tadryon fonctionne. Le port de l'arme est d'ailleurs autorisé à Tadryon, puisque chaque citoyen sait déjà se servir au moins d'une arme de poing, mais son utilisation est bien évidemment très réglementée : seuls les cas de légitime défense seront acceptés en ville et seuls les citoyens âgés d'au moins quinze ans et qui ont commencé leur service militaire obligatoire sont autorisés à porter leurs armes en dehors de l'Académie. Ainsi donc, devenir Tadryen, c'est accepter de vivre dans une cage dorée, un engagement. Pour votre bien, et celui de l'humanité.


LA NOBLESSE

La nouvelle condition humaine face à son environnement a fait renaître une classe sociale bien particulière : la noblesse. Elle a été officiellement instauré lors de la fondation de Tadryon. Celle-ci a d'abord concerné quelques individus avant de s'étendre jusque dans leurs racines familiales. A partir du moment où une famille est anoblie, elle le reste à vie.

Un citoyen peut devenir noble de deux manières. Soit en réalisant un "fait d'arme" important aux yeux du gouvernement, par exemple la famille Kartle est devenue noble grâce aux inventions technologiques de Donen Kartle et de son entreprise "la Compagnie", qui ont donné naissance aux armes laser. Soit en intégrant une autre famille noble par union, consentie seulement par la branche noble, ce qui est relativement rare car seuls les bénéfices engendrés intéresseront les nobles. Dans le premier cas, une cérémonie publique est mise en place pour accueillir le nouveau nom dans la noblesse ; dans le second, un mariage simple est organisé. A savoir aussi que dans le cas de l'union, seul l'individu en question et ses descendants seront nobles, le reste de sa branche familiale ne le sera pas. Toutes ces festivités sont loin d'être de la poudre aux yeux : la naissance d'une nouvelle famille noble est symbole de nouvel espoir pour Tadryon, puisqu'elle s'accompagne généralement d'un grand changement dans le quotidien des citoyens, que ce soit une nouvelle invention d'envergure ou une victoire symbolique.

La noblesse étant le berceau de l'humanité dite "élite", ses membres ne manquent pas d'extravagance. Outre leur garde-robe plus chic, beaucoup de nobles portent un casque, s'apparentant à un masque, qui est personnalisé selon la famille et l'individu qui le porte. Les nobles ne dévoilent quasiment jamais leur visage à autrui, ils ne l'ôtent qu'en toute intimité : chez eux, entre quatre murs sûrs, entre amis et collègues, ou en présence des grands pontes de Tadryon. Les nobles se voient octroyés des habitats plus importants, dans les quartiers proches du palais, en récompense pour leur loyauté sans faille et leurs exploits d'antan, ou ceux de leurs ancêtres.


TECHNOLOGIE

Ce qui fait la force de Tadryon, c'est sa technologie largement supérieure. Ses bases reposent sur celles des armes datant d'avant le cataclysme, mais la découverte de nouvelles énergies et de nouveaux procédés de fabrication ont grandement fait avancer l'humanité sur cette voie. Toutes ces avancées ont été menées par la Compagnie, une vieille organisation qui a la main mise sur toutes les branches scientifiques. Les multiples inventions de la Compagnie sont ancrées dans chaque recoin de la ville, chaque petite parcelle de la vie citoyenne. Les Tadryens flirtent avec leur technologie comme les sauvages avec la nature ; elle est précieuse, irremplaçable, et Tadryon ne serait rien sans elle. [Pour plus d'informations : ICI]

L'Azuris
Le nom scientifique donné aux "pierres bleues", découvertes par les chercheurs de la Compagnie il y a près de deux siècles. L'Azuris est une source d'énergie qu'il est possible d'extraire et d'utiliser au même titre que l'électricité ; une simple petite quantité, soit un fragment de caillou, est capable d'alimenter la totalité d'un immeuble sur plusieurs jours. L'Azuris fut alors très favorisée, l'ensemble de la ville fonctionne grâce à son énergie, que ce soit pour les écrans, les lumières, les panneaux publicitaires, les systèmes de filtration, pour les cartouches des armes ou les batteries des armures, etc. L'un des buts primaires de Tadryon est d'en récolter d'importantes réserves pour assurer le confort et la sécurité de ses habitants sur des dizaines de générations.
Une pierre bleue en soi n'est pas dangereuse au toucher, elle peut par contre provoquer des hallucinations mineures chez de rares personnes. Par ailleurs, c'est sa couleur qui a donné le bleu caractéristique de l'emblème de Tadryon et son surnom de "Ville Azurée". Son caractère inerte est l'une des raisons qui ont poussé la Compagnie à intégrer cette matière dans leurs produits. Ainsi sont nés les Armes Laser et les Exosquelettes.

Le Dôme
Le bouclier de l'humanité, l'ultime rempart contre la Nature, plus particulièrement à ses châtiments célestes. Si le Mur en lui-même bloque aisément l'avancée des dangers terrestres, le Dôme de Tadryon se charge de protéger la population du courroux des cieux. Alimenté continuellement par des réserves d'Azuris, le Dôme est un bouclier transparent placé au-dessus de la cité, afin de bloquer les pluies acides et autres catastrophes pouvant s'abattre sur la ville. C'est d'ailleurs pourquoi il ne pleut jamais à Tadryon, car les gouttes d'eau ne traversent pas le bouclier, ni la neige, la grêle, etc. La voie céleste n'étant, pour le moment, pas une voie empruntée par les Tadryens, le Dôme n'est point gênant car sa traversée jamais effectuée ; cependant, son alimentation est un perpétuel combat pour le gouvernement, qui envoie continuellement des forces récupérer de l'Azuris. Le Dôme fait partie intégrante de la vie des Tadryens, il est le seul reflet du monde qu'auront la plupart toute leur vie. Il est admis que si le Dôme disparaît un jour, le Ciel se chargera de hanter l'humanité, alors que si le Mur tombe, elle sera en péril.

La Cybernétique
Loin d'atteindre le niveau de la science-fiction populaire, la technologie à base d'Azuris a permis de corriger certains défauts de la médecine. Ainsi, l’œil cybernétique existe (tel que celui du gouverneur Dredge Clayton), les autres prothèses aussi. Tant que c'est dans le cadre purement médical, la cybernétique sur l'organisme humain est autorisée, mais elle devient illégale à partir du moment où elle est utilisée pour améliorer un organisme déjà sain, question d'éthique. Tadryon lutte contre des êtres humains évolués, qui ont déjà muté, il est donc contre leur propre credo d'utiliser la technologie pour sacrifier une partie de leur humanité ; l'Exosquelette est l'alternative favorisée à cette voie. Tout réseau interne pratiquant cette cybernétique criminelle est éradiqué et ses membres exécutés sans sommation, car considérés comme déviants au même titre que les Évolués.


NATALITÉ & SEXUALITÉ

En conséquence de la filtration des entrées et du nombre de places limité, un contrôle strict des naissances a été mis en place. Un couple ne peut avoir qu'un enfant unique à Tadryon. De plus, l'enfant sera considéré comme citoyen de Tadryon seulement si ses parents, mariés ou non, se sont déclarés comme "couple légitime" auprès de la bureaucratie, avant ou après la naissance de l'enfant. A noter qu'un même couple, une fois déclaré légitime, le restera à vie. Un enfant qui serait le fruit d'un adultère, dont l'un des deux parents est déjà en couple légitime, ne sera pas gardé à Tadryon. Des procédures de divorce existent, évidemment, mais elles ne renouvellent pas le droit d'avoir un enfant : si un(e) divorcé(e) a déjà eu un enfant auparavant, il empêchera son/sa partenaire le droit d'avoir un enfant avec lui/elle. Toutes les archives à ce sujet sont contrôlées et mises à jour régulièrement, les failles dans son système sont quasi-impénétrables. Pour les bébés nés dans ces conditions illégales, ils sont remis à la guilde des Récupérateurs qui se chargent de le faire adopter par une famille de Varosha ; un jour, cet enfant pourrait bien être un bon citoyen après tout. Quant aux parents, le crime d'enfant illégitime s'accompagne de travaux forcés supplémentaires, voire d'une exclusion s'il y a récidive.

Ainsi, les citoyens de Tadryon sont très regardants sur leur sexualité et la contraception. Avec les nouveaux moyens médicaux mis à disposition, rares sont les fécondations accidentelles. L'accouplement est alors un moment fort et très valorisé, le sexe est loin d'être une notion tabou chez les Tadryens, bien au contraire. L'homosexualité, par ailleurs, n'est pas discriminée, du fait de ses risques nuls de procréer. L'échangisme est une activité ancrée dans les mœurs de la noblesse ; le monde a toujours été dirigé par l'argent et le sexe après tout. Étant donné le stress croissant depuis le cataclysme et la rébellion des fils d'Ohibaan, il n'est pas insensé d'assister à l'éveil des instincts les plus primitifs des humains.





Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 324
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: IV. Us & Coutumes Lun 30 Mai - 0:24




Coutumes


" Tant que votre cœur bat à plein régime, pensez à sourire ; notre nid est gris mais votre âme est pleine de lumière. "

Ahua Manis, au cours d'un concert lors d'une Commémoration



L'ENTRÉE

Pour un habitant de Varosha, l'Entrée est le plus grand honneur qu'on puisse lui accorder. C'est par cette étape que passent les nouveaux citoyens de Tadryon lorsqu'ils viennent de l'extérieur. On nomme les gardes qui surveillent les portes de Tadryon les "Passeurs". Ce sont eux qui font passer l'Entrée, mais seulement lorsque la guilde des Récupérateurs aura soumis le dossier du candidat. En effet, il faut d'abord passer par cette guilde pour constituer son dossier, c'est un peu un passe : s'il est engageant, les Passeurs remonteront le dossier à la bureaucratie qui appliquera son jugement. Si une place est disponible et que le dossier est acceptable, alors l'individu est prévenu et son Entrée effectuée. Bien que la démarche puisse paraitre simple, elle demeure extrêmement longue dans la majorité des cas ; de plus, valoriser son dossier est compliqué, car il faut remplir beaucoup de critères : une bonne santé physique et mentale, quelques compétences et talents, un brin d'intelligence, et tant d'autres. C'est connu qu'à Varosha, les meilleurs alliés sont les Récupérateurs, qui sont de bons conseils pour constituer un bon dossier. Et encore, le dossier "parfait" ne sera pas nécessairement gage de réussite, seul dépendra des besoins de Tadryon.

Au pied du Mur, chacun doit se battre pour se tailler une place en ville. Les plus téméraires, ou les plus désespérés, s'engageront très souvent dans la voie des Récupérateurs. C'est en remplissant le maximum de services pour eux qu'on peut garnir le dossier de bonnes éloges ; c'est de loin le moyen le plus dangereux, mais également le plus sûr. Les plus malins feront preuve de plus de finesse et amasseront quelques richesses pour corrompre les Passeurs. La vie clandestine à Tadryon est excessivement scabreux et ils sont très peu à encore sévir entre les murs.

Quoi qu'il en soit, lors de l'Entrée, l'heureux élu prête un solennel engagement à la patrie, sous le regard des Passeurs, des Récupérateurs et de quelques dignitaires de Tadryon. Ceci fait, il est officiellement accepté comme citoyen de Tadryon.


L'ACADÉMIE

La coutume veut que chaque Tadryen ait passé au moins une année à l'Académie. Ce n'est pas simplement une gigantesque institution, c'est la véritable première étape dans la vie d'un citoyen, fraîchement arrivé après son Entrée. C'est un équivalent du service militaire : au début de sa vie citoyenne, chaque habitant se présente à l'Académie pour assimiler le fonctionnement de Tadryon, les grandes lignes sur son histoire, ses projets, ses lois. Plus encore, c'est là-bas que les Tadryens apprennent les rudiments de l'auto-défense, ils deviennent au final tous au moins novices dans le maniement des armes laser de poing et l'exosquelette, qui leur sont offerts durant le service. Enfin, c'est durant cette même année qu'il se spécialise dans la carrière de son choix, celle qui ponctuera une partie, si ce n'est toute sa vie. A noter que durant ce service, le citoyen se voit octroyer une bourse pour subvenir à ses besoins. Une fois toutes ses classes faites, le Tadryen peut commencer à travailler pour Tadryon.

Il n'y a cependant pas que des nouveaux citoyens qui étudient à l'Académie, certains Tadryens y retournent pour peaufiner leurs compétences, être réévalué, ou se focaliser sur un nouveau domaine, dans le cas où ils souhaitent changer de travail notamment ; mais il faut qu'ils payent leurs cours de leur propre poche. De plus, l'Académie est aussi une école qui accueille les enfants et adolescents nés dans les murs, ils y apprennent alors les notions élémentaires jusqu'à leur quinzième anniversaire avant d'enchaîner sur l'année de service, et ils sont aussi dotés d'une bourse durant cette apprentissage. A la fin de ce laps de temps, ils sont considérés comme adultes ; un bal de fin d'année est organisé pour accueillir ces nouveaux patriotes dans les rangs de Tadryon.


COMMÉMORATION

Le 3 Décembre 2626. C'est la date à laquelle fut fondée Tadryon, ou du moins ses premiers murs et par extension le premier abri pour l'humanité. Les années suivantes ont permis son peaufinage et une partie de son extension. Depuis cette date, chaque année, le 3 Décembre est une journée banalisée où la majorité des citoyens sont dispensés de travailler, de plus elle est marquée de grandes festivités rassemblées sous le nom de "Commémoration". Le gouvernement lui-même se charge d'organiser la Commémoration, en partenariat avec l'ensemble de la noblesse. C'est de loin la journée la plus joyeuse de toute l'année : des concerts prennent place un peu partout, des spectacles de tout genre sont présentés, le célèbre discours du Gouverneur est retranscrit sur tous les écrans, et l'alcool et autre joyeusetés passent de main en main.





Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 324
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: IV. Us & Coutumes Lun 30 Mai - 0:25




Croyances


" Notre foi n'est pas défaillante, c'est notre humanité qui l'est. Son histoire a toujours été écrite en rouge sang, ne l'oubliez jamais. "

Monto Nerek, pendant un serment public



RELIGION

Les années creusées par le cataclysme n'ont aucunement pu engouffrer une bonne fois pour toute la foi. La plupart des cultes ont survécu et continuent d'être représentés par endroit. Néanmoins, une baisse croissante envers ces croyances s'étend depuis des générations, de sorte qu'il est monnaie courante d'accepter qu'elles finiront par disparaître un jour. On parle de dieu, de déesse, ou d'un panthéon divin, sans pour autant leur donner des noms concrets ou une histoire sur laquelle se baser. On a envie de croire, mais la vision de cette foi est floue. Une seule idée émerge de tout cela : l'humanité espère que leur Dieu les protégera de l'indomptable Mère Nature, qu'il pardonnera leurs péchés si tant est que cette finalité est de leur propre faute.

Bien qu'on impose un patriotisme strict à Tadryon, chacun est libre de croire en sa propre religion, ancienne ou nouvelle. Elles sont toutes tolérées, tant qu'elles ne frôlent pas le fanatisme qui pourrait nuire au combat de l'humanité. Les établissements dédiés à la prière sont d'ailleurs très peu, il est plutôt conseillé d'avoir son propre petit coin sacré chez soi pour les pratiquants ; le gouvernement préférant libérer autant de place que possible pour accueillir plus de monde.


L'ORDRE DU SOLSTICE ÉCARLATE

Le Solstice Écarlate fut créé lors de la fondation de Tadryon. C'est un culte envers l'héroïsme et les nouvelles technologies, et qui prône une aversion totale envers la Nature, qui a rejeté autrefois les humains. Ses fidèles ne vénèrent pas des dieux mais des personnes connues comme étant les "Capes Écarlates".

Logan Soness est la première Cape Écarlate de ce panthéon, il fut l'un des meneurs d'antan. Son charisme et sa prestance permirent de rassembler les humains éparpillés un peu partout et de former alors la première coalition. Et si ce n'était que ça : ce fut lui qui mena la reconquête du cœur de Varosha, donnant ainsi naissance aux premiers vestiges de Tadryon. Il mourut malheureusement lors de cette attaque, mais son sacrifice ne fut jamais oublié. Étant donné qu'il portait systématiquement une longue cape rouge sur les épaules, une tradition est née pour les héros de Tadryon, qui se voient alors octroyer une sublime cape écarlate. Une autre Cape Écarlate bien connue est Aïa Calrisom, qui fut l'un des piliers stratégiques de Tadryon contre la révolte des Évolués ; elle rejoignit le panthéon après sa victoire.

Le Solstice Écarlate est alors un Ordre religieux émergent, un bâtiment lui est dédié, sous le nom de "Sanctuaire", pour accueillir ses héros dans des quartiers plus raffinés. Des fidèles peuvent également s'y rendre pour retracer l'histoire du panthéon. Accessoirement, le Sanctuaire sert d'orphelinat pour les enfants dont les deux parents sont décédés, jusqu'à qu'il soit envoyé auprès d'une nouvelle famille d'accueil. L'idée du Solstice est née directement de la bouche de Logan, qui évoquait très souvent, de son vivant, avoir contemplé un soleil rouge-sang qui s'est étalé sur plusieurs jours suivant le premier rassemblement de l'humanité. Réel phénomène ou simple hallucination, cela n'eut guère d'importance pour Logan qui y puisa une nouvelle force pour lutter. Le Solstice traduit alors un grand changement sur le monde, une nouvelle ère qui s'ouvre ; non pas pour la Nature mais l'humanité, notamment par le biais de la technologie qui a une place très importante dans la foi des fidèles.

Pour devenir une Cape Écarlate, seul l'Archimandrite - le chef-recruteur du Solstice Écarlate - décide des recrues. Bien évidemment, un acte héroïque est nécessaire pour prétendre être vu par l'Archimandrite. Étant donné le système quelque peu similaire emprunté par le gouvernement, les heureux élus se voient souvent offert le choix de devenir soit un noble, soit une Cape Écarlate ; s'ils ne sont pas déjà nobles de base. Les deux conditions ne sont, en théorie, pas incompatibles, mais rejoindre le Solstice implique de se dévouer corps et âme à la foi de l'Ordre, notamment quitter l'Armée ou les Récupérateurs, une vie qui ne peut pas plaire à tout le monde. La naissance d'une Cape est un grand événement dans le cercle du Solstice uniquement, mais le gouvernement garde un œil attentif sur ces légendes vivantes qui inspirent le peuple. Les fidèles du Solstice sont notamment très proches de la populace, ils n'hésitent pas à lui venir en aide, quelle qu'elle soit, afin de les inspirer. Le Solstice et le gouvernement travaillent ensemble pour lutter contre les fils d'Ohibaan.


FOLKLORE

L'arrivée du cataclysme changea beaucoup de choses parmi la perception du monde. L'environnement est devenu fondamentalement différent, une part de la science-fiction d'antan s'est changée en réalité, et surtout le danger guette à présent au moindre recoin avec la mutation de la totalité de la faune et de la flore. Si auparavant il était possible de domestiquer certaines espèces et d'en empaqueter derrière des barreaux pour satisfaire la curiosité maladive du grand public, ce n'est plus le cas aujourd'hui ; de même, l'étude de la végétation est à présent un véritable combat auquel seuls les scientifiques les plus rares se livrent. Aucun animal n'est autorisé dans l'enceinte de Tadryon, sauf pour études, et seule une poignée de végétaux est vendue dans les boutiques après des années de vérification quant à leur non-dangerosité pour le citoyen lambda.

Du fait de la captivité quasi-permanente de la plupart des habitants et le peu d'informations communiquées par le gouvernement sur l'extérieur, les Tadryens qui n'ont jamais mis les pieds en dehors des murs ne peuvent qu'imaginer le pire visage que la Nature puisse leur offrir. De plus, ceux qui reviennent de leur exploration ont tendance à déformer la réalité. De ce fait, beaucoup de Tadryens évoquent l'horreur de telle ou telle créature qui n'existe pas vraiment, que ce soit pour impressionner ses voisins ou obliger les petits récalcitrants d'aller se coucher. Bien sûr, les monstres de Varosha sont les bêtes les plus fidèlement reconnues, mais le reste du monde est tant pavé de mystères que beaucoup de légendes naissent au fil des années ; un certain folklore s'installe alors dans la tête des citoyens qui redoublent d'imagination pour représenter ce nouveau monde qu'est le leur.





Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
IV. Us & Coutumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» De la Coutume Poitevine (Archives)
» HUIT MILLIONS DE REPUBLIQUE D'HAITI
» Du mariage hobbit
» La grouillante populace de la Cour des Miracles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Archives :: Factions :: Tadryon-
Sauter vers: