Partagez | 
 

 Les limites de notre monde | PV Nana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 326
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Les limites de notre monde | PV Nana Dim 18 Juin - 19:21

" Ne me suis pas. " Elsys fit la sourde oreille.
 
Les terres désolées et mornes du No Man's Land étaient devenues leur lieu de prédilection pour traîner ensemble. A l'époque, à Tadryon, Calvin emmenait toujours Elsys à ce fameux bar où ils s'étaient rencontrés pour la première. Les amis des amis qui se côtoient le temps d'un verre, le temps d'une soirée. Tout avait démarré par le biais de Denisse, s'il se souvenait correctement. Il était tellement saoul de ses rêves et de ses espérances qu'il n'avait vu filer le temps sous ses yeux. Il se rappelait seulement de la voix chantante d'Elsys, de son regard noisette, pétillant de quelques étincelles une fois son cocktail terminé, de son épaule couverte par son pull, collée à la sienne car ils étaient trop nombreux pour cette pauvre table ; et enfin, son sourire final lorsqu'il fut temps de quitter les lieux et de la promesse de réitérer l'expérience. Aujourd'hui, il avait encore tout cela à portée de main, mais il lui était interdit de caresser à nouveau son âme. Puisqu'il était, selon les dires de la demoiselle, jamais revenue de sa première expédition. Si tu arrives à retrouver Calvin dans ces fourrées, fais-moi signe.
 
Comme promis, le Tadryen avait repris la direction de la forêt d'Hanaamu, quelques jours plus tard, sous son aval seul. Cependant, étant donné ses obligations à la clinique – il était d'ailleurs de plus en plus demandé à l'hôpital de l'Académie également, depuis sa dernière sortie – il ne pouvait se permettre de se faufiler jusqu'aux Portes. Rien ne lui interdisait théoriquement, il était libre de ses mouvements, mais en pratique ce serait mal vu. Calvin ne souhaitait plus, de même, accepter de jouer les nourrices pour les Récupérateurs ; si ces derniers avaient besoin de lui, ils n'avaient qu'à le recruter définitivement. Non, cette fois ce qui l'avait motivé à reprendre les armes et renfiler l'armure, c'était un signal.
 
¤ - ¤ - ¤
 
" Nous ne pouvons rien affirmer quant à son état actuel, mais après enquête il s'avère que ce signal soit bel et bien émis par l'exosquelette de Monsieur Roon. Le teint de Calvin était blême depuis l'annonce. Deux ans plus tard, on retrouvait l'un de ses camarades, Donovan Roon. Par contre, le signal a été localisé plus loin que le No Man's Land, probablement à la lisière de la forêt. Étant donné la distance, comme tu le sais, nos communications n'ont pu s'étendre aussi loin, le message audio est par conséquent indéchiffrable. Il a toutefois été identifié comme étant un SOS. Un appel à l'aide, sur les lieux du crime. Deux ans plus tard, ce n'était pas une coïncidence… c'était la providence. Il y a peu d'espoir, mais vu que cela te tenait à cœur je préférais que tu l'apprennes par nous. D'autres se chargeront de prévenir le père de Donovan. Les yeux azurins du conscrit s'attardaient sur la paperasse étalée sur le bureau, certains rapports ayant un lien avec cette affaire, d'autres non. Tu peux tenter avec l'avant-poste Elpis, mais ce n'est pas garanti que la fréquence y soit optimale. Il décroisa les chevilles et se leva de sa chaise.
- Dans tous les cas, je vais aller voir. La Récupératrice sourit en retour.
- Évidemment. Besoin de renfort ? " Non.
 
¤ - ¤ - ¤
 
" Donc, nous avançons à l'aveuglette dans la fameuse forêt qui t'a rendu amnésique. Se rapprocher du signal n'a rien donné, on sait juste que l'exosquelette de Don' est là, quelque part. Calvin continuait d'avancer malgré tout, cette fois c'était son oreille qui était sourde. Elle le tira par l'épaule, l'obligeant à se retourner vers elle. C'est du suicide, Calvin. Rentrons.
- Ce qui est du suicide, c'est de m'avoir suivi.
- Si ce n'est pas du suicide pour toi, ça n'en reste pas moins une perte de temps. On ne capte rien ici, comment vas-tu te débrouiller ? Le jeune éphèbe tiqua.
- Une perte de temps ? Elsys laissa un petit temps de flottement.
- Il est mort, tu le sais. Elle lâcha son épaule. C'est ça que tu veux, retrouver des cadavres ? Laisse la dernière image que tu as d'eux intacte.
- Exactement : s'il le faut, je retrouverai des cadavres, des morceaux, voire même juste un bout de chemise, tant que je peux ramener quoi que ce soit à la maison. Si on a pu ramener ma carcasse, alors ils méritent tout autant ce traitement de faveur. "
 
Elsys ne portait pas le même amour que lui pour ses camarades ; et de manière générale, c'était la même chose avec le reste de la plèbe. Aux yeux de la jeune femme, Tadryon était une arène où la mêlée était constante, on pouvait bêtement y mourir en demeurant négligeant. Naître à Tadryon ou réaliser son Entrée n'était pas une victoire, ce n'était que le commencement d'une nouvelle bataille, certes moins tumultueuse. Mais Calvin, lui, ne voulait pas s'engager dans ce combat-ci. Il observa les alentours, sa compagne continuant son déluge moralisateur jusqu'à épuisement. Cet endroit lui était drôlement familier, il profita d'un moment d'inattention de sa part pour vérifier rapidement sur son tableau de bord. Eh merde.
 
" On bouge.
- Je viens juste de te dire qu'on devait faire une pause… Calvin s'éloignait déjà, le plus rapidement de cet arbre-ci en particulier, empruntant le chemin de la rivière. Par tous les Héros… " Grommela-t-elle, son fusil dans les main.



908 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
Les limites de notre monde | PV Nana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous avions créé notre monde. C’était nous contre eux. - EZRA'
» La magie dans notre monde.
» Bienvenue dans notre monde
» La mort est une journée qui mérite d'être vécue [libre]
» descriptions de notre monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Les Terres Immaculées :: La Forêt d'Hanaamu-
Sauter vers: