Partagez | 
 

 ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 484
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Dim 25 Juin - 16:13




Ténacité


" La cavalerie arrive. " La raillerie fut sifflée dans un rictus déployé, au beau milieu d'un champ de sang et d'agonie.

A peine quelques heures plus tôt, les renforts Tadryens avaient frappé fort, d'un coup, d'un seul, pour tirer les fanatiques du pétrin dans lequel ils s'étaient jetés la tête la première. Les soldats du Solstice virent débarquer dans leur dos cette légion, composée de l'Armée, des civils conscrits, volontaires comme des forcés, et du gros des forces initiales de l'Ordre écarlate. L'assaut fut si intense qu'il ne dura qu'un instant, un délai si infime gorgé de morts de l'autre côté de l'évolution, juste assez pour récupérer les survivants et les faire rabattre à l'arrière. Grâce aux préparations rapides et efficaces, Tadryon fut prêt à contrer ce massacre que les Mutants osaient perpétrés. Leur centre de commandement fut installé directement dans la forêt d'Hanaamu, un chouïa plus loin de la frontière les séparant du No Man's Land, de là où ils venaient tous. Ici, les conscrits attendaient leur tour pour soutenir les prochains assauts, les blessés étaient pris en charge pour limiter les pertes, et au beau milieu se tenait le fameux conseil des chefs.

" Amenez-les là-bas, qu'ils soient pris en charge avant la prochaine vague de retraite. Brewin Kartle tapota l'épaule du médecin de guerre et se retourna vers ses collègues, les sommets du cercle de l'Élite. Les grands pontes des Organisations étaient tous là, quelques nobles étaient également présents, tandis que la Cape Wilhemina se tenait aux côtés de son Archimandrite. Maintenant que vous êtes là, Clayton, qu'aviez-vous prévu contre les forces d'Ohibaan qui nous empêchent d'avancer ?
- Nous ne pourrons pas maintenir les attaques indéfiniment, avança Jane Mothtine, ils sont plus nombreux que nous l'avions supposé. Les rotations pour changer les premières lignes ne fonctionneront pas à l'usure. Même avec les Capes au front.
- De plus, reprit la noble Récupératrice Rheda Pieness, plus nous parvenons à les repousser, plus le risque de perdre nos soldats s'agrandit. Nous ne nous battons pas que contre les Mutants, mais contre toute la forêt.
- Chasidy aurait dû la réduire en cendres. La remarque d'Hayeon Illgarmel fit sourire Nerek Monto, mais ce fut sa voisine Cape Écarlate qui répliqua.
- Elle ne souhaitait pas entraîner les nôtres avec ses cibles. Le Gouverneur tapa du poing sur la caisse, substitut de table à défaut d'en avoir apporter une vraie, afin de rameuter l'attention et le calme.
- Si nous pouvions raser leur territoire, nous l'aurions déjà fait depuis longtemps. Ces dernières heures de ruées incessantes ne furent pas entreprises en vain. Nous sommes en danger de mort constant sous ces branches, il n'y a pas de temps à perdre. Il fit glisser son doigt sur le schéma holographique, quelque peu brouillé par la pluie. Puisqu'ils tiennent tant à nous tenir la patte ici… Et le plaça juste derrière les lignes verdâtres. Alors nous n'avons qu'à les écraser.
- Un contournement, à travers ces lianes ? Dredge Clayton se redressa, plus impressionnant que jamais avec son exosquelette digne de son rang.
- Quelques mystérieux bienfaiteurs nous ont gâté, leurs cadeaux nous permettront d'entamer cette opération. Il se retourna, prêt à partir. Elle a déjà démarré, allons constater les résultats de nos propres yeux. "

Au sein d'une unité secrète, Damari Nilchen et Vi Lael avançaient à tâtons entre les imposant troncs de cet enfer. Derrière eux suivaient plusieurs hommes et femmes qui avaient choisi de leur plein gré de participer à cette mission, qui pouvait être probablement pour eux un point de non-retour. De par sa prestance de jeune noble, Damari guidait ces Tadryens d'une main de maître jusqu'aux arrières des rangs ennemis, tandis que la Cape Vi veillait sur eux depuis les hauteurs, tel un ange gardien. A portée de tir, le dos des sauvageons leur fut bientôt révélé, à travers le fracas des gouttes acides qui leur tombaient dessus.


La bataille ne se déroulait pas qu'au-delà des verdures hantées. Si on envoyait régulièrement des forces armées maintenir les combats, il y avait également des retraites intempestives. Entre le centre de commandement et Tadryon, une ligne logistique fut tracée pour permettre aux blessés de retourner en ville. Les Rats veillaient sur cette ligne grâce à leurs drones et à leurs soldats modifiés. Il n'y avait, évidemment, pas que des Tadryens qui empruntaient cette route pour rentrer, mais également de nouveaux conscrits qui rejoignaient le champ de bataille, la plupart avec de nouvelles ressources pour le centre de commandement, et d'autres qui épaulaient leurs nouveaux alliés dans cette tâche. En territoire hostile, il était plus que vital d'approvisionner leurs camarades sur le fil de mort ; leur mission était aussi importante que de donner sa vie face aux Fils d'Ohibaan…

" Dukko, les capteurs s'emballent ! "

Forcément, cette situation critique attirait la charogne. L'alerte fut lancé par un drone capteur d'un Rat, puis un autre, puis ce fut la majorité de la ligne entre l'avant-poste Elpis et la frontière finale du No Man's Land qui fut touchée. Sur le bas-côté de leur route se présentèrent, à tour de rôle, des meutes de créatures, des pillards dont les étoffes ne rappelaient aucune appartenance particulière. Puis des voleurs, désespérés, qui se jetaient sur les caisses pour espérer grappiller des ressources précieuses à leur survie. Enfin le comble : un duo de Veilleurs s'attaqua à un gros morceau de l'escorte, assassinant un à un les Tadryens avant de disparaître dans les ténèbres, et revenir peu après pour poursuivre le carnage. Le trajet était mis en péril, et s'il continuait à dépérir ainsi, l'armée de Tadryon risquait de ne plus pouvoir rentrer au bercail saine et sauve.


" Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours, non pas par la force, mais par la persévérance... " H. Jackson Brown


Déroulement

Bienvenue dans cette nouvelle partie d'évent' côté Tadryon ♫

Petite remarque avant de rentrer dans le vif du sujet : il y a beaucoup de noms dans mon texte, je vous conseille de consulter les sujets de la faction pour vous y retrouver un peu ^^

Vous avez le choix entre deux terrains d'action : la forêt d'Hanaamu ou le No Man's Land.

Si vous choisissez la forêt, votre personnage fera partie de l'unité d'embuscade dirigée par le noble Nilchen. Pour vous soutenir, il y a également la Cape Écarlate Vi, ainsi que la Cape Keva (qui n'est pas mentionnée dans le texte) qui vous couvre à très longue distance avec son sniper titanesque. Le but de cette opération, c'est de contourner la mêlée qui se déroule actuellement. Sauf que cette dernière risque de tourner en désavantage pour Tadryon, puisque je vous rappelle que la forêt est également infestée de monstruosités (faune comme flore) que les Fils d'Ohibaan peuvent en partie retourner contre les Tadryens. Ainsi, cette mission consiste à prendre en étau les Fils pour les obliger à maintenir leur position. Vous démarrez directement le RP en atteignant les ennemis dans le dos et en commençant à combattre.
Information très importante : la pluie acide frappe dans cette zone, vous gardez donc constamment votre casque, l'IA et vos modules ont du mal à fonctionner sous l'averse.

Si vous choisissez le No Man's Land, vous êtes victime de l'attaque de non-Évolués. Vous pouviez être initialement présent au sein de la ligne logistique car vous vous êtes engagé à la sécuriser avec les Rats alliés ou parce que vous étiez blessé et qu'on a décidé de vous rapatrier à Tadryon. Quoi qu'il en soit, il y a des pillards en tout genre, quelques créatures qui s'incrustent, et surtout deux membres de la Veille Ébène (c'est un peuple minoritaire, renseignez-vous dans le sujet à cet effet si cela ne vous dit rien). Là encore ce sont des affrontements mais c'est vous qu'on attaque, vous êtes donc plutôt en position désavantageuse. Le but c'est surtout de protéger les blessés et les caisses de ravitaillement. Les Veilleurs sont des ennemis extrêmement coriaces, si vous voulez les abattre il faudra que vous travaillez ensemble et je jugerai ainsi de leur état lors d'un nouveau post admin.

Dans les deux cas, vous êtes totalement libres de décrire les affrontements, prenez simplement en compte les posts des autres joueurs et du post admin (qui inclura les gros PNJs) s'il y a intervention de ma part. L'important c'est de survivre jusqu'à la fin de la partie, donc bonne chance ♫



Participants

Crescend
Novella
Akira
Rose
Gamaliel
Zacharias
Vallarin
Johar
Achar
Cannelle
Calvin
Elle
Donovan
Cordelia
France
Kara
Emilia
Caïn



Gains

250 pierres bleues si vous postez minimum une fois ♦
D'autres gains vous seront alloués à la fin du RP selon la pertinence de vos posts et votre implication.




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Sam 1 Juil - 19:20

ACHAR


Inventaire:
 



Il n'y croyait pas. Toute cette situation devenait irréelle, mais Achar n'arrivait pas encore à déterminer s'il était excité ou inquiet. Le fait est qu'il avait enfreint plusieurs fois l'autorité de son tuteur du Solstice Ecarlate, ce qui l'avait mené tout d'abord en dehors de Tadryon -pour la toute première fois de sa vie- puis sur la trace d'un étrange groupuscule qui avait décidé d'aider Tadryon. Du moins c'est ce qu'il en avait compris, et le jeune natif avait fini par retrouver une cargaison riche en armes et matériel. Résultats des course: il pensait avoir évité un sermon inutile quant à ses agissements mais la fête allait prendre fin, puisqu'il lui fallait retourner à Tadryon. C'était en tout cas comme ça que c'était censé se passer selon le prêtre Alastor son tuteur, mais c'était sans compter la rencontre avec une patrouille de soldats et de conscrits en marche vers la Forêt d'Hanaamu. Les salutations furent brèves et le prêtre du Solstice entra rapidement dans le vif du sujet. Ecoutant d'une oreille tendue, Achar ne put s'empêcher de sentir l'excitation lui monter à la tête en entendant parler d'une grande attaque.

"Je veux aller dans la forêt moi aussi! Je veux servir Tadryon!"

Le jeune Tadryen s'était exclamé d'une voix forte, ses sourcils froncés d'un air déterminé lui donnaient un âge un peu plus avancé. Mais Alastor répliqua d'une voix sèche:

"Il n'en est pas question, il n'y a pas une heure tu manquais de te noyer dans un lac de Varosha, tu es trop jeune pour aller dans la forêt! Je te redépose à Tadryon et je rejoindrai ensuite le campement à la frontière."

Sa voix ne laissait place à aucune discussion et Achar se mordit la lèvre, pourtant le capitaine de la patrouille se racla la gorge.

"Permettez Maître, mais il s'agit d'un conscrit comme un autre. Plus jeune certes, mais tout Tadryon a été mobilisé, il a l'air costaud et motivé, un p'tit gars comme lui ne sera pas de trop. Il peut venir s'il le souhaite."

Au travers de son casque, le capitaine observait attentivement les deux interlocuteurs qui lui faisaient face. Alastor tourna son regard métallique en direction d'Achar, mais il était menaçant, il était évident que le tuteur prendrait mal la décision du petit, aussi le capitaine décida-t-il d'intervenir à nouveau:

"En fait, je crois même qu'il doit venir, Tadryon ne met aucune force de côté, aussi minime soit-elle. Il y aura d'autres conscrits de son âge là-bas maître..."

L'affaire fut finalement entendue, et le groupe se remit en route avec deux membres supplémentaires. Alastor délaissa la patrouille lorsqu'ils rencontrèrent un convoi fort de matériel, d'armes mais aussi de blessé, jugeant qu'il serait plus utile parmi eux, il laissa le reste du groupe avancer dans le No Man's Land pour rejoindre la Forêt.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

"On arrive, écoute-moi bien gamin, je veux que ton casque soit vissé sur ton cou comme s'il s'agissait de ta propre tête, les jeunes conscrits se croient encore à Tadryon quand ils sortent pour la première fois et veulent sentir la pluie toucher leur visage mais cette pluie là est une pluie d'acide. Alors t'as intérêt à garder ton casque et à rester près de nous, c'est pigé?"

Achar hocha la tête et poursuivit sa marche d'un air nonchalant, même si la peur grandissait à mesure que la végétation apparaissait. Mais il reçut un coup sur le crâne:

"J'ai dit c'est pigé?!"

Se rendant compte qu'il parlait à des membres de l'Armée et non pas à ses tuteurs désespérés, l'enfant répondit d'une voix claire:

"Oui mon capitaine!"

Une agitation les surprit alors qu'il venait de pénétrer dans le Forêt: il s'agissait du campement, beaucoup plus grand que ce à quoi s'était imaginé Achar.

"Bien, rendez-vous plus en avant là où les troupes se préparent, je vous rejoins bientôt, je vais prendre mes ordres au commandement."

Achar suivit le mouvement de groupe mais la main du capitaine l'arrêta d'un geste:

"Hey, pas toi gamin! Tu viens avec moi, je vais t'assigner à une mission d'logistique avec des soldats, tu feras ce qu'on te dit mais tu montes pas sur le ring aujourd'hui."

Achar repoussa la main avec colère:

"Mais non! Vous aviez dit que j'étais costaud et que je pouvais attaquer aussi!"

Un nouveau coup fit résonner son crâne dans son casque:

"Non, j'ai dit que tu pouvais aider Tadryon et tu l'aideras dans ce campement, j'vais pas t'envoyer à la mort non plus, allez bouge."

Vexé, l'enfant s'immobilisa:

"Non! J'aurai mieux fait d'rentrer à la Cité alors!"

Cette fois le bras du capitaine enserra son épaule avec force: Achar avait l'impression que son Exosquelette allait se tordre sous la force de l'homme.

"Tu vas te la fermer et faire ce qu'on te demande parce que t'es qu'un putain de conscrit qui n'connait encore rien aux combats et aux mutants, j'ai aps l'temps pour tes conneries gamin! Et j'te jure que si on m'dit que tu as mis de la mauvaise volonté dans tes tâches ou que tu as manqué d'respect à un supérieur, tu vas morfler!"

Achar se soumit en désespoir de cause mais son sang s'échauffait dans ses veines. C'était injuste! Et puis il ne savait même pas ce que ça voulait dire "logistique"...

Mots: 940


♪ Donovan and Johar's Bromance ♪
♦ Johar's Theme ♦
♠ Achar's Theme ♠
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Kara Vale
avatar
♦ Messages ♦ : 94
♦ Inscrit le ♦ : 27/06/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Dim 2 Juil - 17:01


No Man's Land


Inventaire:
 

Au beau milieu de l'immense colonne formant le soutien logistique, Kara avait du mal à cacher sa déception et son ennui. Ca faisait plusieurs heures qu'elle marchait en rang serré dans le but de porter assistance au front, à l'offensive contre les mutants. Ce soutien était apparemment vital lors d'une offensive d'envergure. Kara n'était pas spécialement versé dans la tactique militaire, étant une conscrite et nouvelle Tadryenne de surcroît. Lorsqu'elle jeta un coup d’œil autour d'elle, la jeune femme ne vit quasiment que des conscrits. D'ailleurs, elle remarqua quelques camarades de classe, des grandes gueules pour la plupart, qui n'avaient cesse de se vanter et de se moquer du caractère facile de cette mission. De la viande fraîche pour le broyeur avait-elle entendu de la bouche de plusieurs chefs d'escouade. L'ancienne Varoc était de leur avis.

Il fallait néanmoins avouer que pour l'instant il ne s'était pas passé grand chose, à part le climat qui, comme à son habitude, semblait animé d'une volonté propre, alternant entre pluie acide et chaleur intense selon son bon vouloir. Ah nostalgie quand tu nous tiens. pensa Kara en esquissant un léger sourire imperceptible à travers son casque. La nouvelle Tadryenne était heureuse de porter son exosquelette dans ces conditions. Luxe qu'elle n'avait évidemment pas lorsqu'elle vivait au-delà du mur. Les Varocs se protégeaient comme ils pouvaient, jouant principalement sur la superposition de vêtements mais restaient souvent terrés comme des rats lorsque la météo se montrait moins clémente. Instinctivement, Kara chercha son amie Emilia du regard. Si la jeune femme était volontaire pour cette opération, sa timide amie avait été incorporée manu militari grâce/à cause de ses talents en mécanique. Des talents très importants lors d'une mission de soutien. Kara repéra son amie à quelques dizaines de mètres, s’attelant à réparer l’exosquelette d'un blessé sous l'égide d'un Rat. Une partie de l'armure lui était rentrée dans les côtes. Ca doit faire mal. ironisa la jeune femme intérieurement. Rassurée, Kara se remit en ordre de marche.

La cadence était soutenue, n'étant ralentie que par l'afflux de blessés en provenance du front. Les plus chanceux souffraient de blessures superficielles et se joignaient au convoi. Les plus touchés étaient pris en charge et remontaient la colonne en direction de Tadryon afin d'y être pris en charge. En dehors des blessures classiques, la plupart des exosquelettes des blessés montraient des signes de corrosion très inquiétants, témoignant des conditions drastiques qui régnaient dans la Forêt d'Hanaamu. Contrairement à beaucoup de conscrits qui semblaient affectés par l'horreur de la guerre, Kara avait hâte d'arriver sur le front et de prendre la relève !

- Halte ! Faites attention où vous mettez les pieds bande de bleus ! On arrive à la lisière de la Forêt d'Hanaamu alors on ouvre ses yeux et ses esgourdes. Compris ? beugla son chef d'escouade.

A la vue de l'immense et dense forêt, Kara se sentit tout de suite mal à l'aise. Son instinct lui criait de rebrousser chemin. En dehors de la position étonnement vulnérable du convoi, quelque chose clochait. La Varoc avait l'impression d'être du gibier, pris en chasse par un prédateur. Il y avait un certain je-ne-sais-quoi dans l'air. Elle scruta le sous-bois afin de se rassurer, se servant de son IA pour scanner les lieux.  Après quelques minutes et un robotique RAS, Kara réajusta la visière de son casque, estimant qu'il n'y avait rien à craindre. Personne ne semblait inquiet dans le convoi, en particulier chez les haut gradés et les Rats qui veillaient sur le convoi grâce à leurs drones. Ainsi Kara brida son instinct et garda ses pensées pour elle. Et puis ses supérieurs ne risquaient sûrement pas de la prendre au sérieux à cause de son statut. De plus, elle n'avait rien vu de spécial...
635 mots

Codage by @Adam
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t402-kara-vale-you-want-a-piece-o
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Dim 2 Juil - 19:33

Ténacité.Rose Gardner


Mes craintes avaient pris forme. Aujourd'hui, je marchais avec d'autres dans un rang armé jusqu'aux dents. Je me trouvais à l'arrière en train de porter des grosses caisses de matériel avec d'autres conscrits. Aujourd'hui, il n'était plus question de parler de petites querelles, non. La guerre était bien là ! Si nous marchions au pas, cela n'empêchait pas que certain discutaient entre eux, ils rigolaient. Tout comme Akira, ils devaient penser que nous étions supérieurs, invincibles. Pourtant, nous avancions vers un campement de blessés pour certains, tandis que les autres se rendaient directement à la Forêt, mais surtout, nous avancions vers les conflits, les champs de batailles, mais aussi vers la mort. Pas pour tous, je l’espérais.

Je détestais le désert, le sable qui s'infiltre dans les articulations des exosquelettes, c'est une vraie saloperie à retirer. De ce qui avait été dit au briefing, ce lieu servait principalement aux blessés ainsi que le matériel qui allait servir à ceux qui sont au front. Autant dire que c'était une place importante, mais aussi dangereuse. En effet, des créatures rodaient souvent autours du camp, l'agitation ou la viande fraîche, probablement. La nuit, également, on parle d'attaque. Une vraie partie de plaisir.

Après avoir déposé notre chargement, les ordres étaient de patrouiller autours du camp ou d'aider les blessés tout en gardant un oeil attentif sur les environs et signaler toute chose suspecte. Je décidais donc de patrouiller, faire ma part des choses. Arrivée dans la zone des blessés, je repérais devant les tentes les exosquelettes des blessés. Beaucoup étaient abîmés par la pluie, d'autres avaient des parties manquantes, probablement des bêtes. Aux premiers coups d'oeil, je pouvais aussi voir les modules et autres drones complètement bousillé. J'avais devant moi la seule chose que je pouvais faire en ce moment...

Je pénétrais la tente des blessés avant de questionner un médecin. - "Vous savez où se trouve la zone de réparation des ingénieurs ?" Sans lever la tête de son patient, il pointa du doigt une direction. Je le remerciais avant de partir en emportant quelques drones avec moi. Une fois dans l'atelier, je pouvais voir ceux que l'on nommait les Rats, ouvrant à rafistoler des équipements cassés. Je m'approchais des équipements présents afin de prendre ceux qui allaient me servir, une fois fait, je déposais le tout sur une table seule avant de sortir de mon exosquelette. Je sentais les regards des Rats se poser sur l'étrangère que j'étais, mais ils ne disaient mot, tant mieux pour moi, je n'aimais pas être déconcentrée.

Après avoir testé les drones un par un, je remarquais que les dégâts n'étaient pas pareils. La plupart pouvaient être réparés tandis qu'une minorité allaient servir de pièce de rechange. Pour moi, tout cela n'était qu'un passe-temps, monter, démonter des objets pour savoir comment ils fonctionnaient, c'était uniquement du plaisir. J'étais douée dans ce domaine. J'avais pour habitude de tout réparer à la maison. De l'objet le plus commun jusqu'aux exosquelettes, et pourtant, après environs une demi-heure de travail, le dernier drone allait me poser problème. Il ne volait pour ainsi dire, pas droit, alors que son système semblait parfaitement fonctionnel. Sans que je demande, un des Rats s'approchait de moi avant de me prendre l'objet d'entre les mains. Il le secouant plusieurs fois tout en écoutant. La femme vint s’asseoir à côté de moi avant de démonter le robot. De l'intérieur, elle avait extrait une petite boulette verte qui était venue s'accrocher à la paroi inférieure du drone. Probablement, un vestige de son aventure dans la forêt. Après avoir refermé l'appareil, la fille se leva, toujours sans un mot avant de retourner à ses affaires.
   
Mots:  645

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Fran Superbia
avatar
♦ Messages ♦ : 65
♦ Inscrit le ♦ : 28/06/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Dim 2 Juil - 20:07

Le tambourinement incessant de la pluie acide sur la boîte de conserve qui l'en protège devient vraiment, vraiment énervant. Voire même handicapant. Elle se souvient qu'elle arrivait à entendre le bruissement des feuilles à travers son exosquelette, la première fois qu'elle l'avait essayé. Maintenant, même les beuglements de ses supérieurs, retransmis directement par les haut-parleurs de son casque ont du mal à atteindre son oreille. C'eût été une bonne nouvelle, si seulement ces beuglements n'avaient pas la capacité de lui sauver la vie, aujourd'hui. France marchait en début de convoi, deux ou trois têtes derrière Nilchen. On l'avait ajoutée à cette mission pour son calme et sa précision correcte. Bon, que les soldats bleus reconnaissent ses capacités et lui accordent une place plus importante dans leur société, c'est une bonne chose. Seulement, la rousse aurait préféré gravir les marches de la hiérarchie tadryenne autrement que par une putain de mission suicide. S'ils ne défendent pas la forêt, c'est pour une raison, bordel... Elle est de leur côté, et en plus, eux savent s'y battre, s'y cacher et surtout y survivre!

En plus, il faut saboter l'opération. Il a fallu que le Spectre décide de s'allier aux Fils. Pas bête, ils sont sûrement moins enclin à trahir le Phantasme. Par contre, cela signifie que France doit A-survivre à la bataille qui s'annonce. B- faire en sorte que Tadryon la perde et C- ne pas se faire griller en plein acte de trahison. Joyeux programme. Ce qui la tracasse le plus, ce sont les fleurs bleues. La nature a littéralement créé un détecteur de mouvements luminescent. Et France mettrait son bras à couper que les Fils savent très bien en profiter. Elle a déjà pu voir deux ou trois marques dans l'écorce des immenses arbres, sans pouvoir les comprendre. Elles n'ont pas l'air naturelles, et tout peuple un minimum intelligent constellerait une forêt pareille de signes pour s'y retrouver. D'ailleurs, c'est bizarre qu'ils aient pu passer inaperçu autour de la mêlée. Même en admettant qu'ils n'aient pas envisagé que Tadryon lancerait une opération pareille, qui laisserait ses arrières sans aucune garde? Non, Frannie n'aime pas la tournure des événements. Une espèce d'outre à quatre pattes tombe d'un arbre sur l'épaule de la rouquine. Ravie d'avoir quelque chose à pulvériser, elle l'attrape et l'écrase lentement, regardant les fluides corporels de la pauvre bête se répandre sur la main de son exosquelette. Ah, vivifiant! Bon, prévenons les collègues, quand même.
«Attention, la faune locale n'a pas l'air plus apeurée des exos que ça. Et ils nous voient venir de loin, en plus.»
France jette la carcasse de l'adaish qui lui a servi de boule anti-stress, puis lance un scan de son exo. RAS. Pourtant, l'acide devrait commencer à endommager les systèmes de détection et de visée. L'IA perd en fiabilité alors qu'ils n'ont même pas entamé les combats. Fan-tas-tique.

Naviguer dans la végétation dense est complexe. France a bien failli accrocher le foulard rouge qui décore sa cuisse gauche une dizaine de fois. La rousse a remarqué quelques uns de ces foulards sur des exos, à la base. Au moins, elle n'est pas seule dans ce merdier.
Un des gars derrière France a fait se retourner une immense feuille sur lui. Elle n'a jamais vu autant d'eau tomber sur quelqu'un d'un seul coup. Le type s'est relevé, a vérifié que tous les systèmes critiques de son exo fonctionnaient et est reparti. Sérieusement, la plus grande avancée de la ville azurée, c'est son Académie. Une usine à soldats dévoués. Le son de la pluie se brouille petit à petit. Des chocs, des cris, des hurlements, même, prennent peu à peu la place de la caisse claire qui résonne dans les oreilles de Fran depuis qu'elle a mis son casque. Un peu plus loin, Le sol scintille du même bleu que celui qui les accompagne. Les soldats de fer s'alignent, mettent en joue. La partie va commencer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t404-france-superbia
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Lun 3 Juil - 15:03

<
❝ Un nouvel ordre mondial jaillira des savants de notre cité, l'humanité survivra.  ❞No Man's Land'sLe premier assaut fut une tentative de guerre éclair, une stratégie offensive qui avait réduit les capacités de l'ennemie. Quand une nation en envahit une autre, elle s'attend à voir en face d'elle-même une armée régulièrement composée sous forme de front. Mais pour des créatures comme les fils d'Ohibaans, le front était une notion bien lointaine. Ils sont trop diffus, trop volatils, ils agissent comme des guérillas, comme des terroristes envers l'humanité.

L'unique solution était d'attendre, tout en continuant la guerre d'usure via les ravitaillements. Mais combien de temps cela durera-t-il ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? La population est loin d'être suffisamment massive pour subir une guerre générale pendant plus d'un mois. La fragile économie de l'Azuris et de l’acier suffira t'elle a sustenté l'effort de guerre ? N'y aura-t-il pas une crise politique ? Bien trop de questions sans réponses, mais retournons donc à des facteurs plus humains. Nôtre chère Akira.

C'est dans les immenses colonnes faisant la navette entre les puissantes industries de Tadryon et l'armée principale que fut affectée Akira. Pourquoi donc ? Car au vu de sa spécialisation, de son âge, et de son rang, elle n'était pas prioritaire pour ce faire massacrer comme un morceau de viande dans une forêt. Si les capes écarlate avaient des armes capables de traverser toute la jungle, contre matière et prédiction, pour protéger les équipes, ce n'était pas son cas. Au moins, elle sera sauve, sans doute.

Ainsi restait-elle entre 500 et 800 mètres de distance avec le convoi, profitant des ruines, des carcasses de bâtiments, ou tout autre position en hauteur pour couvrir une large zone dans sa portée efficace. Il est notable qu'elle se vu recevoir une assistante, ayant notamment pour mission de surveiller les arrières, repérer les cibles qu'Akira n'aurait pas recensées, ou encore faire la gestion d'un aspect technique et opérationnel. Cette assistance se nommait Alicia Faust, technicienne à temps partiel de la compagnie dans les départements des communications, informatique et gestion des banques de données. Une bonne personne en somme.

________________________________________________

« Il va falloir faire du sport. » Lança Akira à son assistante, alors que celle-ci peinait à suivre sa camarade. Être technicienne faisait d'elle une femme forte en théorie, mais au vu de son éloignement quasi-constant des missions extérieures et de son domaine de travail, il n'en était rien.  Au moins, elle était légère.

« Promis, je mis met à mon retour. » Ricana-t-elle un instant, alors aidé par Akira dans son ascension. Et ce même si notre citoyenne n'avait elle-même que peu de force brute.

« Vous avez le temps, vu le nombre de convois a protéger, j'ai l'impression qu'on ne partira jamais de cette terre désolée. Au moins, ça te... VOUS changera de vos petites habitudes. Excusez le lapsus. » Termina-t-elle, dans la continuation de son respect usuel. Celui que vous octroyez a vos connaissances, mais lointaines.

Les deux s’installèrent sur une corniche pour une vingtaine de minutes. Le convoi en vue, l'imposante arme principale déployée, Alicia avec ses jumelles, elles étaient prêtes. Mais aussi, et surtout, prêtes à s'ennuyer. Oh, le tir au pigeon des petites créatures était toujours amusant, mais Hammond avait une âme de guerrière, en plus de tous ses autres vices. Elle qui aime la gloire, l'honneur personnel, et la réussite. Elle devra se contenter de manger un morceau et de discuter. Si la guerre perdurait dans le temps, Hammond connaitra bientôt mieux Alice qu'elle ne connais Gardner. Au moins, elles s’entendaient, même si elles ne se disaient pas encore tout non plus. Une future amitié ? Peut-être.

600 mots.

Spoiler:
 

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Caïn
avatar
♦ Messages ♦ : 131
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Lun 3 Juil - 18:20


Les sons sortant de part et d’autre du casque commençaient à me donner mal à la tête. Je fermai les yeux un instant et obscurcit ces derniers de mon esprit pour me concentrer. Mon corps commençai à s’habituer au poids de l’exosquelette que je portais et je lui trouvais même certains avantages. Si j’avais été un de ces chiens de guerre, j’aurais sûrement trouvé extrêmement utile toutes les informations que cette machine m’apportait, or j’étais un chien de paix, j’avais une mission particulière. Les deux Veilleurs avaient disparu de mon champ de vision, ce qui me laissait le temps de mettre en place ce qu’il fallait. Je m’éloignai du groupuscule qui était en train de chercher les deux intrus et me dirigeait vers des caisses de ravitaillement qui se trouvaient derrière. Munitions. Munitions. Bandages. C’était parfait. Je renversai le contenu de la caisse sur le sol et pris quelques secondes pour m’imaginer le nombre de blessés qui ne pourraient pas être soignés grâce à cet acte. Ils n’avaient peut-être rien fait de plus que de naître au mauvais endroit et de ne pas avoir réussi à rejoindre Spectre, mais c’était déjà trop. Ils servaient la guerre, nous n’avions pas besoin de ça.

Une fois les bandages imbibés des matières impropres du sol et de la fine bruine acide qui pleuvait par moment, je me relevai et vis au sol quelque chose de scintillant qui attira mon regard. Une pierre bleue. Mes synapses se réajustèrent avec lenteur, mais l’idée germa en moi avec une certaine assurance. Les Veilleurs allaient être la clé de voûte de la défaite des Tadryens.

Je ramassai la pierre bleue laissée au sol dans ma main gantée. On appelait des gens à se concentrer sur les Veilleurs qui approchaient de la ligne logistique et qui commençaient donc à menacer les blessés. La chance n’existait pas, mais elle était de mon côté. Je me dirigeai vers cet appel et vérifiai en cours de route que mon foulard rouge était toujours accroché à mon biceps droit.

Je ne pouvais décemment pas tracer un chemin de pierre jusqu’aux chemins qu’empruntaient les blessés, il allait me falloir être plus subtil. Au loin, je distinguais les rats et leurs drones qui veillaient sur la ligne et qui semblaient pointer des endroits du doigt à un individu enlisé dans un exosquelette. Un supérieur. Mauvais chemin.


Je continuai ma course et entendis un tir proche de mon oreille. Je me retournai et vis un des Veilleurs.


- Besoin d’aide !

A peine mon cri avait disparu que j’avais saisi mon arme et tirai en direction d’une femme masquée qui m’arrivai dessus. J’entendis des pas arriver et l’homme qui dirigeait cette opération hurler dans mon casque.

- Conscrit, tenez le coup !

Oui, merci. Commentaire très utile. Juste avant que n’arrivent trois autres exosquelettes lourdement armés devant moi, un tir m’arriva dans l’épaule droite. Je retins un cri, vis les choses se flouter légèrement et me rattrapai à un bras d’exosquelette ; mais pas n’importe lequel. Noué autour du bras qui m’avait secouru, un foulard rouge. Je souris sous mon casque.

- Il faut que j’aille me faire soigner, immédiatement. Je ne vais pas réussir à y aller seul.

L’information était claire. Je me retournai en direction de la ville et fis tomber deux pierres bleues d’un geste négligé. Puis une troisième quelques mètres plus loin. Ça donne quoi un chien de guerre blessé face à un veilleur ?


Spoiler:
 


Merci Adam pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t121-cain-termine
Gamaliel Sodélé
avatar
♦ Messages ♦ : 369
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Lun 3 Juil - 23:11

Gamaliel se retrouva dans le petit appartement que lui et son groupe occupé dans Tadryon. Il s’était déroulé une dizaine de jours depuis qu’il était partit chercher les têtes à lisière de Varosha, dans le Tombeau des Echos. Gamaliel avait été content de cette opération car la bataille qui avait lieu là-bas n’avait pas était très compliqué, pour les deux camps d’ailleurs, à l’étonnement du Simulacre. Les Fils de l’Ohibaan avait dû être à court de munitions naturelles primitives comme leurs lances ou leurs flèches, mais les Tadryens et lui-même étaient à cours de cartouches d’azuris pour leurs armes laser. Cela avait été une bataille d’usure, mais à l’issue de cette bataille ils avaient pu ramener les têtes auprès de leur famille respective. Puis Gamaliel et le reste de son groupe venant de Spectre se regroupèrent dans l’habitation que l’infiltré haut gradée leur avait dégoté plusieurs semaines plus tôt. L’attente de dix jours fût longue pour tout le monde dans l’espace clos, Trag’oul, le chef sur place partaient tous les jours à la pêche aux infos. Une opération de grande envergure allait avoir lieu et toutes les ressources, ainsi que toutes les personnes haut placées étaient mobilisées. Un véritable effort de cohésion était mis en oeuvre.

Ils apprirent plus tard plusieurs choses dont l’information suivante : Un centre de commandement avait été établie dans la forêt, un lieu plutôt audacieux, surtout quand on sait que les têtes pensantes s’y trouvaient aussi. Pendant que les Tadryens se battaient sur le front, dans la forêt, un avant-poste avait été établie dans le No Man’s Land, l’avant-poste Elpis.  Une formidable ligne logistique composé de drones, offert par les Rats, un soit-disant groupuscule traînant dans Varosha, avait été dressée, traversant ainsi le No Man’s Land. De nombreuses troupes faisaient des allers et retours : Des troupes valides partaient du Tadryons vers la forêt, les soldats trop blessés et ayant besoin de soins plus spécialisés repartaient en direction de la citée. Du ravitaillement venait constamment dans les deux sens. La seconde information importante était l’opération de grande envergure, mais aussi la plus suicidaire qui allait être mise en place, une unité de courageux et expérimentés soldats seraient mise sur pied pour contourner le front et prendre par derrière les Fils. C’était cette opération que Gamaliel avait été affecté, Trag’oul lui donna des indications précises. Il devait faire un sorte que cette opération devienne un fiasco, pour ça on lui donna pour un information aussi que cette fois-ci, il ferait équipe avec d’autres Spectres. Le chef du groupe lui donna un foulard de couleur rouge sang. Officiellement, c’était pour soutenir son soutien aux Capes Écarlates, officieusement c’était pour permettre aux Spectres de se reconnaître.

Quelques jours plus tard, armé d’un d’un excellent et tout neuf E-3 Wendigo et du même exosquelette bleu et blanc que sa dernière mission, il s’engageait dans la Forêt d'Hanaamu avec le reste du groupe d’élite. Il réajusta le foulard rouge autour de sa taille et s'enfonça avec le reste du groupe. Alors que Gamaliel s'enfonçait dans un silence mortuaire l’arme à la main, il tentait de repérer d’autres Spectre, mais faut dire qu’en étant vers l’arrière de l’unité, il ne pouvait pas savoir qui était devant et puis la pluie n’arrangeait en rien ce qui se passait. Soudain, devant lui, il semblait y avoir de l’agitation, il crut voir un Tadryen écrasait une bête à main nue, enfin , à main d’exosquelette. Il tenta de lancer un scan pour en savoir plus, mais la pluie semblait avoir rendu défectueux l’outil de scannage. Gamaliel s’approcha d’un des Tadryens à coté de lui :

- Hey, moi c’est Mendeln. Tu peux prendre ma position ? Je vais voir l’agitation qui à devant.

- Mais …

- Merci.

Il s’approcha de la fameuse personne personne et vit effectivement un foulard rouge accroché à son armure. le Spectre remarqua aussi un exosquelette plus fin que le sien et qui semblait dessiner certaines courbes ne pouvant appartenir à un homme. Il s'apprêtait à lui parler quand du mouvement plutôt inquiétant se fit entendre plus en devant encore. Tout le monde s'arrêta et se mis en position. Gamaliel dégaina son arme et s’agenouilla à l’abri d’un tronc d'arbre. Il tapota la personne et lui lança un :

- Ma soeur : J’espère que tu es prête.

Il espérait qu’en insistant sur l'appellation, si familière aux Spectre, la femme allait comprendre.



Mots : 722
Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t112-gamaliel-sodele-fiche-termin
Kara Vale
avatar
♦ Messages ♦ : 94
♦ Inscrit le ♦ : 27/06/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Mar 4 Juil - 22:43

Emilia



No Man's Land


Inventaire:
 

Certains se réjouissaient de partir en mission au-delà des murs de la ville azurée. Afin de s'extirper de la monotonie de l'académie sans doute. Ce n'était pas le cas d'Emilia. La jeune femme était une bête de travail et son lieu de prédilection se trouvait dans les sous-sols de l'académie. Bien loin de tout danger. Les laboratoires de recherche étaient sommaires et ne permettaient pas de faire grand chose, faute de matériel. Cependant, ces derniers formaient l'esprit de plusieurs dizaines d'apprentis désirant rejoindre la glorieuse Compagnie. Emilia avait plus ou moins vécu toute sa vie sous la terre, toujours fourrée dans ces labos. Remonter à la surface lui posait déjà des problèmes. Sortir de la ville constituait la base d'un affreux cauchemar. Malheureusement elle n'était encore qu'une conscrit. En tant que tel, la jeune femme avait un choix limité quant à ses affectations. Lors d'opérations d'envergure, il était courant que la conscription soit tout simplement forcée. Ce fut le cas ce jour là...

Si Emilia n'avait de cesse de râler au début du périple, cassant les oreilles de son amie Kara par la même occasion, elle fit une rencontre à laquelle elle ne s'attendait pas. Pour celle qui ne jurait que par la technologie et la mécanique en particulier, rencontrer le peuple considéré comme à la pointe de ces domaines était une aubaine et un rêve devenu réalité. Emilia n'en revenait pas, les fameux Rats se joignaient à l'opération. Kara, son amie Varoc lui avait souvent parlé de ces humains vivant sous Varosha et couverts d'implants cybernétiques. Des cyborgs ! Dès lors, la conscrit n'eut de cesse de se rapprocher de ces Rats, véritables modèles. Après avoir harcelé son chef d'escouade et s'être aliénée une bonne moitié de se camarades, elle eut finalement l'autorisation de se rapprocher des Rats avec l'ordre simple de ne pas les gêner dans leur travail.

Après plusieurs heures, Emilia parvint finalement à engager une conversation avec un des leurs dénommé Malkas. Si ce dernier la traitait avec un certain respect, dut à son grand intérêt pour la science, il n'était pas le plus engageant des interlocuteurs. D'ailleurs il traitait son drone, affectueusement nommé Strösh, bien mieux que la Tadryenne. Cette dernière ne s'en offusquait pas, bien au contraire, bien contente de constater de ses propres yeux l'incroyable Intelligence de ces drones. Une IA qui rivalisait facilement avec celle des exosquelettes. Les applications d'une telle technologie lui paraissaient très prometteuses. Un exosquelette programmé à distance... fit la jeune scientifique qui sembla immédiatement sombrer dans ses pensées. Emilia retourna auprès de son escouade et se mit alors en mode auto-pilote. Affectée à la réparation des exosquelettes et indirectement aux soins des blessés, elle fit de son mieux sans se montrer particulièrement enthousiaste. Elle aurait largement préférée passé du temps en compagnie de son nouvel ami le Rat.

Située vers l'avant de la ligne logistique, proche de la forêt d'Hanaamu, Emilia entendit une alerte d'un des Rats. Elle fut suivit d'une autre et encore d'une autre. Le convoi était apparemment attaqué. La terre se mise à trembler. De plus en plus fort. Certains conscrits en perdirent l'équilibre. Emilia n'eut aucun mal à compenser l'immense force tellurique. Spécialisée dans les exosquelettes, son entraînement était bien plus avancé que beaucoup de se camarades même si elle en faisait rarement la démonstration. Après quelques secondes qui parurent des heures, des dizaines de monstres émergèrent de l'épaisse forêt, explosant littéralement les arbres situés à la lisière dans une immense fracas. Une véritable horde. La jeune Tadryenne n'eut pas vraiment le temps de gamberger que déjà les ordres fusaient pour essayer de contrer l'effet de surprise et ses conséquences sur les défenses de la ligne très étendue.

- Préparez- vous à l'impact ! Feu à volonté !

Emilia tira dans le tas.
627 Mots

Codage by @Adam
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t402-kara-vale-you-want-a-piece-o
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Mer 5 Juil - 1:50




Inventaire:
 


Tu rentrais à Tadryon. La honte et la colère rongeait ton coeur comme la pluie d'acide le ferait avec la peau humaine. Tu avais fait des pieds et des mains pour pouvoir être de nouveau envoyé sur le front après ta blessure. Tu avais compris que foncer tête baissée et la tête pleine de pensées haineuses et enragées n'étaient pas la meilleure des solutions pour monter au front et ta blessure à l'épaule était là pour te le rappeler, la cicatrice qu'elle laisserait t'obligerait à t'en souvenir toute ta vie. Mais tu avais cru pouvoir t'en remettre et était reparti dès que tes négociations avec les médecins avaient pris fin: tu avais repris le chemin de la Forêt pour la grande offensive. Et tu avais su dès que tu avais mis un pied dans Varosha que ce n'était pas raisonnable du tout. Le fait est que tu n'avais même pas atteint la frontière du No Man's Land lorsque tu avais tourné de l'oeil. Le capitaine de ton groupe, pressé de rejoindre le campement dans la Forêt d'Hanaamu avait pesté mais n'eut pas d'autre choix que de ralentir la cadence... jusqu'à ce que vous croisiez un autre groupe de Tadryens dans le sens inverse: ils rentraient à la Cité, le convoi était composé de combattants, mais surtout de blessés et de matériels, vous étiez alors non loin de la ligne logistique, à la toute fin du No Man's Land, tu voyais même la Forêt au loin. Malgré tes protestations, tu n'avais pas eu le choix: en tant que blessé ta place était dans ce convoi lent et non avec ceux qui montaient au front, en dépit du sentiment de honte que cela te procurait. Ta place n'était pas ici!

Pourtant la voix de la raison finit par faire taire les protestations internes dans ta tête: au vu de la douleur quasi insoutenable que tu ressentais à l'épaule, il valait mieux que tu rentres. Tes élans de courage frôlaient l'inconscience, il s'agissait même plus de témérité que d'un réel courage et tu bénissais le destin de donner assez de travail à ton père pour qu'il ne se rende pas compte de ce nouvel acte imprudent... quoi qu'il l'apprendrait certainement... La douleur te fit grimacer sous le casque de ton Exo mais tu fis en sorte de serrer les dents, reprenant lentement ta respiration pour ne pas t'évanouir. Mais le risque était moindre, la marche était des plus lentes et le rythme largement soutenable, même si cela ne faisait que quelques minutes que tu t'activais. Jusqu'à ce que l'agitation autour de toi t'oblige à rouvrir les yeux.

"Mais qu'est ce que..."

Tes balbutiements sont étouffés par les cris de tes compagnons autour et les lasers qui fusent. Une attaque, le convoi était attaqué! Mais par qui? Le Tadryen devant toi se fit subitement happé par une créature horrible aux dents acérées et il ne te fallut que quelques secondes pour la reconnaître: un rakton! Saisissant ton fusil de chasse en faisant fi de la souffrance, tu visas rapidement et tiras sur le monstre. Ce dernier recula sous la puissance de ton Helhest, bien que le coup que tu comptais porter à la tête n'atteignit que son épaule. Ne lui laissant pas le temps de se remettre de ta dernière offensive, tu enchaînas avec trois lasers plus ou moins précis de ton arme de poing et vit le monstre chuter... en même temps que toi.

La blessure s'était rouverte, tu sentais le sang imbiber les bandes blanches pourtant serrées sous ton Exo. Tout tournait autour de toi, à tel point que tu n'étais même plus sûr de ce que tu voyais... pourtant, tu aurais juré qu'il n'y avait pas que des rakton qui attaquaient le convoi... Maladroitement, tu réussis à trouver un appui stable à quelques pas... du moins ce que tu avais pris pour un appui stable et qui n'était autre que l'épaule d'un de tes congénères, d'une de tes congénères même.

"Oh, dé... désolé..."

Ton épaule te faisait vivre un supplice mais tu fis tout pour ne rien laisser paraître. C'est à ce moment là que tu les vis: il n'y avait pas seulement des créatures du No Man's Land qui attaquait, mais aussi des monstres venus tout droit de la Forêt. Tu ouvris de grands yeux en t'appuyant tant bien que mal à une caisse de matériel derrière la jeune femme. Malgré ton état peu enviable, tu pus aisément reconnaître, en bon connaisseur, que l'Exosquelette de la Tadryenne était des plus équipés et complets, elle avait l'air de s'y connaître. Ton état critique demandait une aide: il serait facile de lui demander, dans le feu de l'action, si elle pouvait couvrir ta gauche pour que tu puisses te défendre de la meilleure façon et protéger les caisses de matériel. Il n'y avait rien de déshonorable à vouloir survivre, et tu savais même que c'était nécessaire dans ton cas, mais rien n'y faisait, les mots ne sortaient pas. Comment aurais-tu pu t'abaisser à demander de l'aide? Trop orgueilleux, tu fis encore une fois le choix de la solution la moins raisonnable: tu bandas tes muscles comme si de rien n'était et de la même façon que ta camarade Tadryenne, commenças à tirer sur la masse qui s'approchait beaucoup trop vite à ton goût, mais ton épaule tremblait.

Mots: 940
Spoiler:
 


♪ Donovan and Johar's Bromance ♪
♦ Johar's Theme ♦
♠ Achar's Theme ♠
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Adam
avatar
♦ Messages ♦ : 992
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Mer 5 Juil - 3:00

Cannelle

Inventaire
Arme ↂ P-2 Nixe

De quoi sont faits les rêves, si ce n’est d’espoirs vains et de fantasmes ? J’étais enfermée dans une bulle, noyée par les cris et le tapage incessant des eaux s’abattant sur le monde. Prisonnière de mon carcan de métal, j’étais à l’abri de la morsure acide du déluge, mais de nouveau ralentie par son écrasante masse. Un cinabre foulard voguait au gré des mistrals sur mon bras gauche, symbole d’une fratrie disparate qui s’était semée aux quatre coins de la sylve. Seule dans mon univers, je lorgnais ces hères grouillants, qui s’affairaient énergiquement afin de venir en aide aux tourmentés qui gisaient sporadiquement au sol. Je sentais le poids devenu familier de mon inutile arme tadryenne, que même dans mes songes, je n’aurais su manier. J’entendais alors la détresse, le cri de ralliement d’une âme ballotée par un funeste destin. Mes jambes s’animèrent, dotée d’une volonté propre, me conduisant à la source de l’invective. Me menant à rattraper le poignet étincelant d’un quidam tombant. Sous couvert de mon imposant masque protecteur, mes prunelles parcoururent le singulier individu et découvrirent le lien indicible, qu’un carmin linge venait renseigner. Spectre.

« Il est blessé ! » Constatation évidente, mais la prudence me dictait de sauver les apparences. « Je le conduis derrière la ligne logistique, il est incapable de marcher seul ! » Je vociférais mes palabres, maudissant l’ardeur de la pluie, qui masquait une partie de mon phrasé. Sans réellement répondre à ma stance, le gradé m’octroya un signe d’acceptation, d’un pouce levé vers les cieux. J’agrippais alors mon congénère, l’aidant à se déplacer au travers du théâtre de désolation qui vibrait autour de nous.


Je poussais la toile d’une tente isolée, visiblement désertée par ses occupants, et lâchais mon frère lorsque le pan retomba. D’un geste, j’ôtais le lourd écrin qui dissimulait mon visage et je libérais mon doux faciès de son emprise, rejetant ma chevelure flamboyante en arrière. « Bon sang, je craignais de ne trouver personne ici, avec tout ce vacarme et ce… » Je m’enfermais dans un mutisme de circonstance, imaginant mille et uns quidams camouflés au dehors et guettant nos échanges. Le bruit familier des eaux et de la bataille chassa mes doutes et je reportais mon attention sur mon compagnon d’infortune. « Tu es réellement blessé ? » Mes mots pouvaient aisément faire sourire, mais les Spectres ont l’art et la manière de s’improviser comédiens. Feindre une blessure était chose aisée, pour qui savait bluffer.

Je remarquais alors le scintillement azuré qui sévissait au travers de ses phalanges. D’un index, je désignais la source lumineuse, mes lippes s’esquissant doucement en un sourire. « Tu profites de l’agitation pour te remplir les poches ou tu as une idée aussi malsaine qu’intéressante à me partager ? » Déposant mon obsolète arme sur une couche d’appoint, j’arquais un sourcil interrogateur, scrutant le faciès insondable de mon frère masqué. D’une idée, un monde peut basculer. De la volonté de deux hères, lâchés au milieu d’une plèbe déstructurée, peut naître la zizanie et le chaos. Les ombres sont insaisissables, lorsqu’elles travaillent main dans la main. Aujourd’hui, je m’improviserais ténèbres et désolation. De deux âmes unies, on peut voir décliner une faction. On entendait la clameur des hères au loin, celle de conscrits qui rêvent de domination. Nous sommes là pour les renvoyer à leurs songes. Car après tout, de quoi sont faits les rêves, si ce n’est d’espoirs vains et de fantasmes ?

575 mots





Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t71-adam-andrivon#138
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 484
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Sam 8 Juil - 19:31

Inventaire
:
 

L'emprise de la Mort fut davantage palpable, l'odeur et la pression demeuraient les mêmes que la dernière fois. C'était comme s'il était revenu en arrière et qu'il revivait exactement ses cauchemars. Non pas pour constater ses erreurs, mais pour les réitérer. Allait-il en ressortir vivant, meurtri d'autant plus, sa santé et sa fierté atteintes ? Ses camarades placés sous le même fanion, allaient-ils subir le même sort que ses compagnons d'antan ? Était-ce donc le pouvoir de la malédiction d'Hanaamu ? Une entité qu'on ne pouvait voir de son vivant et qui laissait une trace indélébile sur soi ? La Mort. La Mort était une danseuse capricieuse. Ses phalanges caressaient son torse marqué à vie, son souffle atténuait ses sens alourdis par le poids métallique sur ses épaules, tandis que sa lame effleurait tout doucement son cou à travers les multiples couches censées le protéger. Les Hommes derrière leur bouclier étaient si vulnérables.

" En visuel. " Tonna l'un des avant-gardistes, les plus attentifs ou les mieux équipés pouvaient, effectivement, constater la présence des Mutants au loin.

D'ici, les combats ne faisaient pas rage, seuls les Fils réservistes planifiaient leur prochain coup pour la mêlée – ou autre part – tout en restant en sécurité derrière les lignes alliées. Ils avaient tort et étaient exposés à l'unité de Nilchen, des dizaines de soldats sous sa garde pour porter un coup fatal au moral des Évolués. Dans le lot, Calvin avait choisi de son plein gré de participer à cette mission, en étant suffisamment convaincant pour ne pas éveiller de soupçons. Il était un médecin de guerre, pas un simple soigneur d'hôpital ; on l'affectait à une infirmerie, mais il était davantage expérimenté sur les blessures des soldats tiraillés par les combats. Ainsi, la ligne logistique ne serait qu'une perte de temps pour lui : il devait aller au front. Et puisqu'on ne pouvait guère sacrifier son rôle dans une mêlée incertaine, sa place lui revenait de droit entre les mains du Noble.

Petit à petit, les pions formèrent le fer de lance de l'Armée. Une bande de soldats et de conscrits où on plaçait tous ses espoirs pour la journée. Calvin saura à la tombée de la nuit si sa propre folie fut nécessaire. Au fond, il repensait à cette Évoluée, tellement tête brûlée qu'il l'imaginait très bien se lancer dans la bataille. Et c'était à ce propos que le doute le gagnait : il ne souhaitait pas que son laser, ni celui de qui que ce soit, l'atteigne. Je ne peux pas protéger tout le monde. Se convainquit-il, ses esprits repris lorsque les premiers assauts commencèrent. L'attaque fut brutale et interminable à certains égards, le pouvoir de l'Azuris s'écoulait à haut débit sur le groupe des sauvages en visu. Un brin de temps fut nécessaire à ces derniers pour comprendre la situation dans laquelle ils s'étaient retrouvés piégés. L'effet de surprise ne durera pas longtemps, Calvin en était parfaitement conscient et forcément l'ensemble du groupe lorsqu'il fut vital de se mettre à couvert des premiers jets primitifs. L'une des flèches effleura son bouclier au niveau de l'épaule, à cette vitesse ce genre de projectile pouvait le transpercer, bien que le bouclier finît par réduire la hâte dès sa traversée. Tout était possible face à une technologie qu'ils appréhendaient à peine.


" S'il y a des blessés, rapprochez-vous immédiatement de ma position. " Transmit-il à l'ensemble du groupe via le micro intégré, grésillé par les chutes battantes, étant l'un des seuls habilités à user de gel médical sur le terrain. Il était un pivot sur lequel on pouvait compter.

Son regard s'égara sur deux exosquelettes parés de foulard rouge. L'écarlate bombait l'espoir dans les rangs et rappelait que le Solstice avait tracé cette route pour eux : ils étaient les premiers à s'abandonner dans une destinée préméditée il y a cela des siècles. Calvin soupesa son fusil d'assaut et jeta un œil sur le paysage bordélique : la première ligne confrontait directement au corps-à-corps les Fils d'Ohibaan, tandis que les plus en retraits tentaient de repousser ceux qui tentaient de s'enfoncer dans leurs rangs via les voies terrestres ou aériennes. Le médic maintint sa position en arrière, soutien d'un pilier fragile, fissuré, mais indispensable.


702 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Zacharias Deost
avatar
♦ Messages ♦ : 172
♦ Inscrit le ♦ : 24/05/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Lun 10 Juil - 5:59

Inventaire:
 

Les derniers jours dans Tadryon n'avaient pas été des plus reposants. La guerre qui se profilait attisait énormément d'énergie et pas toujours dans les bonnes directions et pour les bonnes causes. Néanmoins, il avait été clair que la ville azurée n'allait pas laisser tomber ses citoyens qui s'étaient lancés dans un assaut complètement écervelé contre l'ennemi, sur son propre territoire. Si l'envoi, dans un premier temps, de capes écarlates et de renforts volontaires pour aller porter un secours rapide aux fanatiques, en attendant un déploiement plus structuré, avait permis de ne pas perdre la face; maintenant, la situation était plus délicate. Un plan d'offensive pour aller prendre à revers l'ennemi et l'écraser en étau avait donc été mis sur pied et un grand groupe de volontaires avait été sélectionné pour y prendre part. Il avait donc fallu s'enfoncer et parcourir le No Man's Land pour se rendre à la forêt et porter le combat dans les terres hostiles et ennemies pour à tout le moins réduire la honte de l'attaque insensée. Il était pourtant clair que les Tadryens n’allaient pas réussir à prendre racine dans le territoire des fils d'Ohibaan et le mieux que les soldats pouvaient espérer de l'opération était de ne pas perdre la face avant de retourner derrière les murs.

Zacharias n'avait pas fait acte de présence pour cette mission et avait préféré se porter volontaire pour assurer la sécurité le long des lignes de ravitaillement qui parcourait le No Man's Land pour faire le lien entre la cité et le camp de la forêt. C'était une tâche tout aussi vitale et importante, mais qui allait moins à l'encontre des valeurs du Varoc qui ne cautionnait pas cette guerre dérisoire qui avait éclaté contre les Évolués. En plus, les talents de Zacharias étaient beaucoup plus adaptés au travail d'un infiltrateur et lancé un assaut direct était loin d'être une tâche d'infiltrateur. De marauder contre les bêtes et les ennemis qui voulaient s'en prendre aux convois avec des techniques de guérillas dans les bois était beaucoup plus dans ses compétences. En plus, avec l'appui des Rats pour assurer une surveillance par les drones, c'était une tâche encore plus intéressante puisqu'ils avaient accès à un bien plus haut niveau d'efficacité. Avec un petit groupe de conscrits sous les ordres d'un soldat assurant leur commandement, Zacharias longeait la ligne de ravitaillement pour s'assurer que tout restait dans l'ordre.

Malheureusement, la première attaque des Veilleurs vint mettre un certain chaos et des actions de pillages continuèrent de provoquer des problèmes au sein de la ligne de ravitaillement. Rapidement, des actions avaient été entreprises et le groupe de Zacharias avait délaissé le simple contrôle de faune locale pour être proactif dans la sécurisation du ravitaillement et du retour des blessés. Il ne fallait en aucun cas que la ligne de ravitaillement se coupe ou flanche, sinon le résultat du combat dans la forêt serait catastrophique et les fils d'Ohibaan allaient pouvoir perpétrer un nouveau massacre sans merci à leur égard. Pourtant, la disparition aussi soudaine que l'attaque perpétrée des Veilleurs laissait peu d'options aux personnes en place et malgré tous leurs efforts, les Rats ne pourraient jamais dénicher les Veilleurs s'ils ne voulaient pas se faire voir. Son P2-Nixe en main et prêt-à-servir, Zacharias restait à l’affût de tout problème potentiel et avait un œil sur les convois pour désigner toute action à prendre à son supérieur quand il voyait des troubles. Le petit groupe de conscrits se rendit à la ligne de ravitaillement et régla une prise de tête entre deux Tadryens en les séparant et en les renvoyant vers la cité dans deux vagues de blessé différentes. Au moment où le groupe revenant en bordure du chemin, un coup retentit et le soldat qui assurait leur commandement s'écroula au sol. Le groupe entier se plaqua au sol à couvert.


— Les veilleurs sont revenus.
— Le soldat Hayden est tombé, on fait comment maintenant.
— Comme si on n’avait pas déjà assez de la pluie et des sauvages à gérer, ça va pas le faire.
— Ok, on reste calme. Si on ne fait rien et qu'on panique, la faune et les Veilleurs vont mutiler la ligne de ravitaillement en entier. Comme pour le moment on n’a aucune possibilité de retourner les coups à la faune, on prend en chasse les Veilleurs.
— Quoi, t'es malade!
— Vous voulez tous devenir des infiltrateurs à ce que j'ai compris? Alors c'est pas le temps de pleurer et de faire les demoiselles en détresses. On entre dans les bois, on applique nos connaissances, on trouve les fils de pute qui nous canardent et on les refroidit pour de bon, clair?
— Clair.
— On va mourir de toute façon, alors ouais.
— Parfait.


Il fit basculer son exosquelette sur un canal de communication privé avec Vallarin.

— Vallarin, je m'enfonce dans les bois pour coincer les Veilleurs qui nous tirent dessus. Tu te rends aux blessés?
— Affirmatif. Ça bouge pas mal à l'avant aussi, alors je vais aller prêter main-forte.
— Fais attention à toi vieux frère.
— Toi aussi Zach.


Avec un signe discret, il donna le signal à ses confrères et le groupe pénétra doucement dans les bois. La pluie qui frappait leur exosquelette rendait leur ouïe moins précise, mais ils vivraient avec. L'affichage et la vision par la visière étaient également affectés par la pluie, mais rien d'insurmontable. Silencieusement, communiquant par geste, le groupe établit des positions et une progression à suivre dans le couvert des bois. C'était là un premier test pour ces infiltrateurs en devenir. Traqué, dénicher et mettre hors combat un ennemi supérieur à eux dans un affrontement ouvert. Avec l'aide des autres combattants affecté à la ligne de ravitaillement, ce serait possible. Chacun des conscrits vérifia son arme, son chargement et ses chargeurs de secours. Une fois que tout fut contrôlé, Zacharias fit signe de garder les communications mortes et de faire profil bas. L'heure de la chasse avait commencé et le Varoc sentait le sang parcourir ses veines avec délices. C'était un des rares moments où il se sentait vivant, quand il relevait la tête face à la faucheuse et plantait son regard dans le sien pour lui dire " pas aujourd'hui ".

(1 027 mots)
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t298-zacharias-deost-tadryon
Donovan
avatar
♦ Messages ♦ : 19
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Lun 10 Juil - 13:03

Inventaire:
 

-- NO MAN'S LAND --

La première attaque a été un échec, peut-être que la seconde sera plus prolifique. Donovan avait vu son meilleur ami blessé lors d'un premier raid en forêt, une idée folle et complètement irréfléchie les avaient surprit et ils s'étaient lancés à corps perdu vers cet objectif sans sens. Aujourd'hui, il réitère mais de manière plus organiser et aujourd'hui, il est sous les ordres d'un supérieur, à sa juste place. Il n'est pas jeter seul  dans une jungle dont il ne connaît rien. Il sent cependant que tout ne se passerait pas comme prévu et, bien qu'il ne l'avouera jamais, il est bien content de ne pas à avoir à dire, comme à son habitude : « nous allons réussir » à Johar. Cette phrase est toujours dites autant pour lui que pour son ami mais aujourd'hui, elle n'est pas nécessaire. Rien ne se passera comme prévu alors autant ne pas essayer de se mentir ou de mentir à autrui.

Pour le moment, il est dans son exosquelette à la visière neuve et marche en rangs serrés aux côtés d'une Tadryenne qui avait étrangement l'air pressée d'avoir un peu d'action. Elle change bien vite d'attitude quand le chef d’escouade leur demande de s'arrêter et de se tenir sur leur garde. AU vu de sa manière de se tenir, Donovan en conclu qu'elle scanne les environs. Lui-même ne le fait pas, il préfère, bizarrement, faire confiance à son œil en cet instant. Pourtant, quand le sol sous ses pieds se fit moins stable, il amorça un scanner rapide des lieux, une petite détection de chaleur. Mais celle-ci ne sert à rien, bien vite, des monstres émergent de la forêt qui fait face au convoi. L'ordre de tirer à vu lui vrille les tympans au travers des haut-parleurs de son casque. Mais il ne grimace pas, ne fait aucune réflexion et arme son Hellhest, prêt à tirer.

Déjà, les formes improbables et monstrueuses se précipitent sur l'escouade, ruant, bousculant, piétinant tout sur leur passage. Le désordre et le chaos s'emparent de l'ordre qui régnait il n'y a pas quelques minutes. Le Borgne est prêt à tirer, prêt à défendre et prêt à protéger. L'arme au poing et la sécurité relevée, il vise le premier monstre à sa portée et tire. Il fait bizarrement mouche. L'avantage de cette attaque est la dispersion soudaine des membres de ce commando improbable, le capharnaüm qui en suis laisse aux tireurs le moyen de ne pas blesser autrui.  

Donovan espère sincèrement que les membres qui l'accompagne savent se défendre parce que même si lui fera bientôt parti de l'armée, il n'en est sûrement pas de même pour tous et protéger tout le monde lui paraît impossible. Pour le moment il protège sa vie et fait en sorte de protéger celles de ceux qui l'entourent. La protection des lignes arrières n'est clairement plus une priorité. Aussi, il n'est pas impossible que quelques créatures aient réussi à rejoindre les convois de blessés ou de réapprovisionnement. Le borgne a une pensée pour son meilleur ami qui avait dut rebrousser chemin à cause de son épaule mais cette introspection est de coutre durée. Le terrain sur lequel évoluait l'escouade est accidenté et le borgne, à cause de la lourdeur de son exosquelette et de la bousculade d'un monstre, se retrouve en perte d'équilibre totale. Le ciel bascule et le dos de métal du futur soldat rencontre la camarade qui était sa voisine quand les choses allaient encore à peu près bien. Sans un mot et après avoir récupéré son équilibre, il se tourne vers la jeune fille et vérifie si elle est encore debout. Pas un mot d'excuse, pas une parole, il vise à nouveau et tire.
Mots:
 


~Moi je crois n'importe quoi
Mais surtout en toi,
Toi qui es,
Tu fais exister,
la seule vérité~


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t135-donovan-gelort-fiche-termine
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: ♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi] Lun 10 Juil - 18:06

ACHAR


Inventaire:
 


Le gamin transpirait sous son Exosquelette et la pluie d'acide qui tapait régulièrement sur sa carapace métallique ne rendait la tâche que plus compliquée encore car il entendait une fois sur deux les instructions de son supérieur. Il transportait la sixième caisse de matériel plus en arrière près du No Man's Land tout en maugréant. Si c'était pour ranger du matériel sans rien faire d'autre, il aurait certainement mieux fait de rester avec le prêtre Alastor pour rentrer à Tadryon dans le convoi. Il n'en pouvait déjà plus, ses muscles d'enfants réclamaient un repos qu'il refusait de prendre et cette tâche guère intéressante l'embêtait au plus haut point. Qu'est ce que ça pouvait changer que ces caisses soient à la limite du No Man's Land et non près de la Forêt? Enervé, le gamin décida de laisser la caisse où elle était et shoota dedans avec mauvaise humeur.

La voix de son supérieur résonna alors dans ses écouteurs mais il n'entendait rien, seulement des syllabes entrecoupées par les grésillements dus à la pluie. Il détestait ça aussi, cette pluie d'acide. Achar se sentait aveugle sans écouteurs et sans capteurs fonctionnels. Il n'avait qu'une envie, retirer ce casque et hurler qu'il en avait marre. Mais évidemment il ne le ferait pas. Il donna un nouveau coup de pieds rageur dans la caisse qu'il était censé transporter une centaine de mètres en arrière et vit avec appréhension le bois craquer et son contenu se déverser sous ses yeux. L'affolement le prit et sa respiration s'accéléra. Est-ce que quelqu'un l'avait vu? Autour de lui tout le monde semblait déjà bien occupé pour faire attention à lui mais la culpabilité l'avait déjà saisi. Il entreprit de remettre tous les objets aux formes étranges à leur place, ignorant leur fragilité et leur valeur. Se dépêchant pour ne pas se prendre une raclée, il jeta tout ce qu'il trouva par terre dans la caisse craquelé et la cacha du bout du pieds derrière un talus. Voilà, on ne pourrait pas dire que c'était de sa faute, personne ne l'avait vu après tout. Un nouveau grésillement dans ses oreilles le fit sursauter et il avait même l'impression que le capitaine hurlait dans son micro. L'avait-il vu? Etait-ce des remontrances ou des menaces qu'il lui adressait?

"Att... Forêt...de ... vers... fort... tenant....."

Un long signal sonore indiqua à Achar que la conversation à sens unique avait pris fin. Il n'avait jamais entendu ce long son strident, mais ce devait certainement être à cause de la pluie. Comment aurait-il pu savoir qu'il s'agissait en fait de la perte définitive du signal indiquant que l'Exosquelette de son supérieur n'était plus fonctionnel... Achar soupira de nouveau en essayant de retrouver le signal, en vain. Bah, il n'avait qu'à retourner vers la Forêt pour prendre ses ordres directement. Avançant avec mauvaise humeur il observait autour de lui les arbres et cette Nature omniprésente qui l'indisposait au plus haut point. Il donnerait n'importe quoi pour se retrouver entre les murs rassurants et protecteurs de sa chère Cité. Il est aisé d'être courageux quand on est en sécurité avec son tuteur mais maintenant qu'il se retrouvait sur la ligne logistique, si proche de ces sauvages qui lui faisaient peur, il regrettait de ne pas avoir la présence réconfortante du prêtre Alastor couvrant ses arrières ou le sauvant de la noyade. Il n'était pas attaqué pourtant, il n'était même pas sur le front, mais il y a avait quelque chose de malsain dans cet endroit, quelque chose qui le terrifiait. Il n'avait pas fait cinquante mètres qu'il se rendit compte que quelque chose n'allait pas du tout.

Premièrement les grésillements dans ses écouteurs avaient redoublés d'intensité et il entendait maintenant des bribes de phrases plus claires qui étaient tout sauf rassurantes. Des cris, des hurlements, des ordres d'attaques ou de replis qui se mélangeaient dans ses écouteurs et lui donnait un mal de crâne abominable. A travers les gouttes de pluie acide il finit par apercevoir le campement et fut saisi d'horreur: des monstres partout. Des blessés, probablement des morts aussi et du sang. Des tâches rouges sur la terre boueuse accaparaient toute son attention, ce rouge qu'il était pourtant habitué à voir sur les capes et les uniformes de Solstice le révulsait soudainement. Figé sur place, le coeur battant la chamade, l'enfant vit approcher sa propre mort: elle avait la forme d'une sorte de gros félin brun avec deux paires d'yeux. Il avançait rapidement vers Achar, ses crocs impressionnants semblaient pouvoir briser n'importe lequel des Exosquelettes et les gisements de certains Tadryens prouvaient que ce n'était pas qu'une impression. Il fallait qu'il bouge, qu'il rompe cette terreur qui le pétrifiait. Il fallait qu'il survive! Achar poussa un hurlement dont lui-même ne savait pas s'il s'agissait d'un cri de terreur ou de courage et il arma ses poings. Ses capacités dans les arts martiaux étaient son seul recours en cet instant mais il n'eut pas assez de cran pour avancer vers la créature, alors il la laissa venir, espérant que sa petite taille lui serait un avantage dans ce combat plus qu'inégal.

Il envoya un coup de poing en même temps que la mâchoire du monstre attaquait directement sa gorge. Il ne tiendrait pas longtemps... L'enfant sentit les crocs se refermer sur son avant-bras, il avait réussi de son poing à détourner la trajectoire de l'attaque du félin mais il se fit traîner sur plusieurs mètres dans la boue. Achar hurlait vidait tout l'air de ses poumons dans ses écouteurs en priant pour quelqu'un l'entende, mais il n'était pas dupe malgré son désir de survivre: il y avait des monstres partout autour, tout le monde avait déjà sa propre vie à sauver avant de jouer les héros. L'enfant se débattait furieusement, avec toute la rage, la colère et la violence dont il pouvait faire preuve, il martela le crâne de l'animal de coups de coude, de pieds, de son poing libre dans le seul espoir de libérer son bras endolori. Le métal de son Exosquelette commençait à broyer sa chair et il était sûr que si la pluie n'était pas aussi forte, c'est son os qu'il entendrait se briser. Dans un ultime regain d'énergie, l'enfant réussit à saisir son P-2 Nixe et vida son chargeur sur l'animal en hurlant. Le félin tomba dans la boue, entraînant avec lui le petit natif mais s'il était mort, l'étreinte de ses crocs ne s'était pourtant pas desserrée, piégeant Achar sur le sol.

Mots: 1152


♪ Donovan and Johar's Bromance ♪
♦ Johar's Theme ♦
♠ Achar's Theme ♠
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
 
♦ Ténacité ♦ [Évent | RP Multi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Les Terres :: La Forêt d'Hanaamu-
Sauter vers: