Partagez | 
 

 Glenn Stevens - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Glenn Stevens - Terminé Lun 10 Juil - 2:45

♦ GLENN STEVENS ♦

IDENTITE

Nom: Stevens
Prénom: Glenn
Sexe: Masculin
Age: 29 ans
Affiliation: Tadryon.
ATTRIBUTS

Force: 5
Agilité: 7
Constitution: 5
Perception: 8
COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚪⚪⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Armes Laser - ⚪⚪⚪⚪⚪
Charisme - ⚫⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚫⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚫⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚫⚫⚪⚪⚪


INVENTAIRE

ARMES

♦ P-19 Lamia
♦ P-2 Nixe

EQUIPEMENTS

♦ Rien.

AUTRES

♦ Rien.


PHYSIONOMIE

Il n’est pas simple de donner un âge à Glenn, car cela nécessiterait de réussir à différencier les marques laissées par le temps, et celles infligées par la vie. Des cicatrices parsèment l’ensemble de son corps, véritables marqueurs de son enfance dans les rues de Varosha - les regards ont tendance à se poser en premier lieu sur celle qui coupe son sourcil droit en son centre, puis ensuite sur celle qui part de ses cheveux, longe sa nuque, et suit sur quelques centimètres encore sa colonne vertébrale.
Sa peau, plutôt brunie, est elle aussi marquée. Par l’âge évidemment, la trentaine approchant ayant commencé à s’approprier un visage en rien enfantin, mais aussi par le manque constant de confort et de soins dans lequel le jeune homme a grandi.

Les traits de son visage sont marqués, presque sévères, et invitent à se méfier de cet homme lorsqu’on ne le connait pas - à raison, peut-être. Ses joues, très creusées, renforcent cet aspect.
Ses yeux, dont la couleur flirte entre le gris et le vert, sont légèrement bridés. Ses lèvres, pincées et peu charnues, sont elles peu perceptibles, encadrées d’une moustache et d’une barbe brunes fournies mais soigneusement taillées. Lorsqu’elles s’ouvrent, c’est pour laisser s’échapper une voix aux tonalités basses et graves, parfois peu compréhensible tant Glenn a tendance à parler vite. Parce qu’il n’aime pas perdre son temps en futilités.
Son visage est dominé par une crête noire, ses cheveux étant rasés à ras sur les côtés.

Son corps est fin, sa carcasse sèche. Sa musculature est peu développée, mais l’on sent tout de même une certaine forme de tonicité dans son corps longiligne. D’un mètre quatre-vingt-douze pour soixante-dix-sept kilos, Glenn a une allure élancée, et n’impressionne pas par sa carrure.


PSYCHOLOGIE

Petite canaille
Glenn est un roublard des temps modernes. Pas une mauvaise personne, pas vraiment en tous cas, mais quelqu’un qui n’hésitera par contre pas à retourner sa veste si cela lui est profitable. Le seul intérêt qu’il serve, c’est le sien. Avec lui, on ne parle d’ailleurs pas de « confiance réciproque », mais « d’intérêt mutuel » ; c’est un lien beaucoup plus fort et rationnel. à cet égard, il n’a aucun scrupule à abuser de ceux qui offrent leur confiance facilement: cela lui rapporte souvent quelque chose, et a le mérite de leur apprendre une belle leçon de vie. Son intérêt personnel prime toujours sur celui du groupe - sauf évidemment quand celui du groupe a un impact sur le sien.
Pas fou pour autant, il connait les règles du jeu social. Il tente de s’en accoutumer, de se les approprier. De manière assez peu spontanée et plus ou moins réussie. Mais Glenn est conscient qu’il faut savoir satisfaire certaines personnes, porter une étiquette et respecter certaines règles pour s’élever dans la société et accroître son accès aux plaisirs, aux libertés. Il cherchera donc à ne pas avancer à visage découvert, et à jouer le rôle d’une personne moins antipathique qu’il ne l’est en réalité.

Loup solitaire
La contre-partie, quand on est dans cet état d’esprit, c’est d’accepter de mener une vie de grand solitaire. Au près des rares personnes à qui il parle librement, il prétendra aimer cette solitude, ce tête-à-tête avec lui-même. Au fond de lui, et même s’il se refuse à l’accepter, il souffre de la situation. Jamais vraiment aimé ou désiré, il fait tout ce qu’il peut pour réduire sa dépendance aux autres, car il se doute que cela ouvrirait la porte à trop de choses d’un coup. Et que s’il se mettait à réellement dépendre de quelqu’un ou de quelque chose, le système de valeurs rigides et individualistes autour desquelles il s’est bâti serait réduit à néant.


Tu nous entends le blizzard?
A l'instar des conditions climatiques du Nouveau Monde, Glenn sait être assez extrême.
D'une grande froideur dans l'écrasante majorité des cas, il se complaît dans le cynisme. Et ce plus particulièrement lorsqu'il est confronté à des gens dont il n'a rien à tirer. S'il n'a aucune raison de vous respecter, ou de se montrer cordial voire amical à votre égard, et bien il ne le fera pas. Il fait confiance à son jugement, et s'il estime que vous représentez au mieux un "jeu à somme nulle", alors il ne fera aucun effort.
Froid, donc, mais aussi sec. Quand il n'a pas de raisons de mettre les formes, le jeune homme se montre cinglant et accorde peu d'attention à la dureté de ses propos.
Pluvieux, enfin. Ou plutôt morose. Il lui arrive de traverser des périodes de doutes et de déprime passagère, périodes pendant lesquelles il laisse de côté son assurance et sa confiance absolue en son jugement, et s'interroge sur le sens de ses actes, sur la finalité des actions qu'il a entreprises jusqu'à maintenant. Ces remises en question restent assez épisodiques, et ont tendance à ne pas trop durer. Il ne faudrait quand même pas ébranler les fondations qui lui ont permises d'accéder à la Promise, d'abandonner des gens auxquels il ne tenait même pas pour accéder à un confort et une stature que beaucoup lui envient. Mais lorsqu'il doute de l'intérêt fondamental de tout cela, alors il s'enfouit dans un état d'esprit des plus négatifs et instables qu'il soit.

Caméra de surveillance

Glenn ne laisse rien au hasard. Il analyse tout, interprète le moindre geste, extrapole la moindre phrase. Pour lui, même les signes les plus insignifiants trahissent une émotion, une volonté, un objectif. Le spontané? Très peu pour lui. De la même manière qu’il cherche à lire et à comprendre les gens avec qui il interagit, il essaie de maitriser au mieux sa propre partition. Au-delà des gens, c’est le monde qui l’entoure que le filou se plaît à observer. Lorsqu’il se retrouve seul, il aime s’imaginer ce à quoi il ressemblait dans les Temps Anciens. Ou ce qu’il est possible de trouver loin derrière les murs de Varosha. Un tantinet rêveur, Glenn a soif de grands espaces, d’évasion. Mais il sait que, paradoxalement, il faut s’enfermer, intégrer l’espace confiné de Tadryon, pour espérer pouvoir caresser ses espoirs fous du doigt.


HISTOIRE

Grandir à Varosha, ce n’est jamais réellement une partie de plaisir. D’une mère portée sur l’alcool, les hommes et la cigarette, ça l’est encore moins.
Son père, Glenn ne l’a jamais connu. Un « beau Récupérateur, qui vient de l’autre côté des Murs, un vrai citoyen » ; voilà les seules informations qu’il a déniché à son sujet en parlant à sa maternelle. Et encore, il n’est pas sûr de leur exactitude: menteuse invétérée, Daria Stevens aimait vivre dans des mondes parallèles, dans ses petits paradis perdus.

Sans grande surprise, elle n’a jamais été très présente pour son fils unique, le laissant très jeune livré à lui-même une bonne partie de ses journées. Et ce vide-là, le jeune enfant l’a très vite comblé. Agile et assez malin, il est tombé sous le joug des « Ferrailleurs » dès ses 6 ans. Ce petit gang, composé d’une quinzaine de membres, aimait profiter des petites mains du quartier pour réaliser des missions souvent ingrates. Malgré tout le mal que l’on peut -de manière légitime-penser de ce gang de voyous, Glenn a trouvé parmi eux les repères, les structures, les mentors qu’il lui manquait. Il n’était pas considéré comme grand chose, mais ces gens-là faisaient un minimum attention à lui, et lui offrirent l’opportunité de développer ses compétences.
Les « Ferrailleurs » aimaient se présenter comme de véritables magiciens. Il faut dire qu’il y avait quelque chose de magique dans leur démarche: créer des choses à partir de presque rien. La moindre carcasse était récupérée, et permettait de réparer ou créer des systèmes un peu plus élaborés, revendus par la suite. C’est dans ce groupe là que Glenn a pu développer son appétence et son talent pour les travaux mécaniques de toute forme. Pas spécialement brillant, mais toujours plus malin que les bras-cassés qui formaient le gang, l’adolescent s’est vite révélé indispensable. ça, Glenn ne l’oubliera jamais; se rendre indispensable est le meilleur moyen de progresser, d’évoluer. Créer une dépendance aux services que l’on offre est un levier de pouvoir.

Tous les jours ne furent pas rose au sein de cette bande de roublards en tous genres. L’alcool et les drogues amenaient leur lot de violence, morale ou physique, de manière presque journalière. La dureté des conditions de vie dans Varosha étaient elles-aussi vectrices de problèmes, et la concurrence avec d’autres gangs se voulait ardue, peu fair-play, et jamais nulle de conséquences.

Mais c’est cette école de la rue qui permit à Glenn de faire ses armes, de se faire un nom. De s’offrir des opportunités. Les Ferrailleurs avaient leur petit réseau et faisaient régulièrement affaire avec Samus, un Récupérateur un peu véreux qui leur apportait des ressources prisées en dehors de Tadryon, en échange de leurs créations ou de services peu équitables. Pourri jusqu’à la moelle, pas du tout animé par la même volonté d’aider les réfugiés que la majorité de ses semblables, Samus finit tout de même par pousser le dossier de Glenn pour qu’il rejoigne l’Académie. Adulte, le jeune homme était effectivement devenu la tête pensante de ce petit gang, et démontrait des capacités techniques et une débrouillardise qui pouvaient lui assurer une place du bon côté des Murs. S’il fallut plusieurs années pour que son dossier soit conjoint avec un besoin au sein de Tadryon, la bonne nouvelle finit tout de même par arriver, et permit à Glenn de quitter cette misère qu’il détestait tant, et de s’isoler un peu plus entre les Murs. Tout ça, évidemment, dans l’objectif d’un jour les faire tomber. Et de découvrir si, au-delà de la nature hostile responsable de leur isolation et de leurs conditions de vie, des espaces plus accueillants pouvaient leur tendre les bras.


HRP

Pseudo: Carlito
Comment avez-vous découvert le forum ? Tour de Jeu il me semble.
Code: Validé ♫


© Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
avatar
♦ Messages ♦ : 150
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Glenn Stevens - Terminé Lun 10 Juil - 8:58

Bienvenue à toi mon pire ennemi ! Kaos 12
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t124-anaya-luzissa-terminee
Sigfrëli
avatar
♦ Messages ♦ : 319
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Glenn Stevens - Terminé Lun 10 Juil - 19:49

Bienvenue Glenn parmi nous, Varoc !

J'ai bien aimé la lecture, ta plume est efficace (et l'avatar trop cool)
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t110-sigfreli
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 498
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Glenn Stevens - Terminé Mar 11 Juil - 21:11

Bienvenue ♫
Et c'est un Perfect, rien à redire, ta fiche est très bien !



F i c h e   V a l i d é e


♦️ Bienvenue officiellement au sein de Dysnomie ! ♦️

Tu peux désormais commencer le rp au sein du forum. N'oublie pas de recenser ton avatar dans ce sujet et de mettre ta fiche dans ton profil.. Tu peux également faire une demande de rp dans la section appropriée et créer ton agenda pour recenser tes écrits en cours.

Nous disposons également d'un DISCORD, pour la faction sur ce lien - ICI.

Je suis le responsable de ta faction, n'hésite pas à me contacter par mp pour tout projet ou questions en rapport avec elle.

Kaos 7  




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
Glenn Stevens - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications :: Érronées-
Sauter vers: