Partagez | 
 

 Singularity ▬ Léonid Serdtse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léonid Serdtse
avatar
♦ Messages ♦ : 104
♦ Inscrit le ♦ : 08/07/2017




Message(#) Sujet: Singularity ▬ Léonid Serdtse Lun 10 Juil - 3:29

♦ Léonid Serdtse ♦

IDENTITE

Nom: Serdtse.
Prénom: Léonid.
Sexe: Masculin.
Age: 39 ans.
Affiliation: Tadryon.
ATTRIBUTS

Force: 6
Agilité: 4
Constitution: 5
Perception: 11
COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚪⚪⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚪⚪⚪⚪⚪
Armes Laser - ⚫⚫⚫⚪⚪
Charisme - ⚫⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚪⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚫⚫⚪⚪⚪


INVENTAIRE

ARMES

♦ E-3 Wendigo
♦ P-7 Helhest

EQUIPEMENTS

♦ Rien.

AUTRES

♦ Rien.


PHYSIONOMIE

Une enveloppe charnelle des plus anodines, anodine pour le travaille que tu exerçais. Il n'y avait guère à redire concernant ton corps, quelques cicatrices, une bien plus importante que toutes de par une opération que tu avais vécu enfant. Une marque de la défaillance de ton organisme, de ta génétique de par le passé. Tu n'étais point un géant, ni un homme à la taille qui pouvait donner naissance à un quelconque complexe. Une musculature sculpté, simplement ce qu'il y avait de nécessaire pour te permettre d'exercer ta profession et pouvoir prétendre au fait de réaliser des efforts physiques divers sans te retrouver bien trop en difficulté.

Ton faciès lui s'en trouvé sauvé d'une marque disgracieuse, seulement choyé par les effets du temps de par et d'autres, chevelure courte ayant toujours considéré les anciens préceptes concernant leur coupe dans le cadre de ton travail, pour ce milieu professionnel. S'il y avait bien une chose qui te rendait unique, chose que t'avait fait remarquer même ta moitié c'était ton regard, ces deux orbes de givre si singulière parfois inquisitrice mais jamais désagréable à décrire. Cela était sans doute l'un des points communs que tu avais avec ta compagne.


PSYCHOLOGIE

On t'a toujours dit que tu avais toutes les caractéristiques pour devenir un leader. Non pas une grande gueule mais l'habilité à bien choisir ses mots, à galvaniser parfois tout comme la capacité à prendre des décisions rapidement, des décisions qui n'était pas dégueulasse ou tout simplement inconsidérées. On te disait aussi patriote, dévoué à son peuple mais tu avais tout du leader de façade, tu n'avais rien de celui qui restait dans l'ombre en tirant les ficelles. Homme de terrain, bien au delà des manipulateurs, directe, parfait étendard de par ta détermination à défaut de savoir subtilement assassiner les espérances, les ambitions des autres comme cela est nécessaire dans la politique et la noblesse. Tu étais un homme du peuple, celui qui aspirait à bien plus pour que ses proches soient fières, celui qui allait déchanter une fois aux plus hautes fonctions si cela devait arriver un jour, celui qui fallait malgré tout avoir dans ses poches car on ne pouvait que rapidement l'apprécier et le suivre.

On dit que l'homme est un loup pour l'homme, tu l'étais pour défendre ta nation mais non pas lorsqu'il s'agissait de convoiter le pouvoir pour simplement l'avoir et se prélasser en édictant deux ou trois règles entre deux beaux discours. Peut être révolutionnaire dans l'âme ? Réformateur ? Éventuellement même si comme tout le monde il t'arrivait d'être malicieux, moqueur taquin, tout spécialement en compagnie de celle avec qui tu avais échangé les alliances. Il n'en restait pas moins que tu étais affecté par des défauts tout aussi innés aux humains comme un soupçon de d'avidité, d'envie et accessoirement une jalousie doublée du côté des plus possessifs surtout vis à vis d'une personne, surtout vis à vis d'elle, ton épouse.


HISTOIRE

Une vie comme une autre, un bambin qui avait fini par voir le jour comme tant d'autres. Tu étais né au cœur d'une famille de carriéristes, au cœur d'une famille de militaires qui ne vouaient leur existence qu'à Tadryon. Rejeton né entre les murs dont les parents ont toujours été originaires. Tu n'avais tardé à grandir avec toute l’innocence lié à celui que tu étais il y a de cela des années, un simple enfant qui était cependant beaucoup moins endurant que ses semblables, bien plus rapidement essoufflé autant dire que ce fut rapidement la panique pour tes géniteurs lors de la visite médicale quand ils apprirent l'existence d'un souffle au cœur plus que prononcé. Tu avais sept ou huit ans, tu ne savais plus vraiment à l'époque mais on t'avait fait passer divers tests pour évaluer ta condition, évaluer le niveau de ta malformation. Tu te rappelles qu'on avait dit à tes parents que c'était opérable et que cela n'était de surcroît pas si grave que ca et facilement guérissable alors que même aujourd'hui il t'arrive de te remémorer un instant précis, un instant qui pouvait être si anodin.

Ce fut lors d'un rendez-vous quelques jours avant que l'on t'hospitalise en prévision de l'opération que tu étais rentré pour la énième fois en ce bureau, celui du chirurgien qui devait s'occuper de toi, qui avait suivi ton dossier tandis que tu n'avais eu qu’à acquiescer comme tout bon enfant quand on t'avait dit d'aller jouer en la parcelle de la pièce accordée aux gamins, tes parents occupés avec l'homme qui se devait de te guérir.

C'est sur cela que tu l'avais rencontré elle pour la première fois, elle devait être un peu plus jeune que toi alors que machinalement tu avais été quelque peu attiré, par pure curiosité à l'époque de par ses iris d'un rare myosotis. Elle était haute comme trois pommes, plus petite que toi mais avec ce regard, ce regard bien trop transperçant et anormalement glacial en sa teinte et cette langue déjà bien acérée pour son âge. « T’as l’air malade. M’approches pas. Tu vas me contaminer. » Elle avait déclarée cela à ta vue, une parole qui t'avait sans doute blessée en temps alors qu'on t'avait privé de certaines activités physiques afin de te ménager, privé du fait de pouvoir jouer avec d'autres enfants de ton âge. Elle avait comme on pouvait le dire remué le couteau dans la plaie là où tu étais naturellement anxieux à cette époque, anxieux de par le fait que l'opération venait à grands pas. Elle t'avait minutieusement rappelée que oui, tu allais passer sur le billard.

Ainsi les années passèrent alors que tu étais de nombreuses fois retourné chez ce fameux docteur, chirurgien pour faire le point sur ton état de santé qui s'était plus que grandement amélioré. Tu pouvais enfin prétendre aux mêmes activités que les autres personnes de ton âge. On t'avait instruit à l'académie comme tous les autres enfants de ton âge. Tu la revoyais elle parfois au détour de deux couloirs, toujours fidèle à l'image qu'elle avait reflété d'elle il y a de cela quelques années. Une vipère, une vipère à la crinière d'ébène et aux yeux toujours si perturbant mais dans un sens quelque peu divergeant. Vous n'hésitiez point à vous cracher dessus de par les mots alors qu'elle n'était rien de plus qu'une de ces gamines un peu trop hautaine, une gamine qui avait bien trop choyée par ses riches parents. Tu faisais parti de ceux qui se débrouillaient bien avec une arme en main et ces cuirasses vivantes, ceux qui allaient devoir protéger et servir les pseudos cerveaux dans leurs beaux quartiers de l'extérieur tout en maintenant l'ordre cependant toi tu ne voulais pas le faire pour ce genre d'individus qu'elle était mais pour tes semblables de la classe moyenne.

Il fallait dire que malgré tout l'académie ne te convenait pas parfaitement en réalité tu avais attendu pas mal de temps pour une chose, pour ton service militaire. On pouvait dire que celui-ci fut comme un épanouissement pour ta personne ou la prolongation la plus naturelle de tes études et de ta formation. Tu avais fait de nouvelles rencontres et autres mais il te manquait quelque chose, une chose absente de ton quotidien. Un changement mauvais même si tu avais pu le percevoir comme salvateur dans les premiers jours, tu avais eu cette légère sensation de vide, une sensation sur laquelle il était difficile de poser les mots... Elle te manquait, la confrontation te manquait ou du moins était-ce réellement ca qui te manquait ? Tu le supposais même si cette fausse idée s'estompait doucement, doucement mais sûrement.

Tu appréciais ton travail, quoi que fatiguant et souvent aux abois tu sautais sur chaque occasion malgré tout pour te changer les idées. Tu avais fini un soir par te retrouver en un bar, les yeux lourd alors que tu aurais dû rester chez toi pour te reposer alors que l'envie avait fini par te traîner jusqu'à l'un de ces lieux de divertissement. Tu l'avais vu elle, du moins tu pensais l'avoir discerné alors que tu discutais avec un autre individu, une connaissance lambda parmi tant d'autres. C'est ainsi qu'elle s'était empressée de se heurter à toi, ses mots changeants de l'accoutumé alors qu'elle avait remplacée le terme malade par fatigué. Elle n'avait pas tort sur ce point là mais tu ne lui avais pas répondu directement de mémoire, tu t'étais contenté de doucement sourire en la décrivant avant de lui rendre la monnaie de sa pièce, des plus taquins. « Tu m'avais presque manqué. » On disait qui aime bien châtie bien... Tu te demandais si cela fonctionnait réellement.

Quelques semaines plus tard durant une soirée plus qu'arrosée en sa compagnie avec des amis communs à vous deux, vous aviez fini par commettre ce qui était impensable il y a de cela des années. Tu ne te rappelais correctement de la nuit, de comment cela s'était déroulé mais oui vous aviez fini par coucher ensemble alors que tu l'avais ramenée à ton appartement. Il y a bien une chose que tu pouvais facilement te remémorer cependant, une chose des plus simples, le lendemain. Un mal de crâne rare, la gorge plus que sèche alors que ton regard se posa sur ta table de chevet décrivant ce bout de latex en lequel se trouvait une texture blanchâtre. Tu ne tardas à promptement te redresser alors que ton organisme était à l'agonie de la veille la voyant là, une simple couverture la choyant. Ton premier réflexe fut de se diriger vers la salle de bain afin d'imbiber d'eau ton faciès pour rapidement en ressortir, effectivement cela n'était pas un rêve ou un cauchemar selon les points de vue. Tu avais accompagné cet acte d'un simple « Oh putin... » un basique murmure alors que son enveloppe charnelle commençait à s'agiter, son réveil étant des plus imminents. Tu avais esquissé un léger sourire appréhendant la suite, une suite qui fut des plus électriques en mal comme en bien.

Elle ne s'était point gênée pour te lancer une petit pique avant de se questionner sur ce qu'elle faisait ici avant de se redresser et t'asséner une mémorable gifle suivit de quelques paroles que tu avais cordialement ignoré surtout concentré sur la vive douleur même si amplement supportable. Elle pouvait t'insulter de tous les noms et autres tu lui fis comprendre malgré tout que tu avais besoin d'un petit moment, enfilant sans te faire prier un quelconque sous vêtement. Tu avais hésité en ton esprit sur la suite, sur comment agir tu allais jouer avec le feu, tu allais te brûler mais tu avais besoin d'une réelle réponse après tout ce temps. T'avançant vers elle alors qu'elle t'insultait de tous les noms encore et encore, tu vins sans retenue apposer tes lèvres auprès des siennes désireux de mettre au clair tes propres sentiments à son égard tout comme ceux de la belle, la réponse fut plus qu'affirmative.

Entre temps vous aviez fini par vous installer ensemble en un quotidien quelque peu mouvementé par vos caractères respectifs. Tu avais entrepris un jour de la visiter à son bureau alors qu'il était tard, qu'elle venait de réaliser sa dernière consultation du jour. Cette journée était de base symbolique pour toi car elle tombait la même date que celle où tu t'étais fait opérer à l'époque. Vous aviez papoté dès lors de tout et de rien, de votre matinée, de votre après midi, de chaque moment où vous n'aviez pu être ensemble. C'est après un petit moment que tu avais fini par te diriger vers le coin alloué aux enfants avec divers petits jeux à leur disposition, tu l'avais doucement tiré jusqu'à cet endroit, tes doigts liés aux siens. « Tu te rappelles de ce que tu m'as dit ? Tu avais pris la parole et bon c'est vrai que de par les propos que tu m'avais tenu j'avais pas vraiment eu la force de répondre mais il est peut être temps de boucler le tout aujourd'hui. » Tu ne te fis point prier pour avancer d'un pas te retrouvant face à elle à genoux par la suite, extirpant de ta poche de la fameuse boîte, l'ouvrant doucement alors que tu prononças ces mots avec une rare distinction et surtout un stress bien présent mais malgré tout dissimulé. « Eleanore, veux tu m'épouser ? » À ce moment là on pouvait dire ironiquement que tu t'étais passé le collier.

Les années passèrent une nouvelle fois alors que ta famille n'avait pu que te féliciter alors qu'il manquait plus qu'une simple et unique chose, que tu prolonges la carriérisme de ta propre famille dans le domaine militaire. Tu avais été malgré tout quelque peu attristé de savoir que l'officialisation de votre mariage de par la bureaucratie avait entraîné une certaine instabilité familiale dans le cadre des proches de ta compagne même si la situation avait fini par s'améliorer. Tu savais que dans tous les cas tu allais rester l'individu que tu étais, une personne lambda et non noble à leurs yeux mais cela tu t'en fichais, tu avais tes propres plans, tes propres ambitions même si cela allait être compliqué. Tu souhaitais au delà de ta famille, rendre celle à qui tu avais juré fidélité bien plus que fière de toi et qu'elle ne regrette jamais ce moment où elle t'avait dit oui. Tu avais développé comme on pouvait le dire un intérêt non dissimulé pour l'écarlate mais cela allait devoir attendre néanmoins l'académie t'ayant récemment convoquée pour une rééducation.


HRP

Pseudo:Radium.
Comment avez-vous découvert le forum ? Sigfrëli.
Code: Validé ♫


© Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t435-singularity-leonid-serdtse
Léonid Serdtse
avatar
♦ Messages ♦ : 104
♦ Inscrit le ♦ : 08/07/2017




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Lun 10 Juil - 16:16

+1 Pour un compagnon éventuellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t435-singularity-leonid-serdtse
Johar
avatar
♦ Messages ♦ : 136
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Lun 10 Juil - 17:31

Bienvenue camarade Bleu! o/ J'ai adoré lire ton histoire donc j'ai hâte de voir ta psycho/physio Kaos 2

Au plaisir de te rencontrer en rp et bonne continuation pour la fin de tes écrits! Kaos 1


♪ Donovan and Johar's Bromance ♪
♦️ Johar's Theme ♦️
♠️ Achar's Theme ♠️
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t111-johar-dasterion-natif-tadrye
Sigfrëli
avatar
♦ Messages ♦ : 313
♦ Inscrit le ♦ : 01/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Lun 10 Juil - 19:47

Bienvenue Léoniiiiiid !! Kaos 13

Tadryen


☀️ Musique thème ☀️


chibi:
 





Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t110-sigfreli
Léonid Serdtse
avatar
♦ Messages ♦ : 104
♦ Inscrit le ♦ : 08/07/2017




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Mar 11 Juil - 0:00

Merci pour l'accueil vous deux ! ♥

J'en profite pour précisé que j'ai terminé ma prez !
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t435-singularity-leonid-serdtse
Anaya Luzissa
avatar
♦ Messages ♦ : 147
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Mar 11 Juil - 9:21

Bienvenue parmi nous Kaos 8
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t124-anaya-luzissa-terminee
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 485
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Mar 11 Juil - 22:15

La re-bienvenue Léonid, je vais m'occuper de ta fiche ♫

Histoire
Citation :
l'homme qui avait prêté serment, le fameux serment d'Hippocrate.

Je sais que c'est une manière de faire référence aux docteurs, mais ce serment n'existe plus dans le cadre de Dysnomie, il a été perdu avec le cataclysme ^^'

Citation :
On t'avait instruit à l'académie comme tous les autres dans le but de t'orienter en une carrière semblable de celle de papa et maman, une carrière militaire.

Alors non, on n'apprend les ficelles du métier qu'à partir du service militaire obligatoire, il n'y a pas de cours orienté sur la carrière militaire avant. Du coup, on t'instruit de manière générale tout le long des études de l'Académie, puis seulement après tu fais ton service et ton apprentissage du métier =)

Citation :
elle n'était rien de plus qu'une de ces gamines de noble, une gamine qui avait grandi avec sa cuillère en or dans la bouche.

Comme je l'ai dit à Eleanore, sa famille ne peut pas être noble puisqu'elle ne fait pas partie de la liste de l'Élite. Toutes les références à sa noblesse seront donc à supprimer ^^'

Citation :
tu avais entendu pas mal de temps pour une chose

"Attendu" plutôt, non ? X)

Pour finir, même remarque qu'à Eleanore pour toute la partie sur la demande en mariage. Je t'invite à lire la fin de mon post ICI pour en savoir plus, mais en gros ça devra être mis sous silence pour ne pas créer d'éventuelles incohérences plus tard.

Voilà, bonnes corrections ♪


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Léonid Serdtse
avatar
♦ Messages ♦ : 104
♦ Inscrit le ♦ : 08/07/2017




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Mer 12 Juil - 2:51

Voilà le tout est corrigé normalement, concernant la partie sur le mariage je l'ai laissé comme ça en accord avec la réponse sur la prez d'Eleanore. \o
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t435-singularity-leonid-serdtse
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 485
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Singularity ▬ Léonid Serdtse Mer 12 Juil - 22:46



F i c h e   V a l i d é e


♦️ Bienvenue officiellement au sein de Dysnomie ! ♦️

Tu peux désormais commencer le rp au sein du forum. N'oublie pas de recenser ton avatar dans ce sujet et de mettre ta fiche dans ton profil.. Tu peux également faire une demande de rp dans la section appropriée et créer ton agenda pour recenser tes écrits en cours.

Nous disposons également d'un DISCORD, pour la faction sur ce lien - ICI.

Je suis le responsable de ta faction, n'hésite pas à me contacter par mp pour tout projet ou questions en rapport avec elle.

Kaos 7




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
Singularity ▬ Léonid Serdtse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications :: Confirmées-
Sauter vers: