Partagez | 
 

 Feux D'Artifice - Calvin Lovelace | Teagan Ehle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 605
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Feux D'Artifice - Calvin Lovelace | Teagan Ehle Dim 12 Nov - 16:00

Les déflagrations se succédèrent en un orchestre infernal. A chaque souffle ressenti, à chaque onde tremblotante, le conscrit redouta que la fissure non loin de sa position s'agrandisse, vienne lacérer le support qui le maintenait en vie et le traînerait dans des abysses sans retour possible. Il ne pouvait décemment pas reprocher ces initiatives de la part de sa partenaire, les risques encourues étaient nécessaires et leur potentiel sacrifice servira la cause humaine, tôt ou tard. Les tirs se multiplièrent un peu partout et cessèrent à intervalles réguliers, le rythme habituel d'une recharge précipité dans le feu de l'action. Même à couvert, Calvin redoutait qu'un projectile parvienne à se frayer un chemin dans les imperfections de sa couverture ; ce serait un scénario aussi mal chanceux qu'improbable, mais la paranoïa faisait réfléchir. Il se dressait littéralement sur une pile de cadavres, le seul homme sensé avec un remède dans le creux de la main.

A mesure que ce vacarme s'éternisait, le Tadryen eut l'impression de perdre son emprise sur la réalité. Ce choc à la tête ne l'avait peut-être bien point laissé indemne. Il porta sa main libre sur son visage, son gantelet s'écrasant sur sa peau en sueur. Il devait tenir, attendre Teagan et les renforts. La première finit d'ailleurs par se présenter au toit, prudente grâce aux indications de Calvin. Premier réflexe du pilier : examen visuel. Elle saignait au bras, manifestement une blessure qui s'étendait au moins à partir du coude. L'apprenti soigneur serra les dents, les balles de plomb de l'Ancien Temps avait la fâcheuse caractéristique d'être suffisamment petites pour se loger dans les points faibles de leurs armures sans endommager les contours. Sans les avancées médicales de Tadryon, il aurait été nécessaire que Teagan quitte l'espace d'un instant son exosquelette ; ce qui, en l'état, était trop risqué à faire.
" Je vais te soigner. " Calvin comprima le gel dans sa main et l'inséra dans la fente où la blessure devait être ; grâce à la viscosité de cet outil, le gel devrait atteindre aisément sa cible. Le jeune homme releva le regard sur la visière de sa camarade, un bref instant où il exprimait – via cet échange – un profond respect pour son courage et sa détermination. Tadryon avait déniché une soldate accomplie, puis Calvin n'était pas peu fier de l'avoir rencontrée bien avant qu'elle réalise l'Entrée. Silencieux, il s'adossa contre leur couverture. Sa vision se troublait légèrement, il redoutait la possibilité de tomber dans les vapes d'une minute à l'autre. Il mâcha mollement son autre réserve de gel médical, croisant les doigts pour que ça ait un effet plus ou moins immédiat sur sa tête.

Autour d'eux, le ballet du plomb reprenait de plus belle. Avec la bénédiction des Héros, le commissariat sur lequel le duo était perché tenait encore debout. A bien y songer, si tout s'était effondré, et que par miracle la chute ne leur serait pas fatale, cela aurait été la meilleure occasion pour fuir, entre la fumée, le vacarme et la confusion… Cette possibilité était relativement affriolante pour le jeune homme ayant un intérêt refoulé pour le danger. Enfin, il avait déjà bien eu sa dose de périls pour aujourd'hui, et ce n'était même pas terminé. Son regard azuré s'égara sur le cadavre du chef Varoc, un nouveau dommage collatéral de ses actes. Si son corps était crispé par l'anarchie environnante, son esprit était entièrement focalisé sur son unique alliée en cette crise.
" Il y a ce bar dans la partie Est du quartier des affaires. Il s'appelle "La Mignarde". Il a des allures d'établissement chic, le genre qu'on retrouve très souvent chez la Noblesse, mais ce sont des gens comme nous qui le fréquentent. Alors qu'il semblait être complètement détaché de leur terrible réalité, de nouvelles salves s'intensifiaient, des lasers plus précisément, mille fois reconnaissable de par leur détonation caractéristique. Vers six heures et demi, il y a très peu de monde et on a la chance de pouvoir choisir les meilleures places. En cocktail, je te conseille le "Holly Royal", ta langue brillera en bleue pendant plusieurs minutes. A mesure qu'il faisait ainsi passer le temps, les hurlements se faisaient moins puissants. Calvin n'osait pas observer à nouveau en contrebas – avec le risque de la balle perdue – mais il prit la peine d'observer Teagan qui devait être moins impactée par sa blessure au bras. Un demi-sourire apparut sur son visage alors qu'il la regardait du coin de l'œil, la face de nouveau à moitié effacée derrière sa main métallique. On ne va pas en mourir. Sembla-t-il se convaincre, alors que c'était bien son rôle d'être le support de l'équipe. Même si je commence à fatiguer. " Il espérait bien ne pas ressortir une telle réplique lorsqu'il partagera un verre avec elle.

Soudain, les combats d'en bas se firent muets, assez longtemps pour ne pas laisser le doute sur une brève accalmie. Quelques fois, deux ou trois tirs se firent ci et là, mais la quiétude propre à Varosha reprit le flambeau au sein de ce désastre. Leur exosquelette respectif les prévint d'un message de leur supérieur : " Rebelles du commissariat neutralisés. On vient vous chercher. "



860 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Teagan Ehle
avatar
♦ Messages ♦ : 844
♦ Inscrit le ♦ : 04/07/2017




Message(#) Sujet: Re: Feux D'Artifice - Calvin Lovelace | Teagan Ehle Dim 12 Nov - 20:29


♦️ Exosquelette : Aucun Module
♦️ Améliorations d'Exosquelette : Aucune amélioration
♦️ Armes : P-2 Nixe
♦️ Objets : Aucun

Feux d'Artifice



L’attention immédiate que porta Calvin à sa personne était admirable. Non pas que Teagan ai en si bonne estime tout homme qui puisse se préoccuper d’elle - c’était même plutôt l’inverse lorsque cela dépassait ses limites - mais elle appréciait de pouvoir compter sur un collègue qui savait jouer son rôle. Ce comportement lui changeait de ces conscrits avec qui elle avait dû collaborer, hommes ou femmes en plein apprentissage dont les notions de soutien et de coopération faisaient défaut. -Sur-vivre dans la cité fantôme avait eu son lot de leçons. Soutenir des inconnus tout en se préparant à une fourbe trahison était l’une des plus vitales. Ce fut celle-ci qui assura à la jeune femme de s’en sortir lorsque, lors d’une mission, personne n’eu le réflexe de se soucier d’elle au moment opportun. De ce fait aujourd’hui, elle avait en haute estime l’homme qui avait su prouver que tous ne manquaient pas leurs responsabilités.

Le baume que le tadryen appliqua sur sa plaie agit comme un pain de glace sur un hématome. D’abord terriblement froid, puis très vite, capable d’endormir la douleur. Teagan n’aurait su dire si la solution miracle était également capable de soigner la plaie ou s’il ne s’agissait que d’un analgésique : le sang qui s’était échappé de la plaie avait glissé le long de son bras, imbibant ses vêtements, collant à ses doigts de façon désagréable sans qu’elle ne sache s’il séchait ou stagnait. Ceci dit, elle s’en fichait bien. Les tirs qui résonnaient en rafale accaparaient davantage son attention, de même que son coéquipier. Le regard qu’ils échangèrent un instant fut rompu par Calvin qui très vite, trahi son propre mal, provoquant par la même la préoccupation de la jeune femme.

- Tu aurais dû te soigner sans attendre que j’arrive.

Il n’avait pas l’air très bien, mais maintenant que l’homme s’était consacré l’une de ses réserve de gel, la conscrite ne pouvait plus faire grand chose.
Une nouvelle série d’impact de balles dans le muret qui les protégeait la fit sursauter. Elle se recroquevilla pour protéger son corps de métal des projectiles. Son coeur malmené par les événements recommença de palpiter dans sa poitrine. Ce mélange d’adrénaline et d’angoisse menait son corps depuis de trop nombreuses minutes au détriment d’un esprit sain et de réflexions calculées, la poussant à interpréter et agir de façon précipitée. Aussi, lorsque au milieu des coups de feu et des hurlements, de la poussière et du sang, Calvin l’invita à boire un verre, l’absurdité de la situation lui arracha un éclat de rire. Le monde continuait de tourner en dépit du fait qu’un groupe de réfugiés attentait à leurs vies.
S’en rendre compte lui fit constater l’ampleur de son état d’alerte. Le Lovelace lui, était parvenu, en quelques secondes, à lui faire comprendre qu’une telle panique était inutile.
Son rire n’avait rien de moqueur, d’irrespectueux. Il n’était qu’une façon de relâcher la pression, de se libérer un instant d’un poids dont elle n’avait prit conscience.
L’émotion qui secoua ses épaules se calma très vite, mais le sourire qui avait étiré ses lippes persista, amusé, agréablement surpris, curieux. Une telle proposition paraissait presque indécente face à la mort qui planait au dessus d’eux, mais jouer avec le feu était une passion dont la fille Ehle ne savait se passer. Ce d’autant plus lorsque l’idée venait d’un homme à l’allure mystérieuse, aux secrets comme au tempéramment bien dissimulés, à peine deviné depuis plusieurs mois de connaissance. Ce premier aperçu satisfaisait une idée déjà bien ancrée dans son esprit et lui ouvrait l’appétit. Teagan était curieuse d’en découvrir davantage.

- J’espère que tu ne seras pas en retard dans ce cas, je serai déçue de découvrir cette curieuse boisson toute seule.

De nouvelles déflagrations. Un second retour à la réalité, moins brusque que le précédent. Les secondes s’égrenaient, le temps que l’équipe de secours sécurise la zone sembla durer une éternité. Teagan s’en saurait presque inquiété.
Le message soudainement reçu lui tira un soupir de soulagement. Le silence qui régna sonna comme une douce berceuse à ses oreilles. La brune reposa sa tête contre le muret en attendant l’arrivée des tadryens, les yeux un long moment clos. Il serait naïf de se relever immédiatement. Certains Varocs savent correctement dissimuler leur présence. Elle retira le casque qui protégeait son crâne pour savourer l’air frais sur sa peau moite.

- On ne s’en est pas si mal tirés …

Elle ébaucha un sourire à l’intention du récupérateur. Un certain nombre de membres arrêtés, un plan découvert, main basse sur tout le stock d’arme, chef assassiné. Peut-être pas si mauvais.
Teagan s’occupa d’en faire part au plus haut gradé qui vint les retrouver sur le toit, organisant son compte rendu de façon la plus concise possible en tâchant de ne rien omettre.

- Vous avez fait du bon boulot.
- Vous savez si l’attaque a pu être évitée ?
- De justesse oui. On va s'occuper du reste. Vous allez rentrer avec un groupe, il va falloir faire un autre rapport, et vous soigner.

La jeune femme opina du chef. Elle laissa son regard s'évader, glisser sur les tadryens saufs qui débarassaient le corps du chef rebelle, ceux qui, plus bas, faisaient une ronde. Elle devinait les armes illégales déjà sous bonne garde, mais peinait à appréhender ce qu'il allait arriver aux insurgés.

- Les rebelles.. Que va-t-il leur arriver ?

Une question lourde de sens pour cette femme plus varoc que tadryenne. Son objectif premier avait été de sauver une majorité d'entre eux, non pas de les condamner. Elle avait peut-être bien merdé sur ce point pourtant clef.


                                                                         Nombre de mots : 934

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t426-teagan-ehle-termine#4231
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 605
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Feux D'Artifice - Calvin Lovelace | Teagan Ehle Dim 19 Nov - 23:48

Ses mains légèrement tremblantes, sous le coup de l'émotion, empoignèrent le casque éraflé. Il se réfugia derrière sa coquille de métal, sous le fracas du plomb sur le ciment et l'hilarité féminine fendant l'air. Calvin répondit au sourire de la jeune femme par un analogue, mais il demeurait caché. Il lui était encore difficile d'être sincère avec ses frères et sœurs d'arme, tant il redoutait de les perdre après avoir tant construit. Encore. Le Tadryen restait néanmoins lucide envers son entourage et envers lui-même : s'ils se risquait à proposer une telle entrevue, c'était bien parce que Teagan avait prouvé maintes qualités au cours de leurs quelques collaborations. Il voulait croire que cette vie était encore possible, qu'il n'était pas trop tard pour retourner dans les rangs, qu'il était temps de tourner son regard vers le centre de Varosha et non vers un horizon nébuleux.

En cet instant chaotique, le doux sifflement du vent précédant la tempête lui était si inconnu que Calvin mit un certain temps à comprendre qu'ils étaient définitivement tirés d'affaire. La transmission de son supérieur de mission lui arracha un soupir de soulagement. Il lorgna du coin de l'œil la brune qui retirait ce masque métallique, mais évita bien vite son regard lorsqu'elle sourit. Malgré tout, il hocha doucement de la tête.
" Vrai. " Ils s'en étaient vraiment pas mal tirés après l'embuscade d'un Varoc, la traversée d'un nid de Lupus, l'infiltration d'un commissariat infesté de rebelles, la capture d'un chef aguerris, et les explosions successives sous leurs pieds. C'était une journée loin d'être aisée à vivre, même pour des Tadryens.

En miroir avec Teagan, il ne prit appui sur ses jambes que lorsque les renforts les rejoignirent enfin. Il assista ainsi à la mise en place de cette conclusion et tout ce que cela impliquait, pour les assaillants comme pour les survivants. En retrait, Calvin conserva son casque et laissa sa collègue faire un rapport concis ; il n'était, après tout, qu'un Récupérateur en renfort. Ce matin, il aurait très bien pu ne jamais avoir posé la question sur les récentes attaques, et dans ce cas les Héros seuls connaissaient les macabres conséquences. Le destin était effrayant sur bien des points, quand il ne cédait pas à la pitié. De par leurs actes, ils avaient neutralisé une menace notable pour Tadryon et sauver bien des vies, y compris la leur. Le conscrit fixa sa main droite, prenant peu à peu conscience de ces discours prêchés à tout va qu'il pensait, initialement, dénués de sens. Dans ce projet, il existait peut-être une part de vérité que seuls eux, les véritables acteurs, pouvaient éclairer aux yeux de tous. Une autre main salvatrice s'approcha de la sienne et son regard relevé sur l'exosquelette lui fit comprendre qu'il avait affaire au médecin du groupe. Sur l'injonction du spécialiste, le conscrit retira son casque et laissa les soins être administrés correctement à sa caboche ; en parallèle, les nouvelles comme quoi l'attaque des rebelles avait été contenue lui firent un bien fou. Il ne put nier que ce moment précis était le plus relaxant qu'il ait vécu aujourd'hui.

Cependant, l'allégresse de l'instant retomba bien vite lorsque la question taboue fut posée. De la part de sa collègue pour ne pas arranger la chose. Par réflexe face à une situation aussi épineuse, le Tadryen de souche se serait mis à masser sa nuque, les yeux fuyants et des lèvres dépourvues des bons mots, mais finalement il se sentait plus à même de baisser le regard et de ne point se mouvoir. La réalité était cruelle, abjecte, mais pas moins nécessaire. C'était souvent cet adjectif-ci qu'employaient ceux dans le besoin de se justifier.
" On ne fait pas de prisonniers, conscrite. Rappela le vétéran, aussi acéré qu'un poignard bien aiguisé. Ils subiront un interrogatoire forcé, puis seront exécutés. Il arrive que de rares chanceux soient enrôlés dans nos rangs pour expier leurs fautes… Calvin fixa le Tadryen rapprocher sa tête de Teagan, comme pour mimer une confession que tous pouvaient, néanmoins, entendre. Mais cette chance, en une trentaine d'années de service, je ne l'ai jamais vue à l'œuvre. " L'affaire était ainsi bouclée nette, et des conscrits – même pivots de la mission du jour – ne pouvaient jamais rien y faire.

Sur le chemin de retour, Calvin demeura aux côtés de Teagan, par simple réflexe de camaraderie. Contrairement à lui, elle avait vécu Varoc et devait encore s'adapter à l'implacable réalité à Tadryon. Loin d'être le parfait paradis convoité, la vie y était difficile, mais une difficulté qui restait différente de celle de survivants extérieurs. Le médic ne pipa mot quant à la discussion de tantôt, il était inutile d'exprimer sa compassion, cela n'aurait fait qu'empirer le malaise. Malgré tout, il appréciait cette initiative de sa part ; il pourrait peut-être en tirer quelque chose plus tard. Ce verre me fait davantage envie. Mais comme spécifié : plus tard. Pour l'heure, ils croisèrent la route où les Récupérateurs se faisaient plus nombreux, là où le QG de la Guilde se trouvait. Là où Calvin devait s'absenter pour quelques temps. En tant que membre de la Guilde, il devait avant tout rendre des comptes à elle, le rapport global à Tadryon viendra après. Ainsi, il prit le temps de se tourner vers Teagan : " Un plaisir d'avoir aidé. Un petit moment d'hésitation où il finit par tendre la main, afin de serrer la sienne. Cela ne ressemblait qu'à une poignée de métal mais celle-ci revêtait un sens fort pour les Tadryens, compagnons de l'Humanité. Repose-toi bien. Et à bientôt. " Calvin se retourna et s'en alla vers la prochaine étape de cette journée bien chargée, l'esprit encore un brin étourdi par les événements.



952 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Feux D'Artifice - Calvin Lovelace | Teagan Ehle

Revenir en haut Aller en bas
 
Feux D'Artifice - Calvin Lovelace | Teagan Ehle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Varosha-
Sauter vers: