Partagez | 
 

 "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sharon Leonheart
avatar
♦ Messages ♦ : 2
♦ Inscrit le ♦ : 16/07/2017




Message(#) Sujet: "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch Mar 18 Juil - 1:44

♦ SHARON LEONHEART ♦

IDENTITE

Nom: Leonheart
Prénom: Sharon
Sexe: Féminin
Age: 26 ans
Affiliation: Tadryon.
ATTRIBUTS

Force: 6
Agilité: 11
Constitution: 4
Perception: 4
COMPETENCES

Arts Martiaux - ⚪⚪⚪⚪⚪
Herboristerie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Médecine - ⚫⚫⚫⚪⚪
Armes Laser - ⚫⚪⚪⚪⚪
Charisme - ⚪⚪⚪⚪⚪
Marchandage - ⚪⚪⚪⚪⚪
Survie - ⚪⚪⚪⚪⚪
Exosquelette - ⚫⚪⚪⚪⚪


INVENTAIRE

ARMES

♦ P-19 Lamia (arme de poing)

EQUIPEMENTS

♦Rien

AUTRES

♦ Rien


PHYSIONOMIE

Perchée à la fenêtre d'une chambre modeste attribuée il y a peu, une jeune femme contemple le ciel. Elle se demande à quoi il pouvait bien ressembler avant que le monde ne s'écroule, et ne s'auto-détruise. Avant que les plantes, les pluies acides et les animaux féroces ne ravagent tout. Dans ses prunelles ambrées, scintille une lueur étrange. Enthousiasme ? Émerveillement ? Ou juste la lumière du soleil se reflétant sur la cornée ? Difficile à dire. Bien heureusement, un sourire léger apporte rapidement une réponse, balayant le doute, emporté par le vent.

De prime abord, son visage n'a rien de particulier. Des traits lisses, un ensemble harmonieux. On ne dit pas d'elle qu'elle est belle, mais elle n'est pas désagréable à regarder. Les tâches de rousseurs qui se propagent sur son nez et ses pommettes lui donnent un petit côté enfantin et malicieux. Elle est semblable à tant d'autres, relativement banale. En revanche, ses cheveux bruns et courts, victimes d'un étrange épi particulièrement indomptable, ne passent pas tout à fait inaperçus. A croire qu'elle s'est endormie la joue contre le mur, et que sa coiffure n'a pas bougé depuis !
Son attitude joviale et son visage, toujours accompagné d'un sourire chaleureux la font ressembler à une enfant quelque peu négligée et trop énergique, plus qu'à une femme indépendante.

De manière plus générale, la jeune n'est pas bien grande. Elle est même plutôt petite et menue. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir des muscles saillants et des abdominaux biens dessinés. Elle prend soin de son corps, aventurière et casse-cou comme elle est, elle ne peut pas prendre le risque de ne pas pouvoir compter sur ses capacités physiques une fois livrée à elle-même. Pas dans le monde dans lequel elle vit. Pas sur le sol qu'elle foule. Pour survivre, il ne faut pas hésiter une seconde, il faut foncer tout droit, comme si le sol pouvait à tout moment s’affaisser sous nos pieds.

En parlant de son corps, il y a un détail qu'il est intéressant de savoir à son propos, et qui n'est pas évident au premier abord. Il y a plusieurs années, tandis qu'elle n'était encore âgée que d'une douzaine d'années, Sharon a perdu ses jambes dans un accident.
La technologie Tradyenne a permis le remplacement de ses jambes, via des implants cybernétiques. La surface censée constituer la peau, imite cette dernière d'une façon surprenante.
Ces jambes n'apportent rien de plus par rapport à ce que peuvent offrir des muscles humains, si ce n'est la capacité de remarcher, comme s'il n'était rien arrivé.

Au niveau vestimentaire, Sharon est une personne plutôt pragmatique. Elle s'habille rarement de manière esthétique, sauf quand elle y est contrainte, et a une nette préférence pour les teintes jaunes/oranges. Dans la vie de tous les jours, elle privilégie des vêtements fins, près du corps, facilitant sa liberté de mouvement. La tenue qu'elle préfère, c'est ce legging orange, lacé au niveau des cuisses extérieures. Des chaussures fermées, qui tiennent bien les chevilles, ainsi qu'un blouson en cuir marron, sacrément usé par endroits, et quelque peu rembourré à l'intérieur. Rien de plus, rien de moins.


PSYCHOLOGIE

D'elle, l'on peut aisément dire qu'elle est gentille. Sharon est une personne de nature serviable et attentive, qui trouve son bonheur dans celui d'autrui. Ses actions se résument souvent par de petits gestes sans incidences. Des choses que personne ne voit, des choses que l'on oublie aussitôt faites. Mais ce n'est pas ce qui lui importe. Elle ne cherche pas à graver son nom dans les livres d'histoire. Elle ne veut pas non plus être aimée de tous. Elle se contente de réparer les petits tracas du quotidiens, qui ont l'occasion de croiser sa route.
Dans ce monde détraqué où la mort est une voisine, la souffrance un professeur, on lui rappelle souvent qu'il n'y a pas de place pour les faibles. Faire preuve d'un peu de compassion est donc considéré comme de la faiblesse ? Un mode de pensée bien étrange qu'elle ne parvient pas à assimiler tout à fait. Comment survive si l'on ne s'entraide pas ? Si l'on ne partage pas les tâches en laissant ceux qui savent travailler dans leurs domaines respectifs ?
Peut-être n'y a t-t-il pas de réponse à cette question. Peut-être est-elle encore trop contemporaine pour prendre racine dans l'esprit des gens. Peut-être que tout est trop instable pour faire confiance à ceux qui ont l'air sympathiques, et quine sont sans doute que d'ingénieux malfrats.

Sharon est gentille certes, mais elle n'est pas crédule. Il est vrai qu'elle a tendance à faire confiance bien plus aisément que la moitié de ceux qui l'entourent, mais elle n'est pas stupide. Elle ne se fie pas au premier venu. Paradoxalement, elle n'hésite pas à risquer sa vie pour sauver celle de quelqu'un d'autre. Auto-destructrice à son insu, il lui est maintes fois arrivé de s'empêtrer dans des situations dangereuses. Enfant, elle avait la sale manie d'intervenir dans les combats de rues entre gamins pour aider celui qui était mal en point, bien souvent battu par plus nombreux que lui. Peut-être était-il coupable de quelque chose, peut-être était-il aussi blanc et pur qu'une colombe. Pour la jeune femme, cela ne faisait aucune forme d'importance. Elle ne supportait pas l'idée que des injustices puissent être faites sous ses yeux.
Sharon est désespérément optimiste, et elle a le don de décourager même les plus persévérants en la matière.

Malgré tout, la demoiselle ne demeure pas pour autant "sage". Elle a la sale manie de monter sur tout ce qui semble être à sa portée. Elle teste sans cesse ses limites. Amatrice de sensations fortes et de risques, elle aime sentir son cœur pulser dangereusement dans sa poitrine, comme un oiseau en cage. Elle aime sentir l'adrénaline incendier ses veines et se propager dans son corps. C'est une sorte d'addiction dont elle n'est pas capable de se passer. Malgré l'accident survenu lorsqu'elle était une toute jeune adolescente qui lui a coûté ses deux jambes, Sharon ne semble pas avoir appris du passé.

Sharon a la langue bien pendue. C'est une véritable pipelette. Elle peut parler seule pendant des heures sans jamais s'arrêter. Bien souvent, elle n'écoute pas vraiment ce que ses interlocuteurs ont à lui dire, même en ce qui concerne son travail. Elle monologue constamment, des choses souvent peu compréhensibles, elles ne sont pas faites pour ça de toute manière. Elle aime juste combler le silence, comme s'il s'agissait d'une bête à chasser à tout prix. Elle a beau ne pas être très forte en combat rapproché, elle ne se laisse pas pour autant marcher sur les pieds. S'il le faut, la petite chose sera tout à fait capable de vous décocher des remarques acerbes et des termes si grossiers, qu'ils ne vous viendraient même pas à l'idée de les utiliser !
Mais à moins de l'avoir réellement froissée ou de l'avoir dérangée pendant son travail, elle sera de bonne humeur, en général.

Car oui, quand Sharon travaille, elle entre en transe. Enfin, c'est une façon de dire. Elle est tellement absorbée par ce qu'elle est en train de faire, que ce soit manuel ou intellectuel, que plus rien ne compte pour elle. Dans ces moments là, les humains ne valent pas plus que des pots de fleurs fanées.
Dans son métier, elle s’investit plus que de raison. Elle n'a pas d'autre passion que celle-ci et son premier amour n'est autre que la cybernétique. Ce secteur dans lesquelles sont constamment développées de nouvelles techniques comblent son absence de vie sociale.

Une grande compassion, mêlée à de l'empathie entraine chez la demoiselle une très forte culpabilité. Elle trouve toujours le moyen de s'accuser de tous les tords de la terre. C'est la raison pour laquelle elle tente toujours de prendre des décisions et de ne jamais revenir en arrière. Elle se sait sensible, souvent trop. C'est pourquoi elle ne veut rien regretter. C'est la raison pour laquelle elle essaye si fort d'améliorer la situation à Tadryon à sa manière.
Et, pourquoi pas après tout, du monde dans son ensemble ? Souvent prise à rêver, la tête perdue dans les étoiles, la demoiselle se demande ce que lui réserve le futur, tout en se questionnant sur les erreurs passées.

La dernière chose que je pourrais rajouter à son sujet, c'est qu'elle est entière. Elle ne se cache pas derrière des masques et des faux semblants. Elle est telle que vous la voyez. Ce qui la rend aussi plus sensible à la critique et aux remarques qu'elle feint d'ignorer, sans être tout à fait immunisée.


HISTOIRE


- REVIENS ICI SALE GAMINE !

Sharon grimaça. Son poursuivant réduisait peu à peu la distance qui les séparaient. Elle était rapide, mais ses jambes étaient trop courtes pour faire vraiment la différence. Elle bifurqua à droite, dans une ruelle étroite, espérant rejoindre l'allée principale le plus rapidement possible, pour se fondre dans la masse. Elle se cacherait probablement sous l'étale d'un marchand, comme elle savait si bien le faire, avant de souffler un bon coup.
Afin de ralentir son assaillant, la jeune fille renversa ce qu'elle pu trouver sur son chemin. Poubelles, objets en métal, linge. Peu important tant que cela lui permettait de garder l'avantage. Elle savait que si elle se laissait attrapper, elle passerait un sale quart d'heure. Elle aurait droit à des remontrances, des bleus aussi sans doute, comme d'habitude. Pourtant, elle avait beau craindre de se faire capturer après ses petits délits, elle n'avait jamais songé à arrêter. Elle tirait trop de satisfaction de ces courses poursuites et l'énergie qui pulsait dans ses veines lors de ces moments d'efforts intenses était devenue une sorte de drogue dans son quotidien morne et pénible.
Sharon dû s'arrêter soudainement. Elle manqua de trébucher. Elle ouvrit grand la bouche devant le mur qui se dressait devant-elle.
Il n'était pas là la dernière fois ! A moins que je ne me sois trompée de chemin ? Oh non...
Elle fit volte-face, collant son dos contre les briques qui avaient stoppé sa progression. De l'autre côté, elle entendait le brouhaha de la foule. Elle ne s'était pas tout à fait trompée, juste d'une rue ou deux. Ça avait suffit.
Elle déglutit. Son poursuivant cessa de se précipiter dans sa direction une fois qu'il eût compris la situation. Il sourit. Un horrible rictus qui résumait parfaitement  les ennuis dans lesquels elle s'était jetée la tête la première. Elle fit claquer sa langue contre son palais. Tant qu'il ne l'avait pas attrapée, elle refusait de s'avouer vaincue. Comme il marchait désormais dans sa direction, elle analysa rapidement la situation. Malheureusement, mis à part une énorme benne à ordure il n'y avait pas grand chose, et elle se trouvait derrière lui maintenant... Peut-être que si elle parvenait à passer outre le bonhomme, elle pourrait grimper dessus, atteindre la gouttière et monter sur le toit. Il fallait espérer qu'il ne soit pas trop réactif, que la poubelle soit assez haute et que la gouttière en mauvais état ne cède pas sous son poids.
Il y avait beaucoup plus de chances pour qu'elle ne s'en sorte pas. C'était risqué. Mais elle n'avait pas le choix.
Ni une ni deux, elle se servit du mur pour se projeter en avant à l'aide de ses bras et ainsi faciliter sa prise de vitesse. L'autre, qui l'avait vue venir, se prépara à la réceptionner par la gauche et par la droite. Sharon saisit l'occasion, elle roula en avant, passa entre les jambes de son poursuivant, se releva d'une rapide impulsion, manqua de perdre l'équilibre. Elle grimpa sur la poubelle, sauta et s'aggrippa à la gouttière. Elle força sur ses bras, tentant de soulever son propre corps tout en essayant d'atteindre le bord du toit, tandis que son poursuivant comprenait tout juste qu'elle l'avait floué.
Malheureusement, ses efforts furent vains. Elle ne fut pas capable de grimper, déjà trop fatiguée par sa course endiablée. Ses muscles l'abandonnèrent, elle lâcha sa prise, tomba sur la poubelle puis le sol.
L'expérience était douloureuse, mais ce qui l'attendait serait, elle le savait, bien pire.
Elle avait joué puis perdu, elle ne pouvait désormais plus que s'en prendre à elle-même...
- - -

- Je suis désolée Maman ! sanglota Sharon.
- Arrête de mentir ! hurla l'intéressée Tu ne cesse de voler ! Tu sais ce que ça me coûte à moi ? Tu sais ce que je dois faire pour qu'on nous laisse tranquilles ? Tu le sais SHARON ?
La femme saisit la gamine par la chevelure avant de lui asséner le premier coup d'une longue série. Je n'aurai pas dû. Je n'aurai pas dû. Je n'aurai pas dû. ne cessait de se répéter la gamine en se recroquevillant contre le mur qui ne lui offrait aucune protection. Elle avait beau le savoir, elle recommencerai. Encore et toujours le même manège. Tout ça pour un pauvre fruit. Tout ça pour un peu d'aventure et de sensations fortes.
La jeune fille ne put qu'attendre sans bouger que la colère sa mère soit passée et qu'elle s'éloigne en la laissant au sol.
Elle essuya ses joues humides, se redressa avec difficulté avant de quitter le toit qui leur servait de foyer. Elle préférait s'éloigner le plus possible, de peur que sa mère ne change d'avis et ne décide de la punir plus encore.
Fuir. Sharon était particulièrement douée dans ce domaine. Tourner le dos au danger et ne pas regarder au-dessus de son épaule. Sa vie se résumait à ça. Et elle avait honte.
- - -

Dans ses escapades en tous genres, Sharon avait entrainé une gamine. Ou plutôt, elle avait travaillé en duo avec une fillette à peine plus jeune qu'elle. Toutes deux conscientes du potentiel de leur équipe, elles ne tardèrent pas à former un petit groupe. Elle s’appelait Carmen et, comme Sharon, elle n'était personne. Juste une petite fille parmi tant d'autre, ennuyée par le monde des adultes. Sharon appréciait sincèrement Carmen. Elle ne parlait guère d'elle, et n'ouvrait la bouche que très rarement au final, mais elle écoutait et elle était présente. Les deux petites devinrent rapidement inséparables ou, tout du moins, Sharon s'arrangeait-elle pour rester auprès de Carmen.
Mais une chose opposait les deux enfants. Malgré ses tendances délinquantes, Sharon n'hésitait jamais à aider quelqu'un dans le besoin. Que ce soit en apportant son assistance dans une bagarre de rue infantile ou en ramassant quelque chose tombé de la poche d'un passant, la demoiselle faisait de son mieux pour aider ceux qui en avaient besoin. Carmen ne voyait gère l'intérêt de perdre du temps dans des choses aussi futiles, et bien vite, les deux jeunes filles défendaient leurs positions respectives sur le sujet. Les conversations se concluaient toujours de la même façon et le plus simple restait encore de ne pas aborder le sujet.
Au final, Carmen était ce qui se rapprochait le plus d'une amie pour Sharon.
Mais pour une raison inconnue, Carmen disparu tout d'un coup. Du haut de ses 14 ans, la demoiselle avait bêtement imaginé que leur amitié durerait toujours, mais elle dû se faire une raison et, de toute manière, les années qui suivirent elle eut bien d'autres choses à penser...
- - -

... ... ... ... ...
♪ En cours de rédaction ♫


HRP

Pseudo :Gwaëndalwyre
Comment avez-vous découvert le forum ? Sur le net O______________O
Code : Validé !


© Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
Anaya Luzissa
avatar
♦ Messages ♦ : 111
♦ Inscrit le ♦ : 02/03/2017




Message(#) Sujet: Re: "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch Mar 18 Juil - 8:34

Bienvenue parmi nous, j'adore ton avatar d'Overwatch Kaos 14
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t124-anaya-luzissa-terminee
Nasträlya
avatar
♦ Messages ♦ : 713
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch Mar 18 Juil - 12:15

Bonjour et Bienvenue !

Je peux d'ores et déjà te dire que tu ne dois rien avoir dans ton équipement et autres. Les modules, armures etc... devront être achetés dans le marchand de ta faction

Ensuite, Arme Laser, c'est le titre Tu dois choisir une arme de ton niveau - niveau I pour toi. Par exemple: un P-19 Lamia

Bonne continuation



©Sigfrëli
♥ Approuvé & Adopté ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t74-nastralya-vandorallen
Alejandra Amari
avatar
♦ Messages ♦ : 18
♦ Inscrit le ♦ : 25/05/2017




Message(#) Sujet: Re: "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch Mar 18 Juil - 22:14

Bienvenue parmi nous Tracer Sharon, j'aime beaucoup ta façon d'écrire et j'ai hâte que ta fiche soit terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t307-alejandra-amari-tadryon
Sharon Leonheart
avatar
♦ Messages ♦ : 2
♦ Inscrit le ♦ : 16/07/2017




Message(#) Sujet: Re: "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch Mer 19 Juil - 3:02

Merci pour cet accueil ça fait toujours plaisir ♥.
VIVE OVERWATCH ALEJANDRA Ton compliment me va droit au coeur !

Merci pour les infos Nasträlya c'est corrigé :D et désolé j'aurai dû être un peu plus attentive X_X.
Revenir en haut Aller en bas
Nasträlya
avatar
♦ Messages ♦ : 713
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: "Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch Mer 19 Juil - 14:22


Mmph... Je sais pas si tu as compris, dans le doute, lis bien ce sujet: Guide , afin de te renseigner sur le nombres d'armes, ce que tu dois/peux avoir et aussi pour savoir quelle arme et où trouver le marchand



©Sigfrëli
♥ Approuvé & Adopté ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t74-nastralya-vandorallen
 
"Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! " Overwatch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications-
Sauter vers: