Partagez | 
 

 ♦ Peuples en Eden ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam
avatar
♦ Messages ♦ : 500
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: ♦ Peuples en Eden ♦ Ven 12 Aoû - 17:08




Peuples en Eden


En Eden, il faut faire face à une faune menaçante et une flore tout aussi dangereuse, malgré tout, la nature n'est pas le seul obstacle à la survie. De nombreux peuples et tribus se sont développés au fil des années, s'accaparant des territoires, tout autant que des ressources rares et intéressantes. Certains y ont par ailleurs vu une opportunité, créant des sociétés patriarcales çà et là, en feignant être des émissaires de forces divines et insondables. Si aucun de ses groupuscules ne dispose de l'aura des trois grands dominants du monde contemporain, il n'est pas bon de les sous-estimer.

Note: Les factions secondaires ne peuvent être rejointes, elles ne sont composées que de personnages non joueurs. Ils peuvent intervenir lors de vos écrits ou durant des quêtes en faisant mention. Vous ne pouvez jouer et encore moins tuer les chefs de ces tribus ou peuples, sans accord préalable d'un administrateur.


♦ L'Akaheish ♦



Point de Vue Général

± 100 individus
Localisation ♦ Dans les Steppes d'Elysium

Véritable secte de fanatiques, l'Akaheish est un regroupement d'individus croyants à la supériorité de l'astre solaire. D'abord petite voix au travers du monde, le groupe a finalement gagné en fidèles, d'années en années. Il rejette toutes formes de matérialisme et arborent des habits précaires, semblables à des loques. On reconnait les plus grands admirateurs à la coiffe d'ossements, qu'ils portent sur le sommet du crâne. Si de prime abord, l'on pourrait croire qu'ils vénèrent aussi la nature, il n'en est rien. L'Akaheish chasse les prédateurs et est relativement habile dans ce domaine. Leurs seules possessions sont leurs arcs, qui sont nécessaires à leur survie. En outre, les membres conservent les cuirs et peaux des bêtes vaincues, les troquant avec les tribus nomades, en échange de nouveaux fidèles.

Certains vagabonds n'hésitent pas à offrir leurs enfants, pour glaner quelques carcasses ou atours pouvant améliorer leurs conditions de vie. De manière générale, l'Akaheish n'est pas un groupe agressif dont il faut se méfier grandement. Ses adeptes ne deviennent virulents qu'en cas de mésententes ou d'attaques visant à les déposséder de leurs fournitures de troc. Cependant, la majorité des autres factions préfère ne pas approcher le groupe de fanatiques, ne voyant en eux que des sots capable du pire pour une vulgaire lueur dans la voûte céleste.

Us & Coutumes

Matérialisme - Quiconque arrive, au sein de l'Akaheish, se voit déposséder de tous ses biens matériels. Le seul attachement qu'il pourra avoir, vis à vis d'un objet, sera à l'encontre de son arc. S'ils sont surpris avec un objet en métal ou évoquant des souvenirs, les membres de la secte sont lourdement punis et subissent Le Châtiment, qui consiste à brûler la peau du contrevenant. La brûlure symbolise le soleil, l'astre suprême selon les fanatiques.

La Bénédiction - Lorsqu'un fidèle s'est illustré par son dévouement et sa foi en la secte, il est marqué au front d'un soleil à douze rayons. Chacun considère cela comme un signe divin protégeant l'individu de tous les maux du monde et lui promettant de rejoindre, un jour, les cieux, dans l'espoir d'approcher l'Astre. Seul la matriarche n'est pas marquée au front. Elle arbore le sigle dans la nuque.

Le Cycle - S'ils vénèrent le soleil, les membres de l'Akaheish ne vouent pas pour autant une haine viscérale à l'égard de la lune. Chaque soir, ils la célèbrent autour d'un grand feu, lui offrant mille prières, dans l'espoir qu'elle laisse revenir le jour. Des sacrifices peuvent avoir lieu et c'est généralement durant la nuit que les bénédictions sont attribuées. La matriarche ne s'exprime, par ailleurs, que de nuit. Le Cycle correspond aussi à la mort d'un être. Les défunts sont brûlés et leurs cendres dispersées dans le vent.

L'Absolution - Lorsqu'une éclipse a lieu, fait rare mais pouvant se dérouler au moins tous les dix ans, les fidèles sont invités à la regarder sans filtres, ni atours. Si l'individu perd la vue, les iris brûlés par la lumière, alors il est absout de tous ses pêchés. Les aveugles sont les plus respectés de la secte. On considère qu'ils sont libérés du joug de la vision, qu'il ne voit désormais plus que l'Astre et ne sont plus entachés par des fioritures. Par ailleurs, un nourrisson naissant amblyope est vu comme un message divin et obtient d'emblée une place de choix dans le groupe.

Atouts

Il va sans dire qu'un peuple non-matérialiste ne dispose que de peu d'atouts, cependant, l'Akaheish est un redoutable groupe de chasseurs. En ce sens, il obtienne aisément des cuirs de qualité, créant des arcs de bonne facture et de belles pièces de viande.

Dirigeant du Peuple

Liorah Keren

Relativement jeune, sans pour autant qu'un âge puisse lui être offert, Liorah Keren est la matriarche de l'Akaheish depuis de nombreuses années, distillant le message divin de toute sa grâce. Elle porte la bénédiction dans la nuque et sa peau est recouverte de sigles insondables qui lui confèrent un mysticisme inné. Elle est aveugle de naissance et sa chevelure est immaculée depuis ses dix ans. Liorah est relativement douce et reste ingénue pour de nombreuses choses. Malgré ses prunelles sans vie, elle est d'une beauté indicible et ne fut jamais considérée, pour l'heure, comme un tyran. Elle sait pourtant se montrer intransigeante lorsque la situation l'exige.

Elle n'a jamais chassé, ignore tout de l'amour et des hommes, mais beaucoup attendent qu'elle choisisse un partenaire, pour enfanter. Les fidèles sont nombreux à croire que le produit de cette union sera le futur meneur de l'Akaheish.

Relations

Tadryon - Inconnues.

Fils d'Ohibaan - Inconnues.

Spectre - Malgré le fait que Spectre soit, aux yeux de tous, une chimère n'ayant pas de réalité propre, de nombreux membres ont infiltré l'Akaheish. Ces derniers veillent à soutirer quelques informations sur les talents de chasseurs des fanatiques, ainsi que leurs connaissances sur la faune. Spectre n'omet pas non plus de glaner quelques cuirs rares, pour enrichir son confort.

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t71-adam-andrivon#138
Adam
avatar
♦ Messages ♦ : 500
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: ♦ Peuples en Eden ♦ Ven 12 Aoû - 19:19

♦ Les Compagnons ♦



Point de Vue Général

± 30 individus
Localisation ♦ Dans toutes les terres

Mercenaires, pilleurs et opportunistes, les Compagnons sont des nomades, errants à travers les terres hostiles de Dysnomie pour accroître leur richesse et leur popularité. Farouchement opposés au règne technologique de Tadryon, ils n'hésitent pas à s'en prendre aux convois en provenance de la fameuse cité. Les Compagnons viennent de divers horizons et n'ont pas de véritable organisation hiérarchique. Ils louent leurs services contre des pierres ou des objets de qualités. Si dans le principe, ils ressemblent aux Spectres, dans la pratique il n'en est rien. Les Compagnons sont des rustres, attaquant de front et ne chérissant aucune alliance. Ils agissent généralement par paires, ce qui contrecarre tous plans visant à les décimer.

Ils sont plutôt habiles au combat et utilisent des lames rudimentaires, voir parfois quelques armes technologiques, grappillées aux Tadryens. Les Compagnons disposent d'une notoriété convenable et on ignore encore aujourd'hui où se situe la tanière de leur leader. Il est peu aisé de se faire passer pour un membre de la fratrie, tant les impliqués se côtoient, se connaissent et s'estiment.

Us & Coutumes

L'Entrée - Pour devenir un compagnon, il faut prouver sa valeur. Rares sont les élus et ceux qui échouent, finissent bien souvent par trouver la mort. Les Compagnons ne le deviennent que par recommandation, par contact et par chance de croiser un membre disposé à accorder de son temps à l'individu désireux de les rejoindre. Pour le reste, les étapes de la confirmation sont, pour l'heure, un véritable mystère.

La Fraternité - Malgré leurs allures de voyous, les Compagnons s'apprécient entre eux et ont généralement vécu toute leur vie ensemble. Lorsque deux êtres ont fini leur apprentissage, ils forment une paire et partent sur les routes pour offrir leurs services ou piller les caravanes de nomades. Ceux ne disposant pas du moindre esprit d'équipe, ne durent jamais bien longtemps.

Les Contrats - Ces mercenaires ne fonctionnent que sous forme de contrats, qu'ils font remplir aux quémandeurs. Monnayant pierres ou objets de valeur, ils acceptent de rendre service, qu'importe la teneur de celui-ci. Un contrat rempli, mais impayé, est synonyme de mort de la part du contrevenant. Si les deux compagnons perdent la vie lors du contrat, une nouvelle paire entrera dans la danse pour le réaliser.

La Mort - Un compagnon perd son importance et son statut à son décès. Les corps ne sont ni rapportés, ni brûlés, ni même enterrés. Les membres jugent qu'un cadavre est une carcasse vide, seule l'âme compte et cette dernière est partie lorsque le cœur du défunt a cessé de battre.

Atouts

Grace à leurs contrats et leurs pillages, les Compagnons disposent de ressources très diverses et variées. Entre armes de tous types, vêtements, cuirs et ressources de toutes natures, les membres ne sont pas à plaindre.

Dirigeant du Peuple

Sélène Dio

Femme de caractère et au comportement très masculin, Sélène Dio est une combattante chevronnée d'une trentaine d'années, dont le dévouement envers les Compagnons n'est plus à démontrer. Malgré son statut de femme, elle a su s'imposer et ordonné ses congénères pour qu'ils redoublent d'efficacité.

Son apparence laisse croire à ses adversaires qu'elle est faible et fragile, elle sait par ailleurs en tirer partie. Le faciès noble et les boucles brunes, elle affiche un joli minois qui lui permet bien souvent de distraire ses opposants.

Sélène est une ancienne Spectre, qui a su taire son ancienne affiliation. Certains prétendent qu'elle en fait toujours partie et que son poste chez les Compagnons n'est là que pour étendre la puissance de l'organisation. Des allégations, n'ayant pour l'heure trouvé aucun fondement.

Relations

Tadryon - Inconnues.

Fils d'Ohibaan - Inconnues.

Spectre - Bien qu'ils n'éprouvent aucun sentiment positif à l'encontre des Compagnons, les Spectres ont choisi de les ignorer, par respect pour Sélène, qui fut une Chimère particulièrement efficace en son temps. L'avenir seul décidera si cette relation neutre est faite pour durer.

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t71-adam-andrivon#138
Adam
avatar
♦ Messages ♦ : 500
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: ♦ Peuples en Eden ♦ Ven 12 Aoû - 22:03

♦ Le Consortium ♦



Point de Vue Général

± 120 individus
Localisation ♦ Supposément près de l'Océan

Calqué sur le modèle de feû les Yakuzas, le Consortium a émergé de leurs vestiges autour des rescapés du Japon. Si aujourd'hui, il n'existe plus de nationalité, ni de pays, les membres du Consortium demeurent majoritairement typés asiatiques. Véritable syndicat du crime, l'organisation dispose de grandes ressources et exploite des mines de pierres bleues. Riches, mais cependant discrets, les actionnaires - c'est ainsi qu'ils se nomment - œuvrent pour étendre leur influence. Personne n'a pu les localiser, mais ils ont su s'implanter dans de nombreux villages isolés, vendant les charmes de jeunes femmes et écoulant des marchandises volées à travers le monde. Le Consortium est organisé et ses membres sont embauchés à vie. Quiconque rompt son serment, est puni de mort. Les dirigeants sont intraitables et ne laissent passer aucune bévue. Il est relativement étonnant qu'une compagnie si riche puisse exister encore aujourd'hui, lorsque l'on voit le poids de la puissance de Tadryon.

Le Consortium est à l'origine des drogues introduites au sein de l'alcôve de Spectre. Les deux organisations sont en relation, mais les actionnaires ont su taire l'existence tangible du Spectre. A contrario de la majorité des peuples, le Consortium ne livre que de piètres combattants, préférant la manipulation et les assassinats, à la violence de front.

Us & Coutumes

Le Katana - Hérité des vieilles traditions, le katana est un outil ancestral qui se transmet au sein des familles du Consortium. Tous les membres en possèdent un, bien que rares sont ceux en faisant usage. Généralement, on considère qu'un individu ne devient adulte que lorsqu'il reçoit sa première lame. Le katana est disposé avec la dépouille du gisant, en cas de mort.

Le Tatouage - Autre tradition des siècles passés, le tatouage est resté ancré dans la culture. Les membres n'en ayant pas sont restreints et bien souvent le premier vient de paire avec l'obtention du katana. Les plus hauts gradés ont tous un numéro de tatoué sur l'épaule droite et les dignitaires arborent une fleur de lotus sous le pied gauche, généralement de couleur rouge, enfermé dans un cercle.

La Trahison - Lorsqu'un membre trahit son clan, le Consortium agit directement. Cela se traduisant soit par la mort du judas, soit par l’amputation d'un de ses doigts, s'il clame ses remords et demande la clémence de ses bourreaux. Il devra alors se repentir durant plusieurs mois, voir années. S'il récidive, il subit le Supplice de la Coupe, qui consiste à trancher tous les membres de condamné et d'attendre qu'il se vide de son sang. Bien exécutée, la sentence peut durer des heures.

Les Clans - Le Consortium est un assemblage de plusieurs clans. Chacun disposant de sa notoriété propre, de ses actions et de ses revenus. Lorsqu'un clan est plus puissant que les autres, il prend la tête de l'organisation, jusqu'à ce qu'un autre prenne sa place. Une certaine rivalité existe et les incidents ne sont pas rares. Il existe une dizaine de clans, composant le Consortium.

Atouts

Le Consortium ne manque pas de moyens et peut acheter bien des produits. Ils sont cependant des maîtres dans la prostitution, les drogues et le raffinement du métal.

Dirigeants du Peuple

Shimazu Tadahisa

Quinquagénaire élégant et raffiné, Shimazu Tadahisa est à la tête du Consortium, ainsi que du clan Tadahisa, depuis une vingtaine d'années déjà. Fort d'un charisme écrasant et doué pour le verbe et les affaires, il ne souffre que peu d'opposants et ne délègue ses tâches qu'à sa fille Hasu, qui constitue son second.

Parti du bas de l'échelle, Shimazu s'est forgé une solide réputation année après année, bâtissant un clan spécialisé dans la prostitution et le recel d'informations. Il exècre la tromperie et n'offre jamais son pardon, bien qu'il soit au petit soin avec sa fille, chacun sait que si elle venait à le trahir, elle subirait le même sort que les autres.

En cela, Shimazu est craint, tout autant que respecté. Il est un modèle de réussite et d'accomplissement, au sein du Consortium.

Hasu Tadahisa

Fille unique de Shimazu Tadahisa, la trentenaire Hasu Tadahisa a hérité du côté soigné et apprêté de son père. Pourvu d'une douce et délicate beauté, elle n'est pas toujours prise au sérieux et manque parfois de poigne. Elle considère certains rituels comme barbares, bien qu'elle ne s'offusque pas du fait d'offrir des femmes aux mains avides d'hommes lubriques.

Elle fut élevée par son père, sa mère ayant perdu la vie à sa naissance et n'a jamais souffert du manque. Elle se ballade souvent en robe noire, laissant apparaître un imposant tatouage sur son épaule. Elle porte le numéro 7 et a acquis son lotus dans la plante du pied quelques années auparavant.

Hasu est une femme relativement timide, ce qui lui porte souvent préjudice. Shimazu en a vraisemblablement déduit qu'elle n'aurait jamais les épaules pour reprendre la tête du Consortium à sa mort.

Relations

Tadryon - Inconnues.

Fils d'Ohibaan - Inconnues.

Spectre - Les deux organisations entretiennent des relations courtoises, bien que la découverte de drogues appartenant au Consortium est jetée un froid depuis quelques mois déjà. Des Spectres sont infiltrés au sein des actionnaires et rendent compte des activités de l'organisme.

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t71-adam-andrivon#138
Adam
avatar
♦ Messages ♦ : 500
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: ♦ Peuples en Eden ♦ Sam 13 Aoû - 13:09

♦ Les Amazones ♦



Point de Vue Général

± 50 individus
Localisation ♦ Dans les Steppes d'Elysium

Tribu exclusivement féminine, les Amazones sont des guerrières chevronnées, rarement très habillées, qui s'en prennent aux voyageurs et communient avec la nature. Souvent confondues avec les Fils d'Ohibaan, de part leur aspect et les peintures qu'elles arborent, elles sont bien loin du modèle et des mutations de ces derniers. Leur but est d'enlever leurs filles aux vagabonds, pour qu'elles rejoignent le groupe. Les Amazones ont des tendances anthropophages et se nourrissent bien souvent des hommes qu'elles agressent. Il est très rare qu'une amazone enfante, la majorité rejetant toute forme de proximité avec le sexe opposé. Par ailleurs, les Amazones attendant un enfant perdent de leur efficacité, ce qui nuit à l'ensemble de groupe. Il n'est pas rare qu'une femme enceinte soit rejetée et livrée à elle-même dans la forêt des Fils d'Ohibaan.

La tribu est hostile, s'en prenant à tous les étrangers qui approchent de leurs camps. Il existe trois différents lieux où elles prospèrent, qui sont fédérés par une reine, coordonnant les actions des femmes sauvages. Ce sont de très bonnes combattantes, utilisant des armes faites d'ossements humains et elles sont relativement habiles avec les arcs. Elles ne disposent, cependant, que de très peu de protections, la majorité œuvrant à moitié nues. Leurs relations avec les autres habitants du monde sont principalement mauvaises.

Us & Coutumes

Le Rituel - Lorsqu'une nouvelle amazone se présente ou a été dérobée lors d'une attaque, elle doit subir le Rituel. Il se déroule de nuit autour d'un immense feu. La recrue s'avance et ses vêtements lui sont arrachés, montrant aux yeux de tous l'ensemble de ses courbes. Il n'est pas rare que les autres femmes l'attirent pour quelques plaisirs charnels, qui sont monnaie courante au sein de la tribu. Suite à cela, les sauvages festoient et copulent allègrement jusqu'aux premières lueurs de l'aube. Le lendemain, la recrue devra se vêtir très sommairement de peaux de bêtes et commencera son initiation à la traque.

Le Nom - Les Amazones n'ont qu'un prénom, tous les noms sont abandonnés car jugés parfaitement inutiles. Elles ne se présentent aux autres qu'en indiquant leur éventuelle mère et en offrant un prénom. Il n'est pas rare que les Amazones choisissent un nouveau patronyme, à leur entrée dans la tribu, délaissant ainsi tous liens avec leur ancienne vie.

L'Adoption - La disparition progressive de l'acceptation des femmes enceintes a fini par dénaturer le concept même de famille. Si bien qu'un nouveau système fut mis en place, permettant aux femmes d'en adopter une autre, si tant est que cette dernière ait seize années de moins qu'elle. Ainsi, des relations mère-fille ont pu naître et créer des lignées fictives et des familles. L'adoption d'un membre par un autre est un événement qui est célébré, tout autant que le rituel. Elle est proclamée devant toutes les femmes de la tribu.

Les Peintures - Héritée des traditions de l'Ohibaan, les peintures corporelles sont un fondement de la culture amazone. Souvent rouge et faites à partir du sang de leurs ennemis, elles tracent des symboles sur leurs joues, leurs épaules et leurs bras. Leur signification ne regarde qu'elles et personne ne s'est réellement intéressé à ce phénomène.

Atouts

Les Amazones sont des guerrières, ne vivant que dans des huttes en peaux, en ce sens, elles ne s'attardent pas sur tout ce qui est matériel. Pour autant, on retrouvera aisément des armes primaires, de bons cuirs et des pigments. Elles disposent aussi d'épices de qualité.

Dirigeant du Peuple

Aya

Jeune reine, depuis la mort très récente de sa mère adoptive, Aya est l'amazone idéale. Grande combattante, farouche et maudissant les hommes en n'hésitant pas à en croquer quelques uns au passage, elle a su instaurer une certaine cohésion au sein des tribus réunifiées. Dans la vingtaine et d'une beauté sauvage, Aya est dans la fleur de l'âge, ses réflexes sont excellents et elle est une oratrice motivante et indomptable. Enfant, elle faisait partie des Fils d'Ohibaan, dotée d'une agilité décuplée, elle était promise à un avenir convenable, mais une attaque mit fin à ses espoirs de prospérité. Elle fut recueillie, puis adoptée par l'ancienne reine et prit sa place à son décès. Aya n'a jamais émis le moindre regrets sur son ancienne vie.

Bien qu'elle le démente, Aya éprouve une certaine attirance pour les hommes, malgré son dévouement aux femmes et le fait qu'elle soit unie avec une membre de sa tribu.

Relations

Tadryon - Inconnues.

Fils d'Ohibaan - Les Amazones sont connues par l'intermédiaire de leur membre enceinte qu'elles abandonnent au sein de la forêt. Il n'est pas rare qu'elle soit abattue car agressive, mais le plus souvent, les Fils d'Ohibaan tente un contact afin d'en savoir d'avantage. Ainsi, il n'y a jamais eu de réel contact avec la tribus, seulement avec les membres rejetés.

Spectre - Les Amazones ignorent parfaitement l'existence du Spectre. Seules deux femmes sont infiltrées dans le groupe et leurs rapports sont édifiants. Elles vivent une mauvaise expérience. En ce sens, les relations entre Spectre et les Amazones sont, pour ainsi dire, inexistantes.

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t71-adam-andrivon#138
 
♦ Peuples en Eden ♦
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tous Peuples] Arcs
» Peuples au Sud de l'Ithilien et à l'Est de la Mer de Rhûn
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Archives :: Factions :: Les Peuples Minoritaires-
Sauter vers: