Partagez | 
 

 Mise à jour ♦ Niveau II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 593
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Mise à jour ♦ Niveau II Mar 31 Oct - 17:22



" Oubliez, je ne veux pas être soldat. " - Calvin, à un recruteur de l'Armée

Inventaire
:
 

L'âcreté au sein de la pièce chatouillait les narines les plus sensibles. D'un geste bref et qui se voulait discret, Calvin se gratta le nez pour détourner l'attention de ses capteurs corporels. C'était la deuxième fois depuis sa sortie qu'il répétait cela, et ce fut en observant l'attitude détendue des autres Récupérateurs qu'il comprit une chose : on repérait les "nouveaux" en observant les mimiques. C'était loin d'être sa première escapade à Varosha, mais le Lovelace ne pouvait se targuer d'être un expert de la cité-fantôme. Torme souriait face aux gênes de son tout jeune partenaire, ce à quoi soupirait systématiquement la pauvre Anorra, qui se coltinait le premier susnommé depuis belles lurettes. Calvin avait toujours été fasciné par ces fameux duos aussi improbables que puissants : ils se complétaient dans un amour éblouissant, pas celui des couples mais celui du travail bien fait et des récompenses alléchantes.

" Entrez. " Somma Anorra lorsque la porte fut toquée, leur cliente du jour venait enfin d'arriver. La Rate – puisque tel était le groupuscule auquel elle appartenait – prit naturellement place en face du bureau où les Récupérateurs se tenaient, Calvin étant un brin en retrait vers le côté droit de la pièce. Les bras croisés, il fit vagabonder son insatiable curiosité sur les améliorations bioniques de la Varoc, peu exhibées mais perceptibles à travers les nombreuses imperfections de sa tenue. Plus que d'endosser le rôle de réfugiés livrés à eux-mêmes, les Rats adoptaient un mode de vie différent, que personne d'autre ne pouvait se permettre de surmonter. Ce n'était pas parce que les Récupérateurs paraissaient moins poussiéreux que les habitants des égouts qu'ils étaient de meilleurs survivants. A ce titre, le conscrit portait un certain respect à leur égard, malgré les remontrances que les prêtres du Solstice leur balançaient continuellement à la figure.

" Je vous remercie d'avoir accepté cette entrevue… et de votre discrétion. Les paupières de Calvin clignèrent un peu plus à cette remarque. Toute cette mise en scène était on ne peut plus louche, et ce depuis que ses collègues les avaient fait se rencontrer dans ce bureau isolé du reste du QG. Sans parler du fait qu'ils n'avaient rien dit au bleu, purement désarçonné par cette situation qu'il lui échappait. Comme à chaque fois que cela arrivait, Calvin se contentait de demeurer passif et d'être attentif aux moindres éléments de cet échange.
- Rien de plus normal entre Rats et Récupérateurs. Vous avez bien fait de vous adresser uniquement à nous. Anorra jeta un regard complice à Torme. Qui sait comment auraient réagis les grands pontes ?
- Vous seuls, je suppose. La Rate, accoudé sur ses genoux, paraissait craintive mais son attitude défensive était un réflexe habituel en ces murs.
- C'est bien mal connaître les fous-furieux d'entre les Murs, ma chère. Torme étira un sourire à l'attention de Calvin, celui-ci rassembla pas mal de sang-froid pour ne pas paraître touché par ces propos… qui ne visaient aucunement sa personne. Il en était bien conscient, seulement la pauvre Rate risquait de ne pas comprendre.
- La situation est assez urgente, nous vous prions de nous livrer tous les détails nécessaires à la mission. La cyborg parût plus détendue face à l'espièglerie du Récupérateur et se redressa alors sur son siège, sans pour autant élever davantage la voix.
- Lors de la dérouillée des Mutants, nous avions dédié une certaine partie de nos drones infiltrateurs à la collection d'informations sur le territoire d'Ohibaan. Les conditions météorologiques n'ont pas été en notre faveur et les données sont alors loin d'être décryptables… sauf pour un drone en particulier qui a réussi à non seulement conserver la plupart de ses données intactes, dont des images du village des Évolués. Calvin ne put contenir sa surprise, ses yeux s'écarquillèrent sur cette opportunité en Azuris massif. Le Hameau abandonné, je précise.
- Inspire un peu, Calvin. Cela n'en reste pas moins une occasion à ne pas rater… Torme se gratta la barbiche, le regard plein d'étoiles.
- Absolument pas. Soutint Anorra sur un hochement de tête, auquel répondit de même la Rate. Et donc, quel est le souci avec ce précieux drone ?
- Il n'est jamais rentré à notre planque, comme vous pouvez vous en douter. Mais le plus embêtant pour nous, c'est qu'il s'est égaré dans le No Man's Land, avec un signal qui s'affaiblit encore à l'heure où je vous parle.
- Il vous faut donc quelqu'un qui connait bien le No Man's Land pour récupérer le drone, ou du moins ce qu'il en reste. Dans ce cas, Calvin Lovelace, ici présent, s'en chargera pour vous.
- Pardon ? Le mot lui avait échappé, mais il peinait à croire qu'une telle responsabilité lui était incombée, à lui, un simple conscrit qui ne parvenait pas à se hisser à la hauteur de ses ascendants.
- C'est ta chance, le survivant, t'es censé être tout feu tout flamme, là. Le pouce tendu au plafond, le soutien du Récupérateur était accompagné par le sourire bienveillant de sa collègue.
- Tu as davantage exploré ces terres inhospitalières tandis que bon nombre d'entre nous se cantonne aux ruines de Varosha, et tu en es revenu. Sans parler de la forêt. Le regard azuré du conscrit s'abaissa légèrement, il se sentait comme à la veille de sa première sortie, bien que ce goût amer ne cessât de ternir le tableau. Va récupérer les données et apporte-les aux Rats, en toute discrétion, ce sera aussi bénéfique pour eux que pour toi. Il hocha de la tête : la consolidation de leur alliance n'en sera que plus forte.
- Merci… Lovelace, c'est ça ?
- C'est ça. Son sourire imbibé de mystères fit germer quelques doutes dans l'esprit du novice.
- Les Rats s'en remettent pleinement à vous, Lovelace. "


Le placide Brotex finit par se désintéresser de la vaine lutte du Verorsh, alors que le Crastilis entama le coup de grâce sur le téméraire reptilien. A plusieurs mètres de là, Calvin était une fois de plus témoin des conséquences de la loi du plus fort. Sa jambe gauche, toujours sensible depuis la récente opération cybernétique, était une marque qu'il allait se coltiner toute sa vie ; simplement, il n'avait pas perdu face à la faune, ni face à la Nature… mais face à l'Homme. Les rumeurs allaient encore bon train sur l'identité de ces infiltrés et leur motif. Entre les traîtres, les Évolués et les chimères du Spectre, toute appartenance extérieure était bonne à être pointée du doigt pour alléger le poids de nos propres responsabilités. Le Hameau avait beau être détruit, ce n'était pas grâce aux prouesses de Tadryon : sur bien des points, ils avaient perdu cette guerre.

Au milieu de tout ça, Calvin ne savait plus sur quel pied danser. Avec du recul, c'était autant la faute des Évolués, des extrémistes dont il avait entendu parler, que celle des fanatiques du Solstice Écarlate, là encore des extrémistes. Le monde ne devait absolument pas tourner autour de ces deux pôles. S'il souhaitait s'assurer de la bonne conduite du projet Tadryon, il n'avait d'autres choix que de s'élever un peu plus. Le nombre de personnes qu'il voulait épargner dans cette lutte, semblant éternelle, était redevenu trop conséquent.

" Kimi, actualisation du scan. " L'interface bleuté se dressa au niveau de son poignet, discret et riche en informations en temps réel ; à chaque fois qu'il quémandait ses outils, l'intelligence artificielle en profitait pour lâcher une petite pique à l'attention de son "traître" de porteur. Seule témoin Tadryenne de ses relations d'outre-ville, le codage bien trempé de l'IA ne cessait de multiplier les occasions pour tourmenter le conscrit. Ce que la machine ne comprenait simplement pas, c'est qu'elle n'avait qu'une idée bien conçue de Tadryon, et non pas une plus nuancée comme celle de toute conscience humaine. Il serait tout aussi compliqué de lui faire changer ses lignes de code, mais n'était-ce pas un défi plus exaltant de se confronter continuellement à la vérité ? Dans cette optique, Calvin pourrait très bien vouloir récupérer ce drone pour son propre compte que pour celui du bien commun.

Le signal encore vif fut localisé à la lisière de la forêt d'Hanaamu, comme il s'en était douté. Tapis dans la pénombre de quelques formations rocheuses, son viseur fit défiler les cortèges de survivants égarés que de meutes dont il préférait éviter le moindre contact. Les rapports mentionnaient des Veilleurs de plus en plus belliqueux à l'égard des soldats, surtout dans cette partie du No Man's Land. Calvin se mordit la lèvre en imaginant la possibilité d'une embuscade. Il était seul et clairement pas en état de subir un conflit direct ; il n'en avait pas les capacités non plus. Il réfléchissait comme un soldat, ce qui était sur bien des points contre-productif pour lui. Il se répéta aussitôt la mission en tête pour éclaircir son esprit embrumé. Il se releva prudemment, prendre un brin de la hauteur lui offrait une meilleure visibilité : le robot défaillant était à la merci d'une Hemponia qui s'était affaissée depuis le temps, sûrement fatiguée de ne pouvoir se débarrasser d'un amas incomestible. Avant de s'élancer, Calvin repéra le chemin sinueux des Dianthis, la base de la base de la survie dans les terres désolées, afin d'éviter de les alarmer autant que possible. Le terrain était bien trop calme lorsqu'il tendit la main vers le faible drone pour le sauver des griffes de ce monde dévasté. Le silence était bien trop pesant lorsque Calvin hésita à copier les données récoltées, et qu'il ne céda pas à la tentation. A cause de la peur et de la raison.


1602 mots

©️ Dysnomie



: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
 
Mise à jour ♦ Niveau II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Le No Man's Land-
Sauter vers: