Partagez | 
 

 Doux pétales et langues de vipères. [& Automne |Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Doux pétales et langues de vipères. [& Automne |Quête] Jeu 16 Nov - 21:25


Inventaire de mission : Une épée droite et un stylet de manche.

Noé se releva pour la vingtième fois au moins. Le dernier coup de Sérah l'avait heurté durement au côté droit, sa faiblesse. Elle y travaillait pourtant avec une énergie farouche, frôlant l'hystérie. Quand elle chuta pour la cinquantième fois et qu'elle ne parvint à se relever qu'après plusieurs tentatives, la maître d'armes rompit le silence qui régnait sur la plupart de leurs séances :

♠️ On arrête là, tu ne tiens même pas debout. Cette ouverture aura ta peau si tu n'y mets pas du tien. Travaille ça d'ici demain et on reviendra dessus.

La chaleur n'était pas dans ses gênes. Elle ramassa ses affaires et quitta le cercle de pierres sans un mot de plus. La blanche se laissa tomber et compta deux minutes complètes pour reprendre sa respiration, puis, d'une poussée elle se releva tout en souplesse et quitta les lieux. Sa hanche la brûlait, mais c'était le métier qui rentrait. Comme elle n'était pas pressée de reourner chez elle, elle flâna du côté du centre de commandement, observant ceux qui en sortait et entrait en tendant l'oreille.

Elle surprenait parfois de drôles de conversations. Rien qui n'aurait pu compromettre Spectre ou avoir un réel impact. Mais, des ragots, des avis un peu extrême, et même quelques moqueries que les intéressés auraient peu apprécié. Captant des éclats de voix, Noé se focalisa sur les deux individus qui discutaient, ayant passé le seuil quelques secondes plus tôt. L'un d'entre eux, plutôt bidonnant, agitait ses petits bras potelés à la manière d'un dégénéré mentalement déficient. Il parlait si fort que la jeune femme n'eut pas à faire grand effort pour suivre leur débat.

- Puisque je vous dis qu'une seule baie de ce nouveau spécimen d'arbrisseau peut endormir le plus résistant de nos guerriers !

- Mais vous n'avez aucune preuve à me présenter. Je ne vais pas envoyer des hommes chercher des soi-disant baies soporifiques alors que vous n'êtes même pas capable de me convaincre qu'elles existent !

La femme qui venait de prononcer ces mots sur un ton des plus agacé était aisément reconnaissable. La seule et unique Alchimiste, la déesse des poisons, la reine des onguents, Nathanaëlle. C'était le bon moment pour tenter sa chance. La blanche se racla la gorge, attirant l'attention sur sa personne avant d'avancer avec assurance :

♦️ Si bous n'y voyez pas d'inconvénient, permettez moi de me porter volontaire. Je n'ai aucun projet pour le reste de la journée et il est encore tôt.

La femme à la chevelure poivre et sel arqua un sourcil avant de la tancer :

- Ne vous a t'on jamais apprit qu'il était mal venu d'écouter une conversation qui ne nous concernait pas ? De plus...

Elle se tourna vers monsieur dodu et fronça les sourcils :

- Si je me souviens bien du début de notre entretient, vous me confiiez que deux des cinq hommes envoyés avaient été gravement blessées par le dit buisson. Je ne vais pas laisser une jeune femme qui n'a pas fait ses preuves s'y rendre seule.

Des bruits de pas résonnèrent alors non loin, et l'alchimiste leva le menton pour en distinguer la provenance. Un sourire malicieux étira alors ses traits et elle interpella la nouvelle venue :

- Automne, quelle coïncidence ! Je me disais justement qu'il fallait quelqu'un de plus expérimenté pour mener à bien cette récolte imaginaire.

Noé resta de marbre, du moins en apparence. Intérieurement, elle fulminait. Qu'est-ce que cette blondasse faisait là ? Pourquoi fallait il toujours que lors de ses tentatives de gagner en estime elle se voit voler la vedette. Elle ne pouvait nier que sa chère tante était plus expérimentée qu'elle. Mais l'entendre dire ainsi l'avait fortement froissée et la blanche du serrer les dents pour ne pas laisser échapper une réplique cinglante qui lui aurait fait perdre toute chance d'obtenir les faveurs de Nathanaëlle.

Mots : 686
Revenir en haut Aller en bas
 
Doux pétales et langues de vipères. [& Automne |Quête]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Eden :: Le Mont Harân-
Sauter vers: