Partagez | 
 

 Confidences | Calvin & Teagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teagan Ehle
avatar
♦ Messages ♦ : 844
♦ Inscrit le ♦ : 04/07/2017




Message(#) Sujet: Confidences | Calvin & Teagan Dim 26 Nov - 21:13

CONFIDENCES




Inventaire:
 



- On avait dit soixante-dix.

La brune avait froncé les sourcils. Ce n’était pas le tarif convenu. Une surprise qui n’en était pas vraiment une. Plus d’un avait essayé de l’avoir.

- Ca ne les vaut pas.

La varoc ébaucha l’ombre d’un sourire. Combien de fois ses transactions avaient débutées de la sorte. Vaines et inutiles négociations. Elle s’y était laissée prendre à plusieurs reprises à ses débuts, n’osant pas s’affirmer face aux plus coriaces et abandonnant son butin pour une trop maigre pitance. Il était bien plus difficile de l’avoir désormais. Asan ne ferait pas exception. Il n’était pas à l’aise, sa tentative relevait davantage d’une soudaine audace que d’un désir véritable. Il ne devrait pas être difficile de le faire céder.

- Bien sûr que si. Tu n’es pas celui qui a osé pointer le bout de son nez derrière le mur. Tu sais que le No Man’s Land est dangereux. Le terrain en lui même est chaotique, la faune est féroce, sans parler de la flore. Tu récupères tes petites épines bien emballées, sans aucun risque, après que je l’ai aies tous affrontés. Rien que le déplacement devrait t’en coûter quarante azurins, je t’ai fais un prix.

- Justement Teagan, c’est ton boulot ça.

Il avait tressailli. Sa voix manquait de conviction. Trop facile.

- Oui exactement. Et d’autres seraient prêts à le rémunérer si toi tu n’y tiens pas. J’ai cru entendre que Gabriel recherchait aussi quelques plantes dans ce genre. Je devrais peut-être me tourner vers lui.

Il hésita. Elle haussa les épaules et ouvrit son sac pour ranger le sachet. Il n’en fallait pas plus. L’homme au bouc ajouta les vingt azurins manquants et finalisa ainsi la transaction.



Elle jeta un coup d’oeil à sa montre. Il ne lui restait qu’une vingtaine de minute. Un peu raide, mais elle devrait être dans les temps.
La jeune femme ajusta la bretelle du sac sur son épaule puis salua le tadryen.

- Toujours un plaisir de faire affaires avec toi As’. A bientôt !

__________

Dix-huit heures vingt-cinq. Parfait timing.

Teagan leva les yeux vers l’enseigne du bar. Un large écriteau à la typographie délicate dans les tons rouge et or. L’endroit semblait chic, peut-être un peu trop. La varoc était plus habituée à l’aspect miteux du bidonville que celui trop soigné des quartiers nobles. Cet endroit n’était pas fait pour elle.
Elle avança malgré tout.

La porte tinta lorsqu’elle poussa le battant vitré. La douce chaleur qui régnait dans la pièce était idéale après des heures passées dans le froid. L’endroit était chaleureux. Comme prédit, rares étaient les clients. Elle n’était pas détendue pour autant.

La satisfaction que lui procurait ses gains récents avait vite laissée place à une certaine inquiétude. Teagan appréhendait un peu cette rencontre, tout comme elle avait été impatiente d’y être. Elle comptait sur Calvin pour mettre un peu de lumière sur les derniers événements. La confiance qu’elle avait mise naturellement et avec le temps en lui avait été ébranlée par ses actes inexpliqués. Son aide, ce rendez vous, le choix du lieu, cette promesse d’une explication, tout semblait indiquer un quiproquo que le Récupérateur était prêt à corriger, mais un infime doute subsistait, à l’origine d’une certaine frayeur. Placer sa confiance et ses espoirs en la mauvaise personne avait toujours été une hantise pour cette survivante déjà trahie à de trop nombreuses fois. Et voir Calvin pousser l'un des leur dans le torrent duquel elle avait peiné à sortir lui donnait cette désagréable impression d'avoir commit une grosse erreur.

Le tadryen n’était pas encore arrivé. Teagan prit place sur l’un des divans près de la fenêtre, derrière une petite table en bois et pour patienter, elle tenta de déchiffrer la significations des mets et boissons proposés. Les noms inscrits étaient tous tirés de l'imaginaire du gérant et certains ingrédients lui demeuraient inconnus. Une vraie énigme.

La varoc n'eu pas à patienter bien longtemps. Son coéquipier la rejoignit en à peine quelques minutes.
Elle esquissa un sourire lorsqu'elle lui rendit son salut. Malgré une récente méfiance, elle ne voulait pas mettre le moindre froid. Il pourrait être injustifié. Mais incapable à la fois de patienter et de tourner autour du pot, elle enchaîna immédiatement par la question qui la taraudait. Le Lovelace n'avait pas été très explicite lors de leur précédent échange textuel, quittes à proposer une rencontre en face à face pour en parler, autant aller droit au but.

- Alors ? Que s'était il passé ?




                                                                         Nombre de mots : 750

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t426-teagan-ehle-termine#4231
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 590
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Confidences | Calvin & Teagan Ven 29 Déc - 0:52

On peut en parler autour d'un verre. Six heure trente à la Mignarde ? Ainsi fut son dernier message au cours de cette conversation, et la confirmation ne tardât pas à suivre. Las, le Lovelace appuya ses coudes sur le rebord de la fenêtre, un brin entrouverte pour permettre aux cendres de la cigarette de prendre leur envol. Depuis sa liaison avec Nasträlya, Calvin ne s'était jamais senti aussi oppressé par cette vie qui, à bien des égards, symbolisait le rêve de nombreux conscrits. C'était ironique que la situation qu'il convoitait tant soit si étouffante. Il s'était déjà mis à la place de Varocs – comme Teagan justement – et s'était convaincu tant de fois qu'il avait eu une vie beaucoup plus confortable qu'autrui. Pourtant, il ne suffisait pas d'avoir le bon cadre pour peindre l'excellence : il fallait aussi savoir se tenir droit pour parfaire le portrait. En l'occurrence, le sceptique avait dépassé les bornes et on lui préparait déjà la sentence. Il se massa le cou en jetant cette satanée clope, ses réflexions hantaient autant son esprit que les hurlements de ses pertes. Ses boucles entortillées réfrénaient le geste, lui faisant prendre conscience qu'il avait peut-être un peu trop laissé ses cheveux pousser depuis le temps.

Teagan Ehle faisait partie des rares personnes auxquelles Calvin se sentait capable de se confier. Seulement "capable", rien n'assurait qu'il allait le faire, du moins pas totalement. Il préférait tout d'abord épargner sa mère des détails sordides, elle avait déjà été bien assez trahie. Pour ce qui était des Récupérateurs, le Tadryen devait encore cerner ses camarades, repérer les potentiels "alliés" parmi les citoyens biens dans leurs bottes. Il était hors de question de garnir l'école des Sceptiques, encore moins de révolutionner la bonne pensée de Tadryon. Simplement, Calvin devait toujours avoir un coup d'avance. L'échec n'était guère permis, car l'exécution serait l'issue la plus probable. Et maintenant qu'il s'était extirpé du sentier des damnés, il n'avait aucunement l'envie d'y retourner et d'abandonner cette vie-ci. Teagan Ehle représentait une étape décisive.

Il soupira tout en enfouissant ses mains dans son manteau. Il en faisait sûrement trop. Combien de Tadryens s'acoquinaient secrètement avec des Évolués, voire d'autres peuples ? Combien d'entre eux doutaient depuis l'inondation de la forêt d'Hanaamu ? Calvin ignorait si c'était, quelque part, une machination finement rodée des Fils d'Ohibaan. Mais dans tous les cas, les Sceptiques s'en frottaient joyeusement les mains. Et lui aussi.

Pour ce soir, son objectif était de rajouter Teagan dans l'équation. Il fixa l'enseigne qui détonait drôlement avec la concurrence, il balaya un instant d'incertitude en saisissant la poignée. La chaleur des lieux lui fit aussitôt dégrafer les attaches de son manteau. L'intérieur laissait quasiment penser qu'on se trouvait dans les nobles quartiers, cependant toute cette mise en scène n'était qu'illusion. Malgré tout, Calvin appréciait cet endroit, peut-être un peu trop proche du territoire des grands pontes mais de bonnes réminiscences submergeaient chaque recoin. Calvin repéra aisément sa partenaire, l'heure était propice à une clientèle peu présente. D'une salutation sommaire, il prit place en face d'elle, son manteau coulant doucement sur le dossier du divan. Fidèle à elle-même, l'ex-Varoc alla droit au but, ne laissant à Calvin qu'un maigre instant pour se dire que c'était la première fois qu'il la voyait en tant que Tadryenne, sans loques de l'extérieur et sans exosquelette sur les épaules. Je viens à peine d'arriver. Retint-il de reprocher.


" Tu étais là, tu l'as vu et entendu. Je comprends néanmoins que tu veuilles que je sois plus… explicite. Il posa une main sur la table, l'autre bras se balançant sur le dossier. Une courte inspiration plus tard et il était parti. Je connais très bien cette fille Évoluée. Fille d'Ohibaan, Mutante, appelle-la comme tu veux. Il y a longtemps, elle m'a sauvé d'une créature monstrueuse, je n'en étais pas sorti indemne mais je lui devais la vie. Même si nos peuples respectifs sont purement incompatibles, je ne veux pas la perdre. Il laissa planer un léger silence, les yeux dans les yeux. Enfin, pas comme ça. A nouveau il se tut. Teagan avait été le seul témoin du côté Tadryen, il pouvait se permettre d'être aussi direct tout en restant discret vis-à-vis des oreilles trop curieuses autour d'eux. Elle s'appelle Nasträlya. Je me dis que ça t'intéresserait, étant donné qu'elle t'a sauvée de la noyade. Et ainsi, il abattait les cartes pour délester sa main et alourdir celle de Teagan. Mais ce n'était que le début de la partie. Le serveur apportait la prochaine étape : la commande. Holly Royal. " Dit-il avec une étrange assurance.
764 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Teagan Ehle
avatar
♦ Messages ♦ : 844
♦ Inscrit le ♦ : 04/07/2017




Message(#) Sujet: Re: Confidences | Calvin & Teagan Sam 30 Déc - 10:01

CONFIDENCES




Inventaire:
 

Teagan avait été un peu abrupte, peut-être trop directe. Calvin avait peut-être besoin de temps pour se décider à se confier, de précieuses secondes pour inspirer profondément et enfin, lâcher prise. L’impatience de la demoiselle s’était joué au détriment du confort de son coéquipier, une petite voix réprobatrice lui en faisait prendre conscience. Mais, nerveuse, elle jugeait la valeur de ses futures révélations bien plus importante que son bien-être. Un point de vue un peu égoïste, renforcé par l’idée qu’il était désormais trop tard pour jouer les diplomates.
Elle balaya la pointe de culpabilité qui titillait son esprit préoccupé pour se focaliser sur les propos du tadryen.

Les premières paroles du récupérateur manifestèrent clairement sa capitulation. La brune sentit ce mélange d’appréhension et de fébrilité atteindre un niveau supérieur en comprenant qu’il était temps d’en savoir plus. Son ventre noué se contracta une nouvelle fois à l’idée qu’il puisse confirmer ses pires craintes et avouer sa traitrise. Les mots suivants devaient s’avérer décisifs.

Elle cru à une erreur lorsque l’attention du natif se dirigea sur la fille d’Ohibaan qui lui avait sauvé la vie pendant l'inondation. Silencieuse, croyant que, peut-être, l’homme assis en face d’elle introduisait ses confidences par l’intervention d’une autre femme dans le même événement, elle n’intervint pas. Très vite pourtant, l’académicienne eu confirmation que les deux êtres étaient préoccupés par deux sujets tout à fait différents.
Teagan ne su pas si elle devait rire ou grogner. Le binôme n’avait vraisemblablement pas les mêmes priorités, et elle était incapable de dire s’il Calvin était véritablement inconscient, ou si c’était elle qui se faisait des films depuis l’expédition. Elle n’y comprenait plus rien. Perdue, elle mit quelques instants à s’exprimer une fois que l’homme eut fini sa logorrhée, commentant d’une voix presque muette au serveur qu’elle prendrait la même boisson avant de revenir au sujet initial. Son ton plus profond laissait ressentir son incompréhension tout en appuyant ce qui lui paraissait être une évidence.

- Calvin … Je m’en fou de ça. Tu peux faire ce que tu veux avec les fils d’Ohibaan, je n’ai pas la moindre raison de te le reprocher.

A vrai dire, elle ne pouvait qu’être heureuse de découvrir que son ancien coéquipier soit si ouvert d’esprit. Teagan avait côtoyé bien plus de tadryens révoltés et poussés par une haine sans fondements que d’hères réfléchis et conscients de la valeur de la vie humaine, évolués ou non. Persuadée d’être la seule, mutante tolérante dans une société si rigide, elle n’osait exposer à voix haute son point de vue par peur de perdre ce maigre avantage qui pourrait lui assurer de sortir de cette ville un jour. Sa voix n’avait pas suffisamment de poids pour avoir le moindre effet. Découvrir qu’il se cachait parmi les rangs de soldats bornés quelques âmes indulgentes la rassurait. Savoir que Calvin puisse incarner ce personnage la confortait dans l’idée que, sans sa supposée traîtrise, il puisse demeurer un ami comme un allié de valeur.
Ainsi, avant d’être véritablement réjouie, elle avait besoin qu’il réponde sincèrement à sa question.

Son expression se fit plus sévère, trahissant la valeur qu’elle mettait dans cet acte. Pour revenir sur l’idée de respecter la vie humaine, Calvin avait clairement dérogé à cette intention.
La varoc tentait tant bien que mal de garder à l’esprit que ses sens avaient pu être trompés. A vrai dire, la noyade dont elle s’était miraculeusement échappée l’avait laissé tremblante et effrayé, les sens en alerte et le palpitant terrifié. Sa vision avait pu lui jouer des tours, comme son esprit temporairement paranoïaque. Mais l’hésitation persistait, et elle ne pouvait se permettre de laisser une scène - véritable ou tirée de son imagination - la troubler encore des semaines.
Malgré qu’elle puisse douter de ses propres propos, elle garda ce même visage intransigeant, feignant la certitude au risque qu’on lui rit simplement au nez.

- Je te parle du tadryen que je t’ai vu pousser dans le torrent.







                                                                         Nombre de mots : 656

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t426-teagan-ehle-termine#4231
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 590
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Confidences | Calvin & Teagan Dim 4 Fév - 22:33

" Tout de suite. " Confirma le serveur avant de s'éloigner de la table. Calvin suivit la route de l'employé, son regard neutre ne pouvant être servi comme moyen de décrypter ses pensées. On ne saurait deviner si le Tadryen de souche était rassuré que ce serveur les laissait enfin tranquille, dans leur bulle aux allures semi-conspiratrices, ou qu'il fut désemparé de devoir se justifier davantage face à Teagan, sans soutien sur lequel s'appuyer. À l'époque, sa troupe formait ses fortifications, il lui était impossible choir, pas même d'envisager la défaite. Comment cela pourrait-il être impossible avec des Hommes comme Carter ou Denisse ? Mais ce soir, Calvin était livré à lui-même. Encore une fois. Comme chaque soir, lorsqu'il contemple son reflet avant de céder aux terreurs de la nuit.

Pourtant, il y avait quelque chose dans l'atmosphère, quelque chose qui semblait ne pas être à sa place. Le ferrailleur ne fit point flancher son regard porté sur sa camarade. Il capta alors une certaine irrégularité dans leur échange visuel. Ce "quelque chose" qui le tracassait. Quelques microsecondes avant que le silence ne soit de nouveau brisé, il commença à considérer le pire : s'était-il fourvoyé sur le sens réel de la question, depuis tout ce temps ? Les propos qui suivirent furent fracassants, autant que Calvin le redoutât qu'il l'espérât. Teagan avait tout simplement un avis bien tranché sur l'éternel débat que l'apocalypse avait engendré. Et face à cette constatation, Calvin s'était rarement senti aussi détendu qu'entre les murs bien trop lisses de Tadryon. L'espace d'un bref moment, il confondit le visage de l'ex-Varoc avec celui de son amie portée disparue, Tenesha. A l'exception notable qu'Ehle était plus directe, il flottait dans son aura des rémanences aussi tenaces que bienfaitrices. C'était comme s'il venait juste d'acquérir un nouveau pilier pour consolider son œuvre bancale.
" Ah… " Une réaction bien trop simpliste pour sortir de la bouche de Calvin, certes, mais il fallait dire que ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait quelqu'un qui semblait se faire à l'idée qu'un membre de son entourage était potentiellement de mèche avec l'ennemi avec un grand E.

Le Tadryen se remit droit sur sa chaise, un bref moment sceptique, avant de lâcher un léger froid :
" Tu aurais pu m'arrêter avant. " Ce n'étaient pas les moments de flottaisons qui manquaient dans ses discours. Il n'avait pas apprécié cette curiosité un brin trop malsaine, mais Calvin était ainsi : une fois irrité, il était capable de rejeter la faute sur autrui pour se dédouaner, sans toujours bien y réfléchir. Mais là n'était plus la question. Face à un Calvin désarmé, l'intrépide Teagan clarifia la source de ses troubles. Pour être tout à fait honnête, le jeune homme n'avait pas vu venir cette problématique. Pour lui, cette histoire avait pris fin au moment même où il avait appuyé sur la gâchette. Alors il y avait des témoins… Combien d'autres encore ? Depuis le temps, il aurait dû être accusé. Et Teagan ne l'avait pas fait. Silencieusement, il la remercia de ne pas l'avoir fait avant de lui quémander sa version des faits ; après tout, l'autre parti n'était plus là pour plaidoyer.

Il baissa légèrement les yeux, son regard entrecoupé entre la moitié de table de sa sœur d'arme et le buste de cette dernière. Voilà un autre problème épineux à sa manière, mais Calvin ne se sentait, pour autant, pas si dérangé que cela. Cela faisait même partie intégrante de son devoir de la mettre au parfum, si elle était de la masse laissée sur le carreau concernant cette sombre affaire.
" Ce Tadryen était un traître. Confia-t-il le plus simplement possible. Il releva le regard, honnêtement sérieux comme jamais. Peut-être même pire : un infiltré. Le jeune homme apposa ses coudes sur la table et joignit ses mains contre ses lèvres, un futile balancement en direction de la soldate. J'ignore où tu étais lors de cette bataille, mais lorsque nous avions lancé l'assaut sur les Fils d'Ohibaan, il y a eu des tirs amis. Moi-même j'ai été touché à la jambe par un soi-disant Tadryen. Son regard s'éteignit un bref instant dans ses pensées. J'ai assisté au désarroi d'un jeune homme qui ne comprenait pas pourquoi ses alliés abattaient les siens. Il était si troublé qu'il m'avait hasardeusement menacé d'être un traître. Il abattit doucement ses mains jointes entre eux deux, l'expression de nouveau sévère et la voix un brin cassante. Lui, j'ai pu le raisonner et le sauver. Mais l'homme que tu as vu tomber… c'était lui qui m'avait tiré dessus. Il laissa volontairement une pause, conscient que cela faisait beaucoup à digérer pour quelqu'un qui n'était pas au courant. L'affaire ne fut évidemment pas ébruitée au grand public, imagine un peu la panique que cela engendrait. On peut soupçonner le moindre de nos voisins d'être un Évolué, la situation ne s'arrangerait pas s'il y avait un autre camp sur le pas de nos portes. Il pencha légèrement la tête sur le côté. Les seuls Tadryens au courant sont moi, les rares survivants de cet entrisme, les Grands logés au Palais. Et maintenant toi. " A présent, c'était à elle de le juger, lui, pour tout ce dont elle fut témoin lors de cette bataille sans victorieux. Au même moment, Calvin attendait impatiemment son Holly Royal.


888 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Teagan Ehle
avatar
♦ Messages ♦ : 844
♦ Inscrit le ♦ : 04/07/2017




Message(#) Sujet: Re: Confidences | Calvin & Teagan Sam 17 Fév - 15:25

CONFIDENCES




Inventaire:
 

Le reproche formulé était justifié. Teagan avait eu tout loisir de s’approprier la parole, les propos du tadryen étaient suffisamment entrecoupés de silences pour qu’elle puisse prononcer un mot sans donner l’impression de mettre abruptement fin à ses explications. Peut-être trop à l’écoute, assez naïve pour croire jusque ses dernières paroles un à rebondissement soudain, pleinement consciente de la valeur qu’il accordait à ces confidences, elle n’avait pu s’y résoudre. Jamais pourtant elle n’aurait songé qu’il puisse la blâmer de son mutisme, pour autant elle ne s’en défendit même pas. Les arguments étaient nombreux, elle avait de quoi défendre son point de vue, mais discuter de ses propres choix semblait plutôt inopportun, en plus de s’avérer peu utile. La brune ne réagit pas, elle oublia même bien vite l’accusation, pour au contraire, s’attarder sur des révélations dont le poids accabla bien davantage ses épaules que la découverte d’un amour - quel qu’il soit - officiellement défendu.

Bien que présente au moment des faits, Teagan n’avait été confronté ni à la traîtrise, ni à sa rumeur. La conscrite n’était pas une bonne tireuse, pas plus qu’elle ne maîtrisait encore correctement l’armure métallique abîmée par l’acidité des précipitations. Son expérience trop maigre des combats armés tout comme du peuple ennemi avaient étés des motifs suffisants pour déterminer le poste qu’elle allait occuper durant l’assaut, et jusque l’étape finale, elle n’avait eu ni la raison, ni l’autorisation de rejoindre les bois assaillis. En retrait durant une grande partie du combat contre les Evolués, elle assurait la sécurité de l’arrière garde, des ravitaillements et des blessés, aux côtés d’une équipe de Rats alliés et de tadryens plus ou moins entraînés. Si parmi eux une poignée de félons se dissimulaient, elle n’en avait pas croisé le moindre, pas plus qu’elle n’avait eu douter de la fidélité d’aucun de ses compagnons d’infortune.
Découvrir que dans leurs rangs pourtant, s’étaient infiltrés hommes et femmes ennemis et, plus que cela, que son camp avait eu à subir des pertes de la part des traîtres lui hérissa le poil.
Dans son esprit se bousculaient horreur et incompréhension. Les questions soulevées percutaient avec force les hypothèses que son subconscient déjà, formulait, submergeant ses pensées de dizaines d’idées, de propositions et d’interrogations qui bientôt, la poussèrent à réagir.
Ses mots furent prononcé avec précipitation, traitres du cheminement chaotique de ses pensées troublées.

- Des tirs amis ? Des infiltrés Evolués ? Attends, comment c’est possible ? On aurait dû s’en rendre compte avant, un fils d’Ohibaan peut pas intégrer nos rangs comme ça ! Ils sont bien différents de nous, comment est-ce qu’ils ont pu passer la sécurité sans se faire remarquer ?

La jeune femme s’était légèrement penchée en avant. Ses paroles s’étaient mûes en chuchotements, mais son regard alerte et perdu, ses mains agités, trahissaient ses émotions. L’idée de remettre en question les propos du brun ne lui semblait pas envisageable, au contraire du système tadryen auprès duquel déjà, elle avait quelques ressentiments. De voir confirmés mensonges et mutisme sous le simple - mais plausible - prétexte d’apaiser les foules appuya l’hypothèse d’une corruption probable des plus hauts membres de cette hiérarchie discutable.

- Ils ont forcément été aidés, ou sinon c’est qu’ils se sont infiltrés voilà des mois, des années, qu’ils se sont adaptés … Mais t’imagines ce que cela impliquerait ? Rejeter famille, amis, culte et usages, se séparer de la Nature, apprendre à utiliser des armes lasers, un exosquelette, tous ça pour une attaque manquée … Tu les en penses capable ?!

Elle se retourna soudainement la question. En seraient-ils capable ?
Oui ? Non ? Après tout, elle ne savait rien d’eux, rien de plus que l’enseignement jugé inexact reçu à l’Académie. Sa mère lui avait apprit à rester objective, ne pas céder à la facilité de réflexion qu’adopter un point de vue préétabli pouvait permettre. Pour autant, ne pouvait-il pas y avoir une part de vrai dans les discours de chacun de ses professeurs, chacun des citoyens ? La fourberie, la haine et la violence ne pouvaient-elles pas supplanter, même chez les plus croyants, l’amour d’une religion et d’un mode de vie ? N’y en avait-il pas un, deux, dix, au sein de ce peuple rejeté, prêts à se sacrifier pour une cause qui les dépassait, quitte à jamais, devoir renier et être reniés du seul monde qui ai pu les accueillir un jour ? Teagan ne défendait-elle finalement pas une cause perdue du simple fait de sa propre naïveté ?

Sa question attendait réponse, bien que à nouveau, le curieux couple pseudo-conspirateur soit interrompu de l’initiative d’un serveur trop aimable, apportant alors une poignée de biscuits visant à accompagner une boisson qui bientôt, leur serait apportée.
Ses yeux noisettes glissèrent une micro seconde sur le bol proposé. Elle prononça un “ merci “ poli mais finalement peu préoccupé dans l’espoir de, très vite, voir l’inopportun se retirer, puis elle reporta son regard sur le visage grave du Lovelace.

- On sait si d’autres ont été aperçus ? Arrêtés ?








                                                                         Nombre de mots : 833

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t426-teagan-ehle-termine#4231
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 590
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: Confidences | Calvin & Teagan Sam 28 Avr - 19:10

Un sourire en coin, discret, saupoudré d'un bref souffle aux allures réprobateurs. Telle fut sa réaction face aux questionnements de la Varoc acceptée. Il fallait croire que les réfugiés près des Murs n'étaient pas si différents du commun des mortels en Tadryon. Avec son coup d'État, Dredge Clayton était parvenu à formater purement et simplement ses concitoyens à sa vision du monde. Dehors, il n'y avait que des monstres ; ici, que des héros. Pour Calvin, l'adage était vrai, mais à nuancer. Comme pour d'autres. Seulement, les minorités à Tadryon étaient toujours vues d'un mauvais œil. " Ils sont différents. C'est indéniable. La concession était à peine chuchotée, il était également toujours de bon ton d'aller dans le même sens que Tadryon. Mais tu les penses incapables de nous infiltrer, de vivre "avec" nous, après les avoir vu de tes propres yeux ? " Ils faisaient partie d'une génération d'Hommes qui n'avaient pas connu l'époque où les Évolués étaient parmi eux. De plus, les Fils d'Ohibaan étaient encore une faction jeune, des ennemis qu'ils devaient encore jauger. Le premier contact dans la forêt en était une preuve : traditionalistes et sceptiques ne parvenaient pas à maintenir leur position sur ces "créatures". Dans les deux camps, l'évolution apeurait. La réaction, cependant, empruntait une route radicalement opposée. " Nos ancêtres vivaient avec eux durant des décennies, au début même sans se rendre compte de l'évolution. Le fait qu'il parle pour eux deux montrait, une nouvelle fois, que Calvin acceptait pleinement Teagan comme l'une des leurs, et non plus comme une réfugiée avide d'une vie semblant meilleure. Ils sont des anciens Tadryens… Ils nous connaissent mieux que nous en sommes capables à leur égard. " En ce sens, l'infiltration était tout à fait possible et peut-être même encore en vigueur.

Le Récupérateur lorgna du côté des mets aimablement apportés par le serveur, sans pour autant céder à la gourmandise. Il préférerait boire pour agrémenter cette discussion des plus tendues. Calvin était encore salé d'avoir confié son amitié avec une Fille d'Ohibaan aussi négligemment. Malgré tout, à l'heure actuelle, cette femme était peut-être bien la seule personne à qui il pouvait avouer ce crime. Les autres n'étant plus là. Il compatissait pour elle, de devoir le supporter : il pourrait bien être capable de la conduire à sa propre perte, sans pouvoir rien y faire. Calvin n'était pas superstitieux à ce point, mais le mysticisme entourant le peuple d'au-delà des Murs nébulisait ses pensées. Ce dernier comprenait bien mieux ce monde qu'eux, les simples conquérants. " Je n'en sais pas plus que toi. " Pour ses dernières questions. Il était au même stade qu'elle, après tout. Au même rang. La plèbe hors de la noblesse et de ses machinations. Il fronça les sourcils, ses mains jointes sur la table et son regard fixé sur celles-ci. Au point où il en était rendu, le Lovelace se sentait apte à confier le résultat de ses propres réflexions. Ce qui était pour le moins assez rare, pour être souligné ainsi. " Je doute même que ce soit un Fils d'Ohibaan qui m'ait attaqué. Ses yeux dévièrent sur la porte d'entrée. Nous avons tant d'ennemis, la plupart insoupçonnés. " Depuis sa découverte de l'extérieur, il se surprenait parfois à penser qu'il était né du mauvais côté des Murs. Tant ironique.

Calvin ne daigna point ajouter davantage à ces propos conspirationnistes. Tadryon s'était fait avoir, que ce soit par l'Ohibaan ou d'autres chimères. L'affaire était encore en cours et ce n'était plus de leur ressort. Fin de l'histoire. Pour l'instant. Telle l'arrivée d'une Cape Écarlate, le citoyen accueillit l'arrivée des boissons avec une certaine lueur dans l'iris. La fluorescence bleutée du cocktail se réfléchissait dans le miroir de leur regard, comme si on se confrontait pour la première fois à un Olyrei. D'où son nom éponyme : le Holly Royal, directement inspiré de cette plante qui fit tant le bonheur de nombreux Récupérateurs. A l'instant même où le service fut rendu, Calvin fit tournoyer le verre autour de ses doigts et reprit le flambeau de la conversation : " J'avais un ami – Donovan – qui adorait me taquiner au sujet de ce cocktail. Il souleva celui-ci. Une simple gorgée et tu es condamnée à être ridicule pendant une bonne partie de la soirée. Donovan tentait toujours de me la faire ouvrir pour m’embarrasser. Il commença, lentement, à le porter à ses lèvres gercées. Je déteste parler quand… tu verras. Il s'immobilisa une brève seconde, les yeux dans les yeux avec Teagan. Peut-être une pointe de malice, mais sûrement un défi. À Tadryon. " Il but, reposa le verre et se tut pour ne pas dévoiler la soudaine luminescence de sa langue. À moins que ?


845 mots


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Confidences | Calvin & Teagan

Revenir en haut Aller en bas
 
Confidences | Calvin & Teagan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: La Ville Azurée :: Varosha :: Tadryon-
Sauter vers: