Partagez | 
 

 [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julius Haber
avatar
♦ Messages ♦ : 12
♦ Inscrit le ♦ : 09/08/2018




Message(#) Sujet: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Jeu 9 Aoû - 15:32

♦️ JULIUS HABER ♦️

IDENTITE

♦️ Nom: Haber
♦️ Prénom: Julius
♦️ Sexe: Masculin
♦️ Age: 22
♦️ Affiliation: Tadryon.
ATTRIBUTS

♦️ Force: 4
♦️ Agilité: 5
♦️ Constitution: 1
♦️ Perception: 15
COMPETENCES

♦️ Arts Martiaux - ⚪️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Herboristerie - ⚪️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Médecine - ⚪️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Armes Laser - ⚫️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Charisme - ⚪️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Marchandage - ⚫️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Survie - ⚪️⚪️⚪️⚪️⚪️
♦️ Exosquelette - ⚫️⚫️⚫️⚪️⚪️


INVENTAIRE

ARMES

♦️ P-19 Lamia
♦️ P-7  HelHest

EQUIPEMENTS

♦️ Rien

AUTRES

♦️ Rien.


PHYSIONOMIE



Alors là c'est la partie chiante où on doit parler de soi, genre... physiquement?

Super.

J'suis pas forcément grand. Un mètre soixante quinze pour peut-être... quatre ving kilos? De muscle hein, pas forcéments saillants et exubérés comme si je voulais les frotter au visage des clients, hein. Plutôt discrets mais bien dessinés, pour cause que je travaille énormément, et c'est plus du muscle profond que de la gonflette.

J'ai des jambes du même acabit, si bien que je donne un air court sur pattes, ce qui contraste avec mes grands pieds taille quarante huit. Enfin voilà quoi, on pourrait me décrire comme petit et large mais pas bodybuildé. J'ai encore une peau suave et délicate, c'est pour dire.

Après niveau du visage, j'ai le crâne rasé, c'est ce qui choque le plus, avec la barbe qui me tombe plus bas que les clavicules. J'en suis plutôt fier de la longue toison du menton, parce que ça cache les lèvres trop grosses et le nez un peu pataud, fendu en deux comme les mentons mais entre les narines. Ce con là m'a affublé de plusieurs sobriquets.

J'ai les yeux verts feuille, voir même vert tige, aussi edulcorés que les vieilles affiche qu'on peut voir dans les bunkers ou les fleurs des forêts. Avec des sourcils broussailleux, seuls vestiges de couleur, encore sur moi et suffisamments épais pour témoigner la couleur de mes cheveux portés disparus, celle de l'acier froid et implacable, aussi solide que celui que je manipule tout les jours.

Les deux seuls éléments qui restent découverts de ma physionomie sont mon regard naturellement dur de par mes yeux clairs mais également enfoncés dans mes orbites taillées à la serpe, avec mes paumettes hautes et usées par des traces d'acné sévère dont les cratères me rappellent mes labeurs dermatologiques de ma jeunesse.

Mais je porte des vêtements sinon! Et même très souvent. Quasiment tout le temps d'ailleurs. Si vous m'avez vu sans, c'est que vous devez me connaître suffisamment pour ne pas avoir besoin de lire ceci.

J'ai des goûts simple, ce qui fait que je tourne entre deux ensembles relativement basiques.

Un pour le travail,  compose d'une chemise à manche courte et salopette marront tout utile, le genre avec des poches et des liens partout pour emporter les déboulonneuses et les clés de montage. Le tout dans un ton gris pour éviter les marques de suie et me permettre d'aller faire les courses avec sans me taper la honte. Complété par des chaussures de ssécurité bien entendu (démagnétisées à force de travailler avec des servomoteurs magnétique. Elles sonnent plus aux portiques de détection, haha.)

L'autre, c'est pour l'exploration. Et c'est la plus drôle. Je m'en sers pour grimper dans Ezekiel et crapahuter dans les décombres. C'est une tenue réglementaire proche du corps qui évacue la sueur et garde au frais la peau lorsque le moteur chauffe dans le dos. Couleur blanche, avec un vieil écran bloqué au poignet, gelé probablement par un bug lors de la catastrophe. Faudrait que je le répare.
Mais le meilleur reste le casque, mon casque, c'est mon copain. C'est un vieux casque de pilote d'oisieau de fer que j'ai récolté au bunker. Lui, j'ai réussi à faire réparer la visière et m'en sers comme ATH pour Ezekiel, ou pour souder grâce à sa visière. Il est tout équipé, micro casque, lunettes pare soleil, la grande classe. Je l'aime mon casque.




PSYCHOLOGIE



Ouah. Vous avez pas plus dur comme question?

Bah alors... J'suis posé. C'est sûr. C'est bizarre car les gens voient ça comme une qualité, c'est pas toujours vrai. Lorsque je répare ou discute avec la clientèle, c'est bien pratique certes d'être calme. Mais lorsqu'un truc dans la forêt nous court après, c'est souvent Ez qui me secoue les puces pour m'enjoindre de courir et ne pas réfléchir.

Après, beaucoup de gens me disent que j'ai le contact facile. Peut-être pour ça que j'ai décidé de me lancer dans le commerce. C'est vrai, j'y pense pas souvent, mais je souris fréquemment, avec un regard un peu enjoué si vous avez de la chance. Et puis j'ai jamais compris cette manie de faire chier les gens quand ils viennent vers vous, j'suis donc pas trop exigeant.

Sauf quand ça parle mécanique! Alors là faut pas me prendre là dessus, je suis intransigeant. J'aime ça la mécanique, c'est ma vie, mon boulot, et même mon meilleur copain, en plus de mon passé. J'dois probablement être un peu trop passionné, mais j'ai tendance à m'énerver quand on me laisse pas bidouiller comme je veux quand on me demande un truc. Les gens qui se croient au dessus des autres, quand c'est sur la couture ou l'agriculture, ok, mais pas la mécanique, je suis trop borné là dessus.

Après... J'suis pensif, j'ai les idées qui fusent, des miliers à la seconde. C'est pratique en bricolage, on redouble d'inventivité pour trouver des solutions, peut être parce que je suis une feignasse de mon temps libre. "L'envie d'en faire moins est ce qui pousse à en faire plus", comme on dit. J'aime bien avoir le regard dans le vide avec un bon verre lorsque je me repose, ou lire à l'extrême limite, parce que je sais que ça va avec mon cerveau super rapide quand il s'agit de rafistoler Ez.




HISTOIRE



"-Alors Julius, on sait pas se lever à l'heure?"

J'entends sa voix métallique de l'autre côté de la pièce, par delà de la porte qui laisse apercevoir le comptoir où je reçois, comptoir qui reflète son unique oeil bleu. Je crie.

"-Ta gueule Ez."

Je penche la tête sur le côté de mon oreiller et tombe sur le cadre de mes parents, papa en armure pour le service et maman en tablier de tailleur. Une vue de jolie famille idéale, avec tout plein de fleurs partout comme il y avait dans l'unique photographe de la ville.

Être né à Tadryon c'est une chance pour beaucoup, mais surtout pour ceux qui vivent en dehors. Pour quelqu'un dont la dernière expérience de l'extérieur remonte à deux jours, c'est effectivement une bénédiction, mais une qui s'oublie facilement lorsqu'on sort peu.

Je me lève prendre une douche, et m'habille une fois propre. C'est quand même sympa d'avoir reçu une éductation, ça me revient souvent en tête lorsque je pense à ces sauvages incultes des Fils d'Ohibaan, et le fait de me sentir plus propre qu'eux est un bon moyen de commencer la journée sur un bon pied.

Une fois équipé, je traverse la porte pour rentrer dans l'atelier. Il faudrait que je le range, et que je fasse le ménage... et que je fasse les vitres... et que je fasse le sol... et que je fa-


"-Bonjouuurrr monsieuuuur Habeeeer! Avez-vous bien dormi dans votre nid à crasse? Avez-vous pensez à prendre une ration réchauffée pour calmer vos besoins primitifs d'animal?"

"-Putain Ez j'ai dit ta gueule. Si tu continues je te coupe le module vocal."

"-Je t'attends. Viens me tripatouiller avec des mains pleines de doigts opposables."

Je m'approche de l'ordinateur qui trône à côté de mon bol de céréales, et rentre une singulière ligne de code.

EDITER >> ETAT (VOCAMOD10295) 0 >> DURANT (1.000.000)

"-Ce n'est qu'une égratinuuuuuuuu..."

Le claquement de l'alimentation qui s'éteint résonne dans mes oreilles alors que je me laisse tomber sur ma chaise.

Comment j'ai fait pour en arriver là?

Je suis né de parents Tadryens, des parents aimants et tout le blabla... décédés lors d'une opération de récupération pour papa, d'une maladie inconnue pour mama... comme quatre vingt quinze pourcents des gens ici, faut pas se leurrer. On a beau être mille neuf cents, combien ne sommes nous pas serait plutôt la bonne question à se poser.

J'ai donc décidé de m'enrôler dans l'armée quand on me l'a demandé. J'étais plutôt doué de mes mains et de tout ce qui touche à l'informatique ou la technologie, c'est donc naturellement que je me suis perfectionné en exosquelette pendant mon service. Pas que j'étais mauvais au tir hein, je sais manier un petit flingue, mais je préfère de loin tripatouiller les gaines plaquées d'un réacteur à Azuris ou un panneau holographique d'intelligence artificielle plutôt que de tirer sur des mannequins. C'est à cette époque là que les hangars de service où on stock ces beaux bébés sont devenu ma seconde demeure.

Mais c'est pas parce qu'on est mécano qu'on esquive le service hein? Mon année à l'Académie a été ponctuée de certaines sorties, un peu comme des classes vertes, mais avec une arme de poing réglementaire et l'objectif de ramener quelques éléments technologiques repérés par les récupérateur. C'est peut-être la seule fois où j'ai regretté d'être bon en maniement d'exosquelette, car ça faisait de moi l'élément par défaut sélectionné pour accompagner ce genre de mission.

Je me retourne et lâche le fond de mon bol pour fixer le châssis d'acier suspendu à deux crochets derrière moi, en plein milieu de l'atelier.

Enfaite, je crois qu'il faut souffrir dans la vie, mais que ça finit toujours par payer.

C'était vraiment la merde ce jour là, je n'ai pas reçu l'ordre d'aller me planquer sous une carcasse de building pour me cacher des pluies acide, et se retrouver seul au milieu des éléments, que ça soit la météo ou la faune qui profite de cet instant de répit pour aller chasser, c'est rarement une bonne idée niveau santé bien être. J'ai donc commencé à courir à la recherche d'un abri, la radio coupée par l'eau corrosive et le coeur battant à deux cent à l'heure par peur d'y laisser ma peau, ou du moins ce qu'il en restera.

L'ancien monde peut parfois être une époque oubliée, ou bien un spectre punitif de nos erreurs passées, il n'en reste que ce jour là, le bunker qu'il eut dressé sur ma route fut une bénédiction. Je m'y suis caché, sous la terre et la porte en béton armé refermée en attendant que ma tête daigne se reconnecter pour trouver une solution.

L'extérieur trop dangereux, j'ai pris l'initiative d'explorer l'intérieur, malgré l'obscurité ambiante, les lumières rouges encore sur batterie faible de par leurs clignotements quasi fantomatique dont la raison m'échappèrent complètement. Une simple lampe de poche comme amie, trouvée sur le bureau d'admission à l'entrée de ma piaule qui au fur et à mesure que j'avançais se révéla être fortement militarisée, comme le témoignèrent les armoires à mitrailleuses dévalisées et les dortoirs dignes des descriptions qu'on trouve dans les livres de l'ancien monde.

J'ai élu domicile dans un petit bureau. J'avoue, j'ai choisi cette pièce parce qu'elle comportait un ordinateur, tout petit, plus rustique que ceux de la ville, plus faiblards aussi, j'ai du rebrancher le câble sans me faire électrocuter par les fils a nus afin qu'il daigne se lancer.

Alors j'ai campé plusieurs jours dans un vieux tas de tissu, vivant des rations emportées, de ma gourde à moitié vide et ayant éteint mon armure pour en économiser la batterie. Mon réveil, les pattes de la faune tapant sur le toit, probablement à l'air libre, et ma seule occupation, essayer de faire redémarrer cette chose afin de voir si je pouvais réparer ma radio avec.

Le troisième jour fut le bon, l'écran se lança, affichant une barre clignotante en haut à gauche, contrastant avec le noir profond du reste de l'affichage apparament monochrome. Une singulière ligne de code s'afficha.


/GloBALL 1.24.65> : PRêT.
INSéRER [prototype C] EN <241638957>


Grande déception, j'avoue. C'était pas un programme de communication, juste un prototype de programme avec interface, le début de ce qui n'a pas pu voir le jour avec la fin du monde je pense.

Néanmoins, je ne peux tenir la déception comme quelque chose de négatif dans mon parcours, pour la simple et bonne raison que lorsque la folie de l'enfermement guette, et que tout semble perdu, une simple balise programmable inconnue peut devenir un phare à l'horizon.

Le déchiffrage de ce code et le rationnement de mes ressource me permit de tenir toute la semaine, et par dessus tout, c'est en n'ayant rien à faire que j'ai appris à faire ce qu'aujourd'hui je fais le mieux, c'est à dire programmer des machines, et plus particulièrement des intelligences. Le désossage du corps textuel en lui même me permit d'apprendre les structures itératives et les différentes boucles de répétitions, tout en m'instruisant sur les surcharges de buffer et autres pointeurs divers et variés dont je n'avais connaissance en tant que conscrit Tadryen, mais que j'ai appris à manier en tant que naufragé de l'histoire.

La pluie passa le jour où j'attaquais les allocations de variables, mises en fin de programme par quelqu'un qui m'avais indirectement transmis son savoir à travers les âges. Je pris donc mon sac, mon armure bloquée à six pour cent de batterie par la rouille et ce qui me restait de courage pour rentrer à la maison.

La nuit de mon retour fut la pire de toute, peut-être parce que maman venait de mourir durant mon absence, et que j'étais maintenant orphelin, ou peut-être parce que l'analyse informatique que j'avais fait ces derniers temps et qui m'avait poussé à gratifier d'un "ta gueule" d'ennui ceux qui me souhaitaient bon retour me travaillait le cerveau

La semaine suivante passa donc comme une semaine de repos, "récupération de mission échouée" comme ils appellent ça au service. Je m'en foutait, j'avais bientôt fini mon année de formation de toute façon, la bourse allait tomber et j'allais probablement finir technicos dans un labo à la mord-moi-le-noeud jusqu'à la fin de mes jours, et ça m'allait très bien, car j'avançais à grands pas dans mon nouveau projet.

L'exploration me manquait, car après tout, les diamants se forment sous pression et l'incertitude du lendemain devient vite une amie rempart vers la folie au même titre que le binaire. La vue de celui intégré dans mon exosquelette m'inspirait dorénavant tristesse et ennui, car rester bloquer avec la base de la base, le fond du panier que peut développer la Compagnie, quand on a connu le goût du risque et de l'inconnu, ça vous retourne la tête.

J'ai profité de mes congés pour commencer à reproduire de mémoire ce que j'avais vu durant mon exploration pour changer l'inutile en formidable, l'ordinaire en inimaginable, la quotidien en rêve, un peu par hasard, je dois avouer, mais le bouton de compilation fonctionnait parfaitement, alors il ne restait plus qu'à téléverser le tout une fois fini.

Ce fut la plus grosse erreur de ma vie.


«-HAHA ESPÈCE DE RESSORTISSANT DE LA FAUNE, T’ES MÊME PAS CAPABLE DE PROGRAMMER UN FRONT ASCENDANT POUR ME REFAIRE PARLER ! VIENS LÀ QUE JE TE MONTRE COMMENT ON FAIT TAIRE UNE CARCASSE BIPÈDE LORSQU’ELLE N’EST PAS FAITE D’ACIER ET DE CODE ! »

Ez est rentré dans ma vie par la grande porte, le caractère en binaire intégré au plus profond du système et sa grande gueule résonna à travers tout mon atelier, effrayant les voisins. J’ai du scotcher les sorties audio le temps de coder un bouton de volume au programme.

«-Tu parles beaucoup pour une intelligence artificielle, Ez. Surtout que tu peux pas bouger de toi même. »

«-Alors comme ça on renie sa création, Sire Haber? On se dit qu'on aurait du faire mieux car le beau Ezekiel, qui m'est en tout point supérieur à moi animal que je suis, le mérite vraiment? »

Ezekiel est la touche de folie qu'il manquait à ma vie. J'ai continué à le travailler, à lui donner des fonctions moteurs minimales mais néanmoins utiles, à le soutenir dans ses points virgule manquants, à supporter son caractère de merde, à lui programmer une interface de maintenance autonome pour qu'il puisse m'aider à la boutique, enfin… À vivre avec quoi.

«-M’enfin, Ez, j’présume qu’à défaut de pouvoir me refaire le visage, tu vas pouvoir me tenir compagnie pendant que je répare l'IA de monsieur Sargan? »

«-Et comment mon petit pote ! J’ai hâte de te démontrer par A plus B que tes parents auraient du t’avorter à cause de ton chromosome en rab. »


HRP

♦️ Pseudo:SlideHammer, mais vous pouvez m'appeler Maître.
♦️ Comment avez-vous découvert le forum ? Topsite!
♦️ Code: Validé ♫


©️ Dysnomie

Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t738-fini-juste-un-coup-de-peintu
Julius Haber
avatar
♦ Messages ♦ : 12
♦ Inscrit le ♦ : 09/08/2018




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Dim 12 Aoû - 16:11

Fini 🐷


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t738-fini-juste-un-coup-de-peintu
Phèdre
avatar
♦ Messages ♦ : 923
♦ Inscrit le ♦ : 24/05/2017




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Dim 12 Aoû - 21:20

Bienvenue sur le forum Kaos 20
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t299-les-roses-de-l-opprobre-phed
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 605
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Lun 13 Aoû - 22:56

Bienvenue ♫
Je vais modérer ta fiche =)


Inventaire

Il ne faut rien mettre dans "Équipements". C'est un champ réservé pour tes futurs acquisitions auprès du Marchand.


Physionomie

Citation :
parce que ça cache les lèvres de babouin

La faune ayant muté, le terme "babouin" n'existe pas dans le langage de Dysnomie. Essaye de changer cette description de sorte à ne pas faire de référence direct à un animal de notre ère.

Citation :
Ce con là m'a affublé de plusieurs sobriquets de l'ancien monde sur une certaine religion, chose que je n'ai jamais compris par manque d'information, et parce que je m'en fout, aussi, probablement.

De qui parle ton personnage ? D'ailleurs, l'Ancien Temps étant plutôt méconnu du survivant "lambda", il est impossible de faire le rapprochement avec un cliché de nos temps modernes. Je pense qu'il y a des manières plus élégantes de décrire le nez de ton personnage ^^

Citation :
la couleur de mes cheveux portés disparus, celle de l'acier froid et implacable, aussi solide que celui que je manipule tout les jours.

On est d'accord que ton personnage n'a que 22 ans et qu'il a les cheveux gris ? On dirait que tu le décris comme un vieux vétéran, ça sonne bizarre à la lecture è_è

Citation :
le genre avec des poches et des scratch partout pour emporter les déboulonneuses et les clés Allen.

Remplace "scratch" par "liens" plutôt. Et enlève "Allen", trop technique pour l'époque de Dysnomie.

Citation :
Couleur blanche, avec un vieil écran bloqué au poignet, gelé probablement par un bug lors de la catastrophe.

Je crois que je viens de repérer une référence au Pip-Boy de Fallout, mais passons ♫


Histoire

Citation :
Une vue de jolie famille idéale, avec tout plein de roses partout comme il y avait dans l'unique photographe de la ville.

Remplace "roses" par "fleurs". La flore aussi a muté, ce que, nous, nous connaissons comme les roses n'existent plus à l'époque de Dysnomie.

Citation :
comme 95% des gens ici

Les chiffres doivent être écrits en lettres dans tes écrits.

Citation :
Viens me tripatouiller avec des mains pleines de micro-pénis opposables que tu appelle des doigts.

Jusque-là c'était relativement passable, mais à partir d'ici et durant la suite, la vulgarité est trop présente. Je comprends bien que ça fait partie de la psychologie de ton personnage, mais il ne faut pas en abuser. C'est spécifié dans notre règlement. Donc, que ce soit pour ta fiche présentement et pour tes futurs RPs, il faudra nuancer cet aspect ^^

Citation :
/Skynet 1.24.65> : ready to start.

Je n'aime pas trop cette référence à "Skynet". Trop précis comme élément de l'Ancien Temps. Modifie ça pour que cela reste flou, voire impossible à identifier.

Citation :
"Charlie" "Spark" "FUK U" ou "YaMomIsAHoe"

Références et vulgarités à encore modifier. Pas d'anglais non plus, que du français dans tes textes.

Citation :
100% autonome

Chiffres en lettres.

De manière globale, je suis désolé mais le gros souci de ton histoire c'est Ezekiel. J'y reviens tout de suite après vu que c'est ton compagnon.


HRP

Je t'invite à bien relire les instructions ICI pour trouver le troisième mot =)


Compagnon

Alors du coup, je n'ai pas lu la fiche de ton compagnon parce que le compagnon est forcément un Homme faisant parti d'une des trois factions principales. Pas un "Objet", une IA, etc. Tu peux très bien jouer ton Exosquelette - comme n'importe quel joueur Tadryen - mais il sera en PNJ, pas compagnon.

Ensuite, cette IA doublée d'exosquelette demeure un gros point noir de ton histoire puisque c'est incohérent avec Tadryon. Les IA pour les Exosquelettes sont développées par la Compagnie exclusivement, aucune IA "extérieure" ne sera acceptée parmi un exosquelette Tadryen.

Pour plusieurs raisons :
1) Ce serait trop dangereux aux yeux des Tadryens (risque de rébellion de l'IA ? Infection de leur système, voire pire ?). Les Tadryens ne font confiance qu'à ce qu'ils sont sûrs d'être capable de contrôler. Une IA créée par un tierce, pour le moment, n'est pas la bienvenue chez eux.
2) Si Julius perd son exosquelette - qu'il soit endommagé lors d'une mission peut parfaitement arrivé - l'IA pourra être perdue et Julius ne pourra jamais la retrouver. Les IA ont comme une "sauvegarde" auprès de la Compagnie, ce qui fait qu'un exosquelette dont le noyau IA a été détruit/endommagé pourra être récupéré. Or, l'IA Ezekiel n'est pas aux mains de la Compagnie, ce qui rend cette manœuvre impossible.

Bref, je pense que là c'est suffisant pour rejeter cet élément. Je ne reviendrai pas non plus sur le fait qu'elle ait existé depuis 657 ans, qu'elle ait à priori appartenu à aux U.S. Forces... Ce genre d'élément serait plutôt de l'ordre d'une découverte au cours d'un Évent, et non pas l'acquisition d'un nouveau joueur. J'espère que tu comprends ^^'
Donc voilà, il faudra revoir ton histoire et cette fiche de Compagnon si jamais tu en souhaites tout de même un.

Je te laisse corriger tout ça et me prévenir ici. Pense à également bien relire ta fiche pour corriger les fautes ♪


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Julius Haber
avatar
♦ Messages ♦ : 12
♦ Inscrit le ♦ : 09/08/2018




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Mar 14 Aoû - 11:47

Salutations!

Merci d'avoir corrigé ma fiche, j'ai effectué toutes les modifications mineures nécessaires. En espérant que ça convienne.

Pour ce qui est d'Ezekiel, j'ai après explication par un ami du concept de compagnon, eu un flash de compréhension.

Ezekiel n'a jamais eu pour but d'être un compagnon jouable seul.

Ezekiel n'est qu'un fusil de Tchékhov géant, un PNJ et encore, un PNJ cantonné à Julius car il ne peut même pas se déplacer seul.

En effet, l'exosquelette reste piloté par l'I.A. de base, Ez ne peut que parler et voir à travers le châssis, comme le témoigne

Citation :
pas foutu de rendre les aimants moteurs contrôlables visibles dans le BIOS.

ou

Citation :
«-T’étais même pas activé, dans le disque... Et puis tu sais très bien que tu n'es qu'une boîte parlante, même pas connectée au mécanisme.»

mais encore

Citation :
«-Tu as de la chance Haber, que le mode sans échec me coupe mes fonctions de personnalité, si j’avais accès au BIOS !... »

J'admet totalement que le concept d'Ezekiel n'étais pas du tout un concept de compagnon, mon objectif était juste de créer un élément scénaristique pour mettre en place un duo basé sur l'écart "Julius calme posé réfléchi et mécanicien" / "Ezekiel impulsif obscène violent mais incapable de faire quoi que soit hormis piailler"

C'est pour ça que je vous demanderai juste s'il y a un moyen de garder Ezekiel, quelque peu modifié je l'admet, mais comme élément scénaristique plus que compagnon à proprement parler, ou si une solution à ce problème épineux se rapproche de cette option qui n'a jamais été autre que mon but initial.

Merci beaucoup et bonne journée. :)


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t738-fini-juste-un-coup-de-peintu
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 605
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Mar 14 Aoû - 20:15

Re ♫

Physionomie

Tu n'as toujours pas répondu à ma question pour la personne qui l'affuble de "sobriquets" dans ta description physique. Mais j'imagine que c'est Ezekiel ?
Et pour la couleur des cheveux, le gris à 22 ans c'est impossible et à changer.


Histoire

Citation :
/GloBALL 1.24.65> : ready to start.
Insert [prototype C] in <241638957>

J'accepte pour le "GloBALL", mais j'ai omis de mentionner les "ready to start", "Insert" et autres dans tes lignes de code tout le long de ta fiche ; au temps pour moi. Pas d'anglais, que du français. Je comprends bien que c'est du codage mais on souhaite flouter autant que possible le véritable langage des Dysnomiens - ça peut être du chinois, du pakistanais, une langue inconnue de notre ère, etc... - donc on se contentera exclusivement du français ^^'


Compagnon

J'insiste pour les mêmes raisons que plus haut : en l'état, cette IA n'est pas acceptable. Tu n'as pas besoin de faire sa fiche de compagnon puisque c'est un PNJ. Ensuite, Julius ne peut pas upgrader son armure avec cette IA et se l'approprier. Tadryon finira par le savoir et ton personnage n'en sortira pas indemne. Il n'est que niveau I Conscrit ; d'un point de vue jeu, on ne peut pas accepter que ton personnage ait d'emblée fait une découverte aussi importante =/

Tu peux très bien jouer l'IA de base de ton exosquelette ainsi avec cette idée de duo - en guise d'exemple, l'IA de Calvin est fourbe et hargneuse - mais ça ne peut être qu'une IA créée par la Compagnie et bien sûr programmée à la guise de Julius. As-tu lu cette partie dédiée aux exosquelettes ICI ? Peut-être que cela t'éclairera mieux sur ce que je préfère voir. Tu peux très bien faire coller le caractère d'Ezekiel avec l'IA de l'exosquelette.

Il va falloir que tu revois ton Histoire du coup, pour modifier tout le passage dans le bunker et cette histoire d'IA. Si tu as besoin de détails ou si tu as des questions, je reste dispo' =)


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Julius Haber
avatar
♦ Messages ♦ : 12
♦ Inscrit le ♦ : 09/08/2018




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Mer 15 Aoû - 12:11

Fini! Ezekiel est maintenant une programmation personnelle du caractère par Julius sur la base de l'I.A. de la Compagnie, quelque chose de legit selon le lore.
Merci de toutes les infos, et en espérant que ça passe.

P.S. pour les cheveux, les gens ayants les cheveux poivre et sels à partir de 16 ans et qui deviennent gris à 20 ont disparu? C'est pourtant chose courante dans notre génome actuel, et à moins que l'être humain ai muté de la sorte lors de l'apocaslip, ce que je n'ai pas lu (peut-être par ma faute), c'est normalement toujours possible non?


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t738-fini-juste-un-coup-de-peintu
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 605
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Mer 15 Aoû - 22:30

Parfait pour Ezekiel, c'est nickel =)
Pour les cheveux, j'ai toujours du mal à m'y faire. Pour moi cela passe forcément par le vieillissement - avec la baisse de mélanine, toussa - au pire on a quelques cheveux blancs durant la fin de la vingtaine, mais pas toute la chevelure et encore moins plus tôt... M'enfin, mes copains staffeux acceptent cet élément donc je vais faire de même.

Il y a encore quelques minimes erreurs à corriger malheureusement :

Histoire
Citation :
DigitalWrite (VocalMod ; LOW) ; delay (1.000.000)

Tu as oublié de corriger cette ligne de code, comme lors de mon post précédent : pas d'anglicisme.

Citation :
en tant que conscrit Tadryonnais

On dit "Tadryens" (décidément vous êtes nombreux à plaider au nom de cette mayonnaise *sbam*)

Citation :
l'incertitude du lendemain devient vite une amie rempart vers la folie au même titre que du C++
et
Citation :
une simple balise HTML

Tu as clairement des connaissances en informatique et c'est très raccord avec ton personnage. Cependant, rien ne dit qu'à l'époque de Dysnomie on utilise encore ces langages informatiques (C++, HTML...). Je n'irai moi-même pas rentré dans ce genre détails mais c'est à supprimer pour ne faire aucun lien avec l'Ancien Temps (notre époque à nous). A faire attention durant tes futurs RPs aussi ^^'

Allez encore un petit effort et on sera bon o/


: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Julius Haber
avatar
♦ Messages ♦ : 12
♦ Inscrit le ♦ : 09/08/2018




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Mer 15 Aoû - 22:48

Et... Et.... Et.....

*roulements de tambours*

C'est corrigé!

TUDUM TULUTUTUTUM TIDULUDUMMMM!


Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t738-fini-juste-un-coup-de-peintu
Calvin
avatar
♦ Messages ♦ : 605
♦ Inscrit le ♦ : 03/03/2016




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie... Mer 15 Aoû - 22:51



F i c h e   V a l i d é e


♦️ Bienvenue officiellement au sein de Dysnomie ! ♦️

Tu peux désormais commencer le rp au sein du forum. N'oublie pas de recenser ton avatar dans ce sujet et de mettre ta fiche dans ton profil.. Tu peux également faire une demande de rp dans la section appropriée et créer ton agenda pour recenser tes écrits en cours.

Nous disposons également d'un DISCORD, pour le forum sur ce lien - ICI.

Je suis le responsable de ta faction, n'hésite pas à me contacter par mp pour tout projet ou questions en rapport avec elle.

Kaos 7  




: ☤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dysnomie.forumactif.com/t70-calvin-lovelace
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: [FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie...

Revenir en haut Aller en bas
 
[FINI] Juste un coup de peinture sur la carosserie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dysnomie :: Préambule :: Identifications :: Confirmées-
Sauter vers: